Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…



12 commentaires

  1. Rolland Bouffard

    20 janvier 2018 à 20 h 20

    Une étude intéressante. Ce n’est pas la première, ni la dernière probablement…

    J’ai eu l’occasion de visiter quelques villes où il y a un tramway, St-Petersburg, Helsinki, Tallinn Estonie, Calgary, Vancouver. À Lima au Pérou, que j’ai aussi visité, 8 millions de population, le tramway a accueilli son millionième passager après la troisième semaine de mise en service…!

    La majorité des villes ont des parcs auto pour accueillir les voyageurs de banlieue. Il n’y a rien de prévu dans cette étude. On peut faire un tramway pour se promener entre les édifices à bureaux et les centres d’achat, mais il faut que la population qui n’habite pas dans ces couloirs puisse y accéder.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      21 janvier 2018 à 10 h 22

      « Il n’y a rien de prévu dans cette étude. »

      M. Bouffard,

      Il y a des choses de prévues.

      Voici quelques extraits du rapport qui le prouvent:

      « De plus, certaines stations
      dont la localisation est stratégique sont
      utilisées comme pôle d’échanges, favorisant le
      transfert des usagers d’un mode de transport
      à un autre par l’aménagement de
      stationnements incitatifs et le réaménagement
      des lieux de correspondance (terminus). »

      « Une première ligne passant dans le centreville
      a été mise en service en 1994. Elle a eu
      des répercussions sur l’organisation des
      déplacements, la réduction des largeurs de
      chaussée et la construction de stationnements
      incitatifs. »

      « une gestion serrée de l’offre et de la
      localisation des stationnements en
      support au transport en commun, en
      limitant l’offre au centre-ville et en
      l’améliorant près des stations en début
      de ligne et le long des corridors de
      TRAMWAY; »

      « Un TRAMWAY c’est aussi une opportunité de
      coordination des différents modes de
      transport :
      – autobus et TRAMWAY;
      – train, autocar et TRAMWAY;
      – circulation;
      – stationnement. »

      « Ce pôle d’échanges comporterait
      un stationnement incitatif et un terminus pour les autobus. »

      Combien de personnes stationnent à Longueuil ou Laval pour prendre le métro vers Montréal?

      Regardez ce qu’étaient les Parc-O-Bus du RTC il y a 5 ans et ce qu’ils sont maintenant. Vous conviendrez qu’on a prévu quelque chose. Je suis convaincu que si on regarde la situation dans 5 ans ça aura évolué. Encore plus, si Québec se dote d’un mode de transport structurant.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • R. Bouffard

        24 janvier 2018 à 10 h 49

        Par exemple, il devrait y avoir un stationnement incitatif à Saint-Romuald depuis quarante ans, ce n’est pas encore fait.
        Ça pourrait être la même chose à Val-Bélair, l’Ancienne-Lorette ou Beauport, on a jamais mis la priorité là-dessus. Est-ce qu’on fera de même avec le tramway ?

        Quant aux coûts, deux, trois milliards $, ou plus, Téflon Labeaume a les chiffres, mais n’ose pas en parler, il ne faut pas faire peur au monde.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        24 janvier 2018 à 18 h 35

        « Par exemple, il devrait y avoir un stationnement incitatif à Saint-Romuald depuis quarante ans, ce n’est pas encore fait.

        Ça pourrait être la même chose à Val-Bélair, l’Ancienne-Lorette ou Beauport, on a jamais mis la priorité là-dessus. Est-ce qu’on fera de même avec le tramway ? » (sic)

        M. Bouffard,

        Pouvez-vous faire un effort pour vous informer avant d’écrire des faussetés?

        Uno, Saint-Romuald n’est pas sous la juridiction du RTC il est sous celle du maire qui a sabordé le SRB. En effet ce maire a une vision qui se dirige plus vers ce que l’on faisait il y a 40 ans que vers l’avenir. Désolé, les personnes qui ont voté pour lui n’avaient qu’à y penser deux fois avant de l’élire à nouveau.

        Secundo, voici la liste des stationnements incitatifs:

        pour Beauport

        1- Aréna Gilles-Tremblay
        2- Promenades Beauport
        3- Église Saint-Louis-de-Courville
        4- Provigo Robin Saint-Laurent

        pour L’Ancienne-Lorette

        1- Église Notre-Dame-de-l’Annonciation
        De plus, il y a celui de Le Gendre qui n’est pas trop loin

        Tertio, pour Val-Bélair. Évoquer Val-Bélair dans le dossier du tramway est ahurissant.

        Toute cette information est publique et disponible sur le site du RTC!

        De plus, si vous daignez investir un minimum d’efforts vous constaterez en examinant ce que la Ville autorise depuis quelques années il y aura d’autres stationnements incitatifs bientôt comme celui de Le Gendre.

        Finalement quand l’un de ces stationnements incitatifs sera surutilisé les choses vont bouger contrairement à ce que vous prétendez.

        Pour ce qui est de l’estimation des coûts après les deux démonstrations malhabiles que vous venez de faire, c.-d.-à-d. ne pas faire l’effort de lire avant de critiquer, je vais m’abstenir de commenter!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. Jp-Duval

    21 janvier 2018 à 13 h 58

    C’est bien joli mais une question demeure; how much $$$$?

    2-3 milliards ou un peu plus??

    Oui je sais que le « prime minister » nous a promis de l’argent, mais à ce que je sache cette promesse équivaut à une simple lettre d’intention.

    Le projet doit etre financé à 60% par le provincial. Notre maitre du selfie en agissant ainsi se donne le beau rôle. Il met de la pression sur le gouvernement provincial. Si le provincial dit non, il pourra dire qu’il a bien agit. Si, par mégarde la réponse est positive, il pourra toujours se rétracter avec une déclaration comme celle-ci:

    « Notre gouvernement veut faire sa part pour la planète, mais nous désirons également mettre en place des mesures équitables pour l’ensemble des citoyens du pays. Compte tenu de la présente situation budgétaire, nous croyons que l’ensemble des canadiennes et des canadiens jugeraient comme inéquitable que notre gouvernement investisse une somme si importante pour la construction d’une infrastructure dont les retombées environnementales puissent etre minimes. »

    Le tout serait déclaré par une premier ministre en bras de chemise devant une assemblée conquise à sa cause.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      21 janvier 2018 à 15 h 00

      « Si, par mégarde la réponse est positive, il pourra toujours se rétracter avec une déclaration comme celle-ci: »

      On peut reconnaître toute votre bonne foi dans ce dossier! Si un projet comme un tramway est une « infrastructure dont les retombées environnementales puissent être minimes » je me demande bien ce que c’est en comparaison d’investir dans les autoroutes, les aéroports et les oléoducs?

      Pendant qu’on se déchire à Québec parce que l’on a peur d’investir d’autres villes canadiennes se bidonnent et avancent pour des projets de TEC structurants.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Carl

      23 janvier 2018 à 13 h 24

      Encore une fois votre amuseur public en chef vous raconte n’importe quoi. La phase 1 de l’expansion du réseau de train léger à Ottawa a été cofinancée par le gouvernement fédéral (600M$), le gouvernement ontarien (600M$) et la ville d’Ottawa (448,5M$). Référence <a href="http://www.ligneconfederationline.ca/news/confederation-line-among-best-railtransit-projects-in-the-americas/&quot;)ici.

      La phase 2, elle, est essentiellement financée 1/3 chaque par le fédéral, l’Ontario et la ville d’Ottawa.

      En vertu de quelle opération du Saint-Esprit le régissime Régis pense-t-il se faire donner un système de transport léger sur rail fiancé entièrement par les gouvernements supérieurs… encore une fois on constate le degré de sérieux qu’il apporte à l’administration municipale en générale, et aux transports en commun en particulier.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        25 janvier 2018 à 17 h 27

        « En vertu de quelle opération du Saint-Esprit le régissime Régis pense-t-il se faire donner un système de transport léger sur rail fiancé entièrement par les gouvernements supérieurs… »

        Ça ne vous fait pas penser à ce qu’il y avait dans le plan d’affaire de notre Centre Vidéotron au départ du projet?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. AndreGil

    21 janvier 2018 à 14 h 58

    Peut-on se permettre de rêver au lieu de compter nos $$$, la section tunnel entre le Grand Théâtre et le haut de la côte d’Abraham est ce qu’il y a de plus intéressant dans cette étude; mais au sortir, au lieu de faire passer le tramway par cette côte je le ferais descendre par Dufferin jusqu’à la gare intermodale (lien interurbain) qui agirait VRAIMENT comme un pôle d’échange et ensuite bifurquer sur Prince-Édouard vers le terminus à venir sur Pointe-aux-lièvres, lieu de convergence des bus, des métrobus et du tramway. Comme le tramway serait appelé à remplacer en partie le 800 et 801 pourquoi ne pas prolonger le 807 et le faire passer par la côte d’Abraham et de la Couronne jusqu’au secteur du Centre de Foire et du futur Grand Marché et le retour se ferait sur Dorchester.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *