Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le croisiériste Disney s’arrêtera à Québec en 2018

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 mai 2017 1 commentaire

Radio-Canada

Le port de Québec accueillera pour la toute première fois des croisières de la Disney Cruise Line à l’automne 2018.

L’annonce a été faite ce matin. La Disney Cruise Line proposera en septembre 2018 deux croisières entre New York et Québec à bord du navire Disney Magic, qui compte 2700 passagers.

Il s’agit d’un nouvel itinéraire pour le croisiériste et un tout nouveau port d’escale avec l’arrêt à Québec. Lors de ces croisières, le navire s’arrêtera à Québec durant deux jours. Des escales sont aussi prévues aux ports de Saguenay et de Baie-Comeau.

Le directeur des croisières de Disney, Clayton Lyndsey, s’est dit enchanté d’offrir aux clients cette nouvelle destination.

« Nous adorons présenter aux familles qui voyagent avec nous de nouvelles destinations de croisières, et je sais qu’elles seront renversées par le charme, la beauté et la culture de cette ville canadienne remarquable », indique-t-il.

Rayonnement pour Québec

Le président-directeur du port de Québec, Mario Girard, qualifie de magique l’annonce de la venue de la prestigieuse Disney Cruise Line. Il souligne qu’elle permettra de mettre en lumière la ville auprès d’une clientèle internationale familiale.

« Accueillir Disney, c’est une opportunité incroyable de mettre en valeur notre ville et notre port grâce au rayonnement extrêmement large et international de Disney », dit-il.

Le maire de Québec se dit également heureux de la venue du croisiériste, qui représente « une nouvelle arme à notre arsenal » pour faire en sorte que la ville se distingue.

« Disney ne va pas partout : il choisit quelques villes, et Québec est maintenant parmi ces villes en Amérique. Ça veut dire beaucoup pour nous. »

La Ville prévoit des retombées importantes. Le croisiériste offrira à ses clients plusieurs activités dans la capitale nationale lors de l’escale à Québec.

Le croisiériste Disney, créé en 1998, compte quatre navires qui visitent des destinations comme l’Alaska, les Caraïbes, les Bahamas et l’Europe.

Voir aussi : Tourisme.


Un commentaire

  1. Léonce Naud

    13 mai 2017 à 21 h 22

    Régis Labeaume et Mario Girard doivent être félicités pour cet heureux développement dans le domaine des croisières internationales que représente la venue de navires de Disney dans le fleuve, sans oublier le patient travail de l’Association des Croisières du Saint-Laurent.

    Cependant, il serait intéressant que l’on s’intéresse tout autant aux armateurs Québécois qui offrent des croisières-excursions locales et régionales. Qu’en est-il de la croissance de cette industrie ? Que fait-on pour l’encourager ? Combien de millions lui a-t-on consacrés ? À combien s’élèvent les retombées économiques de ces entreprises bien de chez nous ? Combien d’emplois génèrent-elles ? Disposent-elles de facilités de quaiage avantageuses devant les anciens quartiers maritimes de nos villes portuaires, comme on peut l’observer pour des entreprises locales de même nature ailleurs dans le monde ? Bref, qu’en est-il de notre propre industrie des croisières ?

    Il n’y a pas que le capital international qui soit en mesure d’animer cette industrie actuellement en croissance sur la plupart des mers du globe. Charité bien ordonnée commence par soi-même.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *