Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le pôle d’échanges sous le Phare devra être prêt pour 2022

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 17 décembre 2018 3 commentaires

Source : Jean-Luc Lavallée, Journal de Québec, le 17 décembre 2018

La Ville de Québec impose une date butoir au Groupe Dallaire pour la construction du «pôle d’échanges» souterrain de transport en commun qui sera intégré au futur Phare. Cet aménagement devra être complété le 1er janvier 2022.
«L’assurance que le pôle d’échanges intermodal de transport en commun soit réalisé, quelle que soit l’évolution du projet de développement, constitue une préoccupation majeure de la Ville», peut-on lire dans une fiche réglementaire qui est à l’ordre du jour de la séance du conseil municipal, lundi soir.
Rappelons que la tour principale du complexe Le Phare, haute de 65 étages, doit accueillir un terminus majeur où convergeront tant le tramway que les trambus, les métrobus et les autobus réguliers. Le chantier du réseau de transport collectif de la Ville doit quant à lui débuter en 2022 selon l’échéancier qui a été rendu public. La mise en service partielle est prévue en 2025 et la mise en service complète en 2026.

Questionné lors d’un point de presse en après-midi, Régis Labeaume a confirmé l’imposition de l’échéancier du 1er janvier 2022 au promoteur immobilier. «Il le faut parce que nous, on va bâtir le nôtre (le réseau de transport collectif). Si lui, il n’a pas fait son hub, on a un problème. On n’a pas de craintes avec personne mais on aime ça signer des contrats. C’est toujours plus sûr», a déclaré le maire de Québec.
Le promoteur Michel Dallaire espère obtenir ses permis pour amorcer la construction de son méga projet au printemps 2019. «On est en avis de motion pour négocier une entente sur le hub, les entrées, la tuyauterie. Une fois qu’on a signé ça, on donne les permis», a confirmé le maire, laissant sous-entendre qu’il ne s’agissait plus que d’une formalité.

la suite

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Projet - Le Phare de Québec.


3 commentaires

  1. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    18 décembre 2018 à 08 h 01

    Va falloir que les pelles s’activent bientôt et vite pour atteindre cet objectif de 36 mois, pas tellement que creuser est si long mais préparer le sous-sol pour un édifice de 65 étages oui.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Nathan

    18 décembre 2018 à 08 h 22

    Effectivement, sa va monté rapidement et tant mieux! sa va donner une impulsion nouvelle et wow wow!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. luc

    20 décembre 2018 à 07 h 38

    Moi j’ai hâte de voir ce que ce projet de même que celui de tramway va avoir comme effet dynamisant sur Québec. Deux projets de cet envergure à Québec c’est du jamais vu.

    Je me demande même si ça n’aura pas d’effet sur la rétention des résidents dans la région en particulier les jeunes qui ont moins tendance maintenant à utiliser la voiture…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *