Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Pas de troisième lien avant 2032

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 octobre 2018 20 commentaires

Stéphanie Martin
Journal de Québec

Incertain de l’avenir du bureau de projet pour le troisième lien, le maire de Québec a commandé sa propre étude, qui conclut qu’il faudra au moins dix ans avant le début de la construction, loin des quatre ans promis par la CAQ, et entre 15 et 17 ans pour la réalisation complète.

La Ville de Québec a octroyé le 26 février 2018 un mandat de services professionnels à la firme d’ingénieurs WSP. Le contrat, d’une valeur de 7800 $, avait pour objet l’«estimation du délai des travaux de démarrage, de planification et de réalisation du projet de construction d’un troisième lien interrives entre Québec et Lévis».

Le Journal a obtenu cette étude par l’accès à l’information.

Se basant principalement sur l’étude réalisée par Bruno Massicotte, de l’École Polytechnique de Montréal, et sur les directives sur la gestion des projets majeurs d’infrastructures publiques du gouvernement du Québec, les ingénieurs calculent qu’il faudra entre 15 et 17 ans pour finaliser un troisième lien s’il s’agit d’un tunnel, et entre 14 et 16 ans pour un pont.

Cela signifie que, selon les spécialistes, les autos ne rouleront pas sur l’infrastructure avant 2032, dans le scénario le plus optimiste.

Depuis des mois, la Coalition avenir Québec, qui forme maintenant le gouvernement, promet qu’elle amorcera la construction du futur lien dans son premier mandat, soit dans les quatre prochaines années. Les conclusions des experts de WSP contredisent cette prétention. Il faudra selon eux plus de 10 ans pour passer à travers toutes les étapes préliminaires.

Une recension publiée par Le Journal, le 20 février, sur des projets de ponts d’envergure construits en Amérique depuis 2003 en venait au même résultat, avec une moyenne de seize ans, dont généralement plus de dix avant le début de la construction.

Pourquoi avoir commandé cette étude à WSP alors que le gouvernement du Québec a engagé 20,5 millions $ pour une étude de faisabilité technique complète qui doit être rendue en 2020?

La suite

Voir aussi : Troisième lien.


20 commentaires

  1. Joe B.

    15 octobre 2018 à 08 h 13

    Sacré Régis!!! Toujours le mot pour faire rire et faire de la propagande!!!

    Que l’on soit pour ou contre le 3ème lien. Que l’on soit pour ou contre le tramway.

    L’étude de Regis, payé par les contribuables de la Ville de Québec, est une aberration!

    Cette étude a été commandée dans le but de discréditer la CAQ, nouvellement élue au provincial. Car le petit Regis n’est pas content que la CAQ veuille le 3ème lien à l’est !! Il n’a plus mainmise sur le gouvernement provincial.

    Si ça prend autant d’études et de délai pour un 3ème lien, pouvez-vous imaginer combien d’études et de délai seront nécessaires pour tout le projet du réseau structurant de la Ville de Québec??!!!

    Sérieusement. Qu’il pousse son projet de Tramway qui sera sous sa juridiction et qu’il laisse le provincial gérer les dossiers….qui relèvent du provincial.

    Pauvre Regis. Ce qui me met le plus en « maudit », c’est qu’il utilise les fonds publics pour défendre son orgueil avec des études bidons (ou des avocats, ou les « spicialissssses » comme il dit si bien).

    Bonne journée à tous

    Joe B.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • laéR

      15 octobre 2018 à 08 h 30

      @ Joe B.

      Quand vos seuls arguments ce sont les insultes, cela met encore plus en lumière pourquoi Régie Labaume souhaite obtenir des données factuelles et des analyses réfléchies.

      Actuellement, rien, sauf vos émotions, permet de dire ce que ça prend pour soulager les citoyens de la région de la congestion routière.

      Et en passant, ce n’est pas parce que 38% des gens ont voté pour la CAQ que ça permet de dire qu’ils ont raison.

      Merci Régis de continuer à vouloir démontrer le sérieux de tout cela. Pour plusieurs milliards, c’est tout à fait normal et rationnel.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Joe B.

        15 octobre 2018 à 08 h 44

        Bonjour,

        Si vous prenez la peine de me relire, vous ne trouverez aucune insulte nul part dans mon commentaire. Vous ne trouverez aucun argumentaire par rapport au soulagement de la congestion routière non plus!! D’ailleurs, je me demande un peu comment vous êtes arrivés à me répondre un si grand texte en présumant mes priorités pour le transport dans la région ou encore pour qui j’ai voté.

        Tout ce que je dénonce, c’est l’utilisation (encore une fois!!) de fonds publics pour financer des études qui lui « donnent raison » ou encore qui « cannibalise les opinions opposés », si vous le permettez l’expression.

        Il suffit de l’écouter dans plusieurs dossiers pour voir comment il tente de manipuler toutes les données, les études, les médias, bref la population, afin de soumettre voir imposer ses idées. Ses idées sont toujours les meilleures. Portez attention à ceci et vous remarquerez. Et lisez Karine Gagnon dans J5 pour voir comment cette dame ne rapporte rien d’intélligent mais simplement les idées de Regis.

        Je vous invite cependant à repenser votre réponse alors que je spécifie en entrée de jeu: «  que l’on soit pour ou contre le 3ème lien et pour ou contre le tramway » et que je n’y fasse plus allusion par la suite!

        Dernier point. Vous parlez du 38% pour la CAQ ne veut pas dire nécessairement 38% de gens qui ont raison. Vous avez tout à fait raison!! Je vous ramène cependant a Regis qui mentionnait après sa dernière ré-élection que si on additionne les gens qui ont voté pour lui et ceux qui ont voté pour le parti d’Anne Guerette, ça fait un très grand pourcentage des gens qui sont en faveur du tramway car Guerette était pro-tramway. Alors que lui même n’a jamais parlé de tramway à 3 milliards dans sa campagne électorale. On voit très bien le personnage.

        Bonne journée,

        Joe B.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Undefined

        15 octobre 2018 à 11 h 35

        « Si vous prenez la peine de me relire, vous ne trouverez aucune insulte nul part dans mon commentaire »

        « Car le petit Regis n’est pas content que la CAQ veuille le 3ème lien à l’est !! »

        « Si ça prend autant d’études et de délai pour un 3ème lien, pouvez-vous imaginer combien d’études et de délai seront nécessaires pour tout le projet du réseau structurant de la Ville de Québec??!!! »

        « Pauvre Regis. Ce qui me met le plus en « maudit », c’est qu’il utilise les fonds publics pour défendre son orgueil avec des études bidons »

        c.q.f.d.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Dede Utilisateur de Québec Urbain

        15 octobre 2018 à 15 h 00

        laéR, Croyez-vous vraiment que Régis Labeaume n’est pas émotif ? De plus il est loin d’être rationnel. Parler de vérité alors que la gestion de l’amphithéâtre Vidéotron est entouré d’une chape de plomb, il faut le faire :-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • laéR

        15 octobre 2018 à 19 h 09

        @Dede : D’accord. Vous avez tous raison. Pourquoi investir dans une étude quand vous détenez la vérité. Pourquoi demander à des gens qui font ça de leur vie, des analyses sérieuses et documentées, d’apporter un regard scientifique sur une dépense de plusieurs milliers de millions de dollars alors que les bonnes réponses se trouve dans les commentaires du journal de Québec, à la radio et dans vos propos?

        Vous avez raison, au diable les analyses et les impacts financiers, humains et environnementals! Go pour la première pelleté de terre demain. C’est tellement logique, tellement de la bonne pensée.

        Après tout, qu’avons-nous à perdre? On a eu un amphithéâtre qui ne donne pas le résultat que tellement de gens croyaient, alors c’est un excellent argument pour un troisième lien ou pour maugréer sur tout ceux qui exige des faits.

        Oui, vous avez bien raison, au diable la raison!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • PPD

      15 octobre 2018 à 09 h 38

      Joe B.

      L’étude a été mis au jour via la loi sur l’accès à l’information. Si le journal n’avait pas mis la main sur l’étude, on n’en parlerait même pas aujourd’hui.

      Si vous trouvez scandaleux qu’une ville commande une petite étude de 7800$ pour évaluer la durée de réalisation d’un projet, bien à vous. Pour ma part, je pense que vous vous emportez démesurément.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Francis L

      15 octobre 2018 à 10 h 57

      Ce qui est scandaleux, c’est que François Legault promette un 3e lien, en 4 ans, et ce peu importe le résultat des études et l’opinion des experts. C’est une manœuvre purement électoraliste.

      Demande un 2e avis, pour aussi peu que 7800$ en plus, ce n’est non seulement pas scandaleux, c’est même très intelligent.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Undefined

        15 octobre 2018 à 11 h 31

        « Ce qui est scandaleux, c’est que François Legault promette un 3e lien, en 4 ans, et ce peu importe le résultat des études et l’opinion des experts. »

        Non seulement ça mais aussi que pour le 3e lien il n’a pas besoin de consulter les experts pour discuter de l’échéancier.

        Pour un autre projet qui est beaucoup plus avancé il va avoir ce genre d’échanges pour discuter de l’échéancier. Ça frôle la prestidigitation!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Jeff M

      15 octobre 2018 à 11 h 33

      Voilà un bel exemple de la part de p’tit Jo. Un bel exemple de labeaumebashing qui discrédite le restant de peu de sérieux de l’opposition politique au maire. Quand on fait parler des gens qui connaissent leur affaire, on trouve n’importe quel prétexte pour garder la tête dans le sable. J’en ai ma claque des commentaires jambons pro-3elien. Restez donc dans votre giron de la meute, Jeff Fillion et cie.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    15 octobre 2018 à 08 h 30

    Bien oui, le nouveau Pont Champlain, on a commencé à en discuter en septembre 2007 et voilà qu’il va ouvrir en décembre 2018…

    Tunnel sous la manche, 148 km et 6 ans de construction…

    Tappan Zee Bridge à New York, 6 ans du début à la fin

    Je pourrais continuer longtemps

    L’équipe de hockey Régis c’est pour quand?

    Si Régis continue d’écoeurer la CAQ son tramway dessiné sur le coin de la table de Ciminar en passant par Cominar pour aboutir chez Cominar va finir par avoir de la misère

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPD

      15 octobre 2018 à 09 h 59

      Pour le Pont Samuel-de-Champlain, la faible profondeur du fleuve et la connaissance géologique du sol explique la courte durée de sa réalisation technique.

      Pour le Tappan Zee Bridge, le projet a débuté en 1999. Il s’est dépensé 88M en études préliminaires. 2017-1999 = 18 ans

      Pour le tunnel sous la manche, le projet a été lancé en 1981, mais on y travaillait depuis 1957. 1994-1981 = 13 ans

      Je pourrais continuer longtemps.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • jeand Utilisateur de Québec Urbain

        16 octobre 2018 à 09 h 36

        The collapse of Minnesota’s I-35W Mississippi River bridge in 2007 raised worries about the Tappan Zee Bridge’s structural integrity.[10] These concerns, together with traffic overcapacity and increased maintenance costs, escalated the serious discussions already ongoing about replacing the Tappan Zee with a tunnel or a new bridge.[11][12] Six options were identified and submitted for project study and environmental review.[13]
        he Federal Highway Administration issued a report in October 2011 designating the Tappan Zee’s replacement to be a dual-span twin bridge. The new bridge was built a few yards to the north of the existing bridge, and connects to the existing highway approaches of the New York State Thruway (I-87/I-287) on both river banks.[14] Construction began as scheduled during October 2013,[15][16] with completion targeted for 2017.[
        The New York Metropolitan Transportation Council added the Tappan Zee Bridge to its list of projects eligible for federal funds in August 2012.[20] The United States Department of Transportation approved the plan on September 25, 2012. The approval process took fewer than 10 months as opposed to the traditional multi-year process as a result of being placed on a « fast track » for approval by the Obama Administration.[21] On December 17, 2012, New York state officials dropped their proposal for a 45 percent increase on the state Thruway toll for trucks, while advancing a $3.14 billion project to replace the bridge
        1) Pour le Tappan on parle de 11 ans du début de la réflexion jusqu’au final
        2)Pour le tunnel sous la manche je voulais démonter le ridicule de 2032 anyway 13 ans pour un projet titanesque à l’époque…
        3) J’imagine que l’on connait assez bien le sol ici aussi, et pas grand pilliers à poser au fleuve si on se fie à 1970 et début 1900 et il y a déjà un tunnel sous marin à Grondines( de mémoire)
        4) Pont Pierre Laporte un peu moins de 9 ans du début à la fin avec la technologie des années 60

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Sebastien

      15 octobre 2018 à 12 h 22

      @jeand

      **Il est important de noter que les durées de construction n’incluent pas les phases d’avant-projet. En moyenne, ces étapes sont aussi longues que la construction de l’infrastructure.**

      Cette note apparait souvent sous les tableaux montrant la duré des travaux.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Philippe Thériault

      22 octobre 2018 à 11 h 30

      @‎Jean D, le tunnel sous la Manche fait 50,5 km de longueur.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Philippe Thériault

      22 octobre 2018 à 11 h 32

      En passant le 3e lien devra l’objet d’une étude du BAPE.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  3. paradiso Utilisateur de Québec Urbain

    15 octobre 2018 à 12 h 59

    Tant qu’à mettre les choses en perspective:

    – Référendum sur la réunification de la Crimée à la Russie: 16 mars 2014.

    – Inauguration du Pont du détroit de Kertch (18 km de longueur): 15 mai 2018.

    Total: quatre ans et deux mois. Quand on veut, on peut.

    Le problème au Québec est le manque d’ambition.

    Je suis 100% pour le réseau structurant de Labeaume, mais je crois aussi qu’il faudra absolument un 3e lien entre les deux rives à moyen terme.

    Questions à ceux qui s’opposent mordicus au 3e lien :

    1 – Faites-vous absolument confiance au CN concernant la sécurité du pont de Québec?

    2 – Advenant que la structure soit encore très solide pour les 100 prochaines années, le tablier serait-il capable de soutenir le passage régulier de tramways ET de trains de passagers en même temps? Faudra-t-il le reconstruire? Si oui, combien de temps cela prendra-t-il et quelles seront les mesures à prendre pour réduire la congestion sur le pont Laporte (qui fête bientôt ses 50 ans).

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Che

      16 octobre 2018 à 12 h 36

      « Inauguration du Pont du détroit de Kertch (18 km de longueur): 15 mai 2018. »

      Ok, installons une oligarchie à la tête du pays. Ayons un gouvernement qui n’est pas démocratique, et qui n’a aucunement besoin de rendre des comptes à la population. Oublions les normes de contruction qui vont permettre au pont d’être sécuritaire et durable. Coupons le salaire des travailleurs en deux. Ayons des normes de santé et sécurité très faibles. Oublions l’impact sur la santé et l’environnement. Et ignorons la constitution et les lois internationales.

      Là vous allez avoir un point en 4 ans.

      Pas sûr que ce pont va tenir longtemps aussi.

      Je veux juste dire que vous pourriez trouver un meilleur exemple pour illustrer votre point :)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. michel desjardins

    15 octobre 2018 à 13 h 54

    On le savait depuis longtemps que Labeaume carburait au dénigrement d’autrui. On le savait aussi depuis longtemps qu’il se croyait plus grand que nature. Mais aujourd’hui, force est de constater qu’il est aussi TRÈS provocateur ! Tellement que c’est à se demander s’il ne chercherait pas au fond à nuire à son projet de tramway..

    En février 2018, lorsqu’il a commandé son étude, il connaissait très bien la position de la CAQ par rapport au 3e lien et savait très bien que ce parti avait de très bonnes chances de former le prochain gouvernement. Un seul neurone de sagesse était suffisant pour savoir qu’il n’était pas dans l’intérêt du futur réseau structurant d’envenimer une relation qui s’annonçait déjà compliquée avec celui-là même qui allait probablement devenir le prochain Premier ministre.

    Certains diront que ce n’est que parce qu’un journaliste a passé par la loi d’accès à l’information que nous avons appris l’existence de cette étude. Mais si le maire ne voulait pas que les conclusions de celle-ci soient coulées dans les médias, comment se fait-il que ce matin qu’il ne nous est pas dit qu’il était choqué d’apprendre qu’elles le soient?

    Ne soyons pas dupes. Tout était planifié pour écoeurer la CAQ une fois au pouvoir. Après que Legault ait dit il y a à peine une semaine qu’ils vont devoir se rencontrer pour discuter de l’échéancier du réseau structurant, Labeaume rétorque avec condescendance. « Tu ne sais pas de quoi tu parles, François. J’ai fait faire ma propre étude. Ton 3e lien va prendre beaucoup plus de temps que tu le penses ».. Quand on se rappelle que le maire avait dit qu’on ne pouvait pas préparer un projet de réseau structurant sur un coin de table, qu’il lui faudrait deux ans pour le faire, ça rend pour le partisans du 3e lien la pilule encore plus difficile à avaler..

    Imaginons maintenant s’il fallait qu’il perde la partielle qui s’en vient au profit de Québec 21..

    Moi qui souhaite la réalisation des deux projets, les deux étant selon moi nécessaires et complémentaires, je vais prier pour que Legault fasse preuve de plus de classe que notre valet municipal et nous démontre ainsi qu’il est un grand homme d’État. Marginaliser le maire dans le gestion de ces deux projets ferait certainement mal à son ego. Mais pour le bien de la région, c’est probablement la meilleure chose que la CAQ pourrait faire.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Marc Guy

    15 octobre 2018 à 14 h 35

    La bonne nouvelle le port de Quebec va grandir sur la rive sud le projet de 530 million Beauport 2020 va devoir se déveloper ou il est facile d’avoir un transport routier et ferrovière avec le reste de l’Amérique du nord .Les prevision du port methanier Rabaska vont pouvoir etre utilisé a l’est de Lévis , la rive sud va croitre meme sans 3e lien

    https://www.youtube.com/watch?v=q4di7EsC7EE

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *