Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Mort du SRB

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 avril 2017 69 commentaires

Valérie Gaudreau
Le Soleil

(Québec) La Ville de Québec abandonne le projet de service rapide par bus (SRB) et reprend les consultations sur le plan de mobilité durable.

«Il n’y a plus de projet de SRB Québec-Lévis. Et à partir de là, il n’y a pas de projet SRB Québec seulement», a dit le maire de Québec, Régis Labeaume lors d’une conférence de presse à laquelle participait aussi le président du Réseau de transport de la capitale (RTC), Rémy Normand.

La suite

Un billet précédent avec toutes les informations

Rendez-vous donné aux «apprentis sorciers» * Valérie Gauvreau (Le Soleil) Un extrait: Le maire de Québec convie tous les citoyens, incluant les opposants du SRB, à sa grande consultation sur le transport. Les résultats ne seront pas connus avant les élections de novembre.

«On va créer des tribunes pour tout le monde et on va se parler», a martelé jeudi Régis Labeaume. «On va en parler une fois pour toutes et après, on va savoir où on s’en va.»

Le maire a invité «les spécialistes, ceux qui pensent qu’on doit faire autrement, les apprentis sorciers, les grands talents, ceux qui connaissent ça, ceux qui connaissent pas ça, ceux qui veulent poser des questions et ceux qui ont des réponses». Lui-même compte expliquer le travail qui a été fait jusqu’à maintenant en matière de mobilité à Québec.

Les jeunes de Québec pour le SRB 18-35 ans Facebook * Mise à jour (22 avril 2017): La page FB a été mise hors de combat par des inconnus.

La lettre des jeunes 18-35 ans

Des jeunes font un plaidoyer pour « un transport en commun fort » à Québec Radio-Canada

Tourner en rond * Karine Gagnon (Journal de Québec)

M. Labeaume pense qu’il n’aura pas de difficulté à faire financer un autre projet structurant plus tard * Taiëb Moalla (Journal de Québec)

Le SRB n’est pas enterré, selon Labeaume * Annie Morin (Le Soleil)

Oui au dialogue, non à l’abandon du SRB Point de vue (Le Soleil) * Monsieur le maire. Nous sommes des jeunes de 18 à 35 ans résidant à Québec. Nous sommes avides d’expériences, de découvertes et, surtout, désireux de jouir d’un milieu de vie dynamique et accueillant. * Leur page Facebook a été mise hors de combat par des inconnus

Ci-gît la mobilité durable * Claude Villeneuve (Journal de Québec)

Mise à jour (25 avril 2017): L’argent (12,5 milllions) du bureau d’études ira à Québec * Annie Morin (Le Soleil)

Voir aussi : SRB, Transport en commun.


69 commentaires

  1. Nathan

    20 avril 2017 à 16 h 36

    Sa fait 25 ans qu’on en parle et on va en parler pendant encore 25ans. Ce si dit j’annonce la mort du Phare!

    Comme disait si bien Nelson dans les simpson; Gros village comme capital. Wow construisons Une au autoroute par dessus les maisons, sa va être et étalon nous jusqu’à porneuf

    Gros bouchons. Yes

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Jeff M

    20 avril 2017 à 16 h 47

    On s’est laissé gouverner par des radios poubelles.
    C’est ahurissant tout ce qu’il s’est dit.
    « Mort » c’est fort comme mot, mais ce ne sera plus pareil.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. JFGo

    20 avril 2017 à 17 h 24

    Je trouve ça sincèrement décourageant…! À ce rythme là, j’ai peur de ne jamais voir de système de transport en commun moderne et efficace à Québec de mon vivant, et je suis dans la trentaine…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Michel Haineault

      20 avril 2017 à 18 h 25

      Je suis pas mal plus âgé, et je garde malgré tout espoir. Ce n’est que partie remise …
      Le maire doit en premier se faire réélire. Le SRB, c’était son projet, et non celui d’Anne Guérette.
      En mai, il va y avoir de nouvelles consultations. En novembre, l’élection. Et en 2018 (idéalement en début d’année), il va probablement nous revenir avec un autre projet de transport en commun, peut-être encore plus emballant que celui qu’il vient tout juste d’enterrer.
      Le maire sait très bien qu’il y a actuellement une fenêtre d’opportunité qui pourrait se refermer dans quelques années avec le retour des conservateurs à Ottawa. Actuellement, le fédéral est prêt à financer 40 % du projet. Le provincial, au moins 50 %.
      L’autre truc qu’il ne faut pas oublier, c’est que le maire a tissé des liens d’amitié très solides avec un certain Alain Juppé à Bordeaux. Il est souvent aller lui rendre visite là-bas, et a pu constater de visu l’impact très positif que peut avoir une telle infrastructure.
      Anne Guérette ne pourra pour sa part se dérober d’ici la prochaine élection. Va-t-elle aller jusqu’à dire pour faire plaisir aux radios poubelles qu’elle n’investirait pas davantage dans le transport en commun ? Qu’il n’y aurait pas avec elle de projet majeur et structurant ? Ça reste à voir.
      Chose certaine, il va être très rigolo de voir nos radios poubelles se démerder maintenant. Sur qui vont-ils miser ? Un parfait inconnu, une championne de l’immobilisme, ou un type aux premières loges qui est d’accord avec plusieurs projets qu’ils défendent, comme le Phare ? Labeaume n’a qu’à étirer la sauce. Il n’a qu’à attendre après l’élection pour nous dire où il campe.
      Bref, il va selon moi se faire réélire. Et si ce n’est pas un autre SRB qui va faire les manchettes en 2018, ça va probablement être quelque chose d’encore mieux, comme un tramway qui passerait à la fois par Charest et René-Lévesque. Le PM Couillard pourrait pour sa part lui faciliter grandement la tâche en le finançant à 60 %. Si Montréal est pour avoir le REM et la ligne bleue; me semble qu’un tramway à environ 1,5 milliard, ce n’est pas trop demandé.
      Je termine ainsi ma modeste contribution en tant qu’apprenti sorcier …

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        20 avril 2017 à 18 h 47

        Je commence à être moins optimiste que vous. Finalement quand Clotaire a dit que nous avions un irrésistible penchant pour une une relation « sadomasochiste » à Québec, il n’avait peut-être pas tort.

        Un jour lorsque nous allons frapper un mur, nous devrons payer la facture salée de notre pelletage par en avant.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

        20 avril 2017 à 18 h 50

        La consultation relative au projet « Le Phare » va être reportée. Les délais inévitables aux consultations de tout genre vont mener aux élections provinciales où un 3e lien va être l’enjeu. Soyons réalistes: le maire Labeaume, malgré tous ses talents, son énergie immense, et sa capacité à convaincre a perdu. C’est tout. Il passera à l’histoire pour le Centre Vidéotron.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        20 avril 2017 à 18 h 53

        « Il passera à l’histoire pour le Centre Vidéotron. »

        Souhaitons lui que le Centre cesse d’être déficitaire un jour. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  4. urbanoïd

    20 avril 2017 à 17 h 58

    Le SRB était un catalyseur pour l’étalement. aucun intérêt

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Dave Johnston

      20 avril 2017 à 18 h 16

      Et quel est votre argumentaire pour un tel propos? Je suis intéressé.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Jeff M

        20 avril 2017 à 18 h 36

        Il y en a qui disent que l’on doit se concentrer dans le noyau central de la ville. Soit entre Ste-Foy et Québec centre-ville. Personnellement, je trouve que c’est se limiter beaucoup. Surtout que les ponts représentent l’endroit où il serait facile de faire le plus gros transfert modal.
        Mais dans une ville qui est très compliqué à densifier (est ce que j’ai besoin de dire pourquoi…) se limiter au centre me paraît utopique. En fait, le centre s’étend. Et que se limiter à la zone Ste-Foy-Québec risque de marginaliser un tel réseau.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Francis L

        21 avril 2017 à 05 h 09

        Permettez-moi de demander si vous prenez souvent le metrobus, particulièrement aux heures de pointe?

        En direction ouest, par exemple, celui-ci commence à se remplir réellement dans St-Roch et il est plein vers Cartier. Ensuite, c’est souvent la moitié de l’autobus qui se vide à ulaval, puis une autre importante partie sur Laurier. Cette portion du trajet doit représenter entre 50 et 75% des usagers, bien qu’elle ne fasse que quelques kilomètres.

        Je ne suis non plus pas d’accord sur la facilité du transfert modale. Le centre-ville de Québec n’a pas un transport en commun en or. La preuve : même dans les quartiers centraux les gens restent quasiment autant motorisé qu’en banlieue. L’utilisation de bus n’est pas non plus très attractif pour les usagers, un tramway augmenterait le transfert modal. Finalement, toute la portion entre St-Charles-Garnier et uLaval est peu dense est gagnerait à être densifié. Il y a donc un très bon potentiel de transfert modal, même avec un tracé sur Charest.

        Finalement, et nous le voyons dernièrement, il est plus difficile de démarrer un gros projet qu’un petit. Une ligne de tramway d’environ 10 à 15 kms aurait un coût acceptable, et serait une bonne première étape avec un succès assuré.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Jean Cazes

      20 avril 2017 à 22 h 49

       ou annuler
    • Francis L

      21 avril 2017 à 04 h 51

      Tout à fait d’accord, la preuve étant que si Lévis se retire, le projet en entier est abandonné.

      Depuis le début, le tracé est présenté comme une solution à la congestion des ponts, alors que les besoins des citoyens de Québec était mis de côté.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  5. Insider

    20 avril 2017 à 18 h 40

    Quand le consensus passe par celle dont le nom apparaît 175 fois dans le rapport de la Commission Charbonneau, c’est très bon pour la crédibilité de notre gros village!

    « La commission Charbonneau montre du doigt les liens entre le cabinet de l’ancienne ministre Nathalie Normandeau, dont le nom est cité pas moins de 175 fois dans son rapport de 1700 pages, et la firme Roche. » Radio-Canada, le 24 NOVEMBRE 2015

    Mme Normandeau pourra célébrer ça avec ses petits copains dans un bon restaurant italien à Montréal.

    Et dire que je me suis fait vilipender ici sur QU pour avoir été trop dur avec nos politiciens qui se rangeaient derrière le SRB. Misère!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Jean François Côté

    20 avril 2017 à 19 h 10

    Sa porte de sortie était Lehouillier et il l’a prise et c’est bien joué.

    Mais le traffic à Québec ce n’est pas réglé . Perso je ne crois surtout pas qu’un troisième lien est la solution.

    À Dallas ils ont construit une autoroute à 22 voies et elle est toujours congestionnée pare choc à pare choc.

    Mais ça les radios poub n’en parlent pas…

    La bonne nouvelle est que l’insupportable Anne Guérette vient de subir un ko technique.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. MRM

    20 avril 2017 à 19 h 54

    Je penses que l’important maintenant pour le maire est de présenter un nouveau projet avant l’élection de novembre. De cette manière il pourrait obtenir un mandat clair et on ne pourrait remettre en doute l’appui de la population. Il ne va s’en dire que d’expliquer les avantages d’un projet de TEC structurant est capital afin d’obtenir l’appui du public. Mais j’espère qu’on arrivera pas encore avec une solution de voies reservés et d’autobus qui n’ont pas la capacité d’amener une augmentation importante de l’achalandage..

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  8. Bob Saget

    20 avril 2017 à 19 h 57

    Voici un article interresant sur la congestion routière.
    What’s Up With That: Building Bigger Roads Actually Makes Traffic Worse
    https://www.wired.com/2014/06/wuwt-traffic-induced-demand/

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  9. Francis Vachon

    20 avril 2017 à 20 h 30

    « Mais voilà, au lieu d’exposer son point, depuis des mois, le maire de Québec a au contraire laissé toute la place aux détracteurs du SRB. Lorsque des questions lui sont posées sur le sujet, soit il se braque, soit il se tait pendant des jours et donne l’impression de se cacher.
    Aux animateurs de radio qui se montrent réticents ou encore dénigrent le projet, le maire n’a offert aucune réplique, puisqu’il n’accorde à peu près plus d’entrevues dans les différentes stations de Québec. »
    http://www.journaldequebec.com/2017/04/19/la-faute-de-labeaume

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  10. Jocelyn Boily

    20 avril 2017 à 20 h 31

    19 avril 2017

    Savoir écouter

    C’est en 1969 que le réseau de transport de la ville de Québec a été créé sous le nom de Commission de transport de la Communauté urbaine de Québec (CTCUQ). Renommé Société (STCUQ) en 1994 il porte maintenant le nom de Réseau de transport de la capitane (RTC) et transporte annuellement 43 millions de passagers.

    En recherche d’un point fort et déclencheur pour sa réélection en 2017 le maire de Québec a mentionné lors d’une entrevue qu’il voulait laisser le SRB aux citoyens de Québec comme héritage de son passage en politique municipale.

    En plus de la ville de Lévis, on s’aperçoit qu’une grande majorité de la population est contre le gaspillage de milliards de dollars pour un nouveau système de transport en commun. Avant de dépenser ces milliards il faut préserver le transport actuel et investir sur des améliorations afin de desservir adéquatement les milliers d’usagers qui le fréquentent. Après plusieurs années de restructuration et de brasse camarade, le RTC est enfin stabilisé et connaît une hausse de sa clientèle.

    Lors de la confection du plan de mobilité durable le maire avait mentionné que dans une société démocratique, la participation active des citoyens aux processus qui mènent aux décisions qui les touchent de près est un indicateur de la vitalité d’une communauté.

    Donc écoutez monsieur Labeaume.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  11. Attila

    20 avril 2017 à 20 h 45

    Bonne nouvelle, maintenant nous ne passerons plus par quatre chemins et nous pourrons préparer la planification pour la construction du TRAMWAY DE QUÉBEC. Ligne Charest d’Estimauville, et une ligne vers la colline parlementaire qui passe par deux stations souterraines.

    Concentrons nous sur investir pour l’avenir de la capitale et gardons notre argent pour l’utilitaire. Très encourageant, ceci nous donne le temps de bien préparer le tout.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

      20 avril 2017 à 21 h 20

      Sérieux ? Le tramway à Québec ?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        20 avril 2017 à 21 h 33

        Je peux comprendre Attila. On est en train de tout miser sur un 3e lien parce que c’est ce que la population veut. Pour une facture de combien de milliards? Probablement 3 ou 4 milliards.

        Dans ce contexte, pourquoi n’aurions-nous pas quelques milliards pour un tramway?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

        20 avril 2017 à 21 h 43

         ou annuler
      • laéR

        20 avril 2017 à 22 h 04

        La population veut le troisième lien ???? La population ne sait pas ce qu’elle veut et se laisse endormir par la radio.

        Pourquoi les gens de Stoneham, Charlesbourg, Saint-Augustin ou encore Beauport voudraient d’un troisième lien ?? Et tant qu’à parler des gens qui empruntent tous les matins l’autoroute 40 en direction ouest … ou c’est plus congestionné que les pauvres personnes de Breakeyville sur la 73…. Pourquoi ces utilisateurs voudraient que les gens de la rive-sud viennent alourdir le réseau de l’ouest déjà saturé ???

        Pourquoi pas une deuxième autoroutes pour les pauvres personnes de Val-Belair, pris dans le trafic aussi?

        Pourquoi ces pauvres individus qui ont​ choisi un mode de vie strict financièrement et se sont établis plus loin pour avoir un beau grand terrain une belle maison moins cher et 3 voitures n’auraient pas le droit de vivre eux aussi sans les désagréments du trafic?

        Pourquoi voudrait-on attirer plus de gens à Québec qui feraient peut-être le choix de s’y établir si on avait un système de transport collectif décent?

        Pourquoi la société payerait pour s’assurer une pérennité si nous n’avons qu’une vie à vivre et que notre choix est plus individuel que collectif?

        Si j’ai envie de mourir sans me soucier des autres et du futur?

        Pourquoi?

        Triste constat de notre « belle » ville.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        20 avril 2017 à 22 h 13

        @ laéR

        Vous savez dans quel camp je loge. Je suis juste un ti-brin exaspéré face au vide, l’insouciance et l’inconséquence de nos politiciens et tribuns boderline-débile-léger qui sévissent à la radio de Québec.

        Longue vie au mystère de Québec!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • laéR

        20 avril 2017 à 22 h 19

        Oui.

        Mon message se voulait surtout sarcastique et ne vous visait pas vraiment. Je me partais seulement à partir de votre propos.

        Cordialement.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  12. Insider

    20 avril 2017 à 22 h 04

    Com’on c’est pas rigolo! C’est sérieux de faire le perroquet?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  13. Michel Haineault

    20 avril 2017 à 22 h 36

  14. Marc Guy

    20 avril 2017 à 22 h 40

    Enfin la raison a parler on a pas d’argent pour une fantésie de SRB
    On a toujours des rails qui couvre les deux rives un pont ferrovière des Gares reste a avoir la volonté de faire rouler des trains et arrimer les bus a ce réseau

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • laéR

      20 avril 2017 à 23 h 00

      On a peut être pas d’argent, mais on en aura encore moins quand le grand déclin débutera!

      Si on est pas en mesure d’attirer des gens autrement, soyez certain que rendu là, oui on va être pauvre collectivement.

      Est-ce que le SRB était « ze » solution? Assurément non , mais mieux que la stagnation actuelle ou encore la régression advenant un troisième lien .

      Maintenant, votre suggestion des rails, je parle sur ce site depuis 2005.

      Alors oui, excellente idée.

      Dommage cependant que le vélo à pris l’emprise des anciennes voies ferroviaire, car on avait un fichu de beau réseau! Regarder la carte.

      On l’avait notre SLR, système léger sur rail desservant même les banlieues…

      Maintenant on roule en vélo dessus. C’est correct, mais pas optimale.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Insider

      20 avril 2017 à 23 h 08

      « On a toujours des rails qui couvre les deux rives un pont ferrovière des Gares reste a avoir la volonté de faire rouler des trains et arrimer les bus a ce réseau. » (sic)

      Bon notre expert de service sévit encore!

      On a vu ça à Montréal que c’est simple cette solution. Parlez-en à l’AMT. Ils vont vous sensibiliser à quelques défis que vous sous-estimez grandement.

      Selon vous qu’est-ce qui a obtenu le plus de succès et le plus d’impact pour soulager la congestion routière à Laval entre le train de banlieue et le métro?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        20 avril 2017 à 23 h 17

        « Clients mécontents

        Plus tôt mardi, quelque 200 usagers mécontents s’étaient rassemblés devant le siège de l’AMT, à Montréal, pour remettre une facture symbolique de plus de 1 million de dollars aux dirigeants de l’Agence.

        Ces usagers ont calculé ce montant en fonction des heures de retard accumulées au travail, ou encore à la garderie. Ils voulaient ainsi montrer que la difficulté de l’AMT à s’adapter à la hausse de popularité de ses lignes de trains de banlieue avait des conséquences pour ses clients.

        Les déboires de l’AMT ont lieu dans un contexte difficile, puisque l’offre de service s’est considérablement accrue depuis le 12 janvier dernier. L’AMT a ajouté 76 nouveaux départs, soit près de 57 000 places de plus chaque semaine, dont plus de 50 % aux heures de pointe. » Radio-Canada 10 FÉVRIER 2009

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        20 avril 2017 à 23 h 25

        Résultat du recours collectif?

        « Vous avez jusqu’au vendredi 20 mars 2015 pour demander un dédommagement à l’Agence métropolitaine de transport pour les retards de ses trains de banlieue survenus en 2009. »

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  15. MRM

    20 avril 2017 à 23 h 18

    Pendant ce temps à Edmonton on a un SLR depuis 1978 et on ne cesse de l’agrandir depuis.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Attila

      21 avril 2017 à 00 h 39

      Tout à fait! De l’autre côté de l’Outaouais, à Ottawa, pendant que l’on tergiversait à Québec sur la construction du Tramway de Québec qui eût coûté un peu plus d’un milliard à l’époque (les coûts ne cessent de monter plus on attend), en 2001 Ottawa a décidé d’utiliser des lignes ferroviaires intégrées au réseau du train de marchandises Canadien Pacifique pour faire le O-Train. Ils ont deux lignes et maintenant une troisième est déjà en construction!
      https://fr.wikipedia.org/wiki/O-Train

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  16. Francis L

    21 avril 2017 à 04 h 47

    Bonne nouvelle.

    Donc Lévis se retire et on abandonne le tracé? Ça démontre que le projet était fait pour la Rive-Sud et non pas pour les citoyens de Québec.

    Ensuite le titre est trop gros, car le maire ne dit pas que le SRB est mort, mais que le projet en entier sera repensé, enfin pour Québec.

    Anne Guérette a totalement raison lorsqu’elle dit que Charest est un pari risqué, et j’espère fortement que la raison reviendra dans la prochaine mouture en faisant passé le tracé par René Lévesque, là où la demande et la croissance à court terme est disponible.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  17. Marc Guy

    21 avril 2017 à 07 h 57

    Le coût du kilometre pour le citoyen a ne pas négligé.
    Le RTC a 3.50$ du passage une fois le le SRB on terminé on est a pret de 5$ du passage la competition va venir de l’auto électique subvention a l’achat et quelque cent du kilometre pour rechacgé.
    Un calcul que vont faire plusieur famille pour la deuxieme voiture.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      21 avril 2017 à 10 h 33

      La compétition est une excellente solution pour la congestion routière. Encore une analyse impressionnante! Set Sarcasm := Off

      Un jour nous allons frapper un mur et si nous avons suivi les conseils de nos tribuns la facture sera salée. Les analyses de nos apprentis sorciers seront à jeter aux poubelles,

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Francis L

      21 avril 2017 à 15 h 19

      Bien que la voiture électrique, et surtout autonome, ne soit pas à perdre de vue, n’oublions pas que le coût en ce moment est dû au fait qu’elle sont dispensées des taxes routières de l’essence. C’est la situation actuelle, mais espérons que c’est temporaire. Autrement, tous les québécois vont financer les automobilistes? J’ose espérer que non.

      Je vois plutôt la voiture autonome comme un allier du transport en commun. Elle aidera la mobilité des gens sans voiture, et en poussera de plus en plus à vendre la leur, rendant les deux possibilité très complémentaire.

      On se déplacera alors avec un iPhone/Android (Uber, Bixi, RTC, etc), plus avec une auto.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  18. Jocelyn Boily

    21 avril 2017 à 10 h 08

    21 avril 2017

    Réaction frivole

    Suite au retrait de Lévis du projet improvisé du service rapide par bus (SRB) le maire de Québec Régis Labeaume n’a pas surpris personne par ses propos futiles et mesquins. En déclaration de presse il a mentionné et répété qu’il n’y a plus de projet à Québec et que le tracé qu’il y a sur les cartes ce n’est pas pour sa ville. D’un ton amère et grave il a déclaré que la ville de Québec allait se tricoter un projet collectif pour Québec.

    Il invite plus particulièrement les gens qui s’y opposent, les apprentis sorciers, les grands talents, ceux qui connaissent ça et ceux qui ne connaissent pas ça à donner des pistes de solutions lors des consultations.

    Monsieur le maire vous auriez dû y penser avant car ça vient de nous coûté plus de 15 millions $ pour vous faire comprendre de parler et surtout d’écouter les citoyens.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      21 avril 2017 à 10 h 47

      « Monsieur le maire vous auriez dû y penser avant car ça vient de nous coûté plus de 15 millions $ pour vous faire comprendre de parler et surtout d’écouter les citoyens. »

      Les mêmes citoyens qui vont lui accorder un vote-africain (résultat entre 75 et 80 %). Même en perdant 30 % du vote, l’alternative étant Guérette il serait encore élu maire. Le prix à payer serait de perdre certains conseillers plus ou moins utiles. Quel est le nombre d’élus qui jouent un rôle important dans Équipe Labeaume? Pas besoin des doigts de plus qu’une main pour faire le décompte. Au final, ça changerait quoi à part l’ego froissé de notre Régis national?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  19. Pierre Tremblay

    21 avril 2017 à 14 h 07

    Arrêtez de donner autant d’importance aux radios. M. Labaume ne parle pas aux radios, ne leur accorde pas d’entrevues et n’administre pas en fonction des opinions émises sur les radios. La démocratie c’est d’abord l’expression et l’acceptation des opinions contraires aux nôtres et les radios ont parfaitement le droit d’émettre leur points de vue. Ce qui a fait avorter le projet du SRB c’est le retrait de Lévis. Si Lévis était encore dans le coup fort probablement que le projet aurait suivi son cours. L’absence d’un partenaire forcera maintenant les édiles à repenser le projet avec malheureusement des délais plus longs pour sa réalisation.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  20. Michel Haineault

    21 avril 2017 à 16 h 12

    « Trop tard » ? Il n’est jamais trop tard. Lehouillier n’était probablement plus de bonne foi ces derniers mois. Le maire Labeaume avait clairement fait savoir qu’il n’était pas chaud à l’idée d’un 3e lien dans l’est … Oeil pour oeil. Dent pour dent. La loi du Talion.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  21. J.

    21 avril 2017 à 16 h 39

    13 répliques de @insider déjà. C’est beaucoup. Je ne commente pratiquement plus depuis sa présence. Il se commente lui-même. Bonne continuité.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  22. Michel Haineault

    21 avril 2017 à 17 h 17

    « M. Labeaume a insisté pour dire que le projet d’un réseau de transport structurant à Québec n’est pas du tout mort. Au contraire, le futur projet pourrait être bonifié et étendu sur le territoire de Québec, a-t-il ajouté. » (source : Labeaume veut garder le bureau de projet du SRB en vie, Journal de Québec, 21 avril 2017).
    :-) mdr…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  23. Insider

    21 avril 2017 à 21 h 18

    Bonne continuité je vais laisser le champ libre aux tribuns de ce monde, qu’ils répandent des faussetés ou se contentent d’analyses simplistes au plus grand plaisir de J. !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  24. Michel Haineault

    22 avril 2017 à 07 h 33

    Dommage ! Il m’est arrivé d’écrire plus d’une douzaine de commentaires sur un même billet, dont certains très longs comme vous le savez. Je le fais sans gêne, et sans me soucier de ce que les autres peuvent en penser. J’ai lu certains de vos commentaires que j’ai trouvé intéressants. J’espère que votre départ n’est que temporaire. Ce blog est riche de sa diversité d’opinion.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  25. Jean

    22 avril 2017 à 10 h 04

    Ça ressemble à :

    J’ai fait une promesse à mes amis, je prends du recul pour garder le pouvoir, ferai à semblant d’écouter le monde ( écoutez l’entrevue avec gilles Parent) et reviendrai à ma première idée pour remplir ma promesse à mes amis ….. Une promesse c’est une promesse …..

    Rien ne changera de ce que vous avez vu du SRB….même avec un tracé qui avantage de façon évidente certains propriétaires fonciers….au détriment du gros bon sens ….

    On oubli que le transport concerne les humains avant les bâtiment.

    Les citoyens paieront avec leurs taxes et impôts, mais certains l’oublient carrément…..

    Que les gouvernemts provincial et fédéral, qui sortiront les $$$$, nous écoute avant de ce laisser embarque dans un SRB qui va nul part….

    .

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Léo Roy

      22 avril 2017 à 13 h 58

      Encore une autre critique à la « radio poubelle » qui n’apporte aucune solution alternative basée sur des faits scientifiques.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Michel Haineault

      22 avril 2017 à 14 h 29

      À part de salir la réputation du maire, tu as quoi à proposer pour réduire la congestion routière ? Un tunnel de 5 milliards de dollars ?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Marc Guy

        22 avril 2017 à 16 h 55

        il faut batir la ville autrement rendre le transport moins important. grouper les emplois dans la zone centrale, arrêté de developer des entreprises en banlieue pret d’autoroutes encourager la mixité des residence a distence de marche des lieux de travaille.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *