Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Un pôle commercial vert autour d’IKEA

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 2 mai 2018 18 commentaires

Jean-Michel Genois Gagnon
Le Soleil

Le futur IKEA deviendra le fer de lance d’un nouveau quartier commercial et écolo dans le secteur Duplessis.

Le Fonds de placement immobilier Cominar souhaite en effet y bâtir un pôle de commerces pour les familles, tout en minimisant son empreinte sur l’environnement. «Une cité des natures».

(…)

Une trentaine de commerçants locaux et internationaux devraient y établir leurs pénates d’ici 2021, estime la direction. Le développement, dont la facture devrait avoisiner les 115 millions $ pour Cominar, prévoit la construction de 13 unités d’immeubles — sans compter le IKEA et une unité peut comprendre plus d’un bâtiment — d’une superficie variant de 4380 à 49 440 pieds carrés. Certains établissements abriteront plus d’une enseigne. La majorité des édifices seront d’un étage.

Jusqu’à présent, deux joueurs ont confirmé leur présence, soit la locomotive du projet, le géant suédois IKEA, ainsi que la compagnie française spécialisée dans les articles de sport Décathlon.

La suite

Le contraire d’un projet vert François Bourque (Le Soleil)

Un parc commercialo-industriel de 3,5 millions de pieds carrés poussera à deux pas du futur IKEA Gilbert Leduc (Le Soleil)

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Commercial.


18 commentaires

  1. Julien

    2 mai 2018 à 13 h 05

    C’est quand même ironique quand tu penses que ce secteur était une forêt il n’y a pas si longtemps…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Patrice

      2 mai 2018 à 21 h 43

      Au risque de vous décevoir, ce n’était pas une forêt mais d’anciens dépotoirs contaminés recouverts de petit bouleaux chétifs. Et enclavé par les autoroutes Duplessis et Charest; la « track » de chemin de fer et les lignes haute-tension d’Hydro. On repassera pour le côté bucolique du coin…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Jean-François Gosselin Utilisateur de Québec Urbain

    2 mai 2018 à 14 h 01

    En effet, « Un pôle commercial « vert » autour d’Ikea » aurait été un titre plus précis.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Jean-Christophe Utilisateur de Québec Urbain

    2 mai 2018 à 14 h 24

    Je ne comprend pas très bien pourquoi ils qualifient le développement de  »vert ». Je ne vois pas de toits verts, d’énergie alternative (ex: solaire), d’aire végétale, etc. Aussi, ils ont parlé brièvement de la possibilité d’inclure du résidentiel, mais selon moi c’est un must. Si tu veux réellement un développement vert, ça te prend de la mixité. Pour finir, j’espère qu’il y aura des larges trottoirs, des pistes cyclables et un bon arrimage avec le TEC. Sinon, il s’agira d’un autre power center bien banal sans la volonté d’innover…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. alexk7 Utilisateur de Québec Urbain

    2 mai 2018 à 15 h 25

    La seule chose qui rendra ce développement vert sera la présence du transport en commun… et le projet tel que présenté date d’avant l’ajout du tramway dans ce secteur ! J’espère qu’ils ne font pas référence aux quelques arbustes qui seront plantés…

    Des immeubles de un étage, des immenses stationnements, l’idée complètement stupide d’un rond-point comme un élément d’ambiance : il n’y a rien de bon dans ce projet ! Au moins, ils essaient de « greenwasher » ce projet, mais avec peu de succès.

    J’arrive pas à croire qu’il n’y aie pas plus de coordination entre les projets de la ville, du RTC et des promoteurs de ce genre. Comme client, je vais aller souvent dans ce secteur à cause du tramway et pas du tout sinon (ou peut-être une fois tous les 10 ans pour le Ikea).

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

      2 mai 2018 à 15 h 45

      « LE TRAMWAY BROUILLE LES CARTES

      Avec l’annonce du tramway à Québec, le Fonds de placement immobilier Cominar analyse actuellement la possibilité de modifier en partie son projet commercial dans le secteur Duplessis.

      En entrevue avec Le Soleil, le vice-président exécutif, projets de développement chez Cominar, Jean Laramée, a souligné que le promoteur envisageait maintenant la possibilité de greffer un secteur résidentiel, des condos ou des résidences, à son développement. Ce qui ne figurait pas dans les plans initiaux pour cette partie du site.

      La possibilité d’intégrer une offre d’immeubles de bureaux est également dans les cartons.

      «Ce n’est pas clair encore où se retrouveront les arrêts pour le tramway. Il passera sur la rue Mendel», note M. Laramée. «Cela pourrait nous amener à penser différemment pour cette portion du site. Un pôle structurant de transport en commun pourrait faire en sorte qu’on pourrait penser à faire des usages autres que du commerce. Nous venons d’entamer les discussions», poursuit-il. »

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Sebastien

        2 mai 2018 à 22 h 16

        Et pourquoi ce n’est pas la Ville qui exige un aménagement de type TOD?

        Car, malgrés ce méalcoulpa, ça ne donne pas plus confiance, alors qu’en l’absence de tramway, cette entreprise était persuadée que le projet présenté était « vert », « animé », « écolo » et « en nature »…. Alors qu’il s’agit de bâtiments mono-fonctionnels, de 1 étage, distancés, entouré d’asphalte et accessible quasi-uniquement par une bretelle d’autoroute! Ou communément appeller par les autres villes sérieuses : une plaie urbaine!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. Roger

    2 mai 2018 à 15 h 33

    Haha!

    Un deuxième Centropolis… that’s it.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Likeaboss

    2 mai 2018 à 20 h 21

    Cominar devrait vraiment engager des urbanistes et des designer urbains…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. Etienne

    2 mai 2018 à 23 h 48

    Le texte est signé par le Soleil et non par Cominar. J’en suis surpris…. Il est tout de même intéressant de lire le titre au premier niveau et de regarder la carte proposée… Ce sont des routes autour du IKEA et non du commercial vert. Le bassin de rétention des eaux de pluie obligatoire doit faire parti du volet nature du projet. La vaste étendue de stationnements contraste avec la définition de « vert » que j’ai. À l’époque, dans le bon vieux temps, ils appelaient ça le « green washing » mais nous n’en sommes plus là aujourd’hui j’espère…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  8. denisb

    3 mai 2018 à 07 h 43

    Ils doivent comparer ça avec le secteur commercial juste un peu plus haut sur Duplessis. Se secteur est d’une atrocité et vraiment pas fait pour se promener à pied entre les commerces.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  9. marc guy

    3 mai 2018 à 08 h 03

    un beau spectacle de boucane verte . on est loin d’une nouvelle rue Cartier ou 3e Avenue ou les commerçant ou clients peuvent habité au dessus ou distance de marche des commerce zéro transport

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  10. Jean François Côté

    3 mai 2018 à 08 h 57

    Avec le futur tramway et son terminal à Legendre ce projet n’a aucun sens. Encore un tout à l’auto et d’affreuses cabanes pour y loger des commerces. Gaudarville est déjà une horreur juste au nord.

    Pourquoi pas de l’habitation en hauteur et des commerces .

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  11. Antoine

    3 mai 2018 à 09 h 37

    Désolé mais que cominar dise que c’est un pole vert, c’est de la bullshit, cessons d’avoir peur des mots. C’est comme de dire que le projet du phare est un projet urbain structurain, humain et misant sur la qualité de vie, c’est aussi de la bullshit. DÉsolé pour ma montée de lait, mais c’est incroyable comment on nous passe n’importe quoi…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  12. Trashy

    3 mai 2018 à 10 h 28

    Une pôle commercial vert avec 3200 cases de stationnement, décidément Cominar devrait se lancer en humour !!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  13. Jeff M

    3 mai 2018 à 23 h 29

    Ce projet n’a de vert que le nom. Vert totalement cosmétique.
    Comme rien ne semble définitif, ce sera à surveiller.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  14. Simon Utilisateur de Québec Urbain

    4 mai 2018 à 16 h 45

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *