Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


QS accuse la CAQ de vouloir « couler le projet de tramway »

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 août 2020 24 commentaires

Audrey Paris
Radio-Canada

Québec solidaire (QS) ne comprend pas pourquoi la Ville de Québec doit faire des économies pour son projet de tramway, alors que d’autres projets d’infrastructures au Québec reçoivent des sommes plus élevées. Deux députés de Québec veulent un engagement ferme de la part du gouvernement en faveur du transport en commun.

Dans une lettre publiée jeudi matin, Sol Zanetti et Catherine Dorion reviennent sur le contrat de 1,142 milliard de dollars alloué récemment pour la réfection du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, à Montréal. Un projet autoroutier qui, au départ, devait plutôt se restreindre à un investissement conjoint de plus 500 millions de dollars des gouvernements provincial et fédéral.

Pendant ce temps, font-ils remarquer, devant un manque à gagner de 700 millions de dollars, la Ville de Québec décide de couper dans son projet de réseau structurant de transport en commun. En transport collectif, quand ça coûte plus cher que la première estimation, on ampute. Deux poids, deux mesures, écrivent-ils.

« Plutôt que de s’assurer d’avoir des soumissions compétitives et réalistes, plutôt que de verser un sou de plus pour ce projet essentiel, la Coalition avenir Québec (CAQ) préfère couper dans le projet qui avait été annoncé à la population et renier en partie son engagement », poursuivent les deux députés.

Québec solidaire croit également que le premier ministre Legault s’en lave les mains du projet de la capitale. François Legault était prêt à construire le 3e lien à n’importe quel prix; aujourd’hui, le même François Legault ne veut pas s’asseoir avec ses partenaires pour boucler un financement adéquat pour le réseau structurant de Québec. Un premier ministre qui voudrait couler le projet ne s’y prendrait pas mieux.

Les deux députés envoient aussi un message aux députés caquistes de la région, qui ne sont pas partisans du projet, préférant laisser les banlieues de la ville dépendantes de ce qui est encore souvent leur seule option : le tout à l’auto.

La suite

Tramway: Québec solidaire…ordinaire Opinions (Le Soleil). Un extrait: Pas un instant vous ne remettez en question le projet présenté. Se pourrait-il que le manque d’expertise de la Ville soit en cause non seulement dans la mauvaise estimation des coûts, mais aussi dans la piètre qualité du projet de tramway lui-même? Projet dont nous avons découvert la «véritable» nature grâce aux consultations menées par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). Que M. Labeaume, dans son empressement à obtenir du financement, ait émis le souhait de sauter cette étape, voilà quelques mois, n’éveille chez vous aucun soupçon?

Voir aussi : Projet - Tramway.


24 commentaires

  1. JpDuval

    13 août 2020 à 11 h 29

    « Québec Solidaire (QS) ne comprend pas pourquoi la Ville de Québec doit faire des économies pour son projet de tramway, alors que d’autres projets d’infrastructures au Québec reçoivent des sommes plus élevées.  »

    Dans la vie il y a un ordre des priorités….Maintenir en place des infrastrucures vieillissantes vient avant la construction de nouvelles installations.

    On doit refaire la couverture de la maison avant de songer à repeindre la chambre de bain!!!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • paradiso Utilisateur de Québec Urbain

      13 août 2020 à 15 h 07

      «Maintenir en place des infrastructures vieillissantes vient avant la construction de nouvelles installations».

      Les boulevards Laurier, Quatre-Bourgeois et certains viaducs sont pratiquement en fin de vie utile, ayant été construits à la fin des années 1950, début 1960 – au même titre que la route de l’Église qui a dû être refaite récemment. À l’horizon 2030, ces axes auront 70 ans, leur réfection est inévitable.

      Le tramway vient régler un peut tout ça de manière indirecte.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Jeff M

      13 août 2020 à 22 h 06

      Vouloir descendre QS en parlant d’entretien plus prioritaire ailleurs alors que la CAQ a toujours foncé tête baissée sur le 3e lien dont on ne connaît toujours pas le vrai coût…
      C’est fou à quel point le branding politique de « la CAQ sont bons en économie » et « QS sont des rêveurs » c’est de la bullshit.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Insider

    13 août 2020 à 11 h 48

    Et à Montréal on refait la couverture? L’infrastructure routière est en bon état là-bas?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      13 août 2020 à 11 h 51

      Pour alimenter votre réflexion. ;-)

      « Notre gouvernement pose un geste responsable aujourd’hui », a-t-il déclaré. L’initiative gouvernementale fait suite à l’ajout il y a quelques semaines de 2,9 milliards de dollars en projets aux 11 milliards déjà inscrits au Programme québécois des infrastructures (PQI) pour l’année financière 2020-2021. Le gouvernement estime que ce stimulus générerait des retombées économiques de 2,3 milliards de dollars.

      Le projet de loi contient une longue liste de projets qui favoriseraient la relance économique un peu partout au Québec, comme la construction de Maisons des aînés, de CHSLD, d’hôpitaux, d’écoles primaires ou secondaires, de réfection de routes et de projets de transports en commun. À Montréal, *** le prolongement du Réseau électrique métropolitain de transport collectif (REM) en fait partie tout comme le prolongement de la ligne bleue du Métro *** et la reconstruction du pont Honoré-Mercier.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Roger

      13 août 2020 à 13 h 27

      Parce qu’à Montréal, les problèmes ne sont pas ceux de Québec.

      Les investissements en infrastructure à Montréal serviront à desservir des quartiers où le TEC est déficient, voir absent. Trains de banlieues, nouvelles lignes de métro, …

      À Québec, ce qu’on veut faire, c’est de remplacer la 801 par un joujou. Cela ne servira qu’à ceux qui sont DÉJÀ desservis par le TEC. D’autant plus qu’on vient de couper l’attrait « structurant » de ce projet de bouette qui était le réseau de trambus. ÇA, ça aurait pû mieux desservir les quartiers n’ayant pas accès au TEC.

      La comparaison entre Montréal et Québec est vraiment boîteuse.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Julien

        13 août 2020 à 13 h 34

        Vous n’avez pas entendu parler du REM?

        Il utilise en bonne partie les voies qui étaient utilisées par le train de banlieue. Donc, bonifier le service existant. Le but est d’en bonifier la fréquence et la capacité. Ça ne vous fait pas penser au projet de Québec?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        13 août 2020 à 13 h 46

        Combien de fois ai-je expliqué que ça va libérer des ressources pour bonifier le service ailleurs? Les véhicules utlisées pour le parcours 801 seront détruits le jour de la msie en exploitation du tramway? Les chauffeurs qui étaient assignés sur le parcours 801 seront congédiés?

        Pour ce qui est de vos commentaires concernant Montréal vous faites la preuve que vous ne savez pas ce qu’Il y aura comme projets à Montréal. Les extraits que j’ai cité ne sont qu’une clip pour les médias. Quand on prend la peine de faire ses devoirs on peut compredre qu’il s’agira d’amélioration ( « upgrade » ) de service existant pour certains projets. Mais bon ça fait longtemps que j’ai perdu espoir que vous changiez d’opinion à ce sujet.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • paradiso Utilisateur de Québec Urbain

        13 août 2020 à 15 h 00

        «À Québec, ce qu’on veut faire, c’est de remplacer la 801 par un joujou. Cela ne servira qu’à ceux qui sont DÉJÀ desservis par le TEC.»

        Pas tout à fait d’accord.

        Le tramway offre une desserte actuellement inexistante dans le secteur Le Gendre. Il offre une nouvelle connectivité nord-sud à la pointe de Sainte-Foy. Il règle le problème du chargement et déchargement très longs dans le secteur des centres commerciaux et de l’université.

        Le Trambus offrait pour sa part un lien direct et intelligible dans l’axe Beauport – St-Roch – Université. Mais c’est justement cette partie qui vient de sauter à cause du plafond budgétaire.

        Bien content que les députés QS soient sortis de leur léthargie pandémique sur ce dossier.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Roger

        14 août 2020 à 11 h 02

        J’habite St-Roch. Avec le tramway, je vais perdre 2 stations de Métrobus et ça va me prendre plus de temps pour me rendre à l’Université Laval. De plus, l’accès à la Colline Parlementaire va être de beaucoup compliqué. Avec le tramway, je PERDS en avantages et en utilité. J’ai entendu parler du REM mais dans mon cas, la comparaison ne s’applique pas car ça ne bonifie en rien mon quotidien.

        Libérer des ressources? Ok. Mais il ne faut pas oublier que la partie trambus vient d’être retirée. Alors, à un coût de 3 milliards on va n’avoir qu’un tramway et on va réaliser les projets de périphéries à part? dans quelques années? C’est de prendre les citoyens pour des épais. C’est comme dire que l’amphithéatre a respecté son budget, mais qu’on a retiré de l’enveloppe le coût des stationnements, des bretelles d’accès et de la reconfiguraton des routes.

        Je suis particulièrement critique que le tramway mène à des places douteuses comme Le Gendre, où la densifcation en 2037 ne sera même pas équivalente à ce qu’on a DÉJÀ dans différents secteurs. Ministère du Revenus et autres, Quartier Mosaique, qui verra un ajout de 6500 nouvelles portes, tout ce beau monde là va continuer à se déplacer en auto.

        @Insider, votre perte d’espoir est facile. Je crois avoir de bons arguements, les vôtres aussi, mais je ne les partage pas. Il est facile de dénigrer les gens qui ne pensent pas comme vous. Je suis quelqu’un d’intelligent et si personne n’a été capable de me faire changer d’idées, c’est que je considère qu’il y a toujours un problème avec ce projet broche à foin qu’est le tramway. Les feuilles sont vertes à cause de la chlorophylle, c’est un fait indéniable. Que le tramway est le projet dont Québec a besoin, pas sûr.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        15 août 2020 à 08 h 17

        « J’habite St-Roch. Avec le tramway, je vais perdre 2 stations de Métrobus et ça va me prendre plus de temps pour me rendre à l’Université Laval. »

        Vous déformez mes propos. Il ne s’agit pas de nécessité du tramway. Pas non plus que les feuilles ne seraient pas vertes,

        Je vous écris qu’on ne peut se plaindre de perdre des stations et en même temps reprocher un manque de vitesse.

        C’est connu dans le milieu des personnes qui font de l’exploitation en transport urbain. Je vous demande pas me croire mais cependant si vous questionnez des personnes qui ont de l’expérience en planification de service de TEC vous obtiendrez une réponse comme la mienne. La solution? Persister?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        15 août 2020 à 08 h 21

        « Je suis particulièrement critique que le tramway mène à des places douteuses comme Le Gendre, où la densifcation en 2037 ne sera même pas équivalente à ce qu’on a DÉJÀ dans différents secteurs. Ministère du Revenus et autres, Quartier Mosaique, qui verra un ajout de 6500 nouvelles portes, tout ce beau monde là va continuer à se déplacer en auto. »

        Le Centre d’entretien vous l’auriez placé où? N’oubliez pas qu’il y a plusieurs aspects à considérer. Le site de Le Gendre en tant que tel ne me plaît pas mais par contre il y a des contraintes dans ce genre de projet d’infrastructure qui rendent certaines parties moins « sexy ».

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        15 août 2020 à 08 h 45

        @ Paradiso

        « Le Trambus offrait pour sa part un lien direct et intelligible dans l’axe Beauport – St-Roch – Université. Mais c’est justement cette partie qui vient de sauter à cause du plafond budgétaire. »

        Vous avez écrit les mots magiques c.-à-d. « St-Roch-Université » car on dirait bien que la rigidité de la position ne tient qu’à ça. Comme un service de TEC n’est pas au service d’une seule personne il y aura toujours des insatisfaits.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. michel

    13 août 2020 à 14 h 18

    Après la Commission Charbonneau, je me serais attendu à ce que tous les payeurs de taxes demandent : « Pourquoi y a-t-il explosion des coûts pour des projets de transport en commun au Québec? »

    Mais ce genre de question n’intéresse pas la gauche radicale. Chaque dollar investi dans les transports en commun est pleinement justifié selon elle; et chaque dollar investi dans le réseau routier ne l’est tout simplement pas. C’est aussi simple que cela.

    Pour la gauche radicale, il ne faut surtout pas se demander pourquoi il en coûte 750 M$/km pour la ligne bleue à Montréal, alors que cela revient souvent 3 à 4 fois moins cher en Europe. À la limite, même si la ligne bleue nous coûterait 1 à 2 G$/km, faudrait fermer sa gueule et sortir le chéquier.

    Et pas question non plus pour elle de se questionner pour savoir si cela vaudrait la peine d’investir dans un pont, un tunnel ou une autoroute. C’est NON!!!! Les ponts peuvent bien être en fin de vie utile et s’écrouler, les tunnels nous tomber dessus (comme Hyppolite-Lafontaine à Montréal…), et les autoroutes être dangereuses ou inexistantes pour les gens des régions isolées, elle n’en a rien à foutre.

    Si le tramway à Québec coûte 700 millions de plus que prévu, la gauche radicale ne cherchera pas à savoir pourquoi. Elle va plutôt exiger que le provincial allonge les dollars manquants en disant que cela a déjà été fait par le passé pour d’autres projets de transport en commun.

    Pendant ce temps, les gens fiscalement responsables et qui veulent vraiment le bien commun (ces gens ne votent pas pour Québec Solidaire en passant) vont se dire : « Okay, comme il semble clair que la CAQ n’allongera pas un dollar de plus, qu’est-ce qu’on peut faire de mieux à Québec comme réseau structurant avec les 3,3 G$ dont on dispose? »

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      13 août 2020 à 14 h 47

      Bon, bon, bon. Je n’ai pas voté pour QS et avec les 2 élus à Québec je craint de devoir m’abstenir de le faire pour un sacré bout de temps. toutefois j’éviterais de laisser entendre qu’il n’y a que les radicaux et les bons pères de familles responsables? Entre les duex il y a toute une nuance de tons de gris.

      Le hic c’est que dans 5 ans on sera encore en train de se demander « qu’est-ce qu’on peut faire de mieux à Québec comme réseau structurant avec les 3,3 G$ dont on dispose? ».

      Selon vous les 3.3 G $ seront encore là dans 10 ans?

      Pour le 3e lien, on mettra autant d’années à essayer d’améliorer le projet, car les citoyens « responsables » (sic) qui ont voté pour la CAQ appuyaient une première pelletée de terre pendant le 1er mandat de notre bon gouvernement n’est-ce pas? ;-)

      Nous n’en sommes plus à une contraction près. ;-)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    13 août 2020 à 15 h 01

    Je ne crois pas que la CAQ veut couler le tramway(on va arrêter de dire transport structurant) je pense qu’il était temps de cesser la complaisance afin d’éviter les colères.insultes.dénigrement et autres de Régis et de poser des questions

    On est parti d’un projet presque inspirant (faut reculer un peu sur QU mais j’étais pour comme 78% de la population) à un tramway mal foutu

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • paradiso Utilisateur de Québec Urbain

      13 août 2020 à 15 h 11

      D’accord, ce n’est plus un projet structurant.

      C’est rendu un projet de tramway auquel il manque une station importante (Grand-Théâtre) et un accès important (Place d’Youville), mais qui reste la dorsale d’un éventuel réseau structurant.

      Raison pour laquelle je me range derrière QS ici, contrairement à mes habitudes. Think big, s’tie.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • JpDuval

        13 août 2020 à 16 h 58

        Il faudrait comprendre que les deux députés adeptes du socialisme-pastoral prennent le micro pour tenter de se faire du capital politique.

        Lors des derniers sondages QS a découvert que ces deux comtés allaient changer de mains !!!

        Leur stratégie est de créer un mécontentement en jouant la carte de la vieille rivalité Québec-Montréal. Cela peut se résumer par: Montréal aura de quoi et Québec n’aura rien !!!

        Ils espèrent créer de la grogne qui se traduira par du capital politique.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. michel

    13 août 2020 à 17 h 14

    Comment perdre le peu de crédibilité qu’il nous reste lorsqu’on est un député de Québec Solidaire?

    1) On tient un point de presse dans lequel on affirme se battre depuis plus d’une décennie « contre la culture des dépassements de coûts » pour ensuite se plaindre (dans ce même point de presse!) du « deux poids deux mesures »…

    2) On tient un point de presse dans lequel on affirme que « François Legault était prêt à construire le 3e lien à n’importe quel prix » alors qu’il n’a jamais affirmé cela…

    3) On tient un point de presse dans lequel on affirme que « des projets comme le tramway de Québec seront nos meilleurs alliés pour lutter contre l’urgence climatique » alors que le tracé actuel va se rendre très loin en périphérie ouest, là où il n’y a actuellement qu’un Ikea, un Décathlon, et un boisé qu’il faudra abattre partiellement…

    4) On tient un point de presse dans lequel on affirme que « la CAQ préfère couper dans le projet qui avait été annoncé à la population et renier en partie son engagement » alors que la CAQ a toujours dit que sa contribution financière allait être de 1,8 G$ et qu’elle laissait la ville faire ses propres choix…

    5) On tient un point de presse dans lequel on affirme que le gouvernement actuel « n’a jamais vraiment cru à l’idée de doter Québec d’un réseau de transport digne de toute grande ville nord-américaine » alors qu’il a déjà débloqué d’importantes sommes d’argent…

    6) On tient un point de presse dans lequel on affirme que « les députés caquistes de la région ne sont pas des partisans du projet, préférant laisser les banlieues de la ville dépendantes de ce qui est encore souvent leur seule option : le tout à l’auto » alors qu’on les a souvent entendu exiger que les banlieues soient desservies par le réseau structurant pour appuyer le projet…

    Source : Tramway: la CAQ à côté de la traque Le Soleil, 13 août 2020

    Je vais leur rafraîchir la mémoire à ces deux députés caquistes. Voici 7 faits importants :

    1) Le maire de Québec a souvent répété publiquement que la ville connaissait les chiffres.
    2) La première estimation officielle pour le tramway était de 2,3 G$.
    3) L’estimation officielle pour le tramway est maintenant de 3 G$.
    4) Le tramway de Québec s’annonce pour être un des plus cher au monde.
    5) La ville nous a dit que le tracé pourrait être réduit dans Charlesbourg, là où il y a déjà du monde, s’il s’avérait qu’il coûte encore plus cher que prévu.
    6) La CAQ ne nous a pas encore fourni d’estimation officielle des coûts pour le 3e lien.
    7) La CAQ nous a dit que le 3e lien allait comprendre des voies réservées pour le transport en commun.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. « Le » lecteur assidu

    13 août 2020 à 19 h 26

    ❇️ À Michel 13-08-2020 17 h 14

    – Je ne peux que souscrire sans réserve aucune à ce commentaire.👍

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. JpDuval

    14 août 2020 à 11 h 41

    Jai quelques difficultés à suivre les gens qui défendent ce projet….N’ont-ils rien appris de l’épopée du centre Vidéotron?

    Rappel des évènements…..

    Ça nous le prenait…..Québec était mûr pour un nouvel amphithéâtre sportif et on rêvait à un retour du sport professionnel. Le maire s’est emballé pour ce projet. Et des études cherchaient à démontrer que ce projet était nécessaire et viable pour la ville. Des gens doutaient de la viabilité mais ils se faisaient répondre: vous croyez encore que Québec est un village et vous pensez « petit »

    Aujourd’hui on découvre que ce centre n’a pas attiré les évènements et qu’il est incapable de faire ses frais. Pour donner un semblant de vie. on a même déplacer à grands frais le marché du Vieux-Port ( qui fonctionnait très bien) pour le relocaliser à ses côtés.

    Tout ceci à de quoi rendre suspicieux en ce qui concerne les promesses de la municipalité que le tramway ne deviendra pas un gouffre financier.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      14 août 2020 à 12 h 41

      Comparons des pommes avec des pommes.

      Parier que la LNH va accorder un club et que le prix sera raisonnable c’est comparable à un investissement en TEC?

      Le modèle d’affaires pour le projet de Réseau Structurant est identique à celui du Centre Vidéotron?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • michel

      14 août 2020 à 14 h 18

      On se souviendra aussi que l’amphithéâtre nous avait été vendu comme une sorte de préalable pour le retour éventuel d’une équipe de hockey.
      Maintenant, si on applique la même logique au tramway et que l’achalandage n’est pas au rendez-vous avant plusieurs années, eh bien, ça sera comme d’avoir placé le mauvais tuyau au mauvais endroit.

      Lorsqu’il défendait le SRB, le maire Labeaume disait aux partisans du tramway de l’époque que celui-ci serait surcapacitaire jusqu’à au moins 2041; et que même après, il pourrait toujours nous être inutile vu l’avancement probable des technologies au niveau des bus.

      Bien hâte de lire les conclusions de la prochaine étude d’achalandage…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *