Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Québec: nouvelle carte interactive

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 février 2010 27 commentaires

J’ai remarqué aujourd’hui que la Ville de Québec a récemment mis en ligne une nouvelle carte interactive. Cette fois-ci, on peut réellement la qualifier d’interactive. Ça vaut le détour! (et ça risque d’en intéresser quelques- uns sur Québec Urbain):

La carte interactive

Outre la navigation qui est maintenant « à la 2010″ et l’affichage des différentes couches en transparence (le tout me semble utiliser un moteur de cartographique du genre Google Earth, ou « keyhole server », mais sans la navigation 3D), on a maintenant accès à l’information de zonage. Ça n’a peut-être pas l’air pertinent pour le commun des mortels, mais ça fera peut-être un outil pour ceux qui déménagent quelque part pour ensuite se plaindre qu’un bloc à logement de 4 ou 6 étages a poussé près de chez eux alors qu’ils étaient « certains » que ça allait être des bungalows. On peut aussi faire des trouvailles intéressantes, commes les zones entre les rues Marais, de la Roselière et des Géraniums, qui demandent 80 à 100% des espaces de stationnement sous-terrain selon la zone.

Jusqu’à ce jour, l’information de zonage n’était pas accessible par le Web, sauf dans le dernier règlement d’urbanisme, ou tout était disponible (cartes et grilles d’information pour chaque zone), en grosses « briques » PDF. Non seulement fallait-il savoir où fouiller dans ces briques, mais il fallait d’abord réussir à les trouver sur le site Web de la ville! De plus, le zonage a déjà changé à plusieurs endroits depuis, et le seul moyen d’obtenir les renseignements à jour était de se présenter à la Division du territoire à Vanier, en 9h et 12h ou 13h et 16h (quelque chose d’innaccessible du genre…).

Mais dorénavant, tout est directement accessible… après quelques minutes de pratique du moins.

Finalement, les données photographiques datent de septembre 2009, avec un résolution au sol de 30cm, donc plus récentes et aussi (sinon plus) précises que ce que nous offre Google ou Microsoft. Toutefois, l’interface ne permet pas un zoom plus grand que la résolution de base. Bien sûr, on n’obtiendrait pas plus d’information en s’approchant davantage du sol, mais au moins, les détails seraient plus visible sans avoir à se coller le nez à l’écran. Autrement dit, ça permettrait de « grossir les pixels ». Mais bon… pour l’instant je ne m’en plains pas!

Seul petit défaut que j’ai remarqué à ce jour : le pourtour de la « boussole », qu’on peut cliquer et glisser pour tourner la carte, ne fonctionne vraiment pas correctement.

Alors voilà, en espérant que ça intéresse quelqu’un!

Manu

Merci à Manu de m’avoir communiqué cette découverte. C’est à essayer. Très convivial et plein de renseignements.

Voir aussi : Publications & ressources Internet, Québec La cité.


27 commentaires

  1. PY

    24 février 2010 à 09 h 27

    intéressant, même si le fait d’ouvrir un PDF n’est pas ce qu’il y a de plus pratique… Il faut dire que normalement, on n’est pas intéressé par 83 zones non plus !

    Merci pour ce signalement !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • laéR

      24 février 2010 à 10 h 20

      En fait il n’y a plus de PDF…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Manu

        24 février 2010 à 12 h 29

        Re-en fait, on ne doit plus fouiller dans les gros PDF qui demeurent inchangés depuis leur parution, mais je crois que PY parlait du petit PDF d’une seule page (un pour chaque zone) qui est généré (ou récupéré si pré-généré) lorsqu’on demande la grille pour une zone donnée.

        Ça serait probablement plus « léger » ou plus rapide pour l’utilisateur si c’était directement dans une page Web plutôt qu’en PDF, mais peut-être que la ville souhaitait réutiliser son outil de création de PDF à partir de données de zonage, plutôt que d’en créer un nouveau.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. Simon Perreault

    24 février 2010 à 17 h 37

    Marche pas avec Linux. Je déclare que c’est du caca.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Pierre Bédard

    24 février 2010 à 18 h 02

    Ben moi c’est du bonbon

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Louis

    24 février 2010 à 19 h 16

    Comment fait-on pour retrouver les renseignements sur une propriété (valeur de la propriété, type d’édifice ou de maison, compte de taxes payés, le nom du ou des propriétaires, etc.?

    Dans l’ancienne version, on n’avait qu’à cliquer sur l’adresse et une fenêtre apparaissait pour nous donner tous ces renseignements.

    Dans la nouvelle version, j’ai beau cliquer sur l’adresse, rien ne se passe. Ces renseignements se retrouvent-ils ailleurs ou ne sont plus disponibles?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Louis

      24 février 2010 à 19 h 20

      En « taponnant » avec les différentes fonctions, j’ai trouvé. Il faut juste indiquer l’adresse que l’on recherche dans l’espcace réservé pour cela et on peut accéder à la « fiche de propriété ».

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  5. john 7 grains

    24 février 2010 à 19 h 47

    En fait, il faut peser sur l’icône «i» pour informations. Après, il faut cliquer sur le numéro ou dans le carré où est situé le terrain à regarder. À droite, il va s’ouvrir une petite application, il suffit de cliquer sur «Fiche de propriété». La page va s’ouvrir dans un nouvel onglet et les informations que vous recherchez y sont.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. retour-nordiques Utilisateur de Québec Urbain

    24 février 2010 à 20 h 09

    J’ai 15 ans et je passerais des heures sur cette carte.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. Pier Luc

    24 février 2010 à 22 h 25

    On ne peut pas beaucoup zoomer, je préfère Google map. Mais bon, ça a au moins l’avantage d’être bien fait ce qui n’était pas le cas de l’ancienne carte en java. Au fait, il me semble que des trucs en java sur le net on en voit de moins en mois. Tan qu’à moi c’est une bonne chose mais la compagnie qui fait java (Sun) ne doit pas apprécier de voir les webmestre utiliser massivement flash et Silverlight.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Georges-Antoine

      24 février 2010 à 22 h 32

      Selon Jobs, Flash = marde.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Manu

      25 février 2010 à 12 h 59

      À l’origine, ce n’était même pas en java. C’était un contrôle ActiveX (donc conçu pour les fureteur de Microsoft), nommé ActiveCGM. Ce n’était d’ailleurs qu’un emballage ActiveX d’un engin de rendu vectoriel, il me semble, probablement fait en C, dont les copyrights mentionnent 1989-1996. Ça donne une idée…

      Là c’est fait en Silverlight, la réponse tardive de Microsoft à Flash, mais qui ne fonctionne pas très bien avec tous les fureteurs, et encore moins avec les différents systèmes d’exploitation.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • PhilT

        25 février 2010 à 14 h 41

        Les seuls qui souffrent de Silverlight sont les utilisateurs de Linux (Moonlight est pas encore au point). Mais dans ce cas-ci, ils n’avaient pas accès à la version précédente du site (qui était en ActiveX).

        Sinon sur Windows/Mac, Silverlight est très bien supporté par tous les fureteurs (IE, Firefox, Chrome, Safari, Opera).

        De toute façon Silverlight est là pour rester (il est utilisé entre autre par Netflix, NBC Olympics, Radio-Canada, etc). Pour avoir developpé sur les deux plate-formes, je ne peux pas les blâmer d’avoir voulu éviter Flash à tout prix.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Manu

        25 février 2010 à 22 h 09

        Petite précision, avec Opera, cette application Silverlight en particulier plante royalement…

        et personnelement, je me fous pas mal qu’on ait pris Flash ou Silverlight. Les deux viennent de compagnies privées et tant que ça marche…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  8. Pierre-Luc Auclair Utilisateur de Québec Urbain

    25 février 2010 à 00 h 59

    J’aime :
    – Codes de couleurs qui donnent directement l’usage du sol (mais qui ne semblent pas très fiables, par exemple St-Roch apparait comme étant du résidentiel à la grandeur, sûrement que la mixité pour eux c’est résidentiel ?)
    – Beaucoup plus efficace qu’avant (ça ressemble à ArcGIS Server ?)
    – La clarté des infos
    – Aperçu du relief !

    Je n’aime pas :
    – L’échelle 1:1000 un peu limitée
    – L’impossibilité d’accéder directement aux infos de zonage
    – Fiches de propriétés pourraient être directement intégrées au popup au lieu de nous envoyer sur une autre page.
    – Impossibilité de zoomer avec la roulette

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • sgauvin Utilisateur de Québec Urbain

      25 février 2010 à 08 h 38

      uh, dans mon cas, ça zoom très bien avec la roulette de la souris.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Pierre-Luc Auclair Utilisateur de Québec Urbain

      25 février 2010 à 19 h 49

      Pas moi.. et pourtant j’ai essayé sur Windows 7 dans différents navigateurs avec le dernier Silverlight..

      —–

      J’ai eu une réponse de la ville concernant le code de couleur. Ils n’utilisent pas l’utilisation du sol comme on l’entend généralement en urbanisme mais bien la « vocation » de l’immeuble. Et ils admettent qu’il y a du travail à faire sur leurs données quand à la précision dans St-Roch. ;)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • BK

      1er mars 2010 à 10 h 08

      En fait, on peut (du moins maintenant) accéder au fiches de propriété en double-cliquant. L’impression que ça me donne pour l’instant, c’est qu’ils ont pris une approche à la Google: « livrons ce que nous avons présentement, prenons les commentaires et faisons évoluer l’application » ce qui a mon avis est une excellente pratique pour bien orienter son produit.

      Les mégas développement qui n’en finisse plus on tous une chose en commun: ils ne finissent pas. Toutefois, une meilleures phase de tests internes serait peut-être souhaitable pour éviter les messages d’erreurs (par exemple si on fait une recherche qui ne retourne rien ou encore le double-clique sur la propriété :P)

      Mais malgré tout, on voit ici un potentiel évolutif très intéressant! Beaucoup plus qu’avec l’ancienne version en tif.

      Deux bémol décevant par contre: pourquoi ne pas avoir utiliser un engin de carte ouvert tel OpenStreetMaps (OSM)? Aussi, pourquoi ne pas exposer le service pour usage projet (tel qu’interdit dans la fenêtre d’ouverture)? Google et Facebook sont des excellents exemples de ce modèle qui fonctionnent à merveille et donne une plus valu à l’usage d’origine. C’est sur la masse que les idées germent.

      Mais bon, malgré ça, félicitations à l’équipe qui a réalisé le projet et surtout, à l’initiative de la ville!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  9. sgauvin Utilisateur de Québec Urbain

    25 février 2010 à 08 h 35

    (mauvais endroit)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  10. heron23

    25 février 2010 à 21 h 31

    En partant, quand il faut télécharger un plug-in, ce ne me semble pas une très bonne idée.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Manu

      25 février 2010 à 22 h 11

      Ce n’est quand même pas avec une page HTML qu’on va faire ce genre de chose! Même en Java ça aurait été un plug-in…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • BK

      1er mars 2010 à 10 h 11

      1- L’ancienne version aussi demanfait un plug-in
      2- Silverlight va très probablement remplacer Flash (qui selon le commentaire serait considéré comme « ne devant pas downloader de plug-in puisque tout l’monde l’a »)
      3- Il n’est pas vrai que tous on Java (ni Flash) puisqu’il faut maintenant (depuis IE6 si mon souvenir est bon), le télécharger dû à un conflit entre MS et Sun.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  11. Ville de Québec : nouvelle carte interactive « blog.monlimoilou.com

    27 février 2010 à 04 h 44

    […] techno » des plus intéressants à explorer! Reste maintenant à l’apprivoiser, comme l’a fait Gérald Gobeil (Québec […]

    Signaler ce commentaire

     ou annuler