Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Mégaprojet en vue pour le tramway de Québec au coin de René-Lévesque et Des Érables

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 octobre 2018 10 commentaires

Stéphanie Martin
Journal de Québec

La venue du tramway pourrait changer le visage du secteur René-Lévesque et Des Érables avec un projet de développement en hauteur, associé à une future station.

Dans le projet de transport structurant de Québec, le tramway, qui circulera sur le boulevard René-Lévesque, plongera sous terre à la hauteur de la rue des Érables. Le propriétaire de l’immeuble situé au 310, juste en face de l’entrée du tunnel, entamera bientôt des démarches afin de discuter avec la Ville pour redévelopper complètement cet édifice et trois autres qui sont situés sur le coin des Érables.

CDHM Immobilier aimerait créer un «complexe immobilier mixte» qui comprendrait des condos résidentiels et locatifs, des bureaux et des commerces au 310, boulevard René-Lévesque Ouest, qui abrite en ce moment le restaurant Aux 2 Violons, et dans les édifices du 974 au 988, avenue des Érables.

Le promoteur espère entre autres obtenir un changement de zonage pour doubler, et plus, la hauteur maximum, la faisant passer de 10 mètres à 24 mètres ou plus.

Entamer des discussions

Alexandre Richer, de CDHM Immobilier, précise que le projet en est à ses «balbutiements». «Il faut voir les intentions de la Ville et l’acceptabilité sociale. […] On aimerait entamer des discussions s’il y a une ouverture.»

Pour l’instant, ses démarches visent la conclusion d’un accord de redéveloppement, les demandes d’approbation à la Commission d’urbanisme et les demandes de permis de démolition, de construction, d’affichage et d’aménagement.

On proposera d’accroître le nombre maximal de logements et de réduire les exigences minimales des grands logements.

Restaurant

Meziane Moulfi est propriétaire du restaurant Aux 2 violons , qui est locataire de l’édifice du 310, boulevard René-Lévesque depuis 10 ans. Il vient d’ailleurs de recevoir l’avis de renouvellement de son bail de cinq ans. Celui-ci contient cependant des clauses qui prévoient que l’entente de location peut être annulée.

S’il est forcé de fermer son établissement, «c’est sûr que ça va faire un boum», convient-il. Avec 200 places dans le restaurant, qui fonctionne bien, et sa quinzaine d’employés, ce sera un dur coup, dit le restaurateur. «S’ils me redonnent une place dans le nouvel édifice, ça pourrait être bien. On verra. On ne peut pas lancer la serviette tout de suite.»

La suite

La Jonction Sillery

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.


10 commentaires

  1. Francis L

    11 octobre 2018 à 11 h 08

    Avec le batiment de 10 étages au coin de la rue Bourlamaque, je pense que cette localisation est tout indiqué pour gagner en hauteur.

    Et avec la venue du tramway, j’espère qu’on verra une densification sur le long de R-L, jusqu’à l’université. Voilà un secteur dont la localisation est centrale, et qui mérite vraiment un redéveloppement afin de faire le trait-d’union entre le centre-ville et l’université/Laurier.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPD

      11 octobre 2018 à 11 h 28

      La majeure partie de René-Lévesque est déjà bordé par des plex et beaucoup de maisons unifamiliales en très bon état. Sur le plan de la densification, le tramway va susciter de l’activité mais faut pas s’attendre à ce que le paysage change drastiquement.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Jean François Côté

    11 octobre 2018 à 12 h 24

    Ça devrait ressembler beaucoup à celui en construction coin René Lévesque et Belvédère.

    Je ne savais pas qu’il y avait un projet de 10 étages coin Bourlamarque ??…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Jeff M

    11 octobre 2018 à 15 h 04

    « Mégaprojet » Hahah les superlatifs du journal de Québec…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Jean

    12 octobre 2018 à 11 h 25

    Un mégaprojet de 10 étages….

    Le Journal de Québec en met un peu…….

    Il faut dire que l’on part de loin à Québec.

    Entre faire 100 maisons sur un terrain de 1 000 000 pieds carrés qui prend énormément d’espace et crée beaucoup de circulation et faire un 100 logements sur un terrain de 30 000 pieds carrés en ville sur 10 étages près des services, Les médias n’ont pas encore compris la différence

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    12 octobre 2018 à 17 h 23

    Mégaprojet dans le sens que le dernier projet de plus de cinq étages dans le coin a fait la manchette ici et ailleurs pendant quelques années coin Cartier et René Lévesque…

    Il y a maintenant une petite place publique à cet endroit avec une antenne parabolique payée à prix d’or comme œuvre d’art

    On est pas à la veille de revoir un investisseur sérieux dans ce coin, et ensuite on se demande pourquoi l’ouest se développe? où est le Centre-Ville? ETC… Peut-être que les promoteurs ça leur tente pas de se faire planter par des empêcheurs de tourner en rond, impossible de densifier le centre sans… hauteur, parking, enlever quelques arbres, faire de l’ombre, faire du trafic, du bruit, des entraves et pleins d’autres choses

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Insider

    13 octobre 2018 à 10 h 28

    Qui investirait 500 000 $ ou plus pour un condo ou loft luxueux si proche d’un magnifique HLM?

    Si vous avez à la fois les moyens financiers d’acheter et de signer un contrat pour ce projet, vos critiques sont bienvenues, sinon vous êtes en déficit sérieux de crédibilité comme de trop nombreux politiciens à Québec.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *