Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Trois vélos à assistance électrique à l’essai à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 juillet 2017 2 commentaires

Source : Guillaume Piedboeuf, Le Soleil, le 15 juillet 2017

(Québec) La Ville de Québec chercherait-elle à se doter de sa version du Bixi? Une station de vélos libre-service à assistance électrique a été installée par l’entreprise beauceronne Bewegen, vendredi, dans Saint-Roch. Un projet de démonstration qui s’étendra jusqu’à la fin de l’été.
Installée au coin des rues de la Couronne et Sainte-Hélène, devant le Jardin Saint-Roch, l’unique station libre-service de Bewegen est dotée de trois vélos à assistance électrique. En effectuant un dépôt par carte de crédit à la borne sur place, ou à l’aide de l’application mobile Bewegen Québec, spécialement conçue pour le projet de démonstration, les citoyens peuvent déverrouiller et essayer l’un des trois bolides. La location est gratuite pour 45 minutes, après quoi, chaque tranche de 15 minutes additionnelle coûte 3 $ à l’utilisateur. 
«C’est pour que les gens ramènent le vélo et que le plus possible puisse essayer. On ne veut pas que les gens partent deux jours avec le vélo», explique Marc Delesclefs, conseiller au développement des affaires chez Bewegen, une entreprise fondée à Saint-Georges-de-Beauce, il y a quatre ans. 

la suite

Le site de Bewegen.

Des Bixi à Québec: Samedi 20 août 13h00.

Voir aussi : Vélo.


2 commentaires

  1. Sébastien A.

    15 juillet 2017 à 14 h 17

    Excellente idée. Par contre, malheureusement, je vois deux contraintes législatives majeures à l’implantation et à la popularité de ce type de service. Selon le code de la sécurité routière, pour pouvoir conduire une bicyclette assistée au Québec, il faut avoir au moins 18 ans (ou posséder un permis de conduire de cyclomoteur). Ensuite, le port du casque protecteur est obligatoire pour tous en tout temps pour conduire une bicyclette assistée. (article 492.2 du code)
    Je me demande comment ces obstacles seront résolus. Peut-être loueront-ils des casques à même les bornes et demanderont une confirmation d’âge avant de libérer le vélo ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. julien

    17 juillet 2017 à 11 h 59

    Pour moi, les contraintes ne sont pas majeures.

    Pour l’âge, c’est lors de la création du compte que cela devrait être vérifié. Comme cela se fait à Montréal entre autres. (D’ailleurs, il est possible de conduire un vélo électrique à partir de 14 ans si on possède un permis de cyclomoteur).

    Pour le casque c’est plus compliqué mais cela a déjà été résolu ailleurs. À Melbourne, où le casque est obligatoire, certains vélos libre service donnent aussi accès à un casque. Et, il est aussi possible d’en acheter dans les commerces ou des machines distributrices proches des bornes au coût de 5$.

    Cela dit, j’ai hâte de voir. J’ai l’impression qu’un service de vélo électrique libre-service pourrait être très populaire à Québec.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *