Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Les projets de tramway au pays: un seul a dépassé les coûts projetés

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 30 avril 2018 2 commentaires

Stéphanie Martin
Journal de Québec

Parmi les 10 projets de tramway complétés ou en cours au pays, un seul a connu des dépassements de coûts et quatre se sont avérés moins chers que prévu.

Lors d’une présentation détaillée du projet de tramway-trambus de Québec faite le 26 mars dernier, le directeur général du Réseau de transport de la capitale, Alain Mercier, avait été questionné sur la possibilité que surviennent des dépassements de coûts. Il avait soutenu que l’expertise s’était beaucoup affinée au pays pour ce genre de projet.

« Il n’y a pas d’expérience de dépassement de coûts parce que c’est courant au Canada, les projets de transport en commun. On a une expertise, les coûts sont connus. »

Le Journal a donc recensé les projets de train léger sur rail, ou tramway, qui ont été réalisés au Canada dans les 10 dernières années ou qui sont en cours de construction. Nous avons contacté chacune des organisations responsables des projets.

L’affirmation de M. Mercier se vérifie, à une exception près. Le projet ION, à Waterloo, a connu des dépassements de coûts de l’ordre de 50 millions $ sur un projet initial de 818 millions $, soit une hausse de 6 %.

Mais ailleurs au pays, les projets se concrétisent à l’intérieur de l’enveloppe prévue.
Certains projets ont même coûté moins cher, comme les 2,5 km de la northwest leg du C-Train de Calgary, qui a coûté 18 millions $ de moins que prévu. Deux lignes de Vancouver, la Evergreen Line, et la Canada Line, ont vu leur facture réduite respectivement de 79 millions $, et de 5 millions $.

À Edmonton, la Metro Line, ouverte en 2015, a coûté 90 millions $ de moins qu’anticipé.

La suite

Voir aussi : Tramway à Québec?.


2 commentaires

  1. michel desjardins Utilisateur de Québec Urbain

    1er mai 2018 à 19 h 04

    Si la ville n’a pas besoin de son 500 millions, autrement dit si son réseau lui coûte au final 2,5 milliards plutôt que 3 milliards, va-t-elle pouvoir se servir des 500 millions pour le bonifier, en prolongeant par exemple sa ligne de tramway vers le nord, ou cette somme va-t-elle plutot retourner dans les coffres des gouvernements superieurs? Est-ce que le fédéral et le provincial se sont engagés à payer jusqu’a 3 milliards ou si c’est 3 milliards et pas un sou de moins?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler