Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Condo »

Québec: Un condo en vente à 3,790,000 $ + taxes applicables.

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 février 2016 4 commentaires

Origine-vue-principale Origine-terrasse

Québec, le mercredi 24 février 2016 – Le courtier immobilier Martin Dostie de la bannière Sotheby’s International Realty Québec ajoute une autre série de demeures de prestige à sa liste de propriétés luxueuses à vendre en s’associant au projet d’écocondos Origine. Martin sera en charge de la vente des penthouses de ce magnifique projet dont fera partie le condo le plus grand et le plus cher de la rive-nord de Québec d’une valeur de 3 790 000 $ + taxes et d’une superficie de 9 574 pieds carrés : un penthouse réunissant les étages 11 et 12 du nouveau projet immobilier. Avec ses 41 mètres de hauteur, l’immeuble possède la plus haute tour en bois massif en Amérique du nord! Ces écocondos situés au 26 rue de la Pointe-aux-Lièvres, en plein centre-ville de Québec et à l’orée du parc de la Pointe-aux-Lièvres, seront disponibles dès le printemps 2017!

L’avant-gardiste projet Origine, dont les attraits sont véritablement uniques, offre la nature en plein centre-ville en surplombant la rivière Saint-Charles et ses 30 km de sentier

La suite

Source: Brouillard Communication

Un billet précédent sur la venue d’un autre courtier international à Québec

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Condo.

Nouveau projet: Le Kaméléon

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 21 février 2016 21 commentaires

Kaméléon Kaméléon

Merci à un lecteur (Alain Beaulieu) qui nous informe de ce nouveau projet (condos) appelé Le Kaméléon. Il est situé là où était une station Ultramar, au coin de Charest et Langelier. Les appartements sont aussi mis en vente sur Du Proprio

Le journal Le Soleil en parle le 22 février 2016

* A noter que le terrain devrait être décontaminé à l’automne 2016

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Condo.

Un promoteur qui ne tient pas ses promesses

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 février 2016 6 commentaires

Radio-Canada (Québec)

À Québec, un promoteur immobilier en faillite utilise un système de prête-nom pour rester en affaires. Jacques St-Pierre a demandé des acomptes à ses clients et ne les a pas remboursés quand son dernier projet est tombé à l’eau.

Michel Pelletier et Claudette Vallerand ont travaillé dur toute leur vie à l’entretien ménager d’un hôpital de Québec. À la retraite, ils décident d’acheter un condo dans un projet réalisé par le Groupe Condos Lov. Le promoteur Jacques St-Pierre leur demande 35 000 $ d’acompte.

Une vingtaine d’unités devaient être construites pour l’automne 2014 dans le quartier Limoilou, à Québec, sur un terrain occupé par un vendeur de véhicules d’occasion. Mais rien ne sera bâti.

La suite

Un billet précédent qui parle des condos Luv

Un billet précédent en 2008 qui parle d’un autre projet du même promoteur

Le reportage de Radio-Canada (Émission La Facture)

Voir aussi : Condo.

Îlot St-Vincent-de-Paul : ça piétine

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 février 2016 3 commentaires

Source : Radio-Canada, le 8 février 2016

Le développement du site de l’ancienne église Saint-Vincent-de-Paul sur la côte d’Abraham est toujours au point mort, 10 ans après la démolition du bâtiment. Le projet d’hôtel au coeur du Vieux-Québec n’a jamais vu le jour. Des voix s’élèvent pour dénoncer cet « oeil au beurre noir à l’entrée de la ville ».

Jacques Robitaille, propriétaire des hôtels Jaro, a acquis le terrain situé à l’intersection de l’avenue Honoré-Mercier et de la côte d’Abraham en 1998. Son projet de construire un immeuble de 10 étages comprenant un hôtel, des commerces et des logements, présenté en 2009, n’a jamais abouti.

Malgré les promesses de l’administration municipale de développer ce site stratégique à l’entrée de la Ville, quitte à exproprier le promoteur, rien n’a bougé.

« C’est gênant. Le maire devrait être lui-même gêné parce qu’il a affirmé à plusieurs reprises depuis 2009 que lui, ça ne niaiserait pas. Il ne voulait rien savoir de discuter sous prétexte que lui, il allait régler ça », affirme la conseillère Anne Guérette.

la suite

Îlot St-Vincent-de-Paul: un projet de 10 étages

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Commercial, Condo, Logement locatif ou social.

Un spécialiste mondial de la vente et de l’achat de propriétés de luxe s’intéresse à la Ville de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 février 2016 25 commentaires

Jean-Michel Genois-Gagnon
Le Soleil

(Québec) Les investisseurs étrangers ont bel et bien un intérêt pour le marché immobilier de la région de Québec. Et la compagnie Engel & Völkers entend bien en tirer profit. Le spécialiste mondial de la vente et de l’achat de propriétés de luxe ouvrira prochainement son premier bureau dans la capitale, a appris Le Soleil. (…) Quant à la question de l’intérêt des acheteurs étrangers pour le marché immobilier de la ville de Québec, M. Groleau assure qu’il y a un engouement grandissant. «De plus en plus, nos partenaires internationaux nous réfèrent des acheteurs qui ont un intérêt pour Québec. On sent l’effervescence. Qu’il y a de l’intérêt pour le patrimoine du Vieux-Québec et pour la ville», dit-il.

La suite

Voir aussi : Commercial, Condo, Maison, Québec La cité.

Le prix des propriétés en baisse en janvier dans la région de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 février 2016 Commentaires fermés sur Le prix des propriétés en baisse en janvier dans la région de Québec

Diane Tremblay
Journal de Québec

Le marché immobilier continue de favoriser les acheteurs, le prix de vente moyen des copropriétés et des résidences unifamiliales est en baisse en janvier dans la région métropolitaine de Québec.
Pour les copropriétés, le prix de vente moyen a connu une diminution de 15%. En ce qui concerne la résidence unifamiliale, la baisse est de l’ordre de 2%.
Le prix de vente moyen s’élevait à 204 347 $ pour la copropriété avec 107 transactions, alors qu’il était à 241 774 $ en janvier 2015.
La patience est de mise chez les vendeurs puisque le délai de vente moyen s’est allongé de 45 jours dans le cas de la copropriété pour s’élever à 200 jours.
Dans le marché de la résidence unifamiliale, le prix de vente moyen est passé de 260 906$ à 256 148 $, soit une baisse de 2%.

La suite

Voir aussi : Condo, Maison.

Québec: ventes sous l’évaluation municipale

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 28 janvier 2016 22 commentaires

Extrait du site internet de la Ville de Québec dans la section « Le rôle d’évaluation foncière ».

Les valeurs qui sont inscrites au rôle triennal d’évaluation 2016-2017-2018 tiennent compte du marché immobilier au 1er juillet de l’année précédant son dépôt donc, du 1er juillet 2014. Elles servent de base au calcul des taxes foncières pour les années d’exercice 2016-2017 et 2018. C’est l’adoption du budget municipal au mois de décembre, qui rend publics les mesures fiscales et les taux de taxations appliqués aux nouvelles évaluations.

Les méthodes d’évaluation

Pour déterminer la valeur réelle d’un immeuble, le Service de l’évaluation se sert des caractéristiques des propriétés faites par les techniciens-inspecteurs lors de visites effectuées au cours des années antérieures et des ventes de propriétés comparables réalisées dans le secteur en 2014. Les évaluateurs ont également recours à trois méthodes reconnues selon leur pertinence.

* Tel que ce texte le précise, les valeurs ont été établies en tenant compte des conditions du marché en 2014. Or, récemment, il a été porté à ma connaissance deux cas où des condos étaient mis en vente à des valeurs inférieures à l’évaluation municipale. Pour le premier cas, le condo a été mis en vente à 309,900 $ alors qu’il est évalué pour fins de taxes à 409,000 $. Dans le deuxième cas, le condo a une mise à prix de 304,500 $ alors que l’évaluation municipale est à 326,000 $. A noter que dans ce dernier, il y a en plus une commission à payer pour le courtier.

Est-ce une tendance ? Connaissez-vous des cas similaires ?

Mise à jour (9 février 2016): Un reportage TVA qui commence à 00:50 et Un citoyen conteste

Que vaut l’évaluation municipale ? Charles-Édouard Carrier (La Presse) 31 mars 2015

Voir aussi : Condo, Maison, Québec La cité.

Le marché immobilier stagne à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 janvier 2016 11 commentaires

Radio-Canada
Québec

Le marché immobilier sera encore au ralenti en 2016 dans la région métropolitaine de Québec. Le nombre de résidences en vente poursuivra son augmentation alors que les valeurs des propriétés resteront stables. (…) Les inscriptions, le nombre de résidences à vendre, sont fortement en hausse dans la Région métropolitaine de recensement de Québec (RMR) de Québec. En 2015, 7206 résidences ont été mises en vente, c’est 12 % de plus qu’en 2014. (…)

La suite

* Alors qu’il n’y a pas si longtemps, on disait que les familles délaissaient de plus en plus les centres-villes de Québec pour s’installer en banlieue, il semblerait que la tendance soit quelque peu inversée pour 2015.

Les secteurs de La Cité-basse ville et Limoilou et Sainte-Foy-Sillery sont ceux qui ont connu la plus forte progression avec des ventes de 13 % et 12 % l’an dernier, alors que les secteurs de la MRC de La Jacques-Cartier, Cap-Rouge et Saint-Augustin-de-Desmaures et l’aéroport, L’Ancienne-Lorette et Val-Bélair ont tous connu un recul de 4 %, 8 % et 9 % (Le Soleil, Jean-Michel Genois-Gagnon)

Voir aussi : Condo, Maison, Publications & ressources Internet.

2 projets immobiliers dans St-Sauveur

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 14 janvier 2016 2 commentaires

Carrefour de Québec

Saint-Sauveur – Construction SR investira 3 M$ pour deux projets immobiliers dans Saint-Sauveur. Douze maisons de ville seront érigées sur les rues Châteauguay, Bagot et Bayard d’ici juillet 2016. Le premier, nommé C4, sera situé au 552, rue Châteauguay. L’édifice comprendra quatre unités sur deux étages d’une superficie variant entre 1000 et 1400 pieds carrés. Deux profiteront d’une terrasse sur le toit alors les autres auront une cour arrière. Elles seront conçues dans un style industriel avec une grande fenestration. Au moins deux stationnements ont été prévus. Le promoteur érigera également huit autres maisons de ville à l’intersection des rues Bagot et Bayard qu’il a nommé B2. L’aire de vie de chaque résidence, qui oscillera entre 1175 et 1600 pieds carrés selon l’unité, sera répartie sur trois étages et chacune bénéficiera d’une terrasse sur le toit. La majeure partie, soit sept, aura accès à un stationnement.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Condo.