Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Un projet de métro-train pour relier Québec et Lévis

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 décembre 2017 30 commentaires

Carl Marchand
Radio-Canada
Québec

Un projet de métro-train électrique autonome évalué à 200 millions de dollars a été déposé au Bureau de projet du 3e lien entre Québec et Lévis. L’idée vient d’un consortium québécois d’entreprises, d’universités et de centres de recherche.

La technologie développée par Bombardier est actuellement testée en Allemagne. Il s’agit d’un train muni de batteries qui ne nécessite pas l’installation de lignes d’approvisionnement en énergie au-dessus de la voie ou sous les rails.

La suite

Un tour dans le train électrique de Vancouver

Voir aussi : Transport.


30 commentaires

  1. Carl

    20 décembre 2017 à 08 h 02

     ou annuler
    • Alain Manseau Utilisateur de Québec Urbain

      20 décembre 2017 à 11 h 34

      Le projet de métro-train ne correspond pas du tout au concept de « Gadgetbahn ». C’est un projet concret, peu dispendieux, avec une technologie disponible et facile à mettre en place rapidement.

      Je ne crois pas qu’on veuille noyer le poisson ici. Je pense que ça pourrait être complémentaire au projet de Tramway.

      Par ailleurs, je n’aime pas le ton méprisant de l’auteur de l’article sur le Québec : « Sorry to pop his bubble, but Quebec is not exactly known for having a long history on the bleeding edge of transit technology ». Ce monsieur oublie Bombardier (train, avion, etc.), Hydro-Québec (Moteurs-Roues, batteries électriques, etc.) et j’en passe.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        20 décembre 2017 à 15 h 13

        « Par ailleurs, je n’aime pas le ton méprisant de l’auteur de l’article sur le Québec : « Sorry to pop his bubble, but Quebec is not exactly known for having a long history on the bleeding edge of transit technology ». Ce monsieur oublie Bombardier (train, avion, etc.), Hydro-Québec (Moteurs-Roues, batteries électriques, etc.) et j’en passe. »

        Je pense que l’utilisation de « Transit » dans ce contexte réfère à « Public Transport ». Selon moi, les avions et les TGVs n’entrent pas dans cette catégorie.

        Dans ce contexte, quoi que le ton soit méprisant et fasse activer mon système de détection de « Bull Shit », je peux comprendre que l’on puisse critiquer ce qui a été fait dans la province de Québec. Quel projet innovant de transport en commun autre que du côté TI ou perception électronique a été mis en service dans les dernières 10 années?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Jeff M

      20 décembre 2017 à 12 h 13

      Tout le monde connaît les avancées dans les batteries. Mettre ça dans la catégorie Gadgetbahn c’est vraiment excessif.
      Le tramway de Bordeau était, à sa construction, un gadgetbahn en passant.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        20 décembre 2017 à 15 h 23

        Je pense que la méfiance pour Bombardier vient plus des soupçons pour corruption dans certains pays comme la Corée du Sud, la République d’Afrique du Sud et en Azerbaïdjan qui leur colle à la peau.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. Frédéric

    20 décembre 2017 à 09 h 26

    Cette idée ne me semble pas adapté aux besoins.

    Selon moi, il vaut mieux faire une station de tramway rive sud. Les gens seraient déjà sur le réseau les menant aux pôles d’emploi et de loisir.

    Ce métro-train demanderait de faire un transfert de plus : auto ou bus vers le metro-train, ensuite du metro-train vers le tramway ou autobus vers la destination finale. Je ne crois pas que ce serait efficace…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      20 décembre 2017 à 16 h 37

      « Ce métro-train demanderait de faire un transfert de plus : auto ou bus vers le metro-train, ensuite du metro-train vers le tramway ou autobus vers la destination finale. Je ne crois pas que ce serait efficace… »

      Je vous suggère de visionner l’extrait vidéo de la contribution de Jarret Walker au sommet qui a eu lieu à Québec. L’extrait vidéo de la présentation du RTC aux consultations publiques est intéressant aussi sur le barrière psychologique des transferts ou correspondances.

      Je n’ai jamais eu aucun problème à faire une correspondance entre une ligne de métro vers une autre ligne de métro à Montréal. Je n’aurais aucun problème à faire une correspondance entre un SLR , un métro vers un autre parcours d’autobus dans des conditions comme par exemple l’abribus tempéré SSQ.

      L’extrait de Jarret Walker est disponible ici:

      https://youtu.be/2aosjmLOdqU?t=1681

      Pour la consultation publique c’est disponible ici:

      https://youtu.be/b__iMXd-pi8?t=820

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Luc

        22 décembre 2017 à 07 h 56

        En autant que le délai induit soit moindre que celui d’utiliser l’automobile.

        Le problème qu’on oublie souvent c’est que si ça demeure plus rapide et moins confortable, il n’y aura pas de vrai transfert vers les moyens de transport alternatif à l’automobile.

        C’est une des raisons pourquoi le maire Lehouillier est sorti du projet de SRB.

        Pour être efficace et rapide, celui-ci devait se rendre jusque dans l’arrondissement Desjardins car aujourd’hui le parcours des parlementaires permet de partir de cet arrondissement et se rendre jusque sur la colline.

        Or le projet de SRB pour réaliser le même parcourt était très dispendieux. Pire encore, en passant par la basse ville, le trajet devenait plus long et c’était prouvé qu’une automobile se rendrait plus rapidement à la colline parlementaire que d’utiliser le tracé projeté. Et pour en rajouter, il fallait un transfert en basse ville pour changer de ligne de SRB. Plus inefficace que ça tu meurs. On voulait bien faire en ralliant les gens de la rive sud à ce projet mais tout était mal ficelé pour les desservir. L’histoire donnera raison à M. Lehouillier d’avoir abandonné ce mauvais projet car regardez ce qui se passe actuellement. On s’enligne vers un projet bonifié qui sera beaucoup plus rassembleur.

        Si on veut vraiment que les gens changent de paradigme dans la région de Québec, ça prend un projet qui tient compte de ces variables. Donc du point A au point B le plus rapidement possible, en site propre, sans contrainte de température et d’intempéries et le plus confortable possible.

        Nous n’aurons pas 2 chances pour le réussir. Il faut dès le premier coup le bon tracé qui réponde à ces critères. Sans cela hélas, ce sera des milliards jetés aux ordures.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. marc guy

    20 décembre 2017 à 09 h 49

    super beau projet de transport , économique en comparaison des autre offre actuel, de plus en utilisant les voies ferré actuelle une mise en fonction rapide : Sans espoir ca ne marchera pas !
    Il faut premierement discuté entre le féderal, le provincial ,le CN, Levis, Quebec, un gros choc d’égo de politiciens. qui va couper le ruban ?
    Une réalisation local donc pas de voyage a l’étrangé, pas d’achat etrangé, et de juteux contrat d’équipement qui garnisse la caisse électoral.
    C’est triste mais on va payer lontemp et cher le gros kit de luxe d’un tramway européen pour rendre les politiciens heureux

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      20 décembre 2017 à 09 h 59

      Puis-je vous suggérer de lire l’article sur « Gadgetbahn » référé par Carl?

      Je reviendrai plus tard pour commenter cet article. Même si j’ai certaines réserves, je crois que certains intervenants de QU auraient intérêt à le lire, en particulier celles et ceux qui pensent qu’une solution sera miraculeuse.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. laéR

    20 décembre 2017 à 12 h 02

    Un métro train pour unique but de traverser le fleuve??? Je ne comprend pas le concept. Le problème actuel n’est pas dû aux ponts, c’est ce qui trouve en amont et en aval des ponts le problème.

    Je rejoins le commentaire de Frédéric et je suis déjà convaincu, celui d’Insider quand il aura digéré le tout.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      20 décembre 2017 à 15 h 34

      Ma digestion était requise pour l’article « Gadgetbahn ».

      Faut-il que l’on investisse autant pour desservir une ville qui a une densité de 320 hab./km2 ?

      N’en déplaise à Lehouillier et au ministre Proulx c’est la fin du débat pour moi. On va desservir Québec en premier car c’est pas mal plus rentable.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Luc

        22 décembre 2017 à 07 h 59

        Le dessus je dois vous le donner. Lévis pourra toujours se rabattre sur l’axe structurant une fois rendu à Québec.

        Et même pour Québec, je continue de croire que la première phase doit être là ou le potentiel de développement et de densité est le plus prometteur, c’est à dire l’axe Laurier/René Levesque et ce, sous terre, avec gare intermodale au phare.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. Jeff M

    20 décembre 2017 à 12 h 18

    Bombardier et derrière ça. C’est en test en Allemagne. Y’a quand même du sérieux là dedans.
    Au final, ça pourrait faire une belle liaison express de la rive sud vers la gare du Palais. Avec très peu d’arrêt et une bonne vitesse, il pourrait y avoir une bonne économie de temps de parcours, même avec un tramway entre Ste-Foy et Québec.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      20 décembre 2017 à 16 h 02

      Je peux comprendre où souhaite en venir Carl avec l’article qu’il a cité. CE que Carl a vécu fait qu’il vu bien mieux que Québec côté transport en commun.

      Toutefois je crois aussi qu’il ne faut pas fermer la porte complètement à l’innovation technologique. Toutefois il faut éviter de dilapider trop de fonds public dans un projet voué à l’échec.

      Je ne ferme donc pas la porte à un projet pilote à plus petite échelle avec la contribution des gouvernements et de Bombardier question de risquer pour l’innovation ne serait-ce que pour les batteries.

      Toutefois je m,en tiendrait à ce que vous avez écrit:

      « Au final, ça pourrait faire une belle liaison express de la rive sud vers la gare du Palais. Avec très peu d’arrêt et une bonne vitesse, il pourrait y avoir une bonne économie de temps de parcours, même avec un tramway entre Ste-Foy et Québec. »

      Le nombre d’arrêts doit être limité afin de maximiser la vitesse.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        20 décembre 2017 à 16 h 41

        Oups.

        « Ce que Carl a vécu fait qu’il a vu bien mieux que Québec côté transport en commun. »

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        21 décembre 2017 à 02 h 17

        « Toutefois il faut éviter de dilapider trop de fonds public dans un projet voué à l’échec. »
        D’accord. Seulement le risque ne me semble pas très élevé pour cette idée. D’abord c’est peu gourmand en nouvelles structures. Au minimum une ou deux gares sur la rive sud pour commencer et un garage d’entretien. Et le matériel roulant lui même. Embarquer des batteries dans un véhicule, ça me semble plutôt terre-à-terre. Au pire, si vraiment y’a des problèmes, on retournera au Diesel en attendant mieux. Après tout c’est rien d’autre qu’un train de banlieue cette idée.
        Et on est là sur une ligne qui a le potentiel d’être plus rapide que l’auto en heure de pointe. Ce n’est pas banal pour un si petit investissement. Je ne comprend même pas qu’on ne l’ai pas fait encore.
        La seule chose qui me fait douter, c’est la cohabitation avec les trains de marchandises.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        21 décembre 2017 à 07 h 31

        Mes doutes pour la rentabilité sont en grande partie reliés à la cohabitation et à l’entretien des rails.

        L’autre facteur important est que tout ça, c’est pour desservir une ville qui a une densité de 320 hab./km2!

        Et la cerise sur le sundae, ce projet devra être soutenu par Lehouillier, celui même qui a une compréhension du Transport en Commun à peine plus élevée que le chef de l’opposition à la Ville de Québec.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  6. Francis L

    20 décembre 2017 à 12 h 29

    Je pense qu’assez de projets ont échoués pour savoir que négocier avec le CN est quasi impossible. Le CN est très profitable et n’a aucune intention de partager ces rails à moins que se soit vraiment sans problème pour eux (et payant). Même Via Rail doit laisser la priorité aux trains de marchandises.

    De plus, les rails sont mal localisés et demanderaient des transferts aux utilisateurs. S’il doit avoir un projet de metro-tram entre Québec et Lévis, je pense qu’il faut faire un tunnel au niveau du traversier.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      20 décembre 2017 à 15 h 50

      « Je pense qu’assez de projets ont échoués pour savoir que négocier avec le CN est quasi impossible. Le CN est très profitable et n’a aucune intention de partager ces rails à moins que se soit vraiment sans problème pour eux (et payant). Même Via Rail doit laisser la priorité aux trains de marchandises. »

      On a un laboratoire vivant a Montréal qui nous montre à quel point « dealer » avec le CN et le CP ce n’est pas facile.

      Un recours collectif contre L’AMT été autorisé probablement pas parce que le service est impeccable.

      Voici un commentaire provenant du forum « metrodemontreal.com » qui explique un peu le contexte des problèmes éprouvés (je suis désolé pour la piètre qualité du français):

      « le PAB

      Inscrit le: 24 Juin 2006
      Messages: 9808

      Posté le: Jeu Fév 12, 2009 10:13 am

      ce qu’il faudrait à prioris,c’est de faire en sorte que les trains puissent affronter l’hiver sans problèmes..

      pour la ligne de Deux-Montagnes,qui se souvient en 1992,quand les wagons,qui étaient flambant neuf à l’époque,avaient eu des problèmes majeurs lors de la pemière tempête de neige,puisque les boîtes électriques n’étaient pas conçue adéquatement pour l’hiver..

      certe sur la ligne de deux montagnes,il manque de matériel,puisque c’est saturé,mais je suis sur que quand les locos bi=modes seront arrivée(si elle sont vraiment commandées) l’AMT va mettre des série 700 sur cette ligne,avec une loco bi-mode,ce qui fait un train de plus et ça va l;eur permettre de mieux géréer le parc des MR-90..

      ils ont parlé de 150 nouvelles voitures à l’automne,faut pas le prendre pour aquis,car comme les 700 à l’époque,il va falloir des road tests et des modifications de dernière minutes,puis encore des ajustements à prévoir quand il neigera..

      faut aussi considérer que l’état des voie y est pour quelques choses et ces voies,ce sont le CN et le CP qui les entretienent..

      pour remiser les locos la nuit,faut que l’AMT de munisse de Diesel shop,où les locos seront entreposé la nuit et réparées au besoin,de même qu’elle peuvent y subir les entretients..

      de plus,si un boom serait donné pour les wagons qui trainent à St-Luc,ça serait ça de plus sur nos trains,il ne suffit que de passer sur la rue Mackle,d’où on voit très bien les wagons,surtout autour de la rotonde..

      patient,l’été s’en vient et ça va déjà être un peu moin pire,ce qu’il faut se concentrer,c’est de mieux contrôler la saturation du matin,alors,pourquoi ne pas ajouter ne serait-ce,qu’un élément de 2 wagons sur un train,pour voir une différence,ces wagons de plus,ils les ont,suffit d’agir pour qu’ils soient au bon endroit quand il faut,donc,une shed à Deux-Montage qui pourrait en abriter au moin 4 serait une bonne chose..on en a besoin,juste à en sortir de la shed.. »

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  7. Carl

    20 décembre 2017 à 15 h 56

    Certains sont offusqués par le lien que j’ai mis en ligne. La raison pour laquelle je l’ai fait c’est que d’aucuns (incluant ici le mairissime maire de Québec) semblent chercher désespérément une solution magique aux problèmes de congestion que connaît l’agglomération métropolitaine de Québec, agglomération qui serait tant tellement unique sur la planète qu’aucune technologie ayant fait ses preuves ailleurs ne saurait répondre à ses besoins excessivement particuliers. Alors on se garroche d’un bord et de l’autre, qui proposant un monorail, qui proposant un moteur-roue, qui proposant un ‘métro-train’ (belle redondance ici, car qu’est-ce qu’un métro sinon un… train?) qui solutionnerait d’un coup de baguette magique les défis en transport incroyablement pointus qui affectent cette pauvre région urbain, si unique et si différente.

    Alors que les questions que l’on doit se poser sont très simples:

    – Est-ce qu’ajouter des autobus à un réseau routier déjà encombré favorisera un tranfert modal vers les TEC? (oui / non) D’après le Soleil de ce matin, le mairissime maire Labeaume aurait finalement compris que la réponse à cette question est « non ».

    – Est-ce que ce qui s’ajoutera aux autobus circulera en site propre ou en site partagé? Connaissant l’antipathie du MML à toute idée de soutirer à l’usage automobile ne serait-ce qu’un centimètre carré de surface pavée, je présume que la réponse sera ‘site partagé’, mais bon, on peut rêver.

    – Si on choisit ‘site propre’ (comme je disais, on peut rêver), quelle solution technologique offre une capacité suffisante pour répondre aux besoins présents et futurs de l’agglomération métropolitaine de Québec? Et la réponse à cette question est très simple – c’est une solution similaire à ce qui est implanté à Edmonton et Calgary et ce qu’on s’apprête à inaugurer à Ottawa et Kitchener-Waterloo. Ceux qui se plaisent à parler de métro (on présume ici le tout-souterrain) suggèrent la version urbaine de relier Sept-Îles et Baie Comeau par une autoroute à deux chaussées de trois voies chacune: dans l’abstrait c’est tout à fait possible, mais est-ce que le besoin et les ressources disponibles justifieraient ce choix?

    – Une fois le choix technologique arrêté, quel sera le tracé? Encore une fois d’aucuns cherchent midi à quatorze heure, mais pourtant ce n’est pas très compliqué: lorsqu’on installe une infrastructure de TEC fixe, on l’installe entre deux (ou plus) générateurs de déplacements majeurs, là où les flux de circulations sont déjà les plus importants. Ce n’est pas une révélation divine que de voir que cela correspond à l’épine dorsale du réseau actuel, les lignes métrobus.

    Quant à savoir si on doit passer dans le haute ou la basse-ville pour relier le centre de Sainte-Foy avec la Colline Parlementaire… ma propre suggestion serait de passer sur le plateau en premier lieu, et de construire en bas lors de l’implantation subséquente d’une ligne partirait de Saint-Roch pour aller rejoindre l’arrondissement Des Rivières.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      20 décembre 2017 à 18 h 05

      Je ne suis pas déçu d’avoir montré de l’intérêt. Je partage en bonne partie votre point de vue.

      Je vous suggère d’aller visionner la présentation des consultations publiques qui donne une bonne idée du futur du réseau. Voir ma réponse à Frédéric plus haut.

      Vous obtiendrez des réponses à ceci:

      « Quant à savoir si on doit passer dans le haute ou la basse-ville pour relier le centre de Sainte-Foy avec la Colline Parlementaire… ma propre suggestion serait de passer sur le plateau en premier lieu, et de construire en bas lors de l’implantation subséquente d’une ligne partirait de Saint-Roch pour aller rejoindre l’arrondissement Des Rivières. »

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  8. Insider

    20 décembre 2017 à 16 h 09

    Je fais à nouveau une offre. Si quelqu’un est volontaire pour publier un blogue sur le TEC structurant, la mobilité intégrée, l’innovation en TEC etc, je serais partant pour contribuer. Toutefois, avec ma vie professionnel et mon entourage je souhaite demeurer anonyme. Si ce n’étais pas le cas j’aurais déjà publié sur le sujet dans un blogue.

    Ce que je vois ici et dans les commentaires de l’article « 2017: La Ville ramène l’idée du tramway » me laisse croire que ce blogue serait très intéressant à lire.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  9. Carl

    20 décembre 2017 à 17 h 08

    J’avais mis en ligne un message un peu plus tôt cet après-midi, message maintenant disparu. Est-ce un hoquet du système de modération, ou une décision volontaire des modérateurs? Si c’est le second, je peux savoir pourquoi? Et si c’est le premier, je vais republier.
    .

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  10. J.

    21 décembre 2017 à 15 h 56

    14 commentaires d’Insider.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      21 décembre 2017 à 18 h 45

      Et vous qu’avez-vous à dire sur le « projet de métro-train pour relier Québec et Lévis »?

      Continuez à faire votre excellent travail de vigie du nombre de mes commentaires pour le plus grand bien des lecteurs de QU! C’est sûrement grandement apprécié.

      14 + 1 = 15

      Signaler ce commentaire

       ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *