Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Mobilité durable : des organismes veulent profiter de l’écoute du maire

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 août 2017 6 commentaires

Louis Gagné
Radio-Canada
Québec

La promesse de Régis Labeaume d’être à l’écoute des citoyens pour identifier un projet de transport en commun qui fasse consensus à Québec n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd.

Un collectif d’organismes voué à la promotion de la mobilité durable a décidé de prendre le maire au mot en lançant la campagne « Faut le dire à Régis ». L’initiative vise à encourager les citoyens à participer à la consultation populaire annoncée par le maire après l’abandon du projet de service rapide par bus entre Québec et Lévis.

« La campagne, c’est pour outiller les gens, les inciter à participer massivement à la consultation […] pour trouver le meilleur système de transport en commun pour la ville de Québec », explique le directeur général d’Accès transports viables, Etienne Grandmont. « C’est un projet qui va être là pour plusieurs décennies, jusqu’à 50, 100 ans même. »

Afin de promouvoir sa campagne, le regroupement a créé un site internet et distribue des autocollants sur lesquels est inscrit le mot-clic #FautLeDireÀRégis.

La suite

Voir aussi : Transport en commun.


6 commentaires

  1. Jean Valjean

    9 août 2017 à 14 h 47

    Au risque de nous répéter: nous attendons de pied ferme et depuis trop longtemps le tramway-SLR de Québec! Qu’on s’y mette! J’ai plusieurs ami(e)s qui attendent notre tramway pour revenir s’établir dans la capitale!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Jean Valjean

    9 août 2017 à 14 h 52

    Pas besoin de tout construire d’un coup. Commençons par la première ligne qui commence sur Laurier et descend Nérée Tremblay, longe Charest et se termine à D’Estimauville. https://fr.wikipedia.org/wiki/Tramway_de_Québec#Ligne_L.C3.A9vis.2FD.27Estimauville Un work in progress. Il est quand même plus que grand temps que notre ville remette sur pied son système de transport en commun sur rail avec stations! Faisons du lobbying intensif auprès du fédéral!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Carl

    10 août 2017 à 08 h 59

    J’ai mis ce lien en ligne sur la page FB de Québec Urbain, mais les publications des visiteurs sont mis en quarantaines dans une sous-section de la page que personne ne visite. Alors permettez-moi de récidiver ici…

    Les impacts de l’implantation d’un réseau de trains légers à Minneapolis–Saint-Paul. C’est long mais ça en vaut la peine. Et ça laisse sous-entendre que l’insistance de l’administration municipale de Québec à faire passer une ligne de TEC structurante sur Charest ne serait pas nécessairement le désastre annoncé.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      14 août 2017 à 08 h 53

      Merci!

      Lecture intéressante. En lisant ce passage, ça m’a fait penser à ce que l’on lit et entend à Québec:

      « But opposition to such a line was strong. It included Republican Governor Arne Carlson, the editorial boards of the region’s major daily newspapers and the good-government Citizens League, which considered light rail inefficient and preferred buses and car-pooling. »

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Insider

      14 août 2017 à 09 h 17

      Autre passage très intéressant:

      « Several Stops For Us activists traveled to the “Rail-volution” conference in Boston in 2009, buttonholed Federal Transit Administrator Peter Rogoff while he was in line for coffee at the conference hotel’s Starbucks and argued their case. Concerned, Rogoff visited St. Paul, and saw how the rigid cost formula was clashing with civil rights concerns. “It was probably the starkest, in-your-face example of the deficiencies of how the administration was evaluating these projects,” recalls Rogoff, who’s now CEO of Seattle’s transit system, Sound Transit. He found that the cost-effectiveness formula’s focus on time saved per rider valued long-distance commuters more than residents of poorer neighborhoods such as St. Paul’s, because poorer residents tend to take shorter trips—for shopping rather than commuting, for instance. »

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Insider

      14 août 2017 à 09 h 22

      Espèrons que Labeaume, Couillard et les autres politiciens de la Capitale prendront bonne note de cette citation du maire de St-Paul:

      « Light rail, Coleman argues, *** brings more economic development than buses—and that includes bus rapid transit ***, often touted as cheaper to build than rail. “If this is purely a mechanism to get people from point A to point B, it is not the most cost-effective,” Coleman says. “But I think you see over and over that fixed rail, a system like LRT, that is more appealing to folks to ride, and more reliable. That spurs the economic development that I think is critical.” »

      Signaler ce commentaire

       ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *