Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Proposition d’un nouveau tracé pour la piste cyclable dans le secteur de la rue Dalhousie

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 septembre 2017 12 commentaires

Québec, le 20 septembre 2017 – La Ville de Québec propose aujourd’hui un nouveau tracé pour la piste cyclable dans le secteur de la rue Dalhousie. Le parcours longerait la Place des canotiers et le nouveau stationnement étagé, pour revenir sur les quais et ensuite se diriger vers la rue Dalhousie en empruntant le stationnement devant le terminal de croisières.

« Cette solution tient compte des enjeux de sécurité et d’achalandage de ce secteur névralgique de Québec, a souligné le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Le Port de Québec a fait preuve d’ouverture et nous avons convenu que le tracé proposé aujourd’hui devrait permettre, dès la saison prochaine, une saine cohabitation entre les vélos, les autos et les piétons qui arpentent quotidiennement ce secteur. Nous consulterons les divers groupes concernés d’ici le printemps pour leur expliquer cette proposition qui nous semble la meilleure option. Celle-ci devrait également aider à soulager ce secteur fortement sollicité l’été. »

Le nouveau tracé

Un billet précédent

Voir aussi : Vélo.


12 commentaires

  1. Simon Bastien

    20 septembre 2017 à 11 h 47

    Enfin un tracé logique qui devrait satisfaire tout le monde (je l’espère)!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Roger

    20 septembre 2017 à 13 h 00

    Enfin un peu de GBS.

    Ceci étant dit, notre très posé maire avait traité de « chialeux » ceux qui se plaignaient de la présence de la piste cyclable sur Dalhousie.

    Va-t-il se rétracter et avouer qu’il a eu tort? C’est ce que je m’attendrais d’un bon maire.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Che

    20 septembre 2017 à 13 h 13

    Personnellement je n’aime pas. On fait encore zig-zaguer la piste à travers des piétons. Pas très sécuritaire, ni efficace.

    En fait la priorité est uniquement de récupérer la voie pour les autos.

    Aussi, je dois dire que le traffic avait beaucoup diminué à cet endroit (les gens se sont habitués).

    On est vraiment loin d’une guerre à l’auto à Québec.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. nietnietniet

    20 septembre 2017 à 13 h 30

    @Che Est-ce qu’il est sensé y avoir une guerre à l’auto ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Che

      20 septembre 2017 à 17 h 51

      Non. Le concept plutôt ridicule de « guerre à l’auto » a été inventé par plusieurs radio d’opinion, ainsi qu’un candidat à la mairie, pour faire croire à la population que le fait d’enlever des voies aux autos ou d’investir en d’autres modes de transport est un blasphème.

      Dans le futur proche, il va toujours y avoir une certaine quantité autos dans les villes, et de routes pour les supporter.

      Par contre, notre société refuse de faire le moindre compromis sur la « fluidité » (qui est toujours interprété par le nombre de voies et non la fluidité réelle). Qu’importe si on augmente la sécurité, on aménage une piste cyclable, ou même pour améliorer la qualité de vie et réduire la pollution, on refuse de réduire le nombre de voies.

      Cette piste cyclable en est un parfait exemple. À la place de réfléchir à aménager cette rue de manière plus intelligente et sécuritaire pour tous, on tasse les vélos pour ajouter une voie pour les voitures.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  5. gerrit Utilisateur de Québec Urbain

    20 septembre 2017 à 13 h 57

    Le nouveau trace va inviter les cycliste utile de prendre Dalhousie. Pourquoi c’est acceptable pour les cyclistes de faire des détours partout. On a besoin une réseau structurant pour les cyclistes

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. PPD

    20 septembre 2017 à 14 h 49

    Ce tracé est bien plus sécuritaire et convivial. On se retire de Dalhousie, où rouler avec des enfants était chose périlleuse. On élimine également la zone de croisement problématique face au musée.

    C’est une solution peu ambitieuse mais efficace et bon marché. Plus important encore, il n’y a que des gagnants. N’est-pas ce qui est souhaitable?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. Léo

    20 septembre 2017 à 15 h 38

    Encore une fois, le maire ne comprend pas qu’il y a de plus en plus de cyclistes à Québec qui souhaitent utiliser ce mode de transport pour se déplacer, pour aller au travail, et pas uniquement pour le loisir.
    Le tracé proposé est sinueux, va circuler au milieu des piétons, et au milieu d’un stationnement.
    Imaginerait-on le tollé si on proposait la même chose pour des automobiles ?

    Encore une fois, le maire démontre que même dans un quartier qui est classé Patrimoine mondial de l’UNESCO, la voiture est prioritaire sur les autres modes de transports doux.
    Quel dommage, Québec semble vraiment en retard de plusieurs dizaines d’années par rapport à ce qui se fait ailleurs dans le monde.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPD

      20 septembre 2017 à 16 h 35

      Je comprend votre commentaire.
      Par contre, une route, ça peut très bien se partager entre cyclistes utilitaires et automobilistes, encore plus en ville.
      La promotion de la culture du vélo ne passe pas par une guerre de territoire. C’est mon avis.

      Sur les tronçons où on peut aménager, qu’on aménage et qu’on le fasse pour vrai (ex: Canardière en ce moment). Mais là où c’est impossible, et bien ça le dit, c’est impossible.
      Dalhousie était un bel exemple.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  8. Francis L

    20 septembre 2017 à 17 h 16

    J’y vais du même commentaire que plusieurs : trop sinueux.

    À Québec, on voit encore le vélo comme un passe-temps. Cette route est parfaite pour le cyclo-tourisme.

    Mais il n’y aura pas un seul cycliste utilitaire qui va l’emprunter. Tous vont couper à travers le parc, c’est déjà une évidence.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  9. JFT

    20 septembre 2017 à 17 h 56

    Déçu mais pas surpris, en ligne avec les décisions en transport des dernières années. Peut-être la pire solution pour les cyclistes et piétons. Naviguer dans un stationnement (probablement l’endroit le plus dangereux avec les intersections pour les adeptes du vélo), en franchir les entrées/sorties et longer la place des canotiers sur la moitié de son périmètre et sa partie nord que la piste croisait amenait déjà sa part de risque d’accidents piétons/cyclistes, on vient de le multiplier par deux. En même temps on nous annonce l’élargissement de Laurentienne jusqu’à la Croix-Rouge pour 150M$ question d’y bloquer plus de voitures. Bon on parle de 2021 mais ça reste tout de même pas très innovant comme vision en transport. Humm j’ai un peu mal mon centre-ville aujourd’hui.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *