Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


La banlieue, moins chère qu’en ville?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 29 janvier 2018 19 commentaires

Stéphane Desjardins
Journal de Montréal

Vous voulez vous acheter une maison? Vous pensez que la banlieue est moins chère que la ville? Refaites vos calculs.

Certes, le prix au pied carré d’une maison sera probablement moins élevé à Saint-Amable, Saint-Colomban ou Mascouche, qu’à Ahuntsic, Dollard-des-Ormeaux, sur le Plateau ou même à Pointe-aux-Trembles. Et c’est généralement plus cher dans la Haute-Ville ou à Sainte-Foy qu’à Neufchâtel ou Beauport. Mais le prix ne fait pas foi de tout. Il faut aussi tenir compte des besoins de votre famille, de la qualité et du coût de la vie, de votre budget, de vos liquidités et de la valeur de votre actif.

Par exemple, une majorité de jeunes familles misent sur la banlieue parce qu’ils estiment qu’ils ne peuvent se payer l’équivalent à Montréal. Pourtant, la vie banlieusarde comporte souvent des coûts cachés insoupçonnés, confirmés par des études qui se multiplient. Prenez les transports: une voiture moyenne coûte environ 10 000 $ par année à rouler (achat/location, essence, entretien, amortissement). Au bout de 25 ans, soit la durée normale d’une hypothèque, cette deuxième voiture banlieusarde financera votre maison située en ville.

Plus ou moins ?

En 2013, Luc Gagnon et Pierre-Olivier Pineau, de HEC Montréal, ont démontré qu’un couple avec deux enfants vivant en ville avec une seule voiture peut acheter une maison de 210 000 $ plus cher que le même ménage ayant choisi la banlieue et deux autos. S’ils roulent 20 000 km par année, ça équivaut à une hypothèque de 160 000 $. En fait, sur 40 ans, le coût de la vie sera moins élevé pour un couple se déplaçant en transports en commun, même si leur maison coûte 250 000 $ de plus à Toronto qu’à la banlieue, selon le Globe & Mail. Même logique à Montréal et à Québec.

La suite

L’étude de 2013

Voir aussi : Densification.


19 commentaires

  1. marc guy

    29 janvier 2018 à 18 h 35

    L’urbanisme est responsable de cette étalement urbain en déplacent le travaille commerces et industries vers la banlieue, vers des parc industriel de périphérie ou le prix du terrain et la facilité de transport routier permet a beaucoup de gens de ne plus avoir besoin de ce rendre en ville

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Jp-Duval

    30 janvier 2018 à 06 h 58

    L’étude tient compte de la situation actuelle; la ville est moins attirante que la banlieue. Et elle tient compte des présents couts immobilier.

    Mais que se passerait-il si 10% des gens vivant en banlieue décidaient de revenir au centre-ville?

    Nous assisterions à une flambée des prix qui rendrait caduc les conclusions de cette étude.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      30 janvier 2018 à 07 h 03

      « Nous assisterions à une flambée des prix qui rendrait caduc les conclusions de cette étude. »

      Comme à Toronto? C’est impressionnant de constater à quel point il y a de commentaires qui démontrent qu’on n’a pas pris le temps de lire l’article. Quand nous agissons de la sorte nous commentons sur un titre d’article?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Roger

      30 janvier 2018 à 07 h 49

      « la ville est moins attirante que la banlieue »…?

      Issshhh… Tout est une question de perception.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Omer

      30 janvier 2018 à 11 h 04

      D’autant plus que cet article prend pour acquis qu’une personne a un paiement d’auto pendant 25 ans consécutifs. Ils font 10,000 $ X 25 ans = 250, 000 $ = FAUX.

      Faux, car lorsque tu achètes une voitures neuve et fiable et que tu la gardes pendant 15 ans et que tu roules peu (moins de 15,000 km par année), non seulement tu n’as pas de paiement d’auto pendant plus ou moins 10 ans, mais tu fais le plein aux 3 semaines – 1 mois et par le fait même, tu vas moins souvent au garage. En tout cas, j’ai acheté une voiture neuve il y a 10 ans et j’ai fait 2 changements d’huile par année et une fois les freins. Je suis très confiant pour les prochaines années que ma future « minoune » ne me coûtera pas si cher en réparation.

      Je comprends que cet article vise une famille qui demeure, par exemple, à St-Raymond et qui travaille en ville et qui utilise les deux voitures de St-Raymond jusqu’en ville.

      Par contre, pour d’autres personnes comme moi qui demeurent dans « la couronne nord », tu peux avoir deux voitures et faire en sorte que cela ne te coûte pas trop cher si tu prends le transport en commun aussi.

      Enfin, lorsque les taux d’intérêts seront à 5% et plus, je serais curieux de voir qui pourra vendre son « spacieux » bungalow de banlieue, vendre sa 2e voiture et se payer une maison de 1960 nécessitant des rénovations majeures dans Montcalm pour la modique somme de 375K $ et plus.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Francis L

        30 janvier 2018 à 12 h 04

        15 ans? Voyons… Déjà à 10 ans, une bonne majorité des voitures ont déjà changé de main au moins une fois. Pas parce que c’est vraiment nécessaire, mais parce que lorsqu’on passe une partie importante de sa journée dans son auto, on est facilement tenté.

        Regardez sur une rue typique la moyenne d’age des voitures, je l’estime entre 6 et 8 ans. Prenant en considération tout les frais et surtout la dévaluation, 10k$ par année est probablement un chiffre assez proche de la réalité.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Omer

        30 janvier 2018 à 12 h 21

        Ce que vous dites est vrai et concerne la majorité des gens dans notre société actuelle, je vous l’accorde. Alors que j’ai la même voiture depuis 10 ans, mes voisins ont changé 3X !

        Par contre, rendu-là, c’est une question de choix financier.

        L’article est pertinent pour la majorité des gens qui consomment sans trop se questionner. Je tenais simplement à mettre en lumière un aspect oublié dans l’article, soit la période durant laquelle tu n’as plus de paiement de voiture, si bien-sûr tu souhaites la garder longtemps.

        J’ai fait 16 ans avec ma précédente voiture et elle roulait encore très bien ;)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • laéR

        1er février 2018 à 12 h 16

        Disons qu’il aurait peut-être été plus intéressant de faire une médiane, ce qui vous aurez d’emblée exclu, vous en étant une minorité de l’extrême dans la consommation automobile.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. Insider

    30 janvier 2018 à 11 h 45

    « Enfin, lorsque les taux d’intérêts seront à 5% et plus, je serais curieux de voir qui pourra vendre son « spacieux » bungalow de banlieue, vendre sa 2e voiture et se payer une maison de 1960 nécessitant des rénovations majeures dans Montcalm pour la modique somme de 375K $ et plus. »

    @ Omer

    Comme à Toronto? ;-)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Joe B.

      31 janvier 2018 à 13 h 49

      Sauf qu’à Toronto, ladite maison serait à 1,2 million$$$!!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        1er février 2018 à 21 h 20

        « En fait, sur 40 ans, le coût de la vie sera moins élevé pour un couple se déplaçant en transports en commun, même si leur maison coûte 250 000 $ de plus à Toronto qu’à la banlieue, selon le Globe & Mail. »

        Il vous arrive de lire avant de commenter?

        Allez voir ce que coûte une maison à Guelph, et on s’en reparlera. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Joe B.

        2 février 2018 à 11 h 30

        Toujours aussi incohérent mon cher Insider. Chez toi, on dirait qu’il faut penser comme toi ou bien on est stupide. Sors de ton 4 et demi un peu stp!

        Guelph maison moyenne = 462 000$ et c’est a 100 km de Toronto. Le prix moyen à Toronto est de 780 000$.

        Tu peux continuer de comparer Montcalm avec Toronto si tu veux. Tout comme tu peux continuer de comparer Québec à Metz pour ton tramway et Québec avec Houston pour les autoroutes!!! Mais ne lâche surtout pas tes insultes envers les autres blogueurs, ça aide à ta crédibilité et à mieux faire comprendre tes arguments puisque ta vérité est la vérité absolue.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        2 février 2018 à 20 h 10

        Tout d’abord, nous nous connaissons pour avoir recours au tutoiement?

        « Guelph maison moyenne = 462 000$ et c’est a 100 km de Toronto. Le prix moyen à Toronto est de 780 000$. »

        Exactement ce que je cherchais à démontrer. L’article cite une étude qui dit ceci:

        « En fait, sur 40 ans, le coût de la vie sera moins élevé pour un couple se déplaçant en transports en commun, même si leur maison coûte 250 000 $ de plus à Toronto qu’à la banlieue »

        Pour diminuer le coût considérablement en banlieue à Toronto, il faut s’éloigner encore plus. Bref, la banlieue de Toronto ayant des prix plus abordables va s’éloigner de plus en plus. Par exemple en une année à Brampton le prix moyen d’un bungalow a augmenté de 24,9% en une seule année! À Québec on peut parier que le problème va s’exacerber comme d’autres grandes villes.

        En passant j’ai comparé Metz à Québec sur l’approche avec la population. Je cite ce que j’ai écrit concernant l’un de mes échanges avec le conférencier:

        « je peux affirmer que selon lui, *** peu importe le type de projet ***, il est important d’avoir une bonne approche afin de mobiliser la population malgré les inconvénients qu’ils vivront. »

        Le conférencier a insisté sur la façon de faire et non pas le type de TEC structurant qui est retenu pour que sa présentation soit utile à Québec. Mais bon les commentateux préfèrent voir ça au premier degré et faire une obsession sur le moyen (SRB).

        Pour le commentaire sur Houston je ne prendrai même pas une fraction de seconde pour répondre à cette rhétorique fallacieuse, car quiconque ayant des connaissances académiques sur le sujet va ignorer un discours de ce genre.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Undefined

        2 février 2018 à 23 h 21

        Insider est-il fou?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        3 février 2018 à 02 h 26

        Argumentum ad personam

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        3 février 2018 à 05 h 26

        Pour la protection des droits d’undefined cet être d’amour infini!

        « Il est interdit de publier du contenu offensant et qui risque d’exposer une personne ou un groupe de personnes à la haine ou au mépris pour des motifs fondés sur la race, l’origine, la couleur, la religion, le sexe, l’orientation sexuelle, l’âge ou la déficience physique ou mentale. »

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  4. Che

    30 janvier 2018 à 17 h 20

    L’aspect de la qualité de vie est beaucoup sous-évalué. Vivre loin de la ville implique de prendre une heure (ou plus) par jour pour faire le trajet vers le travail.

    En fait, lorsqu’on achète une maison, l’aspect du voyagement est généralement sous-estimé. Souvent, les avantages plus matériels sont considérés (taille du terrain, superficie intérieure, finition).

    Si le temps était de l’argent (ie l’étude considèrerait le temps de voyagement, payé au salaire moyen), l’avantage de vivre en ville sera plus marquée.

    Ceci dit, on peut avoir pratiquement les mêmes avantages en vivant proche de la ville (ouest de Beauport, sud de Charlesbourg, Duberger) à un prix moindre.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Jeff M

    30 janvier 2018 à 18 h 02

    J’ai longtemps reproché aux prêteurs hypothécaires de ne pas tenir compte de certains coûts inhérents à la vie de banlieue quand vient le temps d’évaluer une demande de prêt. Normalement, tout ce qu’ils calculent c’est la capacité à absorber le paiement hypothécaire, le coût d’assurance habitation, les taxes, etc… et un montant de base pour la vie de tous les jours qui mériterait d’être mieux détaillé, surtout pour le transport.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *