Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Limoilou populaire comme jamais

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 novembre 2017 5 commentaires

Pierre Couture
Journal de Québec

La 3e Avenue gagne la palme des artères commerciales les plus achalandées loin devant la rue Saint-Joseph

Alors que la 3e Avenue à Limoilou gagne la palme des artères commerciales les plus achalandées de la ville, la rue Saint-Joseph, elle, a plus de locaux vides qu’ailleurs, indique une étude obtenue par Le Journal.

La relance du quartier Saint-Roch demeure difficile, alors que les locaux vides se multiplient sur la rue Saint-Joseph. Ce qui est loin d’être le cas sur la 3e Avenue à Limoilou, qui est un modèle à suivre en raison de la densification.

Selon une étude de la firme Côté Conseil Immobilier, le taux d’inoccupation des espaces commerciaux de la rue Saint-Joseph avoisine maintenant les 10 %.

« Ça demeure problématique dans Saint-Roch. Il y a un manque criant de résidents et cela se reflète sur son offre commerciale », soutient l’évaluateur agréé Christian-Pierre Côté de la firme Côté Conseil Immobilier.

Sur la rue Saint-Joseph, le taux d’inoccupation commerciale avait pourtant atteint les 5,6 % l’an dernier.

(…) Or, le promoteur immobilier Allied Properties de Toronto vient de mettre en vente tout son portefeuille d’immeubles qu’il détient dans Saint-Roch.

Selon nos informations, Allied Properties a décidé de quitter le quartier en raison de son faible taux d’achalandage, alors que seulement 60 % de ses immeubles sont actuellement loués.
Allied Properties détient dans Saint-Roch six immeubles prestigieux, dont les 390, 410 et 420 Charest Est et les 605, 622 et 633 Saint-Joseph.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.


5 commentaires

  1. me

    16 novembre 2017 à 12 h 38

    Bien qu’il soit positif de constater un faible taux de locaux vides sur une artère commerciale, cela n’explique pas à lui seul le succès ou non des lieux. Il faut aussi considérer le type de commerces, leur achalandage ou même la vocation de l’artère commerciale.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. dae

    16 novembre 2017 à 14 h 52

    Avec en plus Artmano qui vient de faire faillite.

    En tout cas personnellement je trouve la 3e avenue plus jolie que Saint-Joseph, au niveau des espaces verts et des bâtiments.
    Cela joue beaucoup

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Alain Manseau Utilisateur de Québec Urbain

    16 novembre 2017 à 15 h 56

    Est-ce qu’il y a des parcomètres sur la 3ème avenue? D’après moi, c’est un facteur.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. urbanoïd

    18 novembre 2017 à 00 h 22

     ou annuler
  5. antoine

    19 novembre 2017 à 12 h 37

    faut-il s’en étonner… la ville a enrichie des promoteurs ( bon un seul qui avait tout ) mais n’a jamais développé le centre ville vraiment. Ils ont foutu l’amphithéatre dans un trou ( ca aurait dynamisé le secteur ) ils vont construire un stupide phare à l’extérieur de la ville ( oui monsieur le phare ca va créer une superbe qualité de vie urbaine, c’est Régis qui le dit ), ils viennent de mettre la clé dans la porte du marché du vieux port ( voyons tant qu’à aller au loblaw, les gens vont maintenant aller au marché pourquoi allaient – ils dans le vieux port ), il n’y a aucune réelle prise en charge du transport en commun ( tsé relié la ville aux banlieux, aux trains, etc… ), ils n’ont pas favorisé l’ajout d’habitations ( voyons donc c’est plus payant politiquement de mettre un demi milliard pour élargir une autoroute qui favorise l’étalement urbain ), et ils tirent partout ( on va créer un écoquartier à st Roch, non estimauville, non pointe aux lièvres, euh un écoquartier pourquoi donc ? ), et il n’y aucune réel vision urbaine à Québec ( ben non voyons, les radios eux savent mieux comment faire… ) . C’est cela Québec une ville sans vision urbaine, une ville de banlieusards. Montreal vient de prendre un virage, on a aucun plan de transport collectif ( alors que partout dans le monde on se tourne vers la ville ), ici on a une mentalité de banlieue. Faudra pas s’étonner si dans 20 ans les jeunes vont avoir migré vers MTL ou d’autres régions…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *