Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Une astuce légale pour forcer le Phare

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 22 octobre 2018 11 commentaires

François Bourque
Le Soleil

CHRONIQUE / La Ville de Québec tiendra une seule soirée de consultation avant d’autoriser le projet du Phare qui va changer pour des générations, le paysage et la ligne d’horizon de la capitale.

Consultation est ici un bien grand mot, puisque l’administration Labeaume a déjà donné son appui au projet et n’est pas liée par ce que pourraient dire les citoyens.

Le promoteur Michel Dallaire a aussi tenu ses propres consultations le printemps dernier.

Le petit soir de «démocratie» prévu par la ville le 21 novembre prochain, contraste avec la vaste consultation qui avait précédé l’adoption en 2012 du Programme particulier d’urbanisme (PPU) du plateau de Sainte-Foy.

Pendant plus d’un an, la ville avait multiplié les rencontres avec des centaines de citoyens, entreprises, institutions et acteurs du secteur.

Il en avait en outre résulté un large consensus pour limiter à 29 étages la hauteur des futurs immeubles du côté Nord du boulevard Laurier.

«Le PPU guidera l’action de la Ville pour les 20 prochaines années», écrivait alors le bras droit du maire Labeaume, François Picard, à la première page du document.

«Il était de notre devoir de mettre en place une démarche complète, sérieuse et rigoureuse qui regroupe le plus de citoyens et d’opinions», avait ajouté M. Picard.

Le PPU de Sainte-Foy a depuis été modifié à deux reprises sans soulever de vagues, car les modifications restaient conformes aux orientations et objectifs de départ.

Le modifier à nouveau pour autoriser 65 étages plutôt que 29 risquait de soulever davantage de controverse, mais l’administration Labeaume estimait ne pas avoir le choix : pour permettre le Phare, une modification au PPU (et au zonage) était nécessaire.

La Ville vient cependant de changer d’idée. On a appris la semaine dernière qu’elle a trouvé un autre moyen légal (article 74.4 de sa Charte) pour forcer l’adoption du projet de Phare sans devoir toucher au zonage ou au PPU.

Cet article permet d’imposer de grands projets privés ou publics sans tenir compte de l’acceptabilité du voisinage.

Sur le fonds, ça ne change rien que la ville prenne un moyen ou l’autre, le résultat étant le même : permettre une tour de 65 étages là où le zonage disait 29.

Pourquoi alors ce changement de stratégie?

Mon hypothèse est que la ville souhaite limiter les dommages de perception.

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Projet - Le Phare de Québec.


11 commentaires

  1. Antoine

    22 octobre 2018 à 10 h 15

    Bravo à la ville de Québec suis tellement fier !

    Bravo pour avoir tenu pendant des années des consultations publiques afin de développer un PPU qui faisait le bonheur de tous et qui était cohérent;

    Bravo pour avoir développé un projet qui s’inscrivait dans une vision logique, humaine et économiquement viable pour la ville;

    Bravo pour tout démolir aujourd’hui avec un projet mégalomane, qui rase toutes les études précédentes;

    Bravo pour donner le go à un projet qui fera de Québec une ville ridicule, qui s’imagine qu’une tour cheap hors centre, va mettre la ville sur la map;

    Bravo pour une ville qui fait fit de toutes les opinons des spécialistes, architectes, urbanistes ;

    Bravo pour une ville qui finalement encourage ses amis au détriment d’une collectivité et de sa qualité de vie.

    PS: ne me répondez pas que ce projet va devenir le centre ville de Québec, si vous le faites c’est que vous n’avez aucune connaissance de ce qu’est une véritable ville.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Léonce Naud

    22 octobre 2018 à 11 h 14

    Quand architectes ou politiciens mâles prennent de l’âge, il est fréquent qu’ils développent un amour inconsidéré pour des structures oblongues et verticales, pour compenser ce que la Nature leur alloue de façon plus parcimonieuse.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • nietnietniet

      22 octobre 2018 à 16 h 45

      Vous êtes sûrement capable de vous élever au-dessus de ce genre de commentaire puéril, non ?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Léonce Naud

        23 octobre 2018 à 20 h 06

        En fait, j’ai repris presque mot à mot le commentaire moqueur qu’un architecte de France a fait il y a plusieurs années au sujet du mât du « stade Taillibert » à Montréal. Mais je comprends que beaucoup de Québécois soient honteux de l’allure vaguement Vieille Europe que dégage encore la ville de Québec sur le continent nord-américain.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. Roger

    22 octobre 2018 à 12 h 57

    J’ai mal à ma démocratie.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. michel desjardins

    22 octobre 2018 à 20 h 25

    Il va être intéressant de voir si le chroniqueur du Soleil va y mettre autant de zèle dans les prochaines semaines et les prochains mois à défendre la vocation agricole des terres des Soeurs de la charité. La haine du phallus surdimensionné à Sainte-Foy ne devrait pas être plus grande que l’amour de la mamelle nourricière à Beauport, me semble..

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Mart9 Utilisateur de Québec Urbain

    22 octobre 2018 à 22 h 36

    Encore une décision d’un politicien qui ne fait qu’augmenter le cynisme dans la population.

    Après, on se demande pourquoi les gens ne vont pas voter!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Jean François Côté

    23 octobre 2018 à 09 h 10

    Vraiment hâte de voir Le Phare dans dix ans et surtout de l’apercevoir le soir sur la 40 et aussi la 20 et du haut de la côte de La Miche. En soirée ça va être de toute beauté. Et pour ce qui est de la « ligne d’horizon » certains ont dû aussi s’en inquiéter lors de la construction du pont de Québec et de l’Empire State Building.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Nathan

      23 octobre 2018 à 15 h 18

      je me suis amusé à lire ce qui se disait en 2010 ici-même sur le Jule-dallaire et la similitude des commentaires est identique ou presque. Trop haut! Laid! etc

      Vive la loi 70 de la charte de la ville de Québec!

      ps: Batteman va se cognez le nez

      Signaler ce commentaire

       ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *