Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


État des travaux: élimination des bretelles de Dufferin (4)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 juin 2007 5 commentaires

Élimination des bretelles de l'autoroute Dufferin, vue d'ensemble en direction NO. Photo: Jean Cazes, 14 juin 2007.

Fascinant, le spectacle de la machinerie lourde à l’oeuvre en fin de journée, hier! J’avais vraiment l’impression de revivre un autre événement historique, au même titre que « le concert des tams-tams » du Sommet des Amériques ou les deux vagues de démolition du mail [ces deux (photo 09, 21 avril 2001) billets], à deux pas de là! Tout un secteur de la ville a radicalement changé en quelques mois seulement…

À visionner dans Youtube, ce court vidéo animant la scène illustrée ci-haut!

En passant: un mot, ici, pour souligner l’extraordinaire photo de Patrick Matte exposé présentement dans le cadre droit de Québec Urbain: du grand art!

À consulter, ce billet.

Élimination des bretelles de l'autoroute Dufferin, vue en direction E à partir du boulevard Charest. Photo: Jean Cazes, 14 juin 2007.

Voir aussi : Arrondissement La Cité - St-Roch.


5 commentaires

  1. Manu

    15 juin 2007 à 23 h 18

    Au sujet de la photo de Patrick Matte, je lui trouve un style « National Geographic ». Vraiment superbe!

    Ceci étant dit, Jean, j’apprécie beaucoup tes photos des travaux en cours. Continue! D’ailleurs, sur la dernière ci-haut, j’aime bien la « bretelle fantôme », âme de la défunte bretelle, créée par l’ombre de celle qui reste.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. jaco

    16 juin 2007 à 00 h 08

    … »sur la dernière ci-haut, j’aime bien la “bretelle fantôme?, âme de la défunte bretelle, créée par l’ombre de celle qui reste…. » (manu)

    Tiens , je l’avais pas catché au premier regard…(une chance que Manu l’a remarqué)
    Je trouvais plutot distrayant,a l’oeil,cet ombrage…

    La premiere photo au contraire , m’avait tombé dans l’oeil…
    Celle de patrik Matte présente une vision originale!

    Une chose est sure: va falloir se dépêcher de photographier pour garder en mémoire cette énotion dont JCazes parle: »
    L’impression de vivre un momnent historique et l’impression que la ville change en ce moment précis… »

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Serge Alain

    17 juin 2007 à 18 h 59

    Jaco:

    « Impression », « émotion », « mémoire », « moment historique »… Au-dessus de ton rictus en coin, je détecte une humeur légèrement humide sous tes yeux…

    Que de bons souvenirs, finalement, n’est-ce pas??!!!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. jaco

    18 juin 2007 à 00 h 11

    … »Au-dessus de ton rictus en coin, je détecte une humeur légèrement humide sous tes yeux… » (SA)

    Je ne peux pas dire que j’ai une seule larme a l’oeil…
    Au contraire!
    Jamais le bruit d’un Marteau-Piqueur ne m’a semblé si doux a mes oreilles; « Quel chant mélodieux , qui tel un hirondelle de printemps, annonce les beaux jours d’été a venir…

    Chant divin, parfum embaumant…et pas une seule poussiere dans l’oeil!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Patrick Matte

    18 juin 2007 à 09 h 47

    Merci les gars. C’est la première fois qu’on m’étiquette le style « National Geographic ». Ça se prend bien, surtout le lundi matin!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler