Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Les 243 intersections touchées par le tramway sous la loupe

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 décembre 2019 18 commentaires

Marie-Pier Bouchard
Radio-Canada

Interdiction de tourner à gauche, virage à gauche dans une seule direction, impossibilité de traverser la plateforme de tramway : la signalisation de 243 intersections de Québec sera modifiée avec la mise en place du nouveau réseau structurant de transport en commun.

Les automobilistes qui circulent le long du tracé devront particulièrement être attentifs aux nouvelles signalisations.

Il sera notamment interdit de tourner à gauche sur l’avenue Saint-Sacrement lorsqu’on circule sur le boulevard Charest, une intersection très achalandée.

Les automobilistes qui souhaitent aller vers le nord seront plutôt redirigés vers la rue Semple et tourneront quelques mètres avant l’avenue Saint-Sacrement.

Bien que les répercussions d’un tel scénario sont encore hypothétiques, un commerçant de céramique s’inquiète.

Coin Charest et St-Sacrement, c’est un des angles les plus passants à Québec. Si on me coupe 50 % de mon trafic, est-ce qu’on va me couper 50 % de mes clients?, se demande Sylvain Ouimet, chez Céramix.

À d’autres endroits, les voitures ne pourront tout simplement pas passer sur la plateforme du tramway ou du trambus pour traverser une artère principale.

Par exemple, il sera impossible de franchir en voiture la rue de la Couronne sur une distance d’environ 500 mètres, mais les piétons pourront le faire. Cette modification va entraîner des changements dans le déplacement des automobilistes qui devront circuler par des rues perpendiculaires.

Ailleurs, les automobilistes pourront parfois franchir la plateforme et traverser l’artère principale, mais ils ne pourront pas tourner à gauche sur certaines rues perpendiculaires.

Sur le boulevard René-Lévesque, par exemple, les véhicules ne pourront pas tourner à gauche sur la rue de Bougainville, en tout temps. Cette interdiction est déjà en vigueur uniquement aux heures de pointe.

La suite

Un document qui présente les intersections croisées par l’axe du tramway et du trambus par secteur

Toute la documentation

Voir aussi : Projet - Tramway.


18 commentaires

  1. michel

    6 décembre 2019 à 13 h 32

    On peut-tu avoir la liste des 243 intersections qui vont être touchées ?
    Le maire a beau hausser les épaules pour minimiser les impacts que cela va entraîner, le fait est que les changements dans le déplacement des automobilistes va avoir pour conséquence d’augmenter la circulation dans des rues résidentielles qui étaient jusque-là plus tranquilles.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

      6 décembre 2019 à 14 h 44

      Avez-vous eu le temps de consulter le document qui présenterait les intersections en question ?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • michel

        6 décembre 2019 à 15 h 01

        Je n’avais pas vu qu’un lien avait été ajouté. Je consulte le document. Merci !
        PS: Les personnes qui habitent tout près d’un des deux axes (trambus, tramway) auraient intérêt selon moi à y porter attention…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Che

      6 décembre 2019 à 16 h 43

      « le fait est que les changements dans le déplacement des automobilistes va avoir pour conséquence d’augmenter la circulation dans des rues résidentielles qui étaient jusque-là plus tranquilles. »

      Selon ce que je vois sur les plans, ça va être le contraire. Les virages à partir de, et vers les rues résidentielles vont être restreints. Les axes du tramway/trambus (Laurier, René-Levesque, Charest) vont avoir la priorité. Circuler dans l’axe du Tramway va donc être plus rapide. Donc moins de gens qui prennent des « raccourcis ».

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • michel

        6 décembre 2019 à 17 h 53

        Il y a des intersections où le virage à gauche sera interdit. Les automobilistes qui voudront accéder ou quitter l’axe du tramway en tournant à gauche n’auront pas le choix que d’emprunter une autre rue où cela sera permis; augmentant par le fait même le trafic sur celle-ci.
        Les seuls résidents dont on peut être sûr qu’ils auront un répit seront ceux qui habitent sur une rue résidentielle dont l’intersection avec l’axe, située tout près de leur domicile, ne permettra pas de virer à gauche. Pour tous les autres, ça reste à voir.
        Espérons qu’il n’y aura pas d’intersection formée de deux boulevards très achalandés où les 4 virages à gauche seront interdits. Autrement, ça va être l’enfer pour les gens qui habitent dans les environs.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. Che

    6 décembre 2019 à 16 h 56

    Avant qu’on crie à la guerre à l’automobile, il faut voir que les changements proposés visent à donner la priorité aux axes sur lesquels circulent le tramway et trambus. Ceci, combiné au fait qu’il y peu de voies retranchées pour les automobilistes, va probablement améliorer le traffic qui circulent sur les axes principaux (au détriment des axes secondaires).

    Pour faire un parallèle, une autoroute est conçue pour limiter les accès aux rues secondaires et de concentrer les virages dans des entrées/sorties prévues à cette fin. Résultat : une meilleure fluidité.

    Pour ce qui est de l’effet sur les commerces (particulièrement de l’exemple de Céramix donné dans l’article), je doute qu’il va avoir des impacts négatifs. Les gens peuvent toujours s’y rendre en auto, et le commerce sera toujours aussi visible. Il sera probablement encore plus visible avec la présence du trambus. Les gens peuvent toujours s’y rendre en auto pour y magasiner. Il faut seulement prévoir une signalisation adéquate afin de bien diriger les clients.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. dédé

    6 décembre 2019 à 17 h 52

    Il s’agit d’une annexe. Est-ce que tout le document est disponible ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. dédé

    7 décembre 2019 à 07 h 32

    Il y a un problème avec l’intersection tramway-Versant Nord sur la carte. Le chemin de fer sera franchi comment par le tramway ? Il n’est pas indiqué qu’il sera souterrain dans ce secteur. Est-ce le CN qui devra s’occuper de ça ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      7 décembre 2019 à 09 h 58

      Voici un extrait d’un article du Jourrnal de Québec

      « Concrètement, un pont d’étagement sera construit pour prolonger la rue Mendel, entre le boulevard de la Chaudière et le boulevard du Versant-Nord, et pour permettre le passage du tramway. Cette portion du projet sera bel et bien financée à même le budget du projet de Réseau structurant. »

      [ Tramway: une partie du prolongement de la rue Mendel sera payée par la Ville – Taïeb Moalla Mercredi, 27 novembre 2019 16:43 MISE À JOUR Mercredi, 27 novembre 2019 16:43 ]

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  5. Insider

    7 décembre 2019 à 10 h 17

    @ dédé
    De rien. J’ai simplement fait cette recherche dans Google « tramway québec du versant nord » et c’était le 2e résultat dans la liste.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Jean-François Gosselin Utilisateur de Québec Urbain

    7 décembre 2019 à 11 h 04

    C’est un document vraiment intéressant, mais il faut quand même déduire que toutes les intersections qui ne sont pas présentées seront fermées (donc virage à droite obligatoire). De plus, je trouve leurs symboles pas toujours clairs (ou c’est moi qui ne comprends pas). Par exemple, serait-il possible de tourner à gauche à l’intersection R-Bourassa/Laurier vers l’est sur Laurier?
    Autrement, je trouve que l’effet sera moins lourd en haute-ville qu’en basse-ville. En effet, dans l’axe est-ouest, les automobilistes peuvent se rabattre sur Grande-Allée ou le chemin Ste-Foy, mais en basse-ville, le seul vrai axe est-ouest, c’est Charest. Toutes les rues ou presque y convergent. J’ai l’impression que c’est là que l’effet sera le pire avec la circulation de transit sur les rues résidentielles (Hermine et Bagot dans St-Sauveur par exemple). D’ailleurs je ne comprends pas le drame de cette semaine concernant St-Sacrement, les virages y s’ont permis dans les deux directions selon la documentation… De fait, c’est plutôt l’absence de virage à gauche entre Vincent-Massey et Jean-Lesage qui est plutôt inquiétante pour les résidents…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Che

      7 décembre 2019 à 11 h 35

      Tous les « carrés » sur le plan représentent des intersections ouvertes. Donc, j’en comprend qu’il sera possible de faire un virage à gauche sur Laurier à partie de R.-Bourassa.

      Les intersections où il n’y a pas de « carré » ne permetteront pas de passer la plateforme.

      Effectivement, les secteurs St-Sauveur et St-Roch sont passablement enclavés dans le plan actuel. En effet, il est impossible d’effectuer un virage à gauche sur Charest, de la rue Vincent-Massey jusqu’à la rue de la Couronne (même là c’est pas clair).

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Jeff M

      7 décembre 2019 à 14 h 32

      Moi aussi je ne trouve pas ça toujours clair. je comprend moi aussi que toutes les intersections sans symboles sont fermés.
      Si c’est bien ce que je pense, ils ont choisi de sécuriser la plate-forme au maximum, de minimiser les points de conflits avec le trafic environnant.
      Quel sera l’effet sur la circulation? Ça va certainement la redistribuer. On peut penser que le recours aux voies secondaires sera plus important.
      On peut penser aussi que ça va fluidifier le trafic sur les boulevards qui ont la plate forme au centre, puisque justement on a détourné du trafic sur le réseau secondaire. Et qui plus est, on élimine des virages à gauche, qui sont les plus nuisibles à l’artère.
      Mieux? Pire? Je préfère dire pour l’instant que ce sera juste différent.
      On va avoir une population riveraine qui va se plaindre se ces changements, ça c’est sûr. Mais bon, je considère qu’une ville ça se métamorphose avec le temps et que ça trouve constamment un nouvel équilibre.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

        7 décembre 2019 à 16 h 26

        J’ai assisté à des conférences de gens venant de Bordeaux et qui nous ont raconté l’expérience du tramway chez eux. Ce sera évidemment un passage très difficile où la communication avec les citoyens sera cruciale. En passant, le budget du service des communications de la Ville de Québec dépasse 7 millions. Ajoutez le dossier du réseau de transport structurant.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  7. Jean-François Gosselin Utilisateur de Québec Urbain

    8 décembre 2019 à 16 h 39

    Après avoir longuement lu toute la documentation, on voit vraiment certains impacts, qui, je crois, n’étaient pas nécessairement pris en compte dans la phase de préparation du projet. Surtout pour ce qui est de St-Roch, je suis d’avis que la prolongation du tunnel entre le jardin Jean-Paul-L’Allier et le pôle d’échange St-Roch serait une option extrêmement intéressante pour éviter la sursaturation de la rue de la Couronne et Prince-Édouard, comme indiqué dans le document.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *