Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Parc »

Vieux-Québec : les Jardins du Corps-de-Garde dévoilés

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 avril 2019 3 commentaires

Illustrations: Ville de Québec

Maxime Corneau
Radio-Canada

La Ville de Québec a dévoilé aux citoyens les esquisses des futurs Jardins du Corps-de-Garde, un parc qui sera aménagé d’ici deux ans dans le Vieux-Québec au coût de 4,5 millions de dollars sur un terrain laissé vacant depuis des décennies.

Ce terrain est situé en contrebas du parc du Cavalier-du-Moulin entre la rue Saint-Louis et l’avenue Sainte-Geneviève.

La vice-présidente du Comité exécutif de la Ville de Québec, Marie-Josée Savard, explique que ce nouveau parc comprendra des aires de repos, une grande surface gazonnée, des arbres, du mobilier urbain et même un pavillon qui symbolisera une serre antique.

Ces composantes avaient été identifiées et demandées lors de consultations citoyennes l’automne dernier, explique Mme Savard.

Le parc reliera d’ailleurs la rue Saint-Louis et l’avenue Sainte-Geneviève par une traverse piétonnière.

« C’était un souhait des citoyens au moment des consultations, de désenclaver et de pouvoir en profiter davantage », note Marie-Josée Savard.

La Ville prévoit amorcer les travaux de construction d’ici 2020 afin d’inaugurer les jardins en 2021.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Parc.

Une pétition pour conserver le Parc du Hameau et l’espace vert.

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 mars 2019 1 commentaire

Le but de cette pétition est de conserver l’espace vert soit le Parc du Hameau, car il y a un projet de construction d’une résidence pour aînés à cet endroit.

Afin de favoriser un milieu qui prône les saines habitudes de vie, la préservation de ce parc est essentielle. Cet emplacement a fait ses preuves depuis le temps. Il y a divers services offerts et plusieurs utilisateurs dont; les résidents de tous âges, les enfants des garderies, d’un CPE, de l’école Harfang-des-Neiges, du service de garde de l’école, de la Maison des Jeunes et du camp d’été. Jeunes et moins jeunes utilisent cet endroit de façon hebdomadaire, de plus il y a de grands événements comme la course MEC. La population de Stoneham-et-Tewkesbury est en croissance et les besoins des résidents sont grandissants, pour toutes les clientèles il serait préférable de conserver ce lieu pour toutes les activités sportives et culturelles et trouver un autre lieu pour la résidence.

À Stoneham-et-Tewkesbury il y a de la place pour tout le monde, il faut que nos jeunes et nos aînés puissent se côtoyer dans un endroit où nous pourrons conserver nos acquis. Le fait d’utiliser le parc et le boisé pour la construction de ce projet donne un message contradictoire. Cela place les jeunes et les aînés en contradiction.

La suite

Voir aussi : Environnement, Parc.

Îlot Saint-Vincent-de-Paul : Jacques Robitaille conteste l’avis d’expropriation

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 22 janvier 2019 Commentaires fermés sur Îlot Saint-Vincent-de-Paul : Jacques Robitaille conteste l’avis d’expropriation

Radio-Canada
Yannick Bergeron

L’homme d’affaires Jacques Robitaille conteste l’avis d’expropriation déposé par la Ville de Québec, qui veut récupérer le terrain de l’îlot Saint-Vincent-de-Paul.

Dans sa contestation déposée à la Cour supérieure, le promoteur indique ne jamais avoir ménagé ses efforts pour développer l’emplacement dans le respect des règlements.

M. Robitaille affirme que son entreprise a eu, en vain, des discussions avec la Ville pour mener son projet à bien.

« La demanderesse [l’entreprise] a vu sa propriété tomber dans de véritables limbes juridiques », peut-on lire dans la demande de contestation de l’homme d’affaires.

Il se plaint d’avoir dû mettre son projet immobilier sur la glace après l’adoption d’une résolution par le comité exécutif de la Ville, en septembre 2017.

Aucune précision, disent les avocats

Cette résolution ordonnant l’expropriation n’a été suivie d’aucune précision quant aux intentions de la Ville, soulignent les avocats de Robitaille dans le document judiciaire.

« La conduite de la défenderesse […] est inexplicable, et ambiguë et lui cause un préjudice tel qu’elle rend illégale la présente expropriation », allèguent les avocats dans leur requête.

Depuis des années, le promoteur soutient qu’il veut construire à cet endroit un hôtel, des logements et des commerces.

La Ville cherche à récupérer ce terrain de 4720 mètres carrés qui est vacant depuis la démolition de la façade de l’église Saint-Vincent-de-Paul.

L’administration du maire Labeaume a déjà indiqué vouloir y aménager un espace vert, ainsi qu’un lien mécanique pour relier la Basse-Ville à la Haute-Ville.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Parc, Projet - Îlot St-Vincent-de-Paul.

Nouveau bâtiment de services à la Pointe-aux-Lièvres

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 septembre 2018 1 commentaire

Source : Le Carrefour de Québec

La Ville de Québec planifie de remplacer les deux roulottes du site des sports d’hiver de la Pointe-aux-Lièvres. Elles seront remplacées par un bâtiment de services neuf qui répondra à des critères de développement durable.

Le nouveau pavillon d’accueil sera doté d’une salle polyvalente, d’un hall d’accueil qui servira pour l’interprétation des lieux, d’un secteur d’entreposage et de location d’équipement, d’un garage pour les véhicules d’entretien et des services sanitaires. Une terrasse couverte en lien avec la salle polyvalente devra être incluse.

La construction devrait débuter en avril 2020 pour une livraison à la fin novembre 2020. Le budget est de 4 M$, dont 300 000$ sera consacré à l’aménagement paysager.

Article complet

Voir aussi : Arrondissement La Cité - St-Roch, Parc.

Un nouveau parc verra le jour au coeur du Vieux-Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 31 août 2018 7 commentaires

Maxime Corneau
Radio-Canada (Québec)

Après des années de piétinement dans le dossier, la Ville de Québec ira de l’avant avec la création d’un nouveau parc dans le Vieux-Québec sur un terrain vague laissé à l’abandon depuis des années.

Ce terrain est situé en contrebas du parc Cavalier-du-Moulin, dans le Vieux-Québec entre la rue Saint-Louis et l’avenue Sainte-Geneviève.

En 2016, la Ville avait formulé son intention de louer ce terrain de plus de 6000 m2 à son propriétaire, Parcs Canada, afin d’y développer un parc et un jardin communautaire.

La Ville s’est finalement entendue avec les partenaires du dossier, soit Parcs Canada et la Commission de la capitale nationale du Québec, gestionnaire du parc Cavalier-du-Moulin.

Une série de consultations publiques s’amorcera en septembre afin d’entendre les citoyens du secteur sur l’avenir du site qui sera nommé le parc Corps-de-Garde. Les citoyens intéressés devront participer à deux rencontres distinctes, soit le 11 et le 25 septembre à l’hôtel de ville de Québec.

Les citoyens seront invités à « proposer des idées d’aménagement et de programmation du site, tout en tenant compte des éléments patrimoniaux à préserver et à mettre en valeur. »

Le site du parc Corps-de-Garde est effectivement à haute valeur historique. Son voisin, le parc Cavalier-du-Moulin, est un vestige de la fortification française du 17e siècle.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Parc.

Les Plaines interdites aux calèches

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 27 juillet 2018 1 commentaire

Annie Morin
Le Soleil

La Commission des champs de bataille nationaux (CCBN) interdit désormais aux calèches de circuler sur les plaines d’Abraham, car les passages répétés des véhicules hippomobiles creusent des ornières dans la chaussée. La Ville de Québec, qui avait l’habitude de faire les réparations, refuse de s’exécuter avant de faire le compte des interventions à réaliser en terrain fédéral.

La suite

La majorité des cochers de Québec en grève Dominique Lelièvre (Journal de Québec)

Un fondeur paralympique ne peut plus s’entraîner sur les Plaines TVA nouvelles

La fin pour la course l’Éveil des Plaines Jean-Nicolas Patoine (Le Soleil)

Nouveau président à la CCBN Pierre Gingras (Journal de Québec)

Mise à jour (1er août 2018): Fondeur paralympique banni: l’anneau des Plaines finalement ouvert à tous Sophie Côté (Journal de Québec)

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire, Parc, Plaines d’Abraham.

Un nouveau gestionnaire pour la Base de Plein air de Sainte-Foy

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 2 juin 2018 3 commentaires

Bonjour,

Tout tout tou début des travaux pour l’érection du pavillon de la base de plein air de Ste-foy.

André P. Québec

Le projet

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Parc.

Des nouveautés prévues au parc de la chute Montmorency

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 avril 2018 Commentaires fermés sur Des nouveautés prévues au parc de la chute Montmorency

Source : Sophie Côté, Le Journal de Québec, le 17 avril 2018

Une passerelle semi-submersible immersive « unique au monde » permettra aux touristes et résidants de Québec de contempler de très près, à même les embruns, toute la puissance de la chute Montmorency. Le Parc de la Chute-Montmorency aspire dépasser le million de visiteurs annuellement grâce à cet attrait.
«C’est un projet qui frappe l’imaginaire, unique au monde», a souligné le PDG de la Sépaq, John Mackay, qui a annoncé en grande pompe mardi, aux côtés de plusieurs élus, le vaste projet d’aménagement du pied de la chute Montmorency que Le Journal avait révélé en janvier, et qui nécessite des investissements de 14,8 M$ du gouvernement.
Après des années de tergiversations et de projets abandonnés, cette fois semble la bonne. Les appels d’offres seront lancés dès mercredi. La construction doit débuter à l’automne, pour une livraison complète de l’«Expérience Chute» au printemps 2021.

la suite

Une nouvelle vision du Parc de la Chute-Montmorency.

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Parc.

Aménagement du terrain de l’ancien zoo : le dossier piétine

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 avril 2018 3 commentaires

Source : Marc-André Gagnon, Le Journal de Québec, le 10 avril 2018

Le député libéral de Charlesbourg, François Blais, se désole de constater qu’un an et demi après l’ouverture au public des sentiers de l’ancien zoo de Québec, le quart et le cœur du site demeurent inutilisés.
Parmi les réalisations que M. Blais risque de faire valoir en campagne électorale, il y a fort à parier que la réouverture au public du site de l’ancien zoo, même si elle n’est que partielle, se retrouvera en tête de liste. À l’automne 2016, M. Blais, qui était alors ministre responsable de la Capitale-Nationale, avait fièrement annoncé la réhabilitation de 2,3 km de sentiers. Le ministre en avait confié la responsabilité à la Commission de la capitale nationale (CCNQ), qui gère le Parc des Moulins. Il avait du même coup laissé planer la possibilité que cette dernière hérite du reste des installations du zoo.

la suite

Annonce pour l’aménagement des terrains de l’ancien zoo.

Voir aussi : Arrondissement Charlesbourg, Parc.