Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le tramway prolongé jusqu’à Périgord ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 octobre 2018 34 commentaires

Source : Stéphanie Martin, Le Journal de Québec, le 3 octobre 2018

Si le tracé du tramway est prolongé, l’administration Labeaume privilégie de se rendre jusqu’à la rue Périgord, pour 75 millions $, plutôt qu’à de la Faune ou à Marly.
La question du tracé du tramway a de nouveau rebondi mardi au conseil municipal de Québec, en réponse à une question du conseiller de Démocratie Québec, Jean Rousseau, qui voulait savoir si la Ville a l’intention d’aller de l’avant avec le prolongement jusqu’à de la Faune, comme l’ont proposé les libéraux en campagne électorale, pour un coût de 70 à 100 millions $.

la suite

Le tracé du tramway pourrait être prolongé au nord.

Secteur de la rue du Périgord sur Maps.

Voir aussi : Arrondissement Charlesbourg, Tramway à Québec?.


34 commentaires

  1. Jeff M

    3 octobre 2018 à 11 h 24

    75M de plus sur un projet de 3 milliards, ça vaut pas la peine de s’en passer. Ce serait juste logique de terminer la ligne à un stationnement incitatif pour la banlieue nord.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Alain Manseau Utilisateur de Québec Urbain

      3 octobre 2018 à 13 h 28

      Je me permet de douter de ce chiffre de 75 M$ pour 2 km de plus. En effet, c’est 2 fois moins cher que les sections hors tunnel du reste du projet. Et il faut également construire un stationnement incitatif qui, à moins que je me trompe, n’est pas budgeté dans le 75 M$.

      Cela dit, je ne suis pas nécessairement contre l’idée de prolonger mais obtenir des chiffres plus réalistes serait préférable.

      Et je persiste à croire qu’on devrait envisager sérieusement un projet de métro plutôt que foncer tête première avec le tramway.

      facebook.com/jyvaisenmetro

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Marc Guy

      4 octobre 2018 à 09 h 32

      le stationement incitatif pour utilisé le tramway aucune motivation ajouté pret de 100$ au paiment d’auto pour la passe de RTC pour environ le meme prix on se déplace en tout confort de porte a porte

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. michel desjardins

    3 octobre 2018 à 15 h 22

    En fait, les 75 millions incluent probablement le stationnement incitatif. Hier, lors de la séance du conseil municipal, Rémy Normand du RTC a dit qu’il en coûterait entre 25 et 30 millions du kilomètre pour prolonger la ligne du tramway dans la zone projetée. Comme il y a 1,8 km entre Louis-XIV et Périgord, cela reviendrait entre 45 et 54 millions.
    Ceci étant dit, avec Legault au pouvoir, on peut s’attendre à ce que ce soit plutôt vers l’est que soit prolongé le réseau structurant. Sur le boulevard Sainte-Anne pour être plus précis, de façon à aller rejoindre le stationnement incitatif tout près de l’échangeur où déboucherait probablement son 3e lien.
    Personnellement, ce que j’aimerais, c’est qu’il demande à Labeaume d’ajouter les deux prolongements à son projet en l’obligeant à aller piger dans son 15% pour les contingences. Le prolongement de la ligne de trambus vers l’est coûterait entre 75 et 100 millions, soit 15 à 20 millions le kilomètre x 5 kilomètres. Cela ferait donc entre 150 et 175 millions pour les deux. Comme Labeaume s’est donné un coussin d’environ 450 millions (15% x 3 milliards), cela reviendrait à faire diminuer son 15% pour les contingences à environ 10%. Et si on y allait plutôt avec une ligne de trambus entre Louis-XIV et De La Faune (4,5 km), cela me rendrait encore plus heureux. Les coûts seraient à peu près les mêmes puisqu’on n’aurait pas à y dévier les infrastructures souterraines comme avec la ligne de tramway et qu’on n’aurait pas non plus à y construire un nouveau stationnement incitatif puisqu’il y en a déjà un au zoo.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jeff M

      3 octobre 2018 à 16 h 05

      Je me demande ce qu’ils veulent faire comme transport collectif vers leur 3e lien à l’est. Partant de la rive sud pour s’en aller au centre-ville, ça fait un « U » de 16 km. Avec un détour pareil il faudra un transport à haute vitesse… À moins de construire tout ça plus près du centre, mais la politicaillerie ne veut pas laisser voir autre chose que cette possibilité.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • michel desjardins

        3 octobre 2018 à 16 h 36

        En fait, je serais très surpris s’il y avait un paquet de gens de Lévis qui traversaient ce 3e lien à l’est pour venir travailler à Québec. C’est plutôt dans le sens contraire que ça risque éventuellement de se produire. Ce n’est pas tellement pour soulager la congestion actuelle que le maire Lehouillier le veut à l’est. C’est beaucoup plus pour y voir s’y implanter une importante zone d’emplois tout près. Et avec celle-ci, de nombreux projets domiciliaires. Un 3e lien à l’est faciliterait aussi le transport des véhicules lourds et ferait grandement l’affaire de l’Administration portuaire. Pour soulager la congestion dans l’Ouest, va falloir trouver autre chose.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        5 octobre 2018 à 17 h 08

        Des gens s’installeront à l’est de Lévis pour travailler au centre-ville de Québec, c’est inévitable. La matrice de déplacement évolue toujours en fonction des nouvelles structures. Et on va étendre la ville là où on n’a pas besoin de l’étendre.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. laéR

    3 octobre 2018 à 21 h 16

    @Mcihel D. Donc finalement, ce 6000 milllions c’est pour le maire de Lévis et le port de Québec ? On est sérieux ici ou c’est un petit calembour?

    Faut vraiment mettre un frein à ce fantasme de 3e lien.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jeff M

      3 octobre 2018 à 22 h 42

       ou annuler
    • Undefined

      4 octobre 2018 à 08 h 40

      @ laéR

      Le maire de Montmagny Rémy Langevin a dit en entrevue à Radio-Canada que le 3e lien à l’est était essentiel au développement économique de sa ville et de sa MRC. Et ce n’est pas une blague ou un fait alternatif.

      – Début du sarcasme –

      Je présume que ça va être rentable aussi pour les contribuables de Québec. J’attends déjà les baisse de taxes que nous apporterons Lehouillier et Langevin.

      – Fin du sarcasme –

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • jeand Utilisateur de Québec Urbain

      4 octobre 2018 à 09 h 16

      1) D’où vient le 6 milliards?
      2) Plus un deuxième lien puisque le premier arrive en fin de vie
      3) Et oui le port de Québec est le poumon économique le plus important de la Ville de Québec
      4) Et oui la Ville de Lévis est le plus gros partenaire économique de Québec
      5) Et oui il faut que le tram de Québec passe sur/sous le deuxième lien de façon rapide
      6) pour ce qui est du trafic à l’ouest. un peu de logique, si on enlève 50%(au hasard) de ce qui arrive de l’est pour traverser à l’ouest, on décongestionne pas mal l’ouest

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Francis L

        4 octobre 2018 à 10 h 30

        1) les projections préliminaires vont de 4 à 10 milliards.
        2) Donc on bulldoze le pont de Québec?
        3) Le plus important moteur économique? Vous allez devoir me trouver des sources.
        4) C’est plutôt Québec qui est le moteur économique de Lévis.
        5) Dépendant où est ce lien. Dans un champs, ça ne donnera pas grand chose.
        6) Allez lire les études d’origines-destination, vous allez voir que le traffic qui arrive de l’est est, pour ainsi dire, inexistant.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • laéR

        4 octobre 2018 à 11 h 52

        @Francis L: MERCI de votre réponse. C’est toujours apprécié de lire votre bon jugement. Merci!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Rene Utilisateur de Québec Urbain

        4 octobre 2018 à 23 h 24

        Partir de Lévis centre-ville pour se rendre au centre-ville de Québec ce sera, a peu près, le même kilométrage avec un lien à l’est près de la route Lallemand. Donc, selon moi, le mieux que l’on peut espérer c’est de diminuer de 50% avec les gens de Lévis centre-ville uniquement et aussi uniquemement avec ceux qui auront à faire au centre-ville de Québec. Bref ça risque d’être pas beaucoup de monde qui « s’enlève ».

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • jeand Utilisateur de Québec Urbain

        5 octobre 2018 à 08 h 46

        1) J’Y vais pour 4
        2) Éventuellement va bien falloir
        3)Une création d’emplois de qualité

        Le pôle maritime de Québec génère 7 964 emplois directs et indirects dans la région. Pour l’ensemble du Québec, les activités créent 11 446 emplois directs et indirects tandis que pour l’ensemble du Canada, le nombre s’élève à 13 252 emplois directs et indirects. Alors que le salaire moyen de la Région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec s’établit à 42 600 $ par année, KPMG a calculé que le salaire moyen dans le transport maritime des marchandises est de 61 500 $, soit un écart positif de près de 45%.

        « La création d’emplois de qualité est un apport économique majeur pour la région et la croissance de la qualité de vie pour Québec. Également, KPMG nous rappelle que ce pôle maritime génère la présence de sièges sociaux majeurs qui rayonnent bien au-delà de notre communauté, des entreprises d’ici qui rayonnent à l’international et qui connaissent toutes une croissance soutenue grâce à un entrepreneurship dynamique et inspirant », a souligné Monsieur Girard.

        Des retombées économiques créatrices de richesse

        Le secteur maritime de Québec est un formidable générateur d’activités économiques qui créer de la richesse ici dans la communauté ainsi que dans l’ensemble du pays. Selon KPMG, les activités maritimes et portuaires engendrent des impacts économiques directs, indirects et induits de 730 millions de dollars par année dans la région de Québec. Au Québec, les activités maritimes et portuaires génèrent des impacts économiques directs, indirects et induits de 1,05 milliard de dollars par année alors que ce chiffre s’établit à 1,35 milliard de dollars pour l’ensemble du Canada.

        « Des infrastructures portuaires de calibre mondial sont essentielles à l’atteinte du plein potentiel de l’économie maritime québécoise. Le Port de Québec en est un très bel exemple. Tant pour la Ville de Québec que pour notre province, le Port de Québec a généré des retombées économiques en 2015 qui le positionne comme un joueur majeur dans l’industrie maritime et en fait un élément clé de la Stratégie maritime », a souligné Jean D’Amour, Ministre délégué au transport et à l’implantation de la Stratégie maritime.
        4) Aussi vrai
        5) Effectivement, je suis plus 2 ième lien que tout à l’est
        6) voir 5

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  4. paradiso Utilisateur de Québec Urbain

    4 octobre 2018 à 11 h 18

    Sur un horizon de 30 ans, la population du Québec va dépasser 9,5 millions, celle de la grande région de Québec va atteindre 1M. Un transfert modal de 20% en faveur des TEC (scénario très optimiste) ne parviendra pas à soulager la congestion.

    Compte tenu de la démographie et des flux migratoires, 50K immigrants par année, c’est l’équivalent d’une nouvelle RMR de Québec à tous les 10-15 ans. Il va falloir expliquer aux gaucho-solidaires que leur rêve de décroissance est incompatible avec leur rêve de frontières ouvertes. Nous aurons besoin de nouvelles infrastructures tôt ou tard, et le plus tôt sera le mieux.

    Fermer le pont de Québec (ce qui s’annonce inévitable), ou le démanteler pour construire un nouveau pont au même emplacement, laisserait la région avec un seul lien durant plusieurs années. Cela poserait un énorme risque économique et stratégique.

    Donc sans m’opposer au prolongement du tramway vers le nord, une réflexion doit être entreprise rapidement concernant l’arrimage du réseau structurant à la Rive-Sud, l’emplacement du 3e lien et le mode de TEC à privilégier.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • laéR

      4 octobre 2018 à 12 h 07

      @Paradiso, je ne comprends pas votre lien avec la gauche dans votre propos. Vous croyez que la chambre de commerce de Québec est constitué que de gens de la gauche? À ce que je sache, ils sont derrière un réseau de transport en commun structurant beaucoup plus que le 3e lien.

      Par ailleurs, un DES problèmes avec le sujet du 3e lien, c’est la prétention de nombreux individus de laisser entendre partout que la solution doit absolument être un tunnel à l’Est alors que d’aucune façon cela n’a été démontré: aucun chiffre, aucune évaluation d’impact, aucun argumentaire COMPLET. Par ailleurs, personne n’explique à la majorité sociale que constitue les citoyens de la ville de Québec, comment leur problème de congestion serait réglé.

      Depuis le début on parle de minorité (quelques citoyens de Lévis, le port de Québec, le gars de Baie-Comeau qui veut pas être pris dans le traffic pour se rendre à Gaspé, Desjardins qui pourra recruter plus facilement, le maire de Montmagny pis Lehouillier.

      Voyons donc! Tant qu’à y être, prenez donc l’enveloppe de plusieurs milliers de millions de dollars, puis distribué là directement à ces gens.

      Quelqu’un peut-il m’expliquer comment on arrive à une telle conclusion alors qu’aucun rapport n’existe. Comme si construire un argumentaire qui se tient debout pour un projet aussi énorme n’était pas requis. C’est que prétend la CAQ et tous les gens au pris avec ce fantasme des années 70.

      Comme si valider les opportunités, faire les études et analyses requises n’était pas valable. On demande à des fonctionnaires de JUSTIFIER des acquisitions pour des sommes de plus 25 000$. Mais pour des milliards, non? Comme si être intelligent était qu’un histoire de la gauche.

      Qu’on laisse le bureau d’étude en place pis qu’on éduque un peu les gens, ça nous ferait grandement du bien.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • paradiso Utilisateur de Québec Urbain

        4 octobre 2018 à 17 h 06

        Si vous aviez bien lu mon commentaire, vous verriez que:

        1 – Il faut réfléchir à l’emplacement du 3e lien (= pas nécessairement à l’est)

        2 – Le 3e lien doit faire partie du réseau structurant (mais avec quel matériel roulant?)

        Compte tenu de l’augmentation de la population d’ici 30 ans, rester les bras croisés sera une stratégie absolument désastreuse.

        A priori je ne suis pas très favorable à un lien à l’est, mais je constate qu’avec le méga-hôpital, le quartier d’Estimauville, le dézonage des terrains des sœurs de la Charité, l’expansion du port et la réfection du boul. Sainte-Anne, il y aura beaucoup de mouvement dans ce secteur. S’il y a une occasion d’arrimer tout ça au cégep Lévis-Lauzon et au centre de Lévis, je veux en entendre parler, pouvoir en discuter de manière rationnelle, sans subir la mauvaise foi et les procès d’intention habituels de la gogauche bien-pensante.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • laéR

        4 octobre 2018 à 18 h 49

        @Paradiso

        1. Nul part je vise que vous êtes un défenseur d’un lien à l’Est à tout prix;

        2. Justement, mon propos est de laisser les études se conclurent sur les opportunités;

        3. Je ne comprends toujours pas votre obstination avec la gauche, c’est quoi votre point? Ce n’est pas parce qu’on demande qu’une étude sérieuse et documentée soit complétée qu’on est à gauche….aucun rapport. Tout comme le développement d’une ville et le transport en commun associé à la gauche. Bon ok, quand 100% des fonds proviennent du publique, mais tant qu’à y être, les routes sont aussi de la gauche au Québec !!! Bref, possible svp décarter le débat gauche-droite du sujet ? Ça n’est utile à personne.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Francis L

        5 octobre 2018 à 13 h 48

        Par rapport à l’augmentation de la population, mon opinion est qu’on n’a pas besoin d’implanter cette nouvelle population sur la rive-sud. Si les infrastructures ne sont pas présentes, cette population s’installera sur la rive-nord, quitte à abandonner peu à peu le rêve de la maison unifamiliale pour tous.

        Par contre, je vous rejoins lorsque vous parlez d’un 3e lien arrimé au réseau structurant. S’il doit y avoir un 3e lien, alors il semblerait bien plus logique d’y aller pour une ligne de métro/tramway sous-terrain entre les deux centre-ville.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • PPD

      4 octobre 2018 à 19 h 55

      @Paradisio

      Je vous invite à lire sur Charles Marohn (Strong towns), l’un des urbanistes américains les plus influent à l’heure actuelle. Il est un ardent critique de la planification urbaine par l’automobile, et c’est un conservateur républicain…

      Faudrait peut-être lire un petit peu plutôt qu’avancer gratuitement et incorrectement que le TEC n’est qu’un truc de mangeurs tofu. Ça pourrait peut-être mettre éventuellement un baume sur votre crédibilité actuellement défaillante.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Che

        6 octobre 2018 à 12 h 58

        Merci d’avoir partagé ce lien. J’ai écouté une des vidéo et c’est une excellente présentation du problème ainsi que des solutions. Je recommande fortement d’aller l’écouter.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. Fuj

    4 octobre 2018 à 13 h 08

    J’ai aussi de la difficulté à comprendre en quoi le pont de Québec est en fin de vie utile. Le tablier semble être à remplacer (ce qui est normal, il y avait d’ailleurs un projet en ce sens il y a quelques années) mais la structure principale semble être en suffisamment bon état pour être réparée et peinturée.

    Le pont est dû pour des investissements majeurs mais pourrait donner du service pendant encore longtemps. Il serait grand temps que les médias (i.e. la radio) s’informent un peu et cessent de répandre des faussetés!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Undefined

    4 octobre 2018 à 15 h 08

    @ laéR

    « Comme si valider les opportunités, faire les études et analyses requises n’était pas valable. On demande à des fonctionnaires de JUSTIFIER des acquisitions pour des sommes de plus 25 000$. Mais pour des milliards, non? Comme si être intelligent était qu’un histoire de la gauche. »

    Legault a dit qu’il allait discuter de l’échéancier du Projet Réseau Structurant. Par contre pour le Projet du 3e Lien il se permet d’imposer un échéancier ( première pelletée de la «pépine» pendant son 1er mandat ) sans aucun chiffre, plan d’affaire ou études d’impact.

    Est-ce que Legault gérait Air Transat ( son argent ) de cette façon?

    C’est fou lorsqu’il s’agit de l’argent des contribuables les principes peuvent prendre le bord si ça nous permet de se faire élire!

    Si il y a quelqu’un de qui je m’attends qu’il analyse les chiffres et les impacts avant de prendre une décision c’est bien d’un centro-dretteux comme Legault.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. Jp-Duval

    4 octobre 2018 à 20 h 47

    Toute cette histoire de 3 lien et de tramway me donne l’impression que nous sommes dans le film « Back to the future »

    Les dérapes urbaines des années 60-70 nous reviennent en une version 2.0

    Un tramway qui couvrira un immense territoire. Un outil que l’on croit en etre un de densification qui risque de se métamorphoser en un vecteur d’étalement urbain, car il favorisera le développement des banlieues se trouvant à ses extrémités.

    Un pont qui sera en théorie construit pour faciliter les déplacements automobile mais qui aura plutôt comme conséquence de favoriser l’étalement urbain. ( Et par le fait même enlèvera de l’achalandage au tramway)

    6-10 milliards pour bien peu de chose…..Tout comme les folles dépenses urbaines des années 60-70.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  8. Louis-Nicolas

    4 octobre 2018 à 21 h 51

    Pourquoi on ne changerait pas la ligne de SRB prévu sur Charest pour une 2e ligne de tramway un coup parti, et utiliser la même technologie? La différence de prix serait-elle importante?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  9. michel desjardins

    4 octobre 2018 à 22 h 08

    J’ai une QUESTION…

    La ville nous dit que la facture pour prolonger la ligne de tramway jusqu’à Périgord et y aménager un nouveau stationnement incitatif serait d’environ 75 millions de dollars.

    On sait qu’au kilomètre, il en coûte moins cher pour une ligne de trambus, puisqu’on n’a pas à y déplacer les installations souterraines. On sait aussi que la ville n’aurait pas à aménager un stationnement incitatif à De La Faune puisqu’il y en a déjà un sur place.

    En prenant pour acquis qu’une ligne de trambus entre Louis-XIV et De La Faune coûterait le même montant (75 millions), lequel entre les deux prolongements suivants préféreriez-vous:

    1. Tramway Louis-XIV/Périgord (1,8 km)
    2. Trambus Louis-XIV/De La Faune (4,5 km)

    Merci à ceux et celles qui vont me répondre.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Louis-Nicolas

      5 octobre 2018 à 00 h 50

      Faudrait alors faire un transfert à Louis XIV.
      C’est lourd, surtout si le gens ont un second transfert à faire dans leur parcours. Rendu-la, Si j’habita plus au Nord, je continuerais en voiture jusqu’à Louis XIV…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  10. Che

    6 octobre 2018 à 13 h 08

    Le tramway jusqu’à De La Faune c’est vraiment trop loin. Je n’ai rien contre le développment des TEC, mais ça me semble un peu superflu pour l’instant.

    Si on avait fait ça à la place d’élargir Laurentienne ça aurait du sens, mais maintenant que ce projet est terminé, le fait d’amener le tramway jusqu’à De La Faune va avoir comme conséquence beaucoup de rames vides.

    Je crois que beaucoup de gens ne comprennent pas que les TEC ne peuvent pas faire de miracles. L’ennemi des TEC est la distance et les autoroutes. Plus il y a de distance à parcourir, plus c’est long et coûteux, moins les gens vont l’utiliser. S’il n’y a pas de traffic majeur sur les autoroutes, personne va accepter de laisser son auto au terminus De La Faune pour prendre le tramway.

    Attendons quelques années, quand l’élargissement de Laurentienne va atteindre son point de saturation (ne vous en faites pas, ça va arriver vite), et là on pourra parler de prolongement.

    D’ici là, je préfère prolongement jusqu’à Périgord. Ceci permet de rendre le terminus beaucoup plus accesible que le terminus Charlesbourg. Il y a aussi possibilité d’aménager un Parc-O-Bus.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  11. PPD

    6 octobre 2018 à 17 h 14

    C’est le temps des pools de hockey, alors je suis en mode prédictions…

    Moi je parie un petit 2 qu’avec le nouveau gouvernement, le tramway va plutôt être amputé. Du trait carré au futur pôle d’échange, le futur ministre des transports nous rappellera que Métrobus fait la run en 22 minutes, ce qui n’est pas mal.

    Il y aura un tramway mais il partira du pôle d’échange ou du futur stationnement incitatif du Centre Vidéotron. Comme prévu par le RTC, les express (qui partiront notamment de Périgord) convergeront au pôle d’échange. Ainsi, le tram ne circulera qu’en zone de haute densité. Il sera toujours plein et le gouvernement considèrera qu’on en aura plus pour notre argent.

    Pour le plaisir de spéculer…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  12. michel desjardins

    6 octobre 2018 à 18 h 43

    Le texte de Louise Boisvert sur R-C d’aujourd’hui laisse pour le moins songeur (Gouvernement de la CAQ : le test du réseau structurant). Il y a une incertitude sur l’échéancier. Le sujet peut-être d’une future discussion sur ce blog… Chose certaine, cela remet les choses en perspective. Comme l’idée de prolonger ou non le tramway jusqu’à Périgord. Au lieu de faire la sourde oreille envers tous ceux qui lui disaient qu’une mise en service du réseau en 2026, c’était trop long, qu’il falloir agir plus vite, il aurait dû les écouter, parce que là….

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *