Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Tramway à Québec? »

Bordeaux: une ville transformée par son tramway

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 22 décembre 2013 5 commentaires

Annie Morin
Le Soleil

(Québec) Le tramway de Bordeaux célèbre son 10e anniversaire cette fin de semaine. La ville française, jumelle et source d’inspiration de Québec, a profité de ce grand chantier pour se refaire une beauté et revoir la place de l’automobile. Résultat: le transport en commun a fait le plein d’adeptes au centre-ville… mais la voiture continue de régner en maître tout autour

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Tramway à Québec?.

Exit le tramway, vive les voies réservées

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 2 décembre 2013 44 commentaires

Samuel Auger
Le Soleil

(Québec) Québec fait fausse route en songeant au tramway et devrait concentrer ses efforts sur un véritable système moderne d’autobus et de voies réservées, estime l’ancien maire de Bogotá et expert international en transport urbain Enrique Peñalosa. (…) «Les tramways coûtent beaucoup plus cher et font beaucoup moins de choses que les bus. Ils sont juste beaux et cute», raconte-t-il. Les politiciens raffolent des tramways. Pas nécessairement les planificateurs en mobilité durable.

En matière d’efficacité, de coût et de mobilité, rien ne bat un système d’autobus moderne, assure ce consultant en transport urbain.

Mais pas n’importe quel autobus. L’ancien maire de la métropole de plus de sept millions d’habitants a lancé il y a une décennie un Bus Rapid Transit (BRT, lire la note en fin de texte) à Bogotá, le TransMilenio. Le bus – version haut de gamme. Le concept de base ressemble à ce que Québec a fait sur l’autoroute Robert-Bourrassa cette semaine : un autobus roule sans contrainte sur une voie centrale dédiée.

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Tramway à Québec?, Transport, Transport en commun.

S’inspirer d’ailleurs : Portland, ville modèle du transport en commun

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 octobre 2013 7 commentaires

Suzanne Dansereau, LesAffaires.com, 28 septembre 2013

Portland est devenue une agglomération modèle en Amérique du Nord en matière de transport en commun. Du centre-ville aux banlieues, un système de trains légers électriques couvre plus de 84 kilomètres (une distance supérieure à celle qui sépare Montréal de Saint-Jérôme) et compte 87 stations. Contrairement à nos trains de banlieue, ils sont en service plus de 20 heures par jour.

Non seulement les banlieues de Portland sont desservies par le train léger, mais elles ont été aménagées autour de stations de train, d’où l’expression transit-oriented development (TOD). Les plans de transport et d’aménagement du territoire sont réalisés conjointement.

(…)

Un tramway financé par le privé

Portland a été une pionnière de la renaissance du tramway sur le continent. Une deuxième ligne a été inaugurée il y a un an, portant la superficie totale du réseau à 19,3 km. Une troisième est prévue pour 2015.

Fait intéressant, le financement initial du tramway est venu du secteur privé, notamment de promoteurs immobiliers. «Le privé a financé 20 % du projet en échange de rabais de taxes foncières, explique Rick Gustafson, ancien maire de Metro et président de Portland Streetcar, qui s’occupe du développement du tramway. Cela valait la peine pour eux, puisque la valeur foncière de leurs propriétés construites sur le trajet du tramway a triplé, voire quadruplé.» Aujourd’hui, des commerces paient pour avoir leur nom sur les stations de tramway.

Grâce au tramway et au plan d’aménagement du territoire, un quartier en entier a été redynamisé, le Pearl District. On déploie actuellement la deuxième phase du tramway dans la zone du bord de l’eau, appelée South Waterfront. Le tramway est le véhicule idéal pour engendrer une circulation piétonnière – plus que le bus et le train léger, souligne M. Gustafson.

Le tramway : S’inspirer d’ailleurs?

Voir aussi : S'inspirer d'ailleurs, Tramway à Québec?, Transport en commun.

Le tramway est mieux pour Québec que le métro, dit un expert en développement urbain

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 septembre 2013 27 commentaires

Annie Morin
Le Soleil

Québec) «Québec ferait un très bon coup en mettant un tramway.»

Bernard Lensel est chargé des relations externes de la direction générale au développement urbain du Grand Lyon, troisième ville de France. Il était de passage à Québec, mercredi, pour le colloque Intermodalité et autopartage organisé par Vivre en ville, dans le contexte de la Semaine des transports collectifs et actifs.

En entrevue au Soleil, l’urbaniste ne s’est pas fait prier pour vanter les mérites d’un tramway, qu’il préfère même au métro. «On se rend compte que le tramway a un impact, une influence sur l’espace public que n’a pas le métro. Parce que le métro il passe dessous généralement et il y a juste la station qui sort, on espère au bon endroit. C’est rarement très structurant», fait remarquer M. Lensel, qui suggère de profiter de l’arrivée du tramway pour repenser la ville.

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Tramway à Québec?.

Le tramway: s’inspirer d’ailleurs ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 septembre 2013 16 commentaires

Pierre Asselin
Le Soleil

Le tramway n’est certes pas une solution miracle à nos problèmes de transport, mais allons jeter un coup d’oeil là où son implantation a eu du succès.

La première chose qui vient à l’esprit, quand on pense à Nottingham ou à la forêt de Sher-wood, n’est probablement pas le transport en commun. Pourtant, s’il y a une chose qui distingue aujourd’hui le pays de Robin des Bois, c’est justement la qualité de son système de transport et de ses pistes cyclables, qui traversent le célèbre boisé.

Une étude réalisée en 2010 révélait que le taux de satisfaction des usagers du transport en commun à Nottingham était le plus élevé dans toute la Grande-Bretagne. Pour la ligne de tramway, inaugurée en 2004 et qui utilise des wagons de Bombardier, la cote atteint 92%

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : S'inspirer d'ailleurs, Tramway à Québec?.

Transport et statistiques

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 septembre 2013 1 commentaire

Communauté métropolitaine de Québec

La CMQ a compilé les données provenant de l’Enquête nationale auprès des ménages (ENM) réalisée en 2011 par Statistique Canada et du recensement de la population 2006. Bien que des comparaisons soient possibles entre ces deux enquêtes, le lecteur est invité à prendre garde au taux global de non-réponse (TGN) à l’enquête nationale auprès des ménages, particulièrement pour les municipalités qui ont un TGN supérieur à 40 %.

Localisation des lieux de travail

La CMQ comptait 352 690 personnes occupées ayant déclaré un lieu de travail en 2011. De ce nombre, 80 % travaillaient sur le territoire de l’agglomération de Québec, 12 % sur celui de la ville de Lévis, 3 % dans la MRC de La Jacques-Cartier, 1,3 % dans la MRC de La Côte-de-Beaupré, 0,1 % dans la MRC de L’Île-d’Orléans et 3 % à l’extérieur du territoire de la CMQ.

Au total, 26 485 citoyens de Lévis (39,5 % des travailleurs) ont déclaré occuper un emploi dans l’agglomération de Québec, alors que 7 605 habitants de cette agglomération (3 % des travailleurs) travaillaient à Lévis. L’agglomération de Québec constitue le principal pôle de travail des résidants des MRC présentes sur le territoire de la CMQ. En effet, 11 710 personnes habitant la MRC de La Jacques-Cartier (67,3 % des travailleurs), 6 980 citoyens de la MRC de La Côte-de-Beaupré (60,8 % des travailleurs) et 1 540 citoyens de la MRC de L’Île-d’Orléans (63 % des travailleurs) y travaillaient en 2011.

Transport pour fins de travail

En 2011, les modes de transport utilisés pour le travail sur le territoire de la CMQ sont, dans l’ordre, l’automobile, le camion ou la fourgonnette (80,2 %), le transport en commun (11,4 %), le transport actif (à pied ou bicyclette – 7,5 %) et les autres moyens de transport (0,8 %). Par rapport à 2006, seul le transport en commun a accru sa part modale puisque celle-ci était alors de 10,3 %. C’est dans la MRC de La Jacques-Cartier que la proportion de la population occupée se rendant au travail en automobile, camion ou fourgonnette est la plus élevée (96,1 %).

La région métropolitaine de Québec arrive au 3e rang canadien pour ce qui est de l’utilisation des transports actifs aux fins de travail (2e rang en 2006), derrière Ottawa–Gatineau et Vancouver.

La région de Québec arrive cependant au 7e rang parmi les neuf plus grandes régions métropolitaines canadiennes pour ce qui est de l’utilisation du transport en commun par les travailleurs, avec une part modale de 11,3 % (10,2 % en 2006). Les régions métropolitaines de Vancouver, Ottawa–Gatineau, Montréal et Toronto utilisent, quant à elles, le transport en commun dans plus de 20 % des cas.

Tous modes de transport confondus, seules les personnes occupées habitant les municipalités de L’Ancienne-Lorette, Shannon, Beaupré et Sainte-Anne-de-Beaupré ont déclaré des trajets de moins de 20 minutes entre leur domicile et leur lieu de travail. À l’inverse, les personnes occupées habitant les municipalités de Saint-Ferréol-les-Neiges, Fossambault-sur-le-Lac, Sainte-Brigitte-de-Laval, Lac-Delage et Sainte-Famille ont déclaré des trajets de plus de 30 minutes.

La suite

Le rapport annuel 2012: Une mine d’informations

Voir aussi : Tramway à Québec?, Transport, Transport en commun.

Congestion: la solution passe par l’auto et non le tramway

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 septembre 2013 93 commentaires

Annie Morin
Le Soleil

(Québec) Le maire Régis Labeaume veut prendre l’auto avant le tramway. À l’aube de la campagne électorale, il précise sa solution pour réduire la congestion à Québec : élargir les autoroutes sans inclure de voies réservées, augmenter les espaces de stationnement au centre-ville en prenant soin de les «cacher» et faire payer un éventuel tramway par le gouvernement du Québec. Si tramway il y a.

La suite

Histoire et Société: Le tramway électrique à Québec: 1897-1948

* Une suggestion: Lire l’article du journal Le Soleil jusqu’à la fin. Un tableau des positions du maire sur le sujet de 2008 à nos jours.

* Mise à jour: La Ville de Québec loin des recommandations du Plan de mobilité durable Annie Morin (Le Soleil)

Voir aussi : Tramway à Québec?, Transport, Transport en commun.

Quand le tramway défiait les pentes de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 janvier 2013 18 commentaires

Annie Morin
Le Soleil

(Québec) Trop côteuse pour un tramway, la ville de Québec? Il y a un siècle, ce n’était pourtant pas un problème.

À la suggestion d’un lecteur, Le Soleil a parcouru le livre Les tramways de Québec, rédigé par Jacques Pharand en 1998. Le bouquin, abondamment illustré, retrace l’histoire des tramways à Québec, de la première sortie d’une rame tirée par des chevaux (tramway hippomobile) le 18 août 1865 jusqu’à la dernière procession vers le garage de Limoilou, le 26 mai 1948.

La suite

Voir aussi : Tramway à Québec?.

Autos et tramway

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 29 septembre 2012 39 commentaires

Source : Valérie Gaudreau, Le Soleil, le 29 septembre 2012

(Québec) Si Régis Labeaume se réjouit de voir le nouveau ministre des Transports appuyer vivement le projet de tramway, il «aime moins» le fait que Sylvain Gaudreault semble mettre en question l’élargissement de l’autoroute Henri-IV.

«Il n’est pas question de coercition envers les automobilistes», a lancé le maire de Québec lors d’une mêlée de presse hier.

Souhaiter un tramway ne doit pas exclure des investissements dans le réseau routier, a tranché le maire. «Ce qu’il ne faut pas faire est d’opposer l’un à l’autre.»

«Le plan de mobilité de la Ville de Québec inclut totalement une fluidité des artères. Une fluidité pour l’auto. C’est pas juste le tramway, c’est pas juste les voies rapides. C’est aussi des grandes artères. C’est essentiel», a martelé le maire.

M. Labeaume réagissait ainsi aux propos tenus par le nouveau ministre des Transports et des Affaires municipales.

la suite

Tramway: Le projet grimpe à 2,3 G$.

Le tramway à Québec: Études de faisabilité.

Voir aussi : Tramway à Québec?, Transport en commun.

Tramway: Le projet grimpe à 2,3 G$

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 juillet 2012 16 commentaires

Marc-André Gagnon
Journal de Québec

En raison d’un prolongement du tracé de 7 kilomètres sur la rive-sud, le projet de tramway pourrait coûter près de deux milliards de dollars, plutôt qu’un milliard et demi.

La suite

Les firmes sont choisies, l’étude commence * Communiqué de la Ville de Québec

Un billet précédent

* Merci à un très fidèle lecteur (André Bernatchez)

Voir aussi : Tramway à Québec?.