Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Une œuvre murale aux tiges entrelacées à la place Richard-Garneau

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 juin 2018 21 commentaires

Québec, le 20 juin 2018 – La Ville de Québec a inauguré aujourd’hui l’œuvre d’art public située à la place Richard-Garneau. Intitulée Liaisons, la création de l’artiste Jacques Samson est une œuvre murale composée de plusieurs tiges, inspirées par le mouvement et la croissance.

Par ses liens entrelacés, l’oeuvre évoque les nombreuses rencontres qui forgent le destin de chacun d’entre nous, a mentionné Mme Alicia Despins, membre du comité exécutif responsable de la culture, de la technoculture et des grands événements. En créant différentes liaisons, nos vies peuvent se transformer. Et c’est justement ce que nous voulons pour la place Richard-Garneau : un lieu de rencontre, de partage, de discussions. L’œuvre de Jacques Samson est donc tout à fait appropriée. »

Les tiges d’acier créent une ombre qui change selon l’heure du jour. Le soir, la sculpture est éclairée par une lampe DEL située au bout de l’arche. La délicate structure invite à la contemplation, créant ainsi un moment d’arrêt dans l’effervescence du quartier animé.

L’œuvre d’art a été financée par la Ville de Québec au coût de 42 000 $. Elle est installée sur le mur de l’immeuble situé au 1015, avenue Cartier. La Ville remercie le propriétaire, la Société immobilière Dupont, pour sa collaboration.

Place Richard-Garneau : les pierres blanches remplacées par du mobilier urbain (Radio-Canada) Un extrait: « Aménagée au coût de 150 000 $ par la Ville de Québec, la place Richard-Garneau a été inaugurée l’été dernier.«

Des pierres de 50 000$ remisées près d’un garage municipal dans le quartier Maizerets Radio-Canada

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Art urbain.


21 commentaires

  1. sylvain frigon

    21 juin 2018 à 08 h 54

    42 000 $…..Merci Régis de dépenser sans compter…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    21 juin 2018 à 09 h 50

    Donc on a pris une ancienne coupole de télé satellite, on lui a soudé un slinky, on a peinturé en blanc et ça coûte 42000$ pour un projet d’art plastique de secondaire 3?

    On aurait du le mettre sur l’abribus à 1M

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Laurent Voyer

    21 juin 2018 à 10 h 05

    Commentaires rafraîchissants de nos citoyens puritains!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • christian

      21 juin 2018 à 10 h 59

      C’est ironique comme choix de mot parce que je dirais que le puritain est celui dénonce toute personne qui sort du rang en refusant toute discussion.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Laurent Voyer

        21 juin 2018 à 12 h 03

        « Dans le langage courant, un « puritain » est une personne austère, rigide, hostile à tous les plaisirs : « pureté » à laquelle on associe volontiers une teinte d’ostentation, voire d’hypocrisie, sans appartenance religieuse particulière. »

        Selon-vous les puritains sont les copains des artistes?

        Les conservateurs d’Andrew Scheer sont les copains des artistes?

        Les puritains vont-ils aduler un goon sur-rémunéré qui joue sur la 4e ligne?

        ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • christian

        21 juin 2018 à 13 h 34

        Au lieu de jouer avec la sémantique, peut-être que clarifier votre position éviterait de s’écarter du sujet…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Laurent Voyer

        21 juin 2018 à 15 h 03

        Disons que même si l’oeuvre me plaît plus ou moins je ne vais pas réduire ça à un simple calcul comptable?

        « votre position éviterait de s’écarter du sujet »

        Est-il interdit de répondre aux commentaires? La peine est de se faire accusé d’être hors-sujet?

        Approuvez-vous des commentaires méprisants comme «Un C – en secondaire 3 pour 42000$»?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Lecteur plus ou moins assidu

        21 juin 2018 à 17 h 18

        @ christian

        Je crois qu’il fait référence à ce qui s’est passé à Boston en 1651 et 1656.

        Même si la parabole semble un peu forte. elle illustre à mon avis la réaction disproportionnée.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • christian

        21 juin 2018 à 22 h 07

        Vous avez amplement le droit de commenter les commentaires. Ceci dit, j’ose croire que vous me permettrez de commenter les votres en pesant bien chacun de mes mots.

        Si, poser des questions sur le coûts de cette « oeuvre d’art » équivaut à s’abaisser à faire un simple calcul comptable, ça veut donc dire qu’au nom de l’Art, le chèque en blanc est de mise? Pourquoi ne pas avoir donné 420 000$ alors??

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Laurent Voyer

        22 juin 2018 à 11 h 47

        On va devoir ne pas s’entendre sur la façon de critiquer le coût. Anyway, critiquer ici n’amènera pas grand chose à part peut-être salir la mémoire Richard Garneau si on critique avec des propos qui «flirtent» avec la diffamation.

        Maintenant pouvez-vous répondre à cette question?

        « Approuvez-vous des commentaires méprisants comme «Un C – en secondaire 3 pour 42000$»? »

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • christian

        22 juin 2018 à 14 h 08

        Vous voulez que je réponde clairement, ou de façon nébuleuse comme vous le faites à ma question?

        Je pourrais dire que du temps de mon secondaire 3, du fait de ma grande habileté en menuiserie et autre, un C- m’aurait amplement satisfait. Quand à voir du mépris dans cette affirmation, je dirais que ça dépend du niveau de « puritanisme » de celui qui l’analyse.

        Ceci dit, que pensez-vous de quelqu’un qui aurait du mépris envers ceux qui aiment les « goon sur-rémunéré »?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • jeand Utilisateur de Québec Urbain

      21 juin 2018 à 12 h 50

      Donc si quelqu’un quelque part dit que c’est de l’art, on doit se la fermer et payer?

      Et on se traiter de puritain? Je cherche le rapport? En tout cas première fois de ma vie qu’on me traite de puritain :)

      Les gauchistes ont la liberté d’expression bien insultante et surtout choisie quand elle leur plaît.

      Je persiste et je signe: Un C – en secondaire 3 pour 42000$

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. Léo

    21 juin 2018 à 14 h 59

    J’apprécie l’art contemporain, mais là je trouve que c’est juste une sorte d’antenne parabolique à un endroit où il est interdit de mettre des antennes paraboliques…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Insider

    21 juin 2018 à 15 h 45

    C’est la famille de Richard Garneau qui va être ravie de lire ceci!

    Que l’on aime ou pas l’oeuvre, est-ce que ça méritait de tel propos?

    Sérieusement!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *