Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Entrons dans la ville de Québec de 1867

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 novembre 2017 1 commentaire

Jean-Marie Lebel
Prestige

En cette année 2017, on a beaucoup entendu parler du 150e anniversaire du Canada. Nous vous amenons à Québec, il y a 150 ans, l’année de l’entrée en vigueur de la Confédération canadienne. Une ville à découvrir, des gens à rencontrer.

Vivre à l’ombre des remparts

C’est une vieille ville. Des soldats de la garnison britannique de la reine Victoria gardent les portes des remparts. Les rues poussiéreuses, aux trottoirs de bois, sont souvent étroites ou en pente. Les chevaux y sont rois. Ce sont eux qui tirent les voitures du tramway, calèches, carrioles, berlots, banneaux… Des portes-cochères donnent accès à leurs écuries. Ils font vivre les charretiers, cochers, forgerons, maréchaux ferrants, charrons, voituriers. Ils connaissent par cœur les parcours des laitiers, boulangers, marchands de charbon, aiguiseurs de couteaux, ramoneurs de cheminées…

La suite

Voir aussi : Histoire, Québec La cité.


Un commentaire

  1. Jean François Côté

    10 novembre 2017 à 17 h 56

    Vraiment intéressant !

    Et comment pourrions nous décrire la ville en Novembre 2017 ?

    La limite est Jean Gauvin à l’ouest (environ)

    La chute Montmorency à l’est. Et au nord Jean Talon.

    Le maire Labaume vient d’être réélu pour un 4e mandat.

    La radio poubelle veut un 3e lien à l’est sans aucune étude d’impact. Et continue à abrutir une partie de la population….

    Le taux de chômage est à 4% soit le plein emploi.

    La saison touristique est la meilleure de tout les temps. Etc….

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *