Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Baisse de 88 % des mises en chantier de condos

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 octobre 2018 Aucun commentaire

Gilbert Leduc
Le Soleil

Quatre-vingt-huit pour cent, c’est gros. C’est la baisse du nombre de mises en chantier de condos depuis le début de l’année 2018 dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec qui couvre essentiellement le territoire des villes de Québec et de Lévis.

Selon les données publiées, mardi, par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), le nombre de mises en chantier de copropriétés a dégringolé de 88 % en l’espace d’une année.

De 1145 pour les mois de janvier à septembre 2017, le nombre de mises en chantier de condos est passé à 141 pour la même période cette année.

Cet effondrement spectaculaire ne devrait pas être une surprise pour personne, surtout pas pour Nicolas Bernatchez, analyste principal à la SCHL.

«Ça fait déjà quelques années que le marché de la copropriété est en baisse dans la RMR de Québec», explique-t-il au Soleil. «Le marché regorge de condos à vendre et l’avantage est nettement dans le camp des acheteurs. Il y a actuellement en moyenne 19 condos inscrits pour la vente par acheteur. Le point d’équilibre se situe à 8 ou 10 condos par acheteur.»

Ce qui vient gonfler le pourcentage, souligne M. Bernatchez, «c’est que 2017 avait été une année un peu hors de l’ordinaire. Il s’était construit 1195 unités de condos comparativement à 439 en 2016.»

De toute évidence, les chiffres de 2016 — nettement moins élevés que ceux de 2017 — ne seront pas atteints en 2019. «Ça confirme la tendance notée depuis déjà quelques années», constate Nicolas Bernatchez.

Évidemment, la «performance» de l’univers des condos se répercute sur les données globales pour l’ensemble du marché de l’habitation dans la RMR de Québec.

«Les fondations d’un peu plus de 3700 unités résidentielles ont été coulées entre janvier et septembre cette année, soit près de 23 % de moins que pour la même période en 2017. On en comptait alors 4828. Cette diminution provient principalement du segment des copropriétés, bien qu’un ralentissement est aussi observé du côté des habitations en propriété absolue, c’est-à-dire des maisons individuelles et des maisons jumelées ou en rangée», constate l’analyste principal de la SCHL.

«Par contre, le niveau d’activités n’a toutefois pas fléchi du côté des logements locatifs avec un nombre d’unités mises en chantier aussi élevé qu’à pareille date l’an dernier», prend-il soin d’ajouter.

« Ça fait déjà quelques années que le marché de la copropriété est en baisse dans la RMR de Québec. […] Le marché regorge de condos à vendre et l’avantage est nettement dans le camp des acheteurs. Il y a actuellement en moyenne neuf condos inscrits pour la vente par acheteur »
— Nicolas Bernatchez, analyste principal à la SCHL

Dans ce segment de marché, les données sont pratiquement identiques pour les neuf premiers mois de 2017 (2520) et de 2018 (2530). «Des unités destinées à devenir des condos sont devenues des appartements», signale M. Bernatchez.

Les données de la SCHL montrent que les mises en chantier de maisons individuelles ont diminué d’une année à une autre, passant de 636 à 549. Idem pour les maisons jumelées ou en rangée. Leur nombre a baissé de 527 à 506.

Selon l’analyste de la SCHL, il s’agit d’un effet de la densification du territoire et du prix élevé des terrains dans certains secteurs qui viennent freiner la construction de nouvelles résidences.

«Il faut aussi ajouter l’abondance d’unités de logement dans le marché de la RMR qui incite des acheteurs à aller du côté de l’existant.»

La suite

Voir aussi : Condo, Maison.

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *