Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Condo »

Québec: ventes sous l’évaluation municipale

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 28 janvier 2016 22 commentaires

Extrait du site internet de la Ville de Québec dans la section « Le rôle d’évaluation foncière ».

Les valeurs qui sont inscrites au rôle triennal d’évaluation 2016-2017-2018 tiennent compte du marché immobilier au 1er juillet de l’année précédant son dépôt donc, du 1er juillet 2014. Elles servent de base au calcul des taxes foncières pour les années d’exercice 2016-2017 et 2018. C’est l’adoption du budget municipal au mois de décembre, qui rend publics les mesures fiscales et les taux de taxations appliqués aux nouvelles évaluations.

Les méthodes d’évaluation

Pour déterminer la valeur réelle d’un immeuble, le Service de l’évaluation se sert des caractéristiques des propriétés faites par les techniciens-inspecteurs lors de visites effectuées au cours des années antérieures et des ventes de propriétés comparables réalisées dans le secteur en 2014. Les évaluateurs ont également recours à trois méthodes reconnues selon leur pertinence.

* Tel que ce texte le précise, les valeurs ont été établies en tenant compte des conditions du marché en 2014. Or, récemment, il a été porté à ma connaissance deux cas où des condos étaient mis en vente à des valeurs inférieures à l’évaluation municipale. Pour le premier cas, le condo a été mis en vente à 309,900 $ alors qu’il est évalué pour fins de taxes à 409,000 $. Dans le deuxième cas, le condo a une mise à prix de 304,500 $ alors que l’évaluation municipale est à 326,000 $. A noter que dans ce dernier, il y a en plus une commission à payer pour le courtier.

Est-ce une tendance ? Connaissez-vous des cas similaires ?

Mise à jour (9 février 2016): Un reportage TVA qui commence à 00:50 et Un citoyen conteste

Que vaut l’évaluation municipale ? Charles-Édouard Carrier (La Presse) 31 mars 2015

Voir aussi : Condo, Maison, Québec La cité.

Le marché immobilier stagne à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 janvier 2016 11 commentaires

Radio-Canada
Québec

Le marché immobilier sera encore au ralenti en 2016 dans la région métropolitaine de Québec. Le nombre de résidences en vente poursuivra son augmentation alors que les valeurs des propriétés resteront stables. (…) Les inscriptions, le nombre de résidences à vendre, sont fortement en hausse dans la Région métropolitaine de recensement de Québec (RMR) de Québec. En 2015, 7206 résidences ont été mises en vente, c’est 12 % de plus qu’en 2014. (…)

La suite

* Alors qu’il n’y a pas si longtemps, on disait que les familles délaissaient de plus en plus les centres-villes de Québec pour s’installer en banlieue, il semblerait que la tendance soit quelque peu inversée pour 2015.

Les secteurs de La Cité-basse ville et Limoilou et Sainte-Foy-Sillery sont ceux qui ont connu la plus forte progression avec des ventes de 13 % et 12 % l’an dernier, alors que les secteurs de la MRC de La Jacques-Cartier, Cap-Rouge et Saint-Augustin-de-Desmaures et l’aéroport, L’Ancienne-Lorette et Val-Bélair ont tous connu un recul de 4 %, 8 % et 9 % (Le Soleil, Jean-Michel Genois-Gagnon)

Voir aussi : Condo, Maison, Publications & ressources Internet.

2 projets immobiliers dans St-Sauveur

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 14 janvier 2016 2 commentaires

Carrefour de Québec

Saint-Sauveur – Construction SR investira 3 M$ pour deux projets immobiliers dans Saint-Sauveur. Douze maisons de ville seront érigées sur les rues Châteauguay, Bagot et Bayard d’ici juillet 2016. Le premier, nommé C4, sera situé au 552, rue Châteauguay. L’édifice comprendra quatre unités sur deux étages d’une superficie variant entre 1000 et 1400 pieds carrés. Deux profiteront d’une terrasse sur le toit alors les autres auront une cour arrière. Elles seront conçues dans un style industriel avec une grande fenestration. Au moins deux stationnements ont été prévus. Le promoteur érigera également huit autres maisons de ville à l’intersection des rues Bagot et Bayard qu’il a nommé B2. L’aire de vie de chaque résidence, qui oscillera entre 1175 et 1600 pieds carrés selon l’unité, sera répartie sur trois étages et chacune bénéficiera d’une terrasse sur le toit. La majeure partie, soit sept, aura accès à un stationnement.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Condo.

Forte demande pour les condos du Tandem

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 décembre 2015 15 commentaires

Normand Provencher
Le Soleil

(Québec) Seulement une douzaine de condos, sur les 82 unités mises en vente au départ, n’ont pas encore trouvé preneurs dans l’immeuble Le Tandem, en chantier depuis un an rue Saint-Jean. Une preuve indéniable, selon le promoteur Jean Campeau, qu’il existe une forte demande au centre-ville pour des logements neufs.

«Quand on dit que ça ne se vend pas au centre-ville…», laisse tomber, sourire en coin, le promoteur de GM Développement qui, en compagnie de sa partenaire Geneviève Marcon, pilote la construction de cet immeuble de condos érigé sur un stationnement désaffecté. Le projet est mieux connu sous le nom d’îlot Irving. (…)

«Nous sommes dans ce dossier depuis 1994. On a laissé tomber le projet, quelqu’un d’autre l’a repris, et nous sommes revenus en 2012», explique Jean Campeau, précisant que les multiples reports et transformations du projet lui ont coûté près de 1,5 million $. D’où le choix du nom Tandem, qui, en latin, signifie «enfin»…

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Condo.

Vers un boom du locatif?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 14 décembre 2015 Commentaires fermés sur Vers un boom du locatif?

Simon Diotte
Les Affaires

Louer, c’est jeter son argent par les fenêtres ? Foutaise, rétorquent de nombreux locataires. Dans le contexte actuel, disent-ils, les avantages de la location surpassent ceux de l’achat d’une copropriété. Après deux décennies de «condomanie», assistons-nous au retour de la location ? (…) «Avant, on disait que louer un appartement, c’était jeter son argent par les fenêtres. Aujourd’hui, c’est tout le contraire : acheter un condo, c’est jeter son argent par les fenêtres», soutient Sylvain B. Tremblay, vice-président, Gestion privée, chez Optimum Gestion de placement. La raison : les perspectives de rendement des copropriétés pour les prochaines années, voire la prochaine décennie, sont faibles, peut-être même nulles. (…) «Mes appartements sont aussi luxueux que les condos de luxe que construisent mes voisins», affirme avec conviction Stephan Huot, président du Groupe Huot. Comme dans la plupart des projets locatifs neufs, ici, on vise clairement les baby-boomers, qui désirent la tranquillité d’esprit de la location, sans rien sacrifier au confort. «L’important pour eux, c’est de ne pas voir le mot « résidence pour personnes âgées » inscrit sur la façade !» dit Stephan Huot en riant.

La suite

Voir aussi : Condo, Logement locatif ou social.

Ancien édifice de la boucherie Bégin : encore des délais

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 décembre 2015 1 commentaire

Source : Normand Provencher, Le Soleil, le 11 décembre 2015

(Québec) Les habitants et les commerçants du faubourg Saint-Jean-Baptiste en ont encore pour un moment à endurer dans le paysage l’édifice délabré de l’ancienne boucherie W.E. Bégin. Son propriétaire, Luc Massicotte, ne voit pas comment sa démolition et la reconstruction d’un nouvel édifice pourraient avoir lieu pendant l’hiver.

Joint par Le Soleil, M. Massicotte explique que la construction du nouvel édifice, coin Saint-Jean et Sainte-Claire, ne peut commencer en raison de l’arrivée imminente des grands froids qui rendra problématique le coulage des fondations en béton. «On arrive à l’hiver. Le scénario le plus plausible [pour une reconstruction] est le début de mars. Honnêtement, il y a peu de chances de partir un chantier de construction à deux semaines de Noël.»

Après avoir passé plusieurs mois à négocier sa «saga» des arriérés de taxes avec le service du contentieux de la Ville, M. Massicotte possède depuis novembre le permis de démolition de l’édifice. «Je ne peux plus blâmer la Ville, même si ç’a pris six mois pour avoir le permis qui est arrivé sur le tard.»

la suite

Démolition imminente de l’ancienne boucherie W.E. Bégin

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Condo.

Construire à Sillery: le point de vue d’un entrepreneur

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 décembre 2015 Commentaires fermés sur Construire à Sillery: le point de vue d’un entrepreneur

Revue Prestige

Si Pierre Ranger est entrepreneur général depuis 40 ans, son expérience du monde de la construction remonte en fait à un demi-siècle si on tient compte des années où il travaillait dans ce domaine l’été pour payer ses études. (…) J’ai notamment réalisé des projets domiciliaires pour premiers acheteurs en périphérie, particulièrement à Donnacona. Cet épisode a constitué un tournant dans ma carrière, car j’ai compris ce que signifiait concrètement l’étalement urbain : chaque maison que je construisais ajoutait un ou deux véhicules sur l’autoroute vers Québec, contribuant ainsi à la congestion routière, à la pollution et au tribut versé à l’éloignement. (…)

Le constructeur est donc actif depuis plusieurs années dans Sillery avec des projets d’insertion représentant 90 % de ses activités. La plupart requièrent la démolition de maisons d’un âge certain et presque toutes rendues problématiques en matière de salubrité en raison d’une contamination par les moisissures.

Or, ces dernières années, plusieurs contraintes ont accru la difficulté de mener ces projets à terme et en ont augmenté le coût d’acquisition. « Le prix des terrains a quadruplé en 10 ans, la durée maximale des hypothèques a été réduite par le précédent gouvernement fédéral, la réglementation municipale s’est complexifiée et les frais reliés aux permis se sont multipliés, sans oublier la contestation citoyenne avec laquelle nous devons composer, énumère M. Ranger. Ces facteurs rendent plus difficile l’accès à une propriété en ville.

La suite

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Condo, Maison.

Projet Tandem: des photos (2)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 30 novembre 2015 2 commentaires

Une autre mise à jour sur le projet Tandem. Les deux photos du haut sont prises de la rue St-Jean. Celle du bas à gauche nous montre l’arrière du bâtiment, rue Richelieu; finalement un escalier partira de la rue Philippe-Dorval pour rejoindre une cour intérieure (?).

Projet Tandem - novembre 2015 (1)Projet Tandem - novembre 2015 (2)Projet Tandem - novembre 2015 (3)Projet Tandem - novembre 2015 (4)

Projet Tandem: des photos

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Condo.

Côte d’Abraham: un terrain convoité est vendu

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 30 novembre 2015 5 commentaires

Ce terrain situé au 793 Côte d’Abraham est vendu. Et selon des informations crédibles, on y construirait des condos. Connaître l’identité de l’acheteur nous en dirait plus.

Cet endroit était aussi le lieu où on pouvait trouver les Éditions Galerie l’Imagerie qui ont, entre autres choses, les plus belles cartes de Noël avec des images ou illustrations de la Ville de Québec. Cette compagnie est maintenant installée au 41 Place de Paris.

* Merci à un très fidèle lecteur (Franks) qui nous informé de la vente du terrain.

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Condo.