Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Entente de développement culturel 2018-2020 : investissements majeurs en arts et patrimoine

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 juillet 2018 Aucun commentaire

Québec, le 3 juillet 2018 – La Ville de Québec et le gouvernement du Québec annoncent le renouvellement de l’Entente de développement culturel 2018-2020, qui s’établit à 56,66 M$ sur trois ans. Parmi les nouveautés, un montant de 5,78 M$ s’ajoute pour soutenir davantage les projets artistiques, en plus de nombreux investissements culturels et patrimoniaux.

« C’est un immense plaisir pour moi de confirmer le renouvellement de cette entente qui viendra donner un puissant élan à la ville de Québec dans de nombreuses sphères de son rayonnement culturel. Avec celle-ci, nous poursuivons nos efforts communs afin de développer la culture, de préserver le patrimoine, mais aussi de rapprocher la culture du citoyen », a mentionné Mme Marie Montpetit, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française.

« Depuis plus de 40 ans, le gouvernement et la Ville de Québec travaillent ensemble afin de forger la personnalité culturelle unique de la capitale nationale. L’entente renouvelée aujourd’hui vient donner un nouveau souffle et permet à Québec de demeurer une ville vibrante, dynamique et innovante », a ajouté M. Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.

« Cette Entente nous donne les moyens de développer la vie artistique sur l’ensemble du territoire, a affirmé M. Régis Labeaume, maire de Québec. Elle permet de consolider ce que nous faisons déjà, mais également de mettre en œuvre de nouveaux projets stimulants et rassembleurs. Par leur capacité à innover et à se renouveler, ces projets rendent notre ville vivante et accessible, tout en favorisant la participation culturelle de divers publics. »

« Parmi les nouveautés, nous encouragerons la réalisation d’œuvres murales extérieures qui embelliront la ville, a conclu Mme Alicia Despins, membre du comité exécutif responsable de la culture, de la technoculture et des grands événements. Nous travaillerons également sur l’animation culturelle des places publiques, que ce soit par des expositions, des installations interactives ou des œuvres d’art surprenantes. »

Grandes orientations de l’Entente 2018-2020

Le nouveau montant accordé pour appuyer les projets artistiques permettra de :
Soutenir les projets portant sur la jeunesse et l’éducation (activités culturelles dans les milieux éducatifs et les lieux d’enseignement pour accroître les publics et favoriser la persévérance scolaire)
Faire rayonner la reconnaissance de Québec « ville créative de l’UNESCO en littérature » (activités contribuant à la vitalité littéraire de la ville)
Soutenir les projets portant sur les aînés et la culture (en adaptant les services des organismes culturels professionnels à cette clientèle)
Ajouter des œuvres d’art public permanentes et majeures sur le territoire
Établir un programme d’œuvres d’art murales extérieures créées par des artistes professionnels
Soutenir des installations culturelles éphémères dans les places publiques (expositions, œuvres d’art éphémères, installations interactives, mobiliers et éclairages artistiques, mise en valeur du patrimoine)
Aider ponctuellement certains organismes culturels qui occupent un nouveau lieu phare dans la ville
Soutenir les créations monumentales d’arts de la rue présentées dans le cadre de manifestations internationales

L’Entente de développement culturel 2018-2020 poursuivra également ses activités récurrentes, visant à :

Développer et consolider les arts, la culture et les technologies (soutien aux activités culturelles, consolidation des organismes professionnels, promotion de la culture, art public, soutien au démarrage de productions audiovisuelles)
Permettre l’accès aux arts et à la culture dans les arrondissements (soutien à la vie culturelle, programme d’aide aux immobilisations pour les bibliothèques)
Soutenir les Musées d’État pour la tenue d’expositions internationales majeures
Mettre en valeur le patrimoine (aide à la restauration des bâtiments et espaces urbains des secteurs historiques et patrimoniaux, soutien aux projets en patrimoine religieux pour les communautés fondatrices, soutien au patrimoine archéologique, etc.)
Soutenir les églises de valeur patrimoniale exceptionnelle (mise en place d’une mesure d’aide spécifique)
Appuyer le développement de la culture numérique (aide aux projets culturels numériques, médiation numérique en bibliothèque)
Soutenir la mesure Première Ovation (ajout d’un financement supplémentaire pour consolider le programme et mieux répondre aux besoins de la relève)

L’Entente de développement culturel vise à stimuler le rayonnement culturel, favoriser l’accès et la sensibilisation aux arts, à la culture et au patrimoine, renforcer les assises du milieu professionnel, restaurer et rénover le patrimoine bâti et encourager la recherche et la mise en valeur du patrimoine. Depuis 1979, la Ville de Québec et le gouvernement du Québec ont investi plus de 290 M$ dans ce programme.

Voir aussi : Message d'intérêt public.

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *