Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Se stationner à Québec: Il a raison ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 21 juin 2012 15 commentaires

VILLE INTELLIGENTE? – Il est toujours assez amusant de voir les grands stratèges d’une ville s’interroger sur la manière d’y attirer des gens. À Québec, c’est l’obsession du maire depuis son arrivée en poste.

Mais encore faudrait-il pouvoir s’y stationner sans virer à moitié fou. Contrairement à Montréal, Québec n’a pas encore changé ses parcomètres, et les antiquités en place connaissent un taux de défectuosité qui défie l’entendement. Chaque fois que je prends le bazou pour aller quelque part, je me stationne presque immanquablement dans une place qui est libre parce que le parcomètre affiche «brisé». Et même si, à première vue, l’appareil fonctionne, il se peut qu’il abdique lorsque vous y introduisez votre argent, si bien que je dois avoir une poignée de petite monnaie pour faire l’essai de chacun avant d’y introduire un ou deux dollars qui pourraient s’y perdre à jamais.

Et c’est comme ça chaque fois que je prends l’auto. Pas de temps à autre. Chaque fois. Je suis chanceux, j’habite en ville. Souvent, je marche, je prends mon vélo, ou l’autobus. Ceux qui viennent de la banlieue ou de l’extérieur n’ont pas ce bonheur.

Lors d’un concours, Québec s’est récemment hissée parmi les villes les plus «intelligentes» du monde. Elle veut attirer des gens de partout, des jeunes surtout. Elle veut être une destination moderne qui ne mise pas que sur les vieilles pierres. C’est bien. Reste juste à lui apprendre à ne pas trop faire chier la visite.

David Desjardins Voir Québec

Voir aussi : Transport.


15 commentaires

  1. louuiss Utilisateur de Québec Urbain

    21 juin 2012 à 18 h 22

    Je ne crois pas qu’un simple changement de parcomètres ait le moindre impact sur « la visite ». Pour quiconque est prêt à débourser, le stationnement est très facile à trouver, tant dans St-Roch qu’en Haute-Ville.

    Ceux qui tournent pendant de longues minutes sont ceux qui cherchent à se parker gratis! …Ce que tu sauves en argent, tu le perds en temps. À chacun ses priorités…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • davedeux

      21 juin 2012 à 19 h 20

      Effectivement, je suis à 5 minutes en autobus du « Vieux’ et les
      rares fois que je vais dans cet endroit en auto, je veux faire
      « cheap » et avoir le parking gratuit, donc je tourne en rond et
      ce par ma faute.
      Sinon les stationnements donc entièrement dispo.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Manu

    21 juin 2012 à 21 h 45

    – « Chaque fois que je prends le bazou pour aller quelque part, je me stationne presque immanquablement dans une place qui est libre parce que le parcomètre affiche «brisé». »

    Ben voyons… comment exagérer.

    Voici le truc: Statistiquement selon l’âge de l’auteur, celui-ci traîne probablement quelque chose avec lui permettant de faire des vidéos. Il suffi qu’il se filme en train de mettre de l’argent dans les parcomètres qu’il souhaite réellement utiliser (i.e. pas partir à la recherche du parcomètre scrap juste pour faire un film). Facile de montrer par après que le parcomètre est défectueux.

    Après ça il pourra nous faire croire que « chaque fois… »

    Toutefois, toujours statistiquement, cela risque de ne jamais arriver dans les prochaines années et il se tannera de faire ça bien avant qu’un « malheur » se reproduise.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

    21 juin 2012 à 22 h 41

    En matière de stationnement public, Québec a un retard prononcé. Parcomètres dépassés. Et j’en passe. Il y a quelques années (2009), un congrès a eu lieu à Québec. Sur le stationnement. Eh oui. J’y ai assisté. Et découvert un univers. A Calgary, par exemple, vous réservez votre espace de stationnement par cellulaire et si vous oubliez le temps, un appel vous le mentionne pour ajouter du temps. Des automobiles munies de caméras se promènent et « scannent » les plaques des autos. Si une est non conforme pour l’utilisation du stationnement, l’infraction est aussitôt émise. Sans agent de stationnement. Et que rapporte le stationnement à Calgary ? Plus de 60 000 000 $.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Patrick

    21 juin 2012 à 23 h 51

    Même pas besoin d’un vidéo pour gagner en cours.
    1-C’est la responsabilité de la ville que les systèmes soient fonctionnel et donc une défectuosité ne peut entrainer une contravention.
    2-Devant le juge c’est une question de crédibilité et à moins de lui en donner une raison le juge va se fier à votre parole.
    3-J’ai jamais payé un ticket de stationnement pour ce genre de situation et j’en ai contesté plusieurs.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

      22 juin 2012 à 00 h 01

      Bravo. Pourrait-on rendre le tout moins compliqué ?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Manu

      22 juin 2012 à 00 h 02

      Il y a des parcomètes récents dans d’autres villes qui tombent en panne aussi… je ne parlais pas du tout de contester une infraction. Je voulais juste dire que c’était charrier pas mal de prétendre tomber presque toujours sur des parcomètres brisés. Si le gars filmait toutes ses utilisations de parcomètres, on aurait probablement toujours un vidéo de parcomètre qui fonctionne, ce qui serait plutôt ennuyant à regarder…

      On peut bien sûr dire qu’ils sont vieux et qu’ils mériteraient d’être remplacés par quelque chose de plus moderne (sauf pour le vieux-québec, car la ville ne peut pas rien faire sans l’approbation du gouvernement provincial, et ce dernier n’approuve rien de contemporain pas les temps qui courent). Ce serait probablement rentable à long terme pour la ville, si on se fie à l’exemple donné par Gérald Gobeil ci-haut.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Julien

      22 juin 2012 à 15 h 03

      Effectivement, c’est à la discrétion du juge, parce que le règlement dit qu’on n’a pas droit de stationner devant un parcomètre indiqué comme brisé…

      Sinon, c’était trop facile et les gens inséraient n’importe quoi dans les parcomètres pour les briser et stationner gratis… Ah, la nature humaine…

      Je pense que la ville attend d’Avoir réussi à s’entendre avec le Ministère de la culture pour les parcomètres du Vieux-Québec avant de déployer quelque chose de plus moderne. Ce qui est logique car cela permettrait d’Avoir des bornes identiques partout en ville.

      Effectivement, il est facile de permettre le renouvellement par cellulaire. Mais, la durée maximale de stationnement est justement limitée entre 2h et 5h pour favoriser la rotation des véhicules. Sinon, les gens stationnent sur un parcomètre le matin et ne font que renouveler le stationnement par SMS le temps venu..

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  5. Seb

    22 juin 2012 à 07 h 37

    A Dubai, ils paient les stationnements par texto (SMS) et la personne reçoit automatiquement un texto quelques minutes avant que la durée n’expire. Pas besoin de retourner mettre des pièces non plus, juste à payer en envoyant un autre texto de la terrasse du restaurant… C’est ça aussi, une « ville intelligente ». (il y a aussi la possibilité de payer directement en argent pour ceux qui n’ont pas de cell ou qui ne veulent pas embarquer dans la modernité).
    https://www.mpark.rta.ae/

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Nicolas

    22 juin 2012 à 08 h 21

    La dernière fois que j’ai utilisé un parcomètre (il y a quelques semaines de celà), j’ai évidemment débuté en faisant un essai avec des petites pièces de monnaies m’étant fait brûlé déjà quelques fois avec nos charmants parcomètres. Après quelques 10 sous, tout fonctionne bien, je passe donc aux plus grosses pièces de monnaies. 1$, 2$ tout va bien. Un dernier petit dollar : hop brisé! Belle perte de 5$. Une véritable arnaque.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. Guillaume Utilisateur de Québec Urbain

    22 juin 2012 à 12 h 37

    Contrairement à ce que prétend l’auteur, j’habite la banlieue et je n’ai aucune difficulté à me stationner au centre-ville (il suffit de bien connaître Québec), même si je préfère utiliser le vélo la plupart du temps.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler