Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Pas de troisième lien avant 7 ans

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 4 décembre 2017 15 commentaires

Gabriel Béland
La Presse

(Québec) Dix jours après les déclarations de Philippe Couillard sur la « logique insoutenable de toujours plus de routes pour plus de voitures », son gouvernement réitère son appui au projet de nouveau lien routier entre Québec et Lévis.

« C’est clair qu’il y a une volonté gouvernementale, on croit qu’un troisième lien est utile pour relier Québec et Lévis », a lancé lundi matin Véronyque Tremblay, ministre déléguée aux Transports.

Le gouvernement a annoncé lundi avoir franchi une étape de plus vers la réalisation d’un troisième lien, projet qui divise la région de la Capitale-Nationale. Le maire de Québec, Régis Labeaume, présent lors de l’annonce, n’a d’ailleurs pas caché ses réserves. (…)

Ses conclusions seront remises au gouvernement du Québec en 2020. Celui-ci décidera ensuite de mettre en oeuvre ou non les recommandations. (…)

C’est à Québec que les travailleurs utilisent le plus la voiture pour se rendre au travail, selon le recensement de 2016. Seuls 11,1 % de la population active de la grande région de Québec utilise les transports en commun pour se rendre au travail. C’est beaucoup moins qu’à Montréal (22,3 %), Toronto (24,3 %) ou Ottawa-Gatineau (18,3 %).

La suite

Troisième lien: trois «familles de solutions» Annie Morin (Le Soleil). Un extrait: « Les solutions explorées dans l’étude d’opportunité sur un nouveau lien entre Québec et Lévis ne nécessiteront pas toutes du béton et de l’asphalte. Les consultants du ministère des Transports du Québec devront proposer des moyens de mieux utiliser les ponts, le transport en commun et les réseaux ferroviaire et maritime pour améliorer la circulation entre les deux rives. La technologie est aussi appelée à la rescousse.« 

La folle idée du troisième lien Québec-Lévis Valérie Borde (L’Actualité)

Voir aussi : Transport, Transport en commun.


15 commentaires

  1. Antoine

    4 décembre 2017 à 15 h 55

    Misère, encore des efforts pour gagner des votes…décidement j’ai l’impression d’ëtre dans les années 70…

    – on élargira les autoroutes pour alimenter mieux les banlieux
    – on vide le centre ville de Québec ( le vrai centre ville )
    – on construit une tour en pensant que ca va mettre Québec sur la map… ( euh y a pas un cave qui va venir ici pour la voir sauf les urbanistes des autres pays qui viendront voir nos erreurs )
    – on va construire un 3 ponts pour mieux alimenter les banlieux des autres villes, alors que les deux ponts sont à peine utilisés en dehors des 45 minutes de pointes le matin et le soir
    – on ne sait même pas ce qu’est un vrai réseau de transport urbain
    – on veut un monorail ( parcqu’à Walt Disney qui vient d’ouvrir il y en a un ) au lieu des dernières techonologies…

    Ca c’est Québec, Québec du peuple dirigé par ses radios et ses élus qui vivent dans le passé

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Francis L

    4 décembre 2017 à 16 h 03

    J’ai été pas mal critique du maire Labeaume par le passé, mais cette fois je suis content de lui. Content car il prend la position la plus raisonnable : laisser la porte à peine entre-ouverte à ce projet. On comprendra que comme politicien, il ne peut pas non plus se mettre à dos trop d’électeurs.

    Alors on fera l’étude, pendant ce temps les esprits se calmeront, et la conclusion dans quelques années ont la connaît déjà : ce projet n’a aucun intérêt pour Québec.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Gengis

    4 décembre 2017 à 23 h 15

    C’est bien simple, y’en a pas des transports en commun sérieux à Québec, voilà pourquoi les gens ne s’en servent pas.

    Le troisième lien, un tunnel, ça serait bien mais ce n’est pas du tout la priorité comparativement au métro ou au Tramway de Québec!

    On en a assez d’attendre comme ça, retournons dès maintenant aux planches à dessin! Ainsi qu’aux planches à dessein.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Joe B.

    5 décembre 2017 à 15 h 42

    Avant j’étais pour le 3è lien. Maintenant non. Voici la seule et unique raison:

    https://www.popsci.com/cars/article/2011-07/smartening-car#page-2

    Les voitures intélligentes. Point final. Il n’y aura plus de mauvais conducteurs et de fausses manoeuvres. Il n’y aura plus de trafic. Il n’y aura plus de pollution émise par les voitures.

    Avec cela, nous n’aurons plus besoin de 3è lien tout comme nous n’aurons pas besoin de système de transport en commun hyper élaboré et coûteux.

    L’avenir est à nos portes….d’ici peu!

    Joe B.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      5 décembre 2017 à 20 h 36

      « tout comme nous n’aurons pas besoin de système de transport en commun hyper élaboré et coûteux. »

      Ce n’est pourtant pas ce que des spécialistes invités au Sommet international sur la mobilité urbaine ont dit.

      C’est illusoire de croire qu’un seul mode de transport sera la panacée. Ça prendra plusieurs modes intégrés permettant de passer d’un mode à l’autre en complémentarité de façon conviviale.

      Si l’on est encore en mode solo dans une voiture intelligente, en quoi ça va diminuer la congestion? La capacité d’un mode porte à porte est loin d’atteindre celle du TEC.

      Qu’avez-vous de concret comme argument sur ce sujet pour contredire ces spécialistes comme entre autres Jarret Walker?

      Je ne demande qu’à être convaincu, par contre ça va prendre un peu plus de substance dans l’argumentaire. ;-)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Joe B.

        5 décembre 2017 à 23 h 24

        Bonsoir à vous,

        Merci de votre ouverture. En fait, il est très difficile de prévoir l’avenir! Alors je crois que mon opinion, tout comme celle de M. Walker, ne pourront se confirmer qu’avec le temps.

        Mais mon principe est simple. Et de nombreux vidéos l’illustrent bien. Mais en voici l’idée générale:

        1) https://m.youtube.com/watch?v=8ivycTcNvJQ

        En gros, ce qui cause les bouchons, c’est les comportements humains. Distractions, fausses manœuvres, manque d’expérience, etc. L’humain n’est pas optimal pour conduire une voiture et son temps de réaction et la différence de comportement entre chaque conducteur fait en sorte que ça commence a ralentir lorsque la chaussée n’est utilisée qu’à 33% de sa capacité ( je ne trouve plus le lien pour ce fameux 33%).

        Lorsque les voitures adopteront les comportements optimaux, il n’y aura plus de bouchons puisque toutes le soir voitures seront synchronisées et l’espace routier sera utilisé de façon optimale. Conduire une voiture sera considéré un sport extrême ..!!

        Pour le transport en commun, je ne dis pas qu’il n’en faut pas puisque ces mêmes transports intégrés à la circulation seront « intelligents » aussi. La seule chose, c’est qu’en regardant le RTC et ses 220 millions de budget annuel pour son fonctionnement, on est loin d’un service qualité/prix!

        Et il est clair que le 3ème lien ne servira strictement à rien lors de son inauguration dans 12-15-20 ans.

        À lire aussi: https://www.google.ca/amp/www.zdnet.com/google-amp/article/could-driverless-cars-render-public-transit-obsolete/

        À suivre! Difficile de prévoir quoi que ce soit, que l’on soit un expert vs « un gaillard qui aime s’informer et discuter des nouvelles technologies sur un blogue nommé quebecurbain ». Les experts d’autrefois avaient même prédit que Quebec aurait plus d’un million d’habitants en l’an 2000!

        Joe B.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • jeand Utilisateur de Québec Urbain

        6 décembre 2017 à 06 h 09

        Comme je l’ai écrit ailleurs, la vraie révolution ne sera pas la voiture électrique mais bien la voiture autonome.

        Les essais sont en cours un peu partout dans le monde dont certains à grande échelle. Les grands de l’auto commencent à y mettre de gros $$$

        https://www.reuters.com/article/us-gm-lyft-investment/gm-invests-500-million-in-lyft-sets-out-self-driving-car-partnership-idUSKBN0UI1A820160105

        Il y a trop d’exemples un peu partout, googler :Road-testing autonomous vehicle

        Et pas juste un passager à la fois, il y a des essais de TEC avec minibus autonomes door to door. Sans compter que puisque c’est intelligent, le véhicule peut prendre des passagers allant dans la même direction.

        La fin des parking devrait être réjouissante pour tous ici :)

        Ça va aller beaucoup plus vite que vous pensez

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        6 décembre 2017 à 10 h 15

        Ni l’un ou l’autre n’adressez concrètement par exemple la capacité de ce mode, les faiblesses du porte à porte.

        Les grands joueurs du monde automobile investissent aussi dans des compagnies qui font dans l’intégration.

        Ce que je retiens du sommet c’est entre autre chose que les solutions devront être complémentaires et intégrées afin que ce soit un succès.

        Le jour où l’on cessera d’avoir une vision binaire et que l’on sera des partenaires d’affaires ce sera la fondation d’une véritable révolution.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        6 décembre 2017 à 10 h 21

        « Pour le transport en commun, je ne dis pas qu’il n’en faut pas puisque ces mêmes transports intégrés à la circulation seront « intelligents » aussi. La seule chose, c’est qu’en regardant le RTC et ses 220 millions de budget annuel pour son fonctionnement, on est loin d’un service qualité/prix! »

        Investir dans les infrastructures routières, faire de l’urbanisme, faire des projets immobiliers en négligeant la dimension humaine comme on le faisait dans les années 70s est loin de mener à un service « qualité/prix! ». Nous n’avons aucune excuse de continuer à agir de la sorte ici car nous savons très bien à quel désastre que ça nous mène. La ville de Québec l’illustre très bien.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        6 décembre 2017 à 10 h 27

        Une fois de plus, je suggère aux lecteurs de QU d’aller visionner les extraits vidéo su sommet disponible sur Youtube du RTC ( rtcquebec ).

        Je vois difficilement comment quelqu’un pourrait croire qu’une seule solution pourrait être la panacée après avoir visionnés les présentations et les débats du sommet.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        6 décembre 2017 à 12 h 27

        Oups!

        … visionner les extraits vidéo du sommet disponibles …

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. marc guy

    6 décembre 2017 à 12 h 39

    Le troisieme lien va suivre rapidement apret la fusion Quebec Levis une seule ville de chaque coté du fleuve comme la fusion de Hedleyville (Limoilou) Quebec

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Sherif Behna

    6 décembre 2017 à 22 h 41

    J’habite à Beauport et j’ai un exercice à proposer aux gens qui sont partisans du 3e lien (surtout à l’est).

    Chaque matin, regardez sur Google maps. Il y a du traffic sur les ponts en direction nord (et dans les accès).

    Il y a aussi du traffic sur Félix-Leclerc en direction ouest. Il y en a aussi sur Dufferin-Montmorency dans les accès menant à la haute-ville, à Charest et des Capucins (sans parler du feux de circulation à François De-Laval).

    Avec un 3e lien à l’est, vous allez pouvoir éviter le traffic des ponts à l’ouest. Pour faire quoi ? Rester pris dans le traffic de Félix-Leclerc ? Dufferin ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. urbanoïd

    10 décembre 2017 à 21 h 12

    Un 3e lien est inutile. Le citoyen de la rive-sud devrait travailler et vivre sur la rive sud

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *