Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Condo »

Projet Le Kaméléon – état des travaux

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 mai 2017 Aucun commentaire

Aux limites de St-Roch et St-Sauveur, le projet Le Kaméléon a débuté. Un article de Québec Urbain en parlait en février.

De l’autre côté de l’intersection Charest-Langelier, une station-service a laissé sa place à un terrain vague.

Voir aussi : Arrondissement La Cité - St-Roch, Condo.

Condos Cosmo : un projet toujours en attente

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 mai 2017 3 commentaires

Je prenais une marche dans St-Roch et je suis tombé sur cette pancarte qui parlait du projet Cosmoque j’avais, disons le franchement, oublié. Quelqu’un a des nouvelles sur de futurs développements ?

Le Cosmo: Nouveau projet immobilier à St-Roch.

Pas si loin, l’immeuble éventré de l’ancien magasin Omer DeSerres nous offre un triste spectacle.

Voir aussi : Arrondissement La Cité - St-Roch, Condo.

La vente des unités va bien pour le projet Origine

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 mai 2017 11 commentaires

Source : Taïeb Moalla, Journal de Québec, le 8 mai 2017

La moitié des 92 condos de la plus haute tour en bois massif d’Amérique, dans l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, a trouvé preneur.
C’est ce qu’on a pu apprendre lundi, lors d’une visite guidée de cette infrastructure de 13 étages, dont 12 entièrement construits en bois massif. Les promoteurs voulaient montrer l’avancement des travaux et souligner la fin du montage de la structure.
«On a 45 à 46 unités de vendues. Il y a des petits lofts. Il y a du 4½, du 5 ½, et il y a des penthouses en haut. C’est diversifié comme offre. Les petits lofts sont à 139 000 $. En moyenne, le projet se vend 295 $ le pi2. Donc, une unité moyenne de 1000 pi2 vaut 295 000 $», a indiqué André Huot, directeur de projet à Nordic Structures.

la suite

Le projet Origine : une tour en bois impressionnante

Voir aussi : Arrondissement La Cité - St-Roch, Condo.

Église Saint-Coeur-de-Marie: le promoteur furieux contre l’administration Labeaume

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 mai 2017 6 commentaires

L’entrevue

Radio-Canada (Québec)

Le promoteur Louis Lessard, qui souhaite construire une tour à condos en démolissant l’église Saint-Cœur-de-Marie, fulmine contre la Ville de Québec qui propose de consulter la population sur l’avenir du bâtiment.

« Je pense qu’ils auraient dû me consulter s’ils veulent faire des concours sur mon bâtiment », lance d’emblée le promoteur encore sous le choc au sujet de l’annonce de mardi de la Ville de Québec. Il a appris le projet de la Ville à travers les médias.

Cette dernière a proposé de lancer un concours d’idées visant à sauver l’église de style byzantin du pic des démolisseurs.

On va où avec ça ? On bannit le passé, on oublie l’effort du promoteur, on oublie ce qu’on a dit au promoteur depuis sept ans ? C’est une joke!

Il explique avoir présenté à la Ville de Québec une dizaine de scénarios de développement, dont un qui proposait la sauvegarde du bâtiment. Or, la Ville avait refusé d’investir dans ce projet.

« Je ne comprends pas où l’administration Labeaume s’en va avec ça »

Louis Lessard rappelle qu’il a présenté son projet le 14 mars dernier lors d’une consultation publique portant sur des modifications au Programme particulier d’urbanisme (PPU).

« Je pense surtout qu’ils ont oublié qu’on a eu une consultation publique au mois de mars, très précise sur un projet très précis qui avait été commandé par la Ville de Québec en 2016. Il est ressorti très clairement la volonté des citoyens et des entreprises qui oeuvrent sur la Grande-Allée. La tour de condos de 140 portes, ils la veulent », soutient-il.

Le promoteur affirme avoir investi près de 4 millions de dollars dans le projet depuis qu’il est propriétaire du bâtiment. Il estime que l’administration Labeaume a tout simplement manqué de respect en ne le consultant pas avant l’annonce de mardi.

« Tu veux aider quelqu’un, tu prends le téléphone, tu l’appelles, tu t’assois avec, tu lui dis voici ce que je veux faire. Tu ne sors pas quelque chose en disant je veux t’aider on va faire un concours », déplore-t-il.

Pour M. Lessard, la Ville l’a tout simplement mis de côté dans la prise de décision qui le touche directement. Il dit même qu’il pourrait même intenter des recours juridiques si la Ville de Québec poursuit sur sa lancée.

« C’est certain que si tu pousses un gars en bas d’un ring, il ne se laissera pas faire »

Certains commerçants donnent leur appui au promoteur Louis Lessard et sont déçus de voir son projet retardé une fois de plus.

Le propriétaire du Café Sirrocco, Ianny Xénopoulos, avait pourtant l’impression que le projet d’immeuble d’habitation proposé par le promoteur était conforme aux demandes de la Ville.

« Espérons que c’est quelque chose qui va se régler pour le mieux, autant pour nous les commerçants, que pour M. Lessard et que pour l’ensemble des résidents du secteur », lance le restaurateur.

Au Bello Ristorante, Yannick Parent n’en revient pas de voir la Ville ralentir de la sorte le développement d’un site pourtant abandonné.

« On lui souhaite bonne chance et on est tous en arrière de lui pour que ça fonctionne. »

Le lien

Le billet de Québec Urbain qui traite de ce concours sorti de nulle part

PPU de la colline Parlementaire: consultation du 14 mars 2017

Le dernier billet sur Québec Urbain Les 9 travaux (illustrations des divers projets proposés par le promoteur)

Tous les billets écrits sur Québec Urbain quant à cette église depuis … 2009

Voir aussi : Architecture urbaine, Condo, Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

Location en copropriétés en proportion inégalée à Montréal. Québec ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 avril 2017 Aucun commentaire

SCHL

Phénomène grandissant dans la région métropolitaine de Montréal, la location de copropriétés atteint aujourd’hui une proportion inégalée. Faisant notamment écho à la vigueur de la construction et à des conditions de marché favorables aux acheteurs pendant plusieurs années, un pourcentage accru de copropriétés ont été achetées par des investisseurs puis offertes en location.

À l’aube de l’achèvement de nombreux ensembles de copropriétés et d’appartements à Ville-Marie et Griffintown, la question se pose quant à la rentabilité de ce type d’investissement et à l’évolution du marché des copropriétés en location.

La moitié des copropriétés en location affichent des flux de trésorerie positifs.

Malgré un large éventail de rendements, 54 % des copropriétés à l’étude présentaient un rendement brut d’exploitation entre -5 % et 5 %.

La demande est forte, mais l’augmentation attendue de l’offre pourrait excéder la demande à court terme et entraîner une hausse du taux d’inoccupation sur le marché des copropriétés en location.

Compte tenu du grand nombre de logements en construction, certaines des unités qui seront bientôt achevées aboutiront vraisemblablement sur le marché de la revente, de sorte que le marché des copropriétés continuera de favoriser les acheteurs à court terme.

La suite

Voir aussi : Condo.

La Ville pourrait acheter l’îlot Lépine

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 mars 2017 4 commentaires

Annie Morin
Le Soleil

(Québec) L’administration Labeaume a décidé d’inclure l’îlot Lépine, qui jouxte le trou béant laissé par la démolition de l’église Saint-Vincent-de-Paul dans la côte d’Abraham, dans la liste des terrains et bâtiments qu’elle se donne le droit d’acquérir si le développement immobilier ne s’y fait pas assez vite, ou à son goût. (…) L’église Saint-Coeur-de-Marie et la maison Pollack sur la Grande Allée, la «petite maison blanche» de l’avenue Wilfrid-Laurier et l’ancienne école Saint-Louis-de-Gonzague font partie du lot. Il faut ajouter le terrain vacant du patro et de l’église Saint-Vincent-de-Paul situé aux portes du Vieux-Québec, terrain qui appartient au promoteur immobilier Jacques Robitaille, en bataille constante avec l’administration municipale. (…) Pour l’église Saint-Coeur-de-Marie, la Ville de Québec justifie ainsi son intervention : «Outre sa valeur patrimoniale intrinsèque, cet édifice représente également un repère visuel important dans son milieu et se définit comme une composante importante qui caractérise la Grande-Allée.»

En plus de stopper la dégradation du bâtiment, fermé au culte depuis 1997, la Ville souhaite «favoriser, si possible, la réalisation de projets d’agrandissement ou de construction complémentaire». Dans ce contexte, la préservation du parvis et le maintien des perspectives visuelles sur le clocher apparaissent comme des incontournables.

Pour le promoteur Louis Lessard, ces nouvelles prescriptions sont inacceptables. «Les gens n’ont pas idée d’où est-ce qu’on part», dit-il en entrevue téléphonique au Soleil. Il réfère à l’état de dégradation de l’ancienne église, mais aussi aux moyens financiers de la Ville de Québec. «Ils n’ont pas une cenne à mettre pour ni acheter ni remettre en état ce bâtiment-là», est-il convaincu.

Même si son bien était revendu, M. Lessard croit que la structure ne peut être conservée. «Il n’y a pas un promoteur, que ce soit moi ou un autre, qui va commencer à travailler à l’intérieur de ce bâtiment-là parce que ça coûte en partant 10, 12 millions $» pour le garder debout, dit-il.

L’assemblée publique de consultation sur la modification au PPU de la colline parlementaire, prescrite par la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme, aura lieu le 14 mars à 19h à l’amphithéâtre Daniel-Johnson de l’édifice Marie-Guyart (complexe G) situé au 675, boulevard René-Lévesque Est, à Québec.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial, Condo, Patrimoine et lieux historiques.

Statistiques

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 mars 2017 Aucun commentaire

Statistiques février 2017 ventes (maisons et condos) à Québec

Source: JLR

Voir aussi : Condo, Maison.

Nouveau projet : Cinq30 Grande Allée

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 2 mars 2017 61 commentaires

Le site internet du projet

Pour donner votre avis au promoteur dont on ignore le nom pour le moment

Les intentions actuelles de la Ville de Québec pour cette église sont visibles dans ce document à la page 11. Ce dernier est relatif à la modification demandée au PPU de la Colline parlementaire: 1. Indiquer dans une nouvelle section «4.4 Le programme d’acquisition d’immeubles» que l’ancienne église Saint-Cœur-de-Marie pourrait faire l’objet d’une acquisition par la Ville 2. Ajouter le site à une nouvelle carte 30 «immeubles à préserver» et intégrer des critères de préservation à une nouvelle section «4.5 Les critères relatifs à la préservation des immeubles».

Le Conseil de quartier de Saint-Jean-Baptiste se prononcera d’ailleurs sur le sujet le 7 mars 2017 tel qu’il appert à l’ordre du jour et à ce document explicite

Le promoteur Louis Lessard se fera entendre le 14 mars lors de l’audition sur le PPU qui se tiendra à l’auditorium de l’édifice Marie Guyart (19:00). Il semble que la vice-présidente du comité exécutif (Julie Lemieux) sera absente. On peut entendre le promoteur sur les ondes de la radio de Radio-Canada dans ce segment de l’émission Ici Première (à 02h54), animée par Claude Bernatchez.

Voir aussi : Condo.

Début de chantier pour le projet immobilier Le Kaméléon

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 février 2017 4 commentaires

François Cattapan
Québec Hebdo

Inspiré d’un concept modulaire alliant espaces commerciaux et copropriétés, le projet immobilier Le Kaméléon se met en branle au centre-ville de Québec. Les travaux de démolition et de préparation du site débutent, cette semaine, à l’angle des boulevards Charest et Langelier, sur le terrain laissé vacant par l’ancienne station-service Ultramar.

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Condo.

Une tour de 592 condos à Sainte-Foy

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 14 février 2017 15 commentaires

Jean-Michel Genois-Gagnon
Le Soleil

(Québec) Le plus important développement immobilier résidentiel en termes d’unités à une même adresse au Québec lèvera de terre au cours des prochains mois. Une tour de 14 étages comptant 592 condos sera construite sur les anciens terrains du marché public de Sainte-Foy, a appris Le Soleil. Un projet immobilier de 100 millions $. (…) «L’idée m’est venue avec le PPU. Cela donne la vision globale du quartier, comment la Ville le perçoit dans le futur. Il encourage les promoteurs à faire des projets en lien avec la mobilité durable», note M. Lachance, qui cogite sur Le Sommet 3V depuis environ un an. «Alors, pour faire ma part en tant que citoyen et promoteur, j’ai décidé d’acheter des vélos et des voitures. Ce sera un peu comme une société d’autopartage comme Communauto et Car2go. Les résidents vont devoir réserver les véhicules et il va y avoir des frais rattachés à l’utilisation. L’argent, qui va être déposé dans un fonds pour les utilisateurs, va permettre leur entretien», poursuit-il. (…) Bien que les ventes ne soient commencées que depuis le mois de septembre, M. Lachance affirme qu’il ne reste qu’une quarantaine d’unités encore disponibles. Le prix des condos varie entre 79 900 $ et 300 000 $, selon les dimensions.

La suite

Un billet précédent sur le projet Sommet 3V

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Condo.