Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le mythe d’un troisième lien à l’est

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 août 2018 17 commentaires

François Bourque
Le Soleil

CHRONIQUE / La CAQ promet de lancer le chantier d’un troisième lien à l’est dans un premier mandat et accuse les libéraux de s’être traîné les pieds.

Le Parti libéral dit tenir à ce troisième lien, mais avoir besoin de temps pour compléter les études. Le PQ reproche à la CAQ et aux libéraux d’aller trop vite en promettant un troisième lien sans avoir ces études.

Québec solidaire promet de mettre fin au projet de troisième lien qui ne servirait dit-il qu’à enrichir les promoteurs de Lévis et aggraver les problèmes de circulation.

La table est mise pour un débat régional animé et il est heureux que tous les points de vue y soient représentés.

À la veille de la campagne, la ministre Véronyque Tremblay a rendu public les faits saillants de l’état des travaux du Bureau du troisième lien.

Ce rapport évoque cinq hypothèses de corridor entre l’île d’Orléans à l’est et Saint-Augustin/Saint-Nicolas à l’ouest (voir carte ci-jointe).

J’en ai tiré mes propres faits saillants.

1. J’ai été ébloui par la carte des déplacements vers la rive nord à l’heure de pointe du matin. J’en ai rarement vu d’aussi éloquente et pertinente. D’un seul coup d’œil, on y comprend toute l’inutilité d’un troisième lien à l’est pour soulager la congestion routière.

(…)

2. La seule raison «logique» à un troisième lien à l’est serait de vouloir urbaniser davantage la rive sud, notamment les terres agricoles dans Bellechasse et Montmagny. Des élus locaux (dont le maire de Lévis) salivent sans doute à la perspective de nouvelles taxes foncières. C’est dans la culture des organisations municipales de vouloir ainsi grossir, toujours et davantage.

(…)

3. Le rapport d’étape de la semaine dernière ne nous a rien appris de nouveau sur les déplacements à Québec. Les données qu’on y trouve, dont la carte, proviennent de l’enquête origine-destination de 2011. On attend avec hâte des chiffres plus récents (enquête 2017). Le ministère des Transports (MTQ) promettait de les livrer cet automne, mais repousse maintenant la date et dit ne pas pouvoir en fixer une nouvelle. Je soupçonne que ce report n’est pas étranger à la campagne électorale. Peut-être veut-on éviter de lancer dans le public des chiffres qui confirmeraient l’inutilité d’un troisième lien à l’est. Ce serait un peu embêtant pour ceux qui en ont fait un moteur de leur campagne régionale.

(…)

4. S’il faut écarter l’est, qu’en est-il des autres «corridors» interrives à l’étude au MTQ? À première vue (et même à la seconde), l’argument du détour limite ici aussi l’intérêt des axes route Lagueux-Saint-Augustin (1), route des Îles/Laurentienne (3) et route Kennedy/D’Estimauville (4). Les détours y seraient moins longs que dans le scénario de l’île d’Orléans (5), mais quand même significatifs et impliqueraient des connexions avec des autoroutes congestionnées. Il faudrait aussi faire la démonstration que malgré les contraintes de pente pour un tunnel, des raccords «intéressants» seraient possibles avec le réseau routier et les lieux de destination. On a beau pouvoir tout faire en ingénierie, il faut voir à quel prix et avec quelle pertinence?

(…)

5. Les scénarios de corridors pour un troisième lien ne doivent pas faire perdre de vue une réalité solidement étayée par la recherche scientifique : l’ajout de voies d’autoroutes ne permet pas de réduire la congestion dans une agglomération. On peut parfois améliorer la fluidité des autoroutes en y corrigeant des anomalies ou problèmes localisés. En faisant disparaître par exemple l’étranglement de l’autoroute Henri-IV.

La suite

Québec solidaire mettra fin à la saga du troisième lien Céline Fabries (Le Soleil)

Voir aussi : Transport.


17 commentaires

  1. jean duez

    25 août 2018 à 09 h 01

     » L’immense majorité des citoyens de Lévis qui traversent à Québec viennent des quartiers de l’ouest (Saint-Nicolas, Saint-Étienne, Charny, Saint-Jean-Chrysostome, Saint-Lambert, etc).  »

    Tout simplement parce que les ponts sont à l’ouest. Donc seulement ce secteur de la rive sud s’est développé depuis 50 ans. On peut continuer à enfoncer le même clou ou essayer de ré-équilibrer le tissu urbain autour de Québec.

    Pas très futé ce chroniqueur.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jeff M

      25 août 2018 à 09 h 17

      Réfléchissez un peu. Vous avez dans votre propre réponse la principale critique que nous faisons au 3e lien. Le développement de certains endroits se fait justement parce qu’il y a un lien, or nous n’avons aucune obligation de développer ces endroits. La ville peut se développer autrement, sans lien à 4 milliards de dollars.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • jean duez

        25 août 2018 à 09 h 28

        Merci pour la condescendance. Je ne réfléchis jamais. Ça me déprime.

        Quant au reste de votre message… se développer sur un seul côté du fleuve… Vous devriez mettre en pratique vos propres conseils!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        25 août 2018 à 09 h 40

        Quand on traite un chroniqueur de pas très futé d’une façon aussi gratuite, je ne met pas de gants blancs. Désolé.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Joe B.

        25 août 2018 à 23 h 03

        Ok et puisque c’est un chroniqueur, il a raison!! Aucun chroniqueur n’a jamais émis d’opinion personnelle ni professionnelle!!! Franchement. Dans les médias, à part la date, il n’y a jamais rien de vrai. Vous manquez d’expérience Jeff M.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        26 août 2018 à 08 h 50

        @ Joe B.

        2 sophismes et une théorie du complot en moins de 50 mots! Il y a de quoi impressionner votre lectorat.

        Dites-moi, dans les médias de nouvelles alternatives comme Info War ou Sputnik, êtes vous certain que la date n’est pas trafiquée pour convenir à l’agenda politique? ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        26 août 2018 à 11 h 10

        Écoute Joe Blow, j’ai fait mes recherches dans le domaine. Tu le sais tu qu’il y a toute une littérature en science économique sur l’inefficacité des réseaux autoroutiers de forte capacité… Et que le 3e lien c’est au fond une autoroute qui revient 10 fois plus cher le km???
        J’ai suivi ce que François Bourque a écrit sur le sujet dans les dernières années. Il est un des rares, avec Karine Gagnon, à s’être réellement informé sur les travaux de recherches de la discipline. Moi ça fait depuis le début des années 2000 que j’ai pris connaissance de ça, juste pour te dire que ça ne sort pas de nulle part.
        Les promoteurs du 3e lien sont complètement ignorants de tout ça… Ou quand on leur met ça dans la face, ils font comme ceux qui adhèrent à la Flat Heart Society. Ils se bouchent les oreilles.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. Matrix

    25 août 2018 à 10 h 36

    « 1. J’ai été ébloui par la carte des déplacements vers la rive nord à l’heure de pointe du matin. J’en ai rarement vu d’aussi éloquente et pertinente. D’un seul coup d’œil, on y comprend toute l’inutilité d’un troisième lien à l’est pour soulager la congestion routière. »

    Quoi ? François Bourque s’attendait a voir des déplacements vers un endroit où il n’y a pas de pont ?? Il s’attendait de voir que la circulation de transit contourner la ville vers un endroit sans pont ? Ridicule

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      25 août 2018 à 12 h 20

      @ matrix

      Merci pour la leçon sur l’utilisation efficace des sophismes!

      C’est certain qu’en omettant d’inclure le paragraphe qui suit dans le texte ça aide à nous convaincre que c’est ridicule! ;-)

      « Cela tient du simple bon sens. L’immense majorité des citoyens de Lévis qui traversent à Québec viennent des quartiers de l’ouest (Saint-Nicolas, Saint-Étienne, Charny, Saint-Jean-Chrysostome, Saint-Lambert, etc).

      Les « (…) » sont essentiels pour compléter son argumentaire.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • David

      25 août 2018 à 12 h 30

      Pourquoi en faire cette analyse? M. Bourque souligne simplement l’éloquence de la carte. Dans l’optique où la majorité des gens habitent et se déplacent du côté Ouest de la ville (et cela est assurément induit par le développement engendré par l’emplacement des ponts existants) cela n’a pas vraiment de sens de construire un lien à l’extrême Est.

      Personnellement, je trouve l’empressement de certains partis dangereux.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Louis M.

      25 août 2018 à 12 h 36

      «Il s’attendait de voir que la circulation de transit contourner la ville vers un endroit sans pont ? Ridicule»
      Désolé, mais ce qui est ridicule, c’est de vouloir un pont là où il n’y a pas de problème! Pensez-y bien 2 minutes! Deux scénarios pourrait donc se produire: un pont à 4G$ sous-utilisé ou un étalement urbain provoquant un retour à une situation de congestion.

      On va continuer de le répéter: en matière de déplacements automobiles, vouloir ajouter de la capacité c’est comme vouloir régler un problème d’obésité en desserrant sa ceinture!

      La solution, si problème il y a, c’est de diversifier les options de modes de transport entre les deux rives.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • paradiso Utilisateur de Québec Urbain

        25 août 2018 à 16 h 58

        Pourquoi le 3e lien est-il toujours associé à l’automobile? Pas moyen d’y faire passer aussi un SRB ou un tram?

        Pourquoi est-il toujours associé à l’étalement urbain, alors qu’il y a encore beaucoup de possibilité de densification dans le centre de Lévis, d’Estimauville et le boulevard Ste-Anne (qui doit être complètement reconfiguré dans les prochaines années) ?

        Ce débat est complètement stérile… Des partisans du tout-à-l’auto irréalistes d’un côté, des opposants incapables d’examiner tous les scénarios de l’autre.

        Faque on s’en reparlera dans 20 ans quand le pont de Québec sera définitivement fermé à la circulation.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        26 août 2018 à 08 h 44

        « Pourquoi le 3e lien est-il toujours associé à l’automobile? Pas moyen d’y faire passer aussi un SRB ou un tram? »

        Peut-être que c’est à cause des politiciens qui essaient de nous enfoncer ce dossier dans la gorge?

        Quand vous pensez au TEC et à la mobilité intégrée vous pensez à Lehouillier, Caire ou Legault? M. Caire a-t-il promis de démissionner si un projet de 3e lien n’incluait pas un SRB ou Tram?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        26 août 2018 à 11 h 15

        Au printemps dernier, la CAQ a parlé d’insérer un transport en commun quelconque. Mais tsé… à l’est. Près des champs de fraises de l’île d’Orléans. Normalement, on place les lignes de transports en commun plus près du centre ou là où il y a du monde. Dur de voir comment un transport en commun, quel qu’il soit, sera un succès à l’extrême est de Lévis.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. Léo

    27 août 2018 à 09 h 53

    C’est vraiment honteux ces politiciens qui défendent un 3e lien dans rien y comprendre.
    Mais le pire ce sont les citoyens qui défendent le projet, alors qu’ils n’en seront pas bénéficiaires, bien au contraire.
    Quel est l’intérêt de dépenser 4 milliards de dollars juste pour une lubie politique ?
    On ne pourrait pas mieux investir cet argent ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Francis L

    27 août 2018 à 11 h 09

    La CAQ veut du vote facile, et le 3e lien c’est le projet tout désigné. Pour les électeurs, c’est du concret et sa donne l’impression que ça va améliorer leur quotidien. Je comprends l’attrait du projet.

    Mais j’aimerais que les gens qui adhère au 3e lien s’informe un peu plus sur ce qui vient d’être publié. Les conclusions sont marquantes : peu de gens actuellement profiterais de ce méga-chantier, et à long terme ça ne ferait qu’empirer la situation sur bien des autoroutes, dont la capitale.

    Si vous êtes en faveur de réduire les dépenses publiques, alors pourquoi seriez-vous en faveur de ce projet?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *