Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


La vague d’amour envers le tramway se poursuit

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 avril 2018 2 commentaires

Ian Bussières
Le Soleil

Personne ne pourra prétendre que le projet de tramway de la Ville de Québec n’intéresse pas la population. Pour une seconde journée consécutive, la séance d’information et de consultation sur le sujet a fait salle comble jeudi soir et la vague d’amour envers le réseau de transport structurant ne s’est pas démentie.

La salle Montaigne du campus de Charlesbourg du Cégep Limoilou était bien remplie alors que 254 citoyens cordés bien serrés y prenaient place. Plus tôt dans la journée, le maire Labeaume avait laissé entendre qu’il attendait plusieurs opposants au projet jeudi soir, indiquant qu’une «bonne source» l’avait informé que Québec 21 avait mobilisé ses partisans.

C’est plutôt un flot d’opinions favorables au projet agrémentés de bravos et de félicitations qui ont été exprimés dans les deux heures qui ont suivi la présentation de la Ville. Jean-François Morin, un citoyen fort favorable au projet, a donné le ton en lançant la période de questions, félicitant le maire Régis Labeaume d’avoir mis son poids politique derrière ce projet malgré l’opposition de certains médias d’opinion.

Ensuite, plusieurs autres citoyens des quatre coins de Québec, pour la plupart déjà vendus au projet, ont poursuivi dans la même veine. Vincent Naon, un nouvel immigrant originaire d’Europe, applaudissait le projet en déplorant que plusieurs entreprises affichent, dans leurs offres d’emploi, que leur secteur n’était pour l’instant pas desservi par le transport en commun.

La suite

Voir aussi : Tramway à Québec?, Transport en commun.


2 commentaires

  1. laer

    6 avril 2018 à 19 h 17

    Tellement content d’entendre cela. Ça fait changement des 4 hommes radiophoniques.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Jean François Côté

    6 avril 2018 à 20 h 00

    Ça fait du bien….

    Signaler ce commentaire

     ou annuler