Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Des pistes cyclables en vert ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 avril 2018 7 commentaires

Source : Stéphanie Martin, Le Journal de Québec, le 10 avril 2018

SAN FRANCISCO | Régis Labeaume veut s’inspirer de San Francisco pour rendre les rues de Québec plus sécuritaires. Selon lui, la réduction des limites de vitesse n’est pas la solution, mais il craque pour les pistes cyclables colorées.
Pour sa première journée en mission économique à San Francisco, le maire de Québec a passé beaucoup de temps avec les représentants de la San Francisco Municipal Transportation Agency (SFMTA), qui réglemente tout ce qui touche les transports terrestres de la cité sur la baie.
Depuis 2014, la SFMTA s’est donné une vision pour réduire à zéro le nombre de morts dans la circulation d’ici 2024. Ce nombre est passé de 30 à 20 en 2017, alors que la SFMTA octroie une part importante de son budget de fonctionnement annuel de 1,2 milliard $ à l’amélioration des rues. L’approche intéresse Québec.

Le maire en a profité pour se préparer et affûter ses arguments en prévision du sommet sur la sécurité routière, qui se tiendra vendredi et samedi à Québec. Il s’interrogeait notamment sur la baisse des limites de vitesse dans les quartiers, une question souvent soulevée par les citoyens et pas les partis politiques dans la capitale.

la suite

Réseau cyclable : ajout de 23 nouveaux kilomètres en 2018.

Voir aussi : S'inspirer d'ailleurs, Vélo.


7 commentaires

  1. Jean-François Gosselin Utilisateur de Québec Urbain

    10 avril 2018 à 10 h 40

    Ce serait vraiment l’idéal, mais il faudrait complètement revoir la façon dont on peint les chaussées. Ça avait été fait dans la Pente-Douce et maintenant tout a disparu. C’est la même chose pour la majorité des lignes de chaussée et des passages pour piéton à chaque printemps. De plus, je crois qu’il existe d’autres interventions prioritaires qui pourraient être faites concernant le vélo (la possibilité de rouler en sens inverse sur des rues à sens unique par exemple).

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. "Le" lecteur assidu

    10 avril 2018 à 10 h 47

     ou annuler
  3. marc guy

    10 avril 2018 à 14 h 49

    il craque pour les pistes cyclables colorées. ¸Ça c’est un autre probleme de notre maire, il craque a chaque voyage !
    Mais c’est une excellent idée, comme la ligne jaune rappel que la route est a double sens, la couleur permet de consientisé les automobilistes que il peuve rencontré des cyclistes sur cette rue, et leur rappelé de leur laissé de la place . De la peinture c’est beaucoup moins chère que de construire des infrastructres dédié au velo donc en faire beaucoup plus de Km et de se fait augmenté la sécurité .

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    10 avril 2018 à 19 h 18

    En vélo de route avec la peinture et un peu de pluie…

    Anyway la peinture ne tough jamais plus d’un hiver

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *