Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Coupe d’arbres imminente dans le boisé De Rochebelle

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 juin 2019 Aucun commentaire

Ce petit boisé naturel se situe en zone urbaine derrière l’école secondaire De Rochebelle et près de l’aréna de Sainte-Foy. Je travaille bénévolement à sa protection depuis 2012.

Il s’agit d’un boisé naturel biodiversifié dont il existe des photographies aériennes datant de 1948. Il semble que la terre où se trouve ce boisé ait appartenu, autour de 1667, à Jean Baptiste Morin De Rochebelle. Il pourrait donc être un boisé patrimonial.

Ce boisé semble un échantillon de la flore et des arbres d’origine de Sainte-Foy.
On y retrouve des chênes rouges et des érables à sucre, deux autres types d’érables, des arbres à fleurs blanches et d’autres essences. Il y a de gros arbres et des arbres de différentes générations.

Il se situe au centre d’un quadrilatère, soit l’endroit le plus tranquille d’où l’intérêt d’y aménager un lieu de détente vert du côté nord-ouest

Une pétition, déposée le 6 juillet 2015 au conseil de ville, demandait d’ailleurs de le protéger intégralement ainsi qu’une zone tampon pour lui assurer une certaine croissance et que la zone tampon du côté nord –ouest soit aménagée en lieu de détente vert pour toute la communauté. Messieurs Labeaume et Normand avait promis de le protéger.

Or voilà que la ville nous présente le 8 mai dernier deux modifications au PPU afin d’introduire une zone d’habitation restreinte dans la grande aire d’affectation PEV_ER3 (Parc et espace vert et équipements récréatifs) englobant le dit boisé. Cette grande aire d’affectation se situe dans le secteur de l’aréna de Sainte-Foy. Le terrain du futur immeuble de 12 étages se rendrait jusqu’aux troncs des arbres. Et nous avons appris également que la ville prévoyait faire un autre stationnement pavé, cet été, adjacent au boisé pour les automobilistes qui fréquenteront le futur anneau de glace et le futur marché.

Nous étions surpris d’apprendre cette nouvelle d’autant plus qu’il semblait que ce stationnement empiéterait sur la bordure du boisé et se rendrait jusqu’aux arbres.

J’ai demandé le 22 mai, lors des dernières consultations sur les modifications au PPU, de mettre ce projet sur pause c’est-à-dire de suspendre ces projets et plus particulièrement celui d’un stationnement pavé afin qu’on puisse discuter du pourquoi de cet empiètement sur la bordure du seul boisé du quadrilatère et qu’on puisse trouver une solution acceptable pour le boisé. Le conseil de quartier a demandé aussi la protection du boisé ainsi que Québec Arbres.

Or, à la fin de la semaine dernière, j’ai vu, en marchant dans le boisé, que plusieurs arbres avaient été marqués par des triangles orange et qu’une planchettte en bois indiquait (limite déboisement) presqu’au centre du boisé alors qu’une autre était à la limite des arbres comme si on avait tracé une ligne droite pour le stationnement sans tenir compte de la forme du boisé qui n’est pas rectiligne.

La ville ne nous avait pas informés, lors de la présentation du 8 mai, qu’elle prévoyait couper des arbres dans le boisé. Nous l’avons appris par hasard. Et cette coupe toucherait plusieurs arbres au nord- ouest et le sol lui-même dont la terre est riche. Vers le centre-ouest du boisé, on parle de presque la moitié du boisé dans sa largeur nord-sud.

C’est pourquoi, il faut rapidement empêcher cette coupe d’arbres dans le boisé et faire mettre le projet de stationnement sur pause. Et comme le marquage des arbres de triangles orange est déjà fait, il faut agir vite car cette coupe pourrait se faire dès aujourd’hui. Un stationnement pavé qui pénétrerait dans ce boisé serait un non sens (imaginez la situation !..) d’autant plus qu’il y a suffisamment d’espace à côté pour faire un stationnement en le distançant du boisé et de sa bordure.

Ginette Paquin

Le 6 juin 2019

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Parc.

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *