Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Voici l’histoire du tramway de Québec en 10 stations

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 mai 2018 Aucun commentaire

Jean-François Caron
Société historique de Québec
Journal de Québec

Alors que les différents paliers gouvernementaux s’apprêtent à investir des milliards de dollars pour développer un nouveau réseau structurant de transport en commun reposant sur l’établissement d’une ligne de tramway, bien des Québécois ont oublié ou ignorent simplement que la ville de Québec a déjà eu son réseau de transport sur rails et qu’elle lui a tourné le dos il y a 70 ans.

Le réseau de tramway avait précédé l’automobile et n’avait donc pas été conçu pour partager la voie publique avec ce nouveau moyen de transport. Aussi est-il devenu une nuisance.

Par ailleurs, la ville avait évolué et les déplacements des usagers avaient changé depuis 1865. Le tramway ne répondait plus à la réalité des travailleurs.

C’est la conjugaison de ces deux facteurs qui a conduit à la mise au rancart des «petits chars», comme on les appelait à l’époque.

Voici donc l’histoire du tramway de Québec en 10 stations.

La suite

Voir aussi : Tramway à Québec?.

Projet d’implantation d’un nouveau lien entre Québec et Lévis – Démarrage de l’étude d’opportunité du troisième lien

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 mai 2018 17 commentaires

Québec, le 14 mai 2018 Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports a conclu une entente avec le prestataire de services pour réaliser l’étude d’opportunité dans le cadre du projet de troisième lien. La rencontre de démarrage avec les différents intervenants et partenaires, dont le prestataire de services, se tiendra le 15 mai.

Le prestataire de services a comme mandat de déterminer les besoins en matière de déplacement ainsi que les meilleures interventions qui pourront être réalisées afin d’améliorer la fluidité des déplacements interrives sur le territoire de la grande région métropolitaine de Québec. La solution globale pourrait inclure une combinaison de solutions permettant d’améliorer les déplacements à court, à moyen et à long termes entre les deux rives, dont l’implantation d’un nouveau lien.

Rappelons que l’appel d’offres public pour l’élaboration de l’étude d’opportunité a été publié le 5 décembre 2017. Le prestataire de services a été retenu par un comité de sélection en raison de la qualité de son offre. Au cours des dernières semaines, selon les règles gouvernementales en vigueur, le Ministère a négocié une entente sur la valeur du mandat.

Le mandat du bureau de projet sur le troisième lien est de réaliser et d’assurer le suivi des études nécessaires à l’implantation d’un nouveau lien entre les villes de Québec et de Lévis ainsi qu’à l’optimisation des liens actuels. L’équipe du bureau de projet travaillera en étroite collaboration avec plusieurs experts et partenaires, en tenant compte de l’ensemble des enjeux (techniques, socio-politiques, environnementaux, financiers, etc.). À noter qu’une centaine de spécialistes et de représentants des partenaires participent au projet.

Faits saillants

Le prestataire de services sélectionné est le Groupement mobilité inter-rives, composé des firmes Stantec, Tetra Tech et Hatch.

Le projet du troisième lien a pour objectif d’optimiser les déplacements entre les deux rives afin de réduire la congestion aux périodes de pointe en optimisant le transport des marchandises et en favorisant l’utilisation du transport collectif.

Échéancier

Été 2018 – Faits saillants de l’étude des besoins
Fin 2018 – Résultats de l’étude des besoins
Été 2020 – Résultats de l’étude des solutions
Fin 2020 – Dépôt du dossier d’opportunité en vue d’une décision gouvernementale

Le communiqué

Le bureau de projet sur le 3e lien

Pour joindre l’équipe du bureau de projet : nouveaulienqclevis@transports.gouv.qc.ca

Voir aussi : Message d'intérêt public, Transport.

Nouvelle politique de participation publique : les citoyens invités à s’exprimer

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 mai 2018 Aucun commentaire

Québec, le 10 mai 2018 – La Ville de Québec amorce une démarche consultative auprès des citoyens en vue de l’élaboration de sa prochaine politique de participation publique. La première phase de consultation vise à ouvrir la discussion et à recueillir les attentes et les besoins des citoyens sur différentes pratiques de participation publique.

