Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Message d’intérêt public »

Bientôt une application mobile pour le 311

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 juillet 2018 1 commentaire

Source : Stéphanie Martin, Le Journal de Québec, le 13 juillet 2018

Signaler un nid-de-poule ou une rue mal déneigée sur votre téléphone intelligent deviendra possible à Québec, avec la mise en service d’une application mobile pour le 311.
La Ville de Québec a commandé à une firme informatique le développement, la création et l’implantation d’une application mobile pour téléphone et tablette sur laquelle les citoyens pourront demander à la Ville d’intervenir dans une foule de situations.
On pourra, entre autres, signaler un nid-de-poule, un graffiti, la fuite d’une borne-fontaine, un trottoir endommagé, un luminaire de rue non fonctionnel ou encore demander le ramassage de déchets encombrants ou de branches.
La municipalité a attribué le contrat à la firme Spektrum Media Solutions Web à la suite d’un appel d’offres sur invitation. Le montant du mandat s’élève à 98 000 $. La date de mise en service n’est pas encore déterminée.
Au Québec, d’autres villes offrent déjà ce service. C’est le cas de Montréal, de Trois-Rivières et de Laval. Longueuil songe à faire de même. Ailleurs au pays, Calgary, Edmonton, Toronto et Vancouver ont déjà implanté le leur.

la suite

Une question? Un commentaire? Un seul numéro à composer : le 311.

Voir aussi : Message d'intérêt public, Nouvel urbanisme.

Inauguration des premiers Rendez-vous d’histoire de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 juillet 2018 Aucun commentaire

M. Pierre Dubeau nous fait parvenir ce message pour une activité qui risque d’être très intérssant pour les férus d’histoire ainsi que les curieux :

Un manuscrit de Samuel de Champlain retrouvé
 » La Bibliothèque nationale de France possède un curieux manuscrit anonyme d’une trentaine de pages qui présente au roi Henri IV un projet d’établissement colonial sur la côte nord-est du continent américain, en liaison avec une conquête de la Guyane. Les historiens n’y ont guère attaché d’importance, croyant qu’il s’agissait d’élucubrations d’un géographe de cabinet. L’analyse de ce manuscrit révèle pourtant qu’il date de 1602 ou de 1603, qu’il émane de l’entourage d’Aymar de Chaste, gouverneur de Dieppe, et qu’il est l’unique manuscrit de Samuel de Champlain parvenu jusqu’à nous. »

Pour en savoir plus.

La page Facebook de l’événement

Voir aussi : Histoire, Message d'intérêt public.

Entente de développement culturel 2018-2020 : investissements majeurs en arts et patrimoine

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 juillet 2018 Aucun commentaire

Québec, le 3 juillet 2018 – La Ville de Québec et le gouvernement du Québec annoncent le renouvellement de l’Entente de développement culturel 2018-2020, qui s’établit à 56,66 M$ sur trois ans. Parmi les nouveautés, un montant de 5,78 M$ s’ajoute pour soutenir davantage les projets artistiques, en plus de nombreux investissements culturels et patrimoniaux.

« C’est un immense plaisir pour moi de confirmer le renouvellement de cette entente qui viendra donner un puissant élan à la ville de Québec dans de nombreuses sphères de son rayonnement culturel. Avec celle-ci, nous poursuivons nos efforts communs afin de développer la culture, de préserver le patrimoine, mais aussi de rapprocher la culture du citoyen », a mentionné Mme Marie Montpetit, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française.

« Depuis plus de 40 ans, le gouvernement et la Ville de Québec travaillent ensemble afin de forger la personnalité culturelle unique de la capitale nationale. L’entente renouvelée aujourd’hui vient donner un nouveau souffle et permet à Québec de demeurer une ville vibrante, dynamique et innovante », a ajouté M. Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.

« Cette Entente nous donne les moyens de développer la vie artistique sur l’ensemble du territoire, a affirmé M. Régis Labeaume, maire de Québec. Elle permet de consolider ce que nous faisons déjà, mais également de mettre en œuvre de nouveaux projets stimulants et rassembleurs. Par leur capacité à innover et à se renouveler, ces projets rendent notre ville vivante et accessible, tout en favorisant la participation culturelle de divers publics. »

« Parmi les nouveautés, nous encouragerons la réalisation d’œuvres murales extérieures qui embelliront la ville, a conclu Mme Alicia Despins, membre du comité exécutif responsable de la culture, de la technoculture et des grands événements. Nous travaillerons également sur l’animation culturelle des places publiques, que ce soit par des expositions, des installations interactives ou des œuvres d’art surprenantes. »

Grandes orientations de l’Entente 2018-2020

Le nouveau montant accordé pour appuyer les projets artistiques permettra de :
Soutenir les projets portant sur la jeunesse et l’éducation (activités culturelles dans les milieux éducatifs et les lieux d’enseignement pour accroître les publics et favoriser la persévérance scolaire)
Faire rayonner la reconnaissance de Québec « ville créative de l’UNESCO en littérature » (activités contribuant à la vitalité littéraire de la ville)
Soutenir les projets portant sur les aînés et la culture (en adaptant les services des organismes culturels professionnels à cette clientèle)
Ajouter des œuvres d’art public permanentes et majeures sur le territoire
Établir un programme d’œuvres d’art murales extérieures créées par des artistes professionnels
Soutenir des installations culturelles éphémères dans les places publiques (expositions, œuvres d’art éphémères, installations interactives, mobiliers et éclairages artistiques, mise en valeur du patrimoine)
Aider ponctuellement certains organismes culturels qui occupent un nouveau lieu phare dans la ville
Soutenir les créations monumentales d’arts de la rue présentées dans le cadre de manifestations internationales

L’Entente de développement culturel 2018-2020 poursuivra également ses activités récurrentes, visant à :

Développer et consolider les arts, la culture et les technologies (soutien aux activités culturelles, consolidation des organismes professionnels, promotion de la culture, art public, soutien au démarrage de productions audiovisuelles)
Permettre l’accès aux arts et à la culture dans les arrondissements (soutien à la vie culturelle, programme d’aide aux immobilisations pour les bibliothèques)
Soutenir les Musées d’État pour la tenue d’expositions internationales majeures
Mettre en valeur le patrimoine (aide à la restauration des bâtiments et espaces urbains des secteurs historiques et patrimoniaux, soutien aux projets en patrimoine religieux pour les communautés fondatrices, soutien au patrimoine archéologique, etc.)
Soutenir les églises de valeur patrimoniale exceptionnelle (mise en place d’une mesure d’aide spécifique)
Appuyer le développement de la culture numérique (aide aux projets culturels numériques, médiation numérique en bibliothèque)
Soutenir la mesure Première Ovation (ajout d’un financement supplémentaire pour consolider le programme et mieux répondre aux besoins de la relève)

L’Entente de développement culturel vise à stimuler le rayonnement culturel, favoriser l’accès et la sensibilisation aux arts, à la culture et au patrimoine, renforcer les assises du milieu professionnel, restaurer et rénover le patrimoine bâti et encourager la recherche et la mise en valeur du patrimoine. Depuis 1979, la Ville de Québec et le gouvernement du Québec ont investi plus de 290 M$ dans ce programme.

Voir aussi : Message d'intérêt public.

Ville de Québec : Résultats financiers 2017 avec un surplus de 20,6 M$ et une diminution de la dette de 34,9 M$

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 juin 2018 2 commentaires

Québec, le 18 juin 2018 – La Ville de Québec annonce qu’elle a terminé son exercice financier 2017, couvrant la période du 1er janvier au 31 décembre, avec un excédent des revenus sur les dépenses de 20,6 M$ et que sa dette nette est en diminution de 34,9 M$. C’est ce qui se dégage du rapport financier et de la reddition de comptes financière 2017, dont les résultats ont été dévoilés aujourd’hui par le maire de Québec

(…)

En raison d’une fin de saison hivernale 2017 marquée par des conditions climatiques plus rudes que la normale et de fortes précipitations, le déneigement a généré des coûts supplémentaires de 10,1 M$. Le recours à la réserve financière pour le déneigement n’a pas été nécessaire pour éponger cette dépense supplémentaire.

(…)

Les résultats 2017 présentent des revenus supérieurs aux prévisions de 8,7 M$ et des dépenses inférieures aux prévisions de 11,1 M$, excluant les revenus ayant une dépense équivalente.

(…)

En 2017, les sommes investies sur le territoire de la ville ont atteint 394,3 M$. Parmi les principaux investissements, on compte notamment :

42,0 M$ pour la réhabilitation et la réfection de conduites d’aqueduc et d’égouts;
34,0 M$ pour la réhabilitation et la réfection des chaussées;
17,4 M$ pour le traitement des eaux;
15,2 M$ pour l’opération massive d’asphaltage;
13,0 M$ pour les travaux correctifs à la rivière Lorette;
11,7 M$ pour l’acquisition et le remplacement de véhicules motorisés (véhicules d’urgence, automobiles et camionnettes, camions 10 roues, chargeuses, niveleuses, camions de déneigement, etc.);
6,4 M$ pour l’incinérateur et la station de traitement des boues;
6,3 M$ pour l’aménagement de la place Jean-Béliveau;
4,0 M$ pour la réfection du chemin de la Canardière et de la place Limoilou.

À la fin de l’exercice 2017, la dette nette a atteint 1 592,3 M$, en baisse de 34,9 M$ par rapport à 2016

La suite

Le texte intégral du rapport financier

Voir aussi : Message d'intérêt public, Québec La cité.

Sommet du G7

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 juin 2018 Aucun commentaire

Le Sommet du G7 aura lieu les 8 et 9 juin 2018 à La Malbaie, dans la région de Charlevoix. À cette occasion, le Gouvernement du Canada accueillera les dirigeants des autres pays membres du G7.

Des milliers de visiteurs sont attendus à Québec. Le Centre international des médias du Sommet sera situé au Centre des congrès de Québec où de nombreux journalistes seront présents et plusieurs délégations des pays membres logeront dans les hôtels du centre-ville. Conséquemment, la ville de Québec pourrait être le théâtre de diverses marches et manifestations.

Rôle de la Ville de Québec

La Ville de Québec est prête à gérer les conséquences de l’événement sur son territoire avec ses partenaires. Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) est associé au Groupe intégré de la sécurité (GIS). Dirigé par la Gendarmerie royale du Canada (GRC), le GIS planifie et assure la sécurité durant le Sommet du G7.

En étroite collaboration avec le SPVQ, le Bureau de la sécurité civile et plusieurs unités administratives de la Ville veillent au maintien des services municipaux durant le Sommet du G7.

Avant et pendant le Sommet du G7, si un événement venait à perturber le bon déroulement des services municipaux, cette section web diffuserait l’état de situation à jour.

Toutes les informations

Voir aussi : Conférences / évènements, Message d'intérêt public.

Corvées de nettoyage de graffitis 2018 dans le quartier Saint-Jean-Baptiste

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 31 mai 2018 Aucun commentaire

On nettoie les graffitis dans votre rue GRATUITEMENT !

Avis aux propriétaires
/et invitation aux locataires d’en informer leur propriétaire

Graff’Cité réalisera une corvée de nettoyage de graffitis aux dates et dans les rues suivantes :

13 juin : rue Saint-Olivier, de la côte De Salaberry jusqu’à la côte d’Abraham
24 juillet : rue Notre-Dame-des-Anges, entre le boulevard Langelier et la rue de la Couronne
18 septembre : rue Richelieu, de la côte De Salaberry jusqu’à l’avenue Honoré-Mercier

Si vous êtes propriétaire d’un immeuble vandalisé situé dans l’une de ces rues, donnez rapidement votre accord à Graff’Cité pour faire nettoyer gratuitement les murs de votre propriété lors de ces corvées. Remplissez le formulaire d’autorisation de nettoyage de graffitis

Renseignements :
418 524-8359, poste 246 | graffcite@hotmail.com

Le mandat de Graff’Cité est d’offrir un service gratuit de repérage et de nettoyage de graffitis sur les propriétés privées, résidentielles et commerciales, situées dans l’arrondissement de La Cité-Limoilou. L’équipe offre également des conseils sur les moyens à utiliser pour prévenir leur apparition. N’hésitez pas à faire appel à leurs services!

Graff’Cité est un partenariat entre le Carrefour jeunesse-emploi de la Capitale-Nationale et de l’arrondissement de La Cité-Limoilou

Si vous ne souhaitez plus recevoir de courriel du conseil de quartier, répondez désabonnement au présent message.

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Message d'intérêt public.

Dépôt de la version finale du Schéma d’aménagement et de développement révisé de l’agglomération de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 30 mai 2018 1 commentaire

Québec, le 30 mai 2018 – L’Agglomération de Québec a présenté aujourd’hui la version finale du Schéma d’aménagement et de développement révisé de l’agglomération de Québec (SAD). Cette démarche de planification, amorcée en juillet 2015, visait dès lors à soutenir la croissance et le développement de l’agglomération jusqu’en 2036. (…)

À la suite de la troisième phase de consultation publique tenue en août 2017 et des commentaires reçus des partenaires, ce sont plus de 40 modifications qui ont été apportées au second projet de SAD pour l’élaboration de la version finale. Les principaux changements visent le réseau structurant de transport en commun projeté (arrimage entre les transports et l’aménagement), la desserte en transport en commun de l’aéroport international Jean-Lesage et l’ajout d’un plan d’action spécifique aux zones inondables dans le but de réviser la cartographie (en partenariat avec divers intervenants, dont le gouvernement du Québec). (…)

Toujours dans l’objectif de consolider la trame urbaine et de freiner l’étalement urbain à l’échelle métropolitain, l’Agglomération de Québec maintient sa volonté d’agrandir le périmètre d’urbanisation dans les secteurs consentis au Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD), notamment dans le secteur de Bourg-Royal. Entre temps, une grande affectation du territoire agricole est maintenue pour ce secteur dans la version finale du SAD.

Pour les autres secteurs, tel que celui de Château-Bigot, une grande affectation du territoire forestier sera maintenue tant qu’un exercice de planification ciblé n’aura pas été effectué pour son développement.

Prochaines étapes et documentation

Son entrée en vigueur est prévue au plus tard 120 jours suivant la réception de la copie du règlement édictant le SAD révisé pour l’obtention de l’avis gouvernemental. La Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) aura également un délai de 60 jours suivant la transmission du règlement pour signifier sa conformité au PMAD.

À la suite de l’entrée en vigueur du SAD révisé au plus tard le 19 octobre 2018, les municipalités de l’agglomération de Québec devront assurer une concordance de leurs plans et de leurs règlements d’urbanisme, conformément aux articles 34 et 59 de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme.

La suite

Le schéma d’aménagement

Voir aussi : Message d'intérêt public.

Projet d’implantation d’un nouveau lien entre Québec et Lévis – Démarrage de l’étude d’opportunité du troisième lien

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 mai 2018 21 commentaires

Québec, le 14 mai 2018 Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports a conclu une entente avec le prestataire de services pour réaliser l’étude d’opportunité dans le cadre du projet de troisième lien. La rencontre de démarrage avec les différents intervenants et partenaires, dont le prestataire de services, se tiendra le 15 mai.

Le prestataire de services a comme mandat de déterminer les besoins en matière de déplacement ainsi que les meilleures interventions qui pourront être réalisées afin d’améliorer la fluidité des déplacements interrives sur le territoire de la grande région métropolitaine de Québec. La solution globale pourrait inclure une combinaison de solutions permettant d’améliorer les déplacements à court, à moyen et à long termes entre les deux rives, dont l’implantation d’un nouveau lien.

Rappelons que l’appel d’offres public pour l’élaboration de l’étude d’opportunité a été publié le 5 décembre 2017. Le prestataire de services a été retenu par un comité de sélection en raison de la qualité de son offre. Au cours des dernières semaines, selon les règles gouvernementales en vigueur, le Ministère a négocié une entente sur la valeur du mandat.

Le mandat du bureau de projet sur le troisième lien est de réaliser et d’assurer le suivi des études nécessaires à l’implantation d’un nouveau lien entre les villes de Québec et de Lévis ainsi qu’à l’optimisation des liens actuels. L’équipe du bureau de projet travaillera en étroite collaboration avec plusieurs experts et partenaires, en tenant compte de l’ensemble des enjeux (techniques, socio-politiques, environnementaux, financiers, etc.). À noter qu’une centaine de spécialistes et de représentants des partenaires participent au projet.

Faits saillants

Le prestataire de services sélectionné est le Groupement mobilité inter-rives, composé des firmes Stantec, Tetra Tech et Hatch.

Le projet du troisième lien a pour objectif d’optimiser les déplacements entre les deux rives afin de réduire la congestion aux périodes de pointe en optimisant le transport des marchandises et en favorisant l’utilisation du transport collectif.

Échéancier

Été 2018 – Faits saillants de l’étude des besoins
Fin 2018 – Résultats de l’étude des besoins
Été 2020 – Résultats de l’étude des solutions
Fin 2020 – Dépôt du dossier d’opportunité en vue d’une décision gouvernementale

Le communiqué

Le bureau de projet sur le 3e lien

Pour joindre l’équipe du bureau de projet : nouveaulienqclevis@transports.gouv.qc.ca

Voir aussi : Message d'intérêt public, Transport.

Nouvelle politique de participation publique : les citoyens invités à s’exprimer

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 mai 2018 Aucun commentaire

Québec, le 10 mai 2018 – La Ville de Québec amorce une démarche consultative auprès des citoyens en vue de l’élaboration de sa prochaine politique de participation publique. La première phase de consultation vise à ouvrir la discussion et à recueillir les attentes et les besoins des citoyens sur différentes pratiques de participation publique.

« La participation publique permet aux citoyens de prendre part aux décisions qui les concernent. Il est important d’améliorer nos façons de faire et de développer de nouvelles pratiques pour leur permettre de s’informer et de s’exprimer, a déclaré Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif. C’est pourquoi la Ville souhaite entendre les citoyens sur leurs attentes : quels sont les moyens qui faciliteraient leur participation? Sur quoi voudraient-ils pouvoir se prononcer? De quelle façon? Leurs commentaires nous guideront dans la préparation du projet de politique. »

Les citoyens peuvent s’exprimer par le biais de quatre ateliers participatifs. Une inscription préalable est requise avant le jeudi 24 mai en remplissant le formulaire prévu à cet effet ou en composant le 418 641‑6411, poste 1372.

Mardi 29 mai à 14 h et à 19 h

Bureau d’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge
1130, route de l’Église, salle du conseil
Accessible pour les personnes à mobilité réduite
Accessible pour les personnes malentendantes (boucle magnétique)
Métrobus 800 et 801
Stationnement intérieur payant en après-midi, gratuit en soirée
Stationnement sur rue gratuit au Centre sportif de Sainte-Foy, 930 avenue Roland-Beaudin, ainsi que sur les rues Wilfrid-Légaré, Landry et Le Noblet (exceptionnellement, il y aura une tolérance quant aux limites de temps prévues à la réglementation de stationnement pour ces endroits)

Jeudi 31 mai à 14 h et à 19 h

Club social Victoria
170, rue du Cardinal-Maurice-Roy
Métrobus 801
Corridor cyclable de la rivière Saint-Charles
Stationnement gratuit
Accessible pour les personnes à mobilité réduite

Un questionnaire en ligne sera aussi accessible à tous jusqu’au 31 mai 2018.

Cette étape de consultation est menée par l’Institut du Nouveau Monde.

Toutes les informations utiles

Mémoire collectif des conseils de quartier

Voir aussi : Message d'intérêt public.

Rendez-vous annuel : la Ville offre 2 000 arbres à la population

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 mai 2018 Aucun commentaire

Québec, le 4 mai 2018 – La Ville de Québec procédera à sa distribution annuelle d’arbres le samedi 12 mai, de 8 h 30 à 11 h. Quelque 2 000 arbres seront offerts aux citoyens dans six endroits répartis sur l’ensemble du territoire.

Les citoyens pourront choisir parmi six essences, soit l’amélanchier du Canada, le févier Skyline, le lilas de Preston, le tilleul Greenspire et le pommetier Prairie Fire. Ces essences ont été sélectionnées en raison de leur capacité d’adaptation au climat québécois et de leur résistance en milieu urbain.

Les arbres mesurent environ 1,5 m et ils seront remis dans des pots de 3 gallons.

Points de distribution :

La Cité-Limoilou : Stationnement du parc Victoria (devant le Club social Victoria), 100, rue du Cardinal-Maurice-Roy
Les Rivières : Stationnement de l’aréna Gaétan-Duchesne, 2650, avenue D’Alembert
Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge : Base de plein air de Sainte-Foy, 3137 à 3246, rue Laberge, accès par la rue Einstein ou par la rue Laberge
Charlesbourg : Stationnement de l’ancien Zoo (nord-ouest), 9530, rue de la Faune
Beauport : Centre de plein air de Beauport, 95, rue de la Sérénité
La Haute-Saint-Charles : Stationnement aréna des Deux Glaces, 1515, rue de l’Innovation

Un seul arbre sera remis par propriété et par personne, jusqu’à épuisement des stocks. Comme les quantités sont limitées, les premiers arrivés seront les premiers servis. Les citoyens qui ne disposent que de peu d’espaces sur leur terrain pourront se procurer des plants de vigne vierge (Parthenocissus quinquefolia), une plante grimpante à tiges robustes pouvant atteindre 20 m de haut. Une centaine de plants seront disponibles uniquement au stationnement du parc Victoria, devant le Club social.

Voir aussi : Message d'intérêt public.