Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Message d’intérêt public »

Second projet de Schéma d’aménagement et de développement pour la région de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 avril 2017 4 commentaires

L’agglomération poursuivra sa croissance pour les 20 prochaines années

Québec, le 25 avril 2017 – La Ville de Québec a présenté aujourd’hui le second projet de Schéma d’aménagement et de développement (SAD) pour l’agglomération. La Ville maintient ses orientations et souhaite ouvrir le périmètre d’urbanisation afin d’accueillir les nouveaux ménages, et ce, malgré un réajustement du nombre attendu à la suite de nouvelles données publiées par l’Institut de la statistique du Québec. Ces nouvelles données ont été publiées à la suite du recensement de Statistique Canada.

Une étude réalisée par trois chercheurs du Centre de recherche en aménagement et développement (CRAD) de l’Université Laval corrobore ces orientations : il est plus avantageux sur le plan environnemental et économique que les ménages s’établissent dans l’agglomération plutôt que dans les villes avoisinantes, afin de contrer l’étalement urbain. L’étude mentionne également que les choix d’urbanisation ont des conséquences sur le développement durable et la production de GES liés au transport.

« La ville de Québec est le pôle de destination principal dans la région et le demeurera dans les années à venir. Nous devons prendre les moyens nécessaires afin d’accueillir les nouveaux ménages dans l’agglomération, a mentionné le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Par cette vision d’aménagement, nous souhaitons poursuivre notre croissance et assurer aux citoyens des milieux de vie accueillants et de qualité. »

« Les consultations menées avant le processus légal ont permis aux citoyens et aux partenaires gouvernementaux de se faire entendre, a ajouté Mme Julie Lemieux, présidente de la Commission consultative sur le Schéma d’aménagement et de développement. Plusieurs modifications ont été apportées et nous invitons la population à se prononcer sur ce second projet afin de pouvoir déposer un projet final en 2018. Il constituera alors notre vision pour le développement de la ville dans les vingt prochaines années. »

Rappelons que le premier projet de SAD avait été soumis à la consultation publique en amont du processus légal de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme, au printemps 2016.

Second projet : les nouveautés

Outre les perspectives démographiques ajustées, voici les principaux changements apportés au Schéma d’aménagement et de développement :

· Proposition de 11 critères de conception pour les nouveaux quartiers résidentiels
· Projection de l’offre et de la demande industrielle et ajouts de secteurs industriels
· Portrait bonifié de la mobilité (grandes tendances, demande prévisible en transport, habitudes de déplacements)
· Ajout des principaux projets d’infrastructures du réseau routier et autoroutier relevant du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET)
· Ajout de précisions quant au développement industrialo-portuaire
· Ajout de 4 territoires d’intérêt écologique
· Prise en compte des plans de conservation du ministère de la Culture et des Communications et des sites archéologiques ayant un potentiel archéologique dans l’élaboration des plans d’urbanisme
· Renforcement du statut de capitale nationale par des actions ciblées : mise en valeur des composantes patrimoniales et esthétiques et maintien de l’administration publique sur la colline Parlementaire
· Intégration de critères quant aux rives, littoral et plaines inondables (bandes de protection, cotes de crues, intégration de la politique gouvernementale)
· Ajout des dispositions du Règlement de contrôle intérimaire (RCI) quant à la protection des bassins versants des prises d’eau potable
· Ajout des prises de captage d’eau potable de surface et souterraine, lieux actifs et inactifs (identification et localisation de toutes les prises d’eau municipales et privées alimentant plus de 20 personnes)
· Application de la Politique sur le bruit autoroutier du MTMDET

Consultation publique légale

Le second projet de SAD sera soumis à la consultation publique légale prévue en vertu de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme. Les dates ayant déjà été annoncées lors du dépôt du rapport de consultation du premier projet, elles sont disponibles en annexe, accompagnées des étapes légales de consultation auprès du gouvernement.

Pour plus de renseignements

Tous les documents du SAD ainsi que les dates de consultation et la démarche à suivre pour déposer un mémoire lors des séances d’audition des opinions se trouvent au ville.quebec.qc.ca/schema.

Outre le document principal du SAD en deux volumes, la Ville a également produit deux cahiers techniques complémentaires précisant les aspects liés à la démographie et au transport : Démographie et potentiels de logements et Portrait de la mobilité sur le territoire de l’agglomération de Québec.

Tous les documents peuvent être consultés en ligne au ville.quebec.qc.ca/schema. Ils seront également accessibles en version papier aux endroits suivants, à compter du 8 mai 2017 :
· Hôtel de ville de Québec
· Bureaux d’arrondissements de la Ville de Québec
· Hôtel de ville de L’Ancienne-Lorette
· Hôtel de ville de Saint-Augustin-de-Desmaures
· Bibliothèques de la Ville de Québec
· Bibliothèque Marie-Victorin de L’Ancienne-Lorette
· Bibliothèque Alain-Grandbois de Saint-Augustin-de-Desmaures

Toutes les informations

Le communiqué

Dézoner des terres agricoles pour «garder les jeunes familles» * Valérie Gaudreau (Le Soleil)

Voir aussi : Message d'intérêt public.

Lettre d’exilé(e)s au Maire Labeaume pour le transport en commun

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 avril 2017 2 commentaires

A.L a créé une lettre destinée aux gens originaires de Québec ou qui ont vécu, mais qui ont quitté la ville entre autres parce que le transport en commun ne leur y semblait pas assez efficace. Si c’est votre cas ou si vous connaissez des gens qui sont dans cette situation, n’hésitez pas à signer la lettre ou à la partager! Nous avons grand besoin de votre appui!

La lettre

Voir aussi : Message d'intérêt public, SRB, Transport en commun.

Pour un transport en commun fort

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 avril 2017 2 commentaires

Le lien remplace celui-ci qui aurait été hacké : « On l’ignore. La page a été « dépubliée » sans qu’on nous informe des raisons. Toutefois, au même moment où cela est arrivé, une page Facebook « Les jeunes de Québec CONTRE le SRB » reprenant exactement le même graphisme que la nôtre était créée et le compte d’un des administrateurs était fermé préventivement par Facebook, car on tentait de le pirater. Je te laisse en tirer les conclusions que tu veux… »

Une entrevue intéressante

Voir aussi : Message d'intérêt public, SRB, Transport en commun.

La Ville de Québec annonce un investissement de 220 M$ dans ses réseaux routiers, d’aqueduc, d’égout et d’éclairage

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 avril 2017 2 commentaires

Québec, le 19 avril 2017 – La Ville de Québec annonce un investissement de 220 M$ dans ses réseaux routiers, d’aqueduc, d’égout et d’éclairage. Cet investissement se décline en plus de 800 chantiers qui se déploieront en 2017, soit une quantité record à être réalisés en une même année.

Des 220 M$ budgétés, plus de 100 M$ proviennent de subventions de gouvernements supérieurs. (…)

Des chantiers de grande envergure
Bien que la plupart des chantiers seront de courte durée, quelques-uns se démarquent par leur ampleur, leur durée et leur impact sur la circulation, notamment :

– Boulevard Wilfrid-Hamel : réfection des infrastructures souterraines et de surface, entre les rues Émilien-Rochette et Flaubert. Ce chantier comprend également la reconstruction du pont situé au-dessus de la rivière Lorette par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET). La circulation est maintenue dans une seule voie par direction. Les travaux, déjà en cours, se poursuivront jusqu’au début décembre.

– Avenues Turnbull et De Salaberry et rue Saint-Jean : construction d’une conduite d’adduction d’eau potable et réfection des conduites d’égout et d’aqueduc. Le chantier se déroulera en plusieurs phases, chacune générant des entraves importantes à la circulation.

– Avenues Jules-Verne et Blaise-Pascal : réaménagement routier majeur aux approches de l’autoroute Félix-Leclerc. La circulation sera maintenue dans les zones des travaux, mais restreinte, ce qui causera une importante restriction. (…)

Liste des chantiers

Présentation des chantiers

Carte des chantiers

La suite

Voir aussi : Message d'intérêt public.

Une année record pour le nombre de prêts à la Bibliothèque de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 7 avril 2017 Aucun commentaire

Faits saillants de l’année 2016

· Augmentation de 3 % du nombre d’abonnés (près de 187 000 abonnés);
· Hausse de 3 % du nombre total d’entrées dans le réseau (près de 3 millions d’entrées enregistrées);
· Record du nombre de prêts totaux à 4,2 M, représentant une augmentation globale de 2 % :
– Prêts de livres : hausse de 2 %;
– Prêts pour enfants : hausse de 7 %;
– Prêts de livres numériques : hausse de 8 %;
· Augmentation de 102 % du nombre de connexions aux ressources électroniques.

La suite du communiqué de la Ville de Québec

Voir aussi : Message d'intérêt public.

Nouveau pavillon au Cegep de Ste-Foy (2)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 21 mars 2017 Aucun commentaire

On a une meilleure idée de l’allure de ce nouveau pavillon qui donne directement sur le chemin Ste-Foy.

Nouveau pavillon au Cegep de Ste-Foy

Voir aussi : Message d'intérêt public.

Bibliothèque Gabrielle-Roy: concours d’architecture

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 mars 2017 1 commentaire

Bibliothèque Gabrielle-Roy

Le concours d’architecture prêt à être lancé
Québec, le 20 mars 2017

La Ville de Québec annonce aujourd’hui que le concours d’architecture en vue du réaménagement et l’agrandissement de la bibliothèque Gabrielle-Roy sera lancé le lundi 27 mars prochain.

« C’est une étape très importante que franchit ce projet, qui est très attendu des citoyens. Aujourd’hui, nous débutons la concrétisation d’un concept que nous mûrissons depuis longtemps, a déclaré M. Régis Labeaume, maire de Québec. C’est emballant de savoir que bientôt, nous présenterons aux citoyens des images concrètes de cette bibliothèque qui deviendra une référence provinciale. »

« En 2021, l’inauguration de la nouvelle bibliothèque Gabrielle-Roy sera le point culminant de la Vision de développement de la Bibliothèque de Québec et le lancement du concours d’architecture représente un pas significatif dans la concrétisation de ce projet qui en emballe plusieurs depuis le début, a affirmé Mme Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire. »

« Pour tous les représentants d’organismes communautaires, les citoyens et entreprises du secteur de Saint-Roch qui ont participé à la réflexion du concept, le lancement du concours d’architecture est une étape marquante, a mentionné Mme Chantal Gilbert, membre du comité exécutif et conseillère du district électoral de Saint-Roch-Saint-Sauveur. Cela signifie également que bientôt, les citoyens pourront visualiser plus concrètement à quoi ressemblera ce secteur du quartier Saint-Roch dans lequel nous mettons beaucoup d’efforts présentement. »

La Ville de Québec organise un concours d’architecture en deux étapes, ouvert aux équipes d’architectes. La première étape vise à retenir quatre propositions parmi toutes celles qui auront été reçues dans les délais prescrits. Au moment de la deuxième étape, le jury s’attardera à sélectionner un projet lauréat et à mandater son concepteur pour sa réalisation.

Les informations reliées au concours seront disponibles sur le Système électronique d’appel d’offres du Gouvernement du Québec (SÉAO)) dès le lundi 27 mars 2017.

Le jury sera formé de représentants des milieux de l’architecture, de gestionnaires d’événements dans le domaine des arts et de la culture et de la Ville. Au total, sept personnes siègeront sur ce comité :

· Mme Lise Bissonnette, journaliste, écrivaine et ex-PDG de la BAnQ ;
· Mme Isabel Hérault, architecte associée, Hérault Arnod architectes (Paris, Grenoble, France) ;
· M. Jacques Leblanc, directeur, Conservatoire d’art dramatique de Québec ;
· M. Jean Pellan, architecte principal, Sid Lee architecture (Montréal) ;
· M. Stéphane Rasselet, architecte principal, Nature humaine (Montréal) ;
· Mme Rhonda Rioux, directrice du Service de la culture, de la vie communautaire et des relations internationales de la Ville de Québec ;
· M. Nicolas Roquet, architecte et professeur agrégé, Faculté d’aménagement de l’Université de Montréal.

La réalisation de ce projet est rendue possible grâce à un investissement total de 40 M $, dont une contribution financière du Ministère de la Culture et des Communications, dans le cadre du Programme d’aide aux immobilisations.

Une fois le concept architectural accepté, suivront les plans et devis et la construction, en vue d’une inauguration en 2021.

Pour revoir le concept de la nouvelle bibliothèque Gabrielle-Roy, les citoyens sont invités à consulter la section des grands projets urbains du site Internet de la Ville de Québec.

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Message d'intérêt public.

Carte blanche aux créateurs

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 mars 2017 1 commentaire

François Cardinal
La Presse

La toute première décision comme ministre de l’Aménagement et de l’Architecture ?

Spontanément, la priorité irait au diktat du plus bas soumissionnaire. À son abolition, en fait, tant cette règle fait des dégâts au Québec. Il est franchement absurde qu’encore aujourd’hui, une loi force les élus à choisir le projet le moins cher plutôt que le meilleur !

Mais comme première, première décision ? Le ministre pourrait faire rêver davantage, non ? Il pourrait élever la qualité de l’architecture plutôt que d’éliminer simplement les obstacles.
Pourquoi ne pas donner carte blanche aux créateurs ?

Pourquoi ne pas s’associer à Québec et Montréal, cibler une demi-douzaine de terrains publics, puis lancer un concours international : les projets les plus fous, les plus originaux, les plus innovants remporteraient… un permis de construction !
L’idée peut sembler farfelue, mais c’est très précisément ce que vient de faire la Ville de Paris. Avec des résultats époustouflants !

La suite

Entrevue avec Jean-Louis Missika

Quelle est l’originalité de Réinventer Paris ?

« Réinventer Paris a révolutionné la manière de céder les terrains publics : plutôt que de les vendre ou les louer au plus offrant, la Ville de Paris a décidé de les transférer au meilleur projet dans le cadre d’une compétition inédite. L’idée était de donner carte blanche à des groupements afin qu’ils inventent de nouvelles façons d’habiter, de travailler, de s’amuser et une architecture adaptée. »

L’appel à projets évoquait des résultats à court terme ?

« Un peu plus d’un an après les jurys internationaux et le choix des 22 lauréats, 19 actes, promesses ou protocoles de vente ou de baux ont été signés. La majeure partie des projets sera livrée avant 2020. Les services techniques signent en ce moment des clauses avec les groupements lauréats afin de s’assurer que l’innovation sur le papier sera bien présente une fois l’opération achevée. Nous nous apprêtons à lancer un nouvel appel à projets qui sera pour partie consacré au sous-sol. L’objectif est de repenser les relations entre les dessus et les dessous, Montréal constituant une des références en la matière. »

Et pensez-vous que cette initiative peut être reproduite ? Des conseils pour notre maire ?

« Montréal a la chance de disposer d’un vivier important de collectifs et porteurs de projets qui pourraient être intéressés par ce type de démarche. Le classement de la métropole québécoise en tant que ville UNESCO de design incite à ouvrir la production urbaine à des équipes pluridisciplinaires. Nos appels à projets urbains innovants pourraient donc servir d’inspiration aux équipes municipales de Montréal. Mon conseil à M. Coderre serait de miser sur la jeune génération, pleine de ressources et d’idées nouvelles. »

Voir aussi : Message d'intérêt public.

Négociations entre le RTC et le syndicat représentant ses chauffeurs : la grève est annulée

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 mars 2017 26 commentaires

Québec, le vendredi 10 mars 2017 – Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) est heureux d’annoncer à ses clients que la grève qui était prévue pour lundi est annulée.
Une entente de principe est survenue entre le RTC et le syndicat représentant ses chauffeurs au cours des dernières heures dans le cadre de la négociation du renouvellement de leur convention collective.
Le RTC offrira donc ses services réguliers, sur tous les parcours et tout le réseau, ce lundi. De plus, toutes les fonctionnalités de Nomade temps réel redeviendront opérationnelles dès demain matin.
« Les deux parties ont travaillé d’arrache-pied afin d’en arriver à une entente de principe et éviter le déclenchement d’une grève qui aurait causé des désagréments à nos clients. Ceux-ci bénéficieront du service régulier du RTC, sur tous les parcours et sur tout le réseau, et toutes les fonctionnalités de Nomade temps réel seront de nouveau offertes dès demain matin, se réjouit le président du RTC, Rémy Normand. Nous attendons avec impatience le résultat du vote des membres du syndicat. »

Voir aussi : Message d'intérêt public, Transport en commun.

Le Canada et le Québec appuient 39 projets visant à améliorer les réseaux d’aqueduc et d’égout dans la région de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er mars 2017 1 commentaire

Investissement totalisant plus de 157,7 millions de dollars

Les gouvernements du Canada et du Québec investissent 157 775 014 $ dans 39 projets visant l’approvisionnement en eau potable et le traitement des eaux usées pour que les gens de la région de Québec aient accès à des sources fiables d’eau potable. Le financement des 38 projets retenus dans le cadre du Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées a été rendu possible grâce à la signature de l’entente bilatérale le 5 juillet 2016.

Le gouvernement du Canada verse une contribution de 93 021 589 $ pour 39 projets ce qui représente 50 % des coûts admissibles totaux et la province verse une somme de 64 753 425 $. Les municipalités complèteront le financement.

(…)

Québec: Installation d’un système de racleurs des écumes aux épaississeurs

Fédéral: 403 454 $ Provincial: 266 280 $ Début des travaux: 16 janvier 2017

Québec: Mise à niveau du système de lavage des filtres

Fédéral: 679 794 $ Provincial: 448 663 $ Date du début des travaux: 9 septembre 2017

Québec: Drainage pluvial autoroutes Laurentienne et Félix-Leclerc Fédérald: 8 886 247 $ Provincial: 5 864 923 $ Début des travaux: 3 mai 2017

Québec: Réfection des chambres de vannes boul. Quatre-Bourgeois et ajout de vannes Bouvier Fédéral: 820 215 $ Provincial: 541 342 $ Début des travaux: 30 juin 2017

Québec: Réfection de postes de pompage U396 U397 U392 et ajout d’un trop-plein pompé au poste de pompage U303 Fédéral: 856 829 $ Provincial: 565 508 $ Début des travaux: 30 juin 2017

Québec: Remaniement des paliers de pression, secteur Loretteville et St-Émile Fédéral: 763 652 $ Provincial: 504 011 $ Début des travaux: 1er juin 2017

Québec: Pose d’une nouvelle conduite d’adduction en Haute-ville Fédéral: 3 541 753 $ Provincial: 2 337 558 $ Début des travaux: 1er mars 2017

Québec: Construction du poste de pompage des Canetons et réfection du collecteur d’égout pluvial Fédéral: 3 599 496 $ Provincial: 2 375 668 $ Début des travaux: 2 avril 2017

Québec: Réfection UTE Ste-Foy – Remplacement du système d’ozoneur Fédéral: 1 401 927 $ Provincial: 925 272 $ Début des travaux: 19 septembre 2016

Québec: Agrandissement du réservoir Bélair Fédéral: 2 748 048 $ Provincial: 1 813 712 $ Début des travaux: 31 mai 2017

Québec: Poste de pompage Gaudarville Fédéral: 1 272 973 $ Provincial: 840 163 $ Début des travaux: 31 juillet 2017

Québec: Assainissement des eaux usées Phase 5 – Place du Foulon (Québec) Fédéral: 9 878 439 $ Provincial: 9 878 439 $ Début des travaux: 9 mars 2016

La suite

Voir aussi : Message d'intérêt public.