Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Projet de tramway: nouvelles questions du BAPE au Ministère des transports

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 octobre 2020 2 commentaires

Le ministère des Transports du Québec a répondu la semaine dernière à des questions de la commission d’enquête du BAPE sur le projet de construction d’un tramway à Québec soumises le 7 octobre 2020 (DQ51.2) portant sur le projet de tunnel Québec-Lévis.

Suite à la lecture de ces réponses, la commission d’enquête souhaite avoir plus de détails.

Ainsi dans vote réponse à la commission d’enquête (DQ51.2.1),

Vous avez mentionné que : « l’étude des solutions ainsi que les analyses de circulation et d’achalandage se poursuivent en tenant compte des différents projets de la région », pouvez-vous préciser quels sont exactement les projets de la région qui sont pris en compte ?

Vous avez également mentionné « […] prendre en considération certains ouvrages souterrains qui se trouvent à proximité du tracé du tunnel Québec-Lévis », pouvez-vous préciser quels sont exactement les ouvrages considérés ?

Enfin, pouvez-vous détailler plus précisément l’état d’avancement du projet de
tunnel Québec-Lévis en date du 7 octobre ?

Le document

Un billet précédent

Voir aussi : Projet - Tramway.

Nouveau projet : le Destimo

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 octobre 2020 4 commentaires

Entre le nouvel immeuble de la CNESST et le premier édifice du fédéral, un projet résidentiel est en train de voir le jour : le Destimo. Du studio au 5 1/2, les 192 unités mettront un terme à la phase 2 de la revitalisation de ce secteur, qui comprend aussi un parc, que je n’ai malheureusement pas eu le temps de visiter. Maintenant, que les premiers pas sont faits dans ce secteur, voyons voir les prochaines étapes qui permettront de changer ce secteur qui a fait l’objet de plusieurs annonces avant une réelle prise en charge.

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Logement locatif ou social.

Immeuble de la CNESST – état des travaux (5)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 octobre 2020 2 commentaires

Un projet dans le secteur d’Estimauville qui tire à sa fin, c’est le futur siège social de la CNESST. L’extérieur est presque complété et on s’affaire à compléter le bâtiment à l’intérieur et finaliser le garage étagé.

Immeuble de la CNESST – état des travaux (4).

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Institutionnel.

Projet Enfant-Jésus – état des travaux (4)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 octobre 2020 2 commentaires

Plus d’un an sans une mise à jour de ce projet. Il était temps que je fasse une petite visite dans ce secteur.

Pour débuter, un aperçu des bâtiments sur la rue Vitré.

Maintenant la vue lorsqu’on marche sur les nouveaux trottoirs (avec un système de drainage, rarement vu (?)) sur Henri-Bourassa.

Finalement, plus au sud les travaux sont encore dans le sous-sol et probablement une autre tour verra le jour (?) à cet endroit. Et une vue d’ensemble du site.

Projet Enfant-Jésus – état des travaux (3).

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Institutionnel, Projet - Enfant-Jésus.

Nouvelle Vision de l’habitation 2020-2030

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 octobre 2020 1 commentaire

Québec, le 19 octobre 2020 – La Ville de Québec dévoile aujourd’hui la version finale de la Vision de l’habitation 2020-2030. Mettant de l’avant de nouvelles stratégies d’intervention en habitation, la Vision mobilise les parties prenantes pour créer des milieux de vie attractifs, inclusifs et innovants afin de faire face aux réalités de la prochaine décennie.

Depuis le lancement de la version préliminaire de la Vision de l’habitation le 11 mars 2020, de nombreuses démarches ont été entreprises.

« La Ville a été proactive ces derniers mois pour enclencher la réalisation de cette Vision, a déclaré le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Déjà, 582 logements sociaux sont attribués ou sur le point de l’être. De ces derniers, 80 seront réservés à des jeunes bénéficiant des services des programmes jeunesse qui atteignent la majorité et 40 logements seront destinés aux personnes en itinérance ou à risque de le devenir. En plus, nous sommes en discussion pour d’autres projets totalisant 385 unités. Comme nous avions 817 logements en réserve, vous comprendrez que si tous les projets se réalisent, nous serons en déficit potentiel de 150 unités au printemps 2021. »

La Vision en action

Pour accélérer la construction et contrebalancer un ralentissement prévisible dans le secteur privé, la Ville annonçait, le 15 mai dernier, des investissements de 24 M$ pour le logement social, l’habitation et la bonification du Programme Rénovation Québec.

Elle octroyait aussi un premier 15 M$ à la réserve foncière dédiée à l’acquisition de terrains à des fins de logement social et accordait 3 M$ pour la mise en place de projets pilotes en habitation, la réalisation d’études socioéconomiques et le développement d’outils numériques destinés aux citoyens. Les actions réalisées ou en cours de réalisation depuis le printemps comprennent aussi :

Le lancement de la première phase d’un projet mixte de 148 logements sociaux dans le quartier Saint-Roch, incluant 40 logements pour les jeunes issus des services de protection de la jeunesse et aux familles à revenu modeste;

La décision de réserver deux terrains municipaux situés sur le boulevard Pie-XII et à l’intersection du boulevard Charest et de la rue Montmagny, au développement de projets de logement social pour 125 unités;
L’avancement de deux projets de logements sociaux dans les secteurs de Charlesbourg et de Beauport prévoit la construction de 309 unités;

La création d’un groupe de travail pour l’élaboration d’une stratégie sur les maisons de chambres et l’adoption d’un règlement de contrôle intérimaire (RCI) visant à interdire le changement d’usage des bâtiments existants;

La requalification de centres commerciaux par l’ajout d’espaces résidentiels (logements ou résidences privées pour aînés) aux étages supérieurs et dans les stationnements;

L’adoption d’un nouveau règlement interdisant la conversion de logements locatifs en copropriété divise;

Des prises de contact auprès de constructeurs de mini-maisons et de logements accessoires, en plus de l’analyse des modifications réglementaires requises pour la réalisation de logements accessoires;

Le lancement des démarches d’élaboration des visions d’aménagement du secteur Chaudière et du pôle urbain Wilfrid-Hamel–Laurentienne, en plus d’une consultation sur la modification du plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) de densification;

L’identification de terrains et la collaboration avec les groupes de ressources techniques pour initier des projets de logements sociaux.

Anticiper les défis des prochaines années

Le ralentissement économique causé par la pandémie, la proportion croissante de personnes aînées, les nombreux ménages à la recherche d’un logement correspondant à leur capacité financière, l’itinérance, l’intégration des jeunes issus des services de protection de la jeunesse et la rétention des familles à Québec requièrent une offre variée et innovante de logements dans des environnements sains, sécuritaires et durables.

La Ville souhaite offrir une variété de logements pensée en fonction du réseau structurant de transport en commun, des services de proximité et des équipements collectifs. En utilisant la lutte aux changements climatiques comme un levier d’innovation, la Vision de l’habitation 2020-2030 encourage la réalisation de projets résidentiels novateurs sur les plans de l’architecture, du financement, de la mixité et du verdissement.

« La Vision de l’habitation s’inscrit en symbiose avec les outils de planification existants de la Ville de Québec, a annoncé Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme. Elle guidera les projets d’aménagement afin d’optimiser l’occupation du sol, de densifier de façon réfléchie, de mettre en valeur le cadre bâti et de favoriser une architecture de qualité dans tous les quartiers de la ville. »

Réel outil de planification urbaine, la Vision met de l’avant le concept de milieu de vie durable en répondant aux besoins actuels des citoyens sans compromettre ceux des générations futures.

« Pour une personne logée convenablement, l’habitation représente un socle, la base de son épanouissement personnel et social et de son sentiment d’appartenance à une communauté, a ajouté Mme Émilie Villeneuve, membre du comité exécutif responsable du développement social et de l’habitation. Cependant, l’habitation peut devenir un lieu d’instabilité, d’insécurité, d’isolement et d’exclusion pour quiconque éprouve des difficultés à se loger. Les actions mises de l’avant dans la Vision de l’habitation constitueront de puissants leviers pour bâtir une ville inclusive et accessible qui prend en compte les besoins diversifiés des citoyens et leurs parcours résidentiels. »

Plan quinquennal 2020-2025

Afin de mettre en œuvre la Vision de l’habitation, la Ville de Québec a défini les actions des cinq prochaines années. Elle prévoit notamment la création de 5 000 nouveaux logements. Pour y arriver, elle compte :

Réaliser 2 600 nouveaux logements sociaux et abordables

En créant une réserve foncière par la mise en place d’un fonds de 20 M$ sur 5 ans dédié au logement social qui, par un effet de levier, générera des acquisitions de terrains d’une valeur de 50 M$;

En développant des stratégies avec les promoteurs pour inclure des logements sociaux dans certains projets résidentiels privés; En collaborant avec le CIUSSS de la Capitale-Nationale et des organismes du milieu pour soutenir les personnes ayant des besoins particuliers, comme les itinérants et les personnes vivant avec un handicap ou éprouvant des enjeux de santé mentale.

Encourager la création de 2 000 places en résidences privées pour aînés

En exploitant encore mieux le potentiel résidentiel de certains sites, notamment les centres commerciaux par l’ajout d’espaces résidentiels aux étages supérieurs.

Soutenir la réalisation de 400 logements accessoires

En procédant à des modifications réglementaires afin de permettre la construction de mini-maisons et d’annexes résidentielles partout sur le territoire.

Aménager des lieux de rencontre dans tous les quartiers

En dédiant 20 M$ à l’aménagement de 42 places publiques dans les différents quartiers de la ville.

La suite

D’autres informations

Voir aussi : Message d'intérêt public, Urbanisme.

Autres billets récents