« La participation publique permet aux citoyens de prendre part aux décisions qui les concernent. Il est important d’améliorer nos façons de faire et de développer de nouvelles pratiques pour leur permettre de s’informer et de s’exprimer, a déclaré Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif. C’est pourquoi la Ville souhaite entendre les citoyens sur leurs attentes : quels sont les moyens qui faciliteraient leur participation? Sur quoi voudraient-ils pouvoir se prononcer? De quelle façon? Leurs commentaires nous guideront dans la préparation du projet de politique. »

Les citoyens peuvent s’exprimer par le biais de quatre ateliers participatifs. Une inscription préalable est requise avant le jeudi 24 mai en remplissant le formulaire prévu à cet effet ou en composant le 418 641‑6411, poste 1372.

Mardi 29 mai à 14 h et à 19 h

Bureau d’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge
1130, route de l’Église, salle du conseil
Accessible pour les personnes à mobilité réduite
Accessible pour les personnes malentendantes (boucle magnétique)
Métrobus 800 et 801
Stationnement intérieur payant en après-midi, gratuit en soirée
Stationnement sur rue gratuit au Centre sportif de Sainte-Foy, 930 avenue Roland-Beaudin, ainsi que sur les rues Wilfrid-Légaré, Landry et Le Noblet (exceptionnellement, il y aura une tolérance quant aux limites de temps prévues à la réglementation de stationnement pour ces endroits)

Jeudi 31 mai à 14 h et à 19 h

Club social Victoria
170, rue du Cardinal-Maurice-Roy
Métrobus 801
Corridor cyclable de la rivière Saint-Charles
Stationnement gratuit
Accessible pour les personnes à mobilité réduite

Un questionnaire en ligne sera aussi accessible à tous jusqu’au 31 mai 2018.

Cette étape de consultation est menée par l’Institut du Nouveau Monde.

Toutes les informations utiles

Mémoire collectif des conseils de quartier

Voir aussi : Message d'intérêt public.

La Ville procédera à une collecte de données pour le réseau structurant de transport en commun

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 mai 2018 6 commentaires

Québec, le 15 mai 2018 – Dès aujourd’hui, la Ville de Québec procédera à la collecte de données complémentaires et préliminaires nécessaires à l’avancement du projet de réseau structurant de transport en commun (relevés d’arpentage, sondages des sols et localisation des utilités publiques). Par conséquent, des employés de la Ville ou de ses fournisseurs, seront visibles sur le terrain, particulièrement dans les secteurs où le réseau structurant se déploiera.

Voici, en détail, en quoi consiste chacune des interventions :

Relevés d’arpentage

Relevés des données du relief et de certains équipements (poteaux, regards, bordures, fossés, etc.).

Sondages des sols

Études préliminaires visant à déterminer la nature des sols et à vérifier la présence de contamination.

Localisation des utilités publiques

Préciser la localisation des services (Bell, Hydro-Québec, etc.) pour préparer la conception à venir des tracés.

Prochaines étapes

À la suite de cette collecte de données, qui devrait s’échelonner jusqu’à la fin de l’année, la Ville de Québec réalisera les études de conception (2018-2019). Ces études consistent à préciser l’insertion de l’ensemble des tracés proposés dans le projet. La Ville sera donc en mesure, dans les prochains mois, de répondre aux préoccupations des citoyens par rapport à l’impact de l’implantation du réseau structurant sur leur propriété. Des rencontres spécifiques seront tenues au moment opportun. Les citoyens concernés en seront les premiers informés.

Par la suite, la Ville élaborera les plans et devis (2020-2022) pour finaliser de façon plus précise l’ensemble des besoins en infrastructures et en matériaux pour la mise en chantier du projet, prévue pour 2022.

Bilan des séances de consultation/information

La Ville de Québec analyse actuellement toutes les données recueillies lors des séances de consultation/information et par l’entremise du sondage en ligne. L’ensemble des résultats seront rendus publics d’ici les prochains mois.

À propos du réseau structurant de transport en commun

À la suite des consultations de juin 2017, les citoyens se sont prononcés à une forte majorité en faveur d’un réseau structurant de transport en commun. Le projet présenté par la Ville de Québec en mars 2018 comportera quatre composantes, soit le tramway (23 km, dont 3,5 km en souterrain), le trambus (17 km), les infrastructures dédiées au transport en commun (16 km) et le Métrobus (110 km). L’ensemble du réseau du Réseau de transport de la Capitale (RTC) se connectera à ces composantes pour assurer une couverture maximale sur le territoire. La Ville de Québec vise une mise en service complète d’ici 2026.

Voir aussi : Tramway à Québec?, Transport en commun.

Autres billets récents