Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


La Grande Allée éventrée et fermée dès la fin juillet

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 avril 2014 Aucun commentaire

Valérie Gaudreau
Le Soleil

(Québec) Les archéologues trouveront-ils le tombeau de Champlain sous la Grande Allée cet été? La question se pose chaque fois qu’un chantier majeur est lancé dans la capitale. Et ce sera le cas de la fin juillet jusqu’en novembre alors que la Grande Allée sera éventrée et fermée à la circulation.

La suite

Voir aussi : Message d'intérêt public.

Pétition contre la « densification sauvage »

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 avril 2014 13 commentaires

Radio-Canada (Québec)

Un groupe de citoyens de Sillery lance une pétition sur Internet pour dénoncer le développement résidentiel à outrance et la densification observée dans certains quartiers de Québec.

Le groupe déplore le fait que des promoteurs achètent des maisons unifamiliales dans le seul but de les détruire pour construire des immeubles à condo ou des jumelés. Leurs revendications qui, au départ, ne concernaient que le secteur de Sillery ont pris de l’ampleur.

Céline Roy, résidente de Sillery et instigatrice de la pétition, affirme que des cas semblables sont observés dans d’autres secteurs de la ville de Québec.

« À Lac-Beauport sur l’Avenue Royale, où il y a des maisons très anciennes, dans Sainte-Foy, dans Beauport. Il y a plein de personnes qui nous ont téléphoné pour nous dire qu’ils vivaient la même chose dans leur quartier déjà depuis longtemps », raconte-t-elle.

Ces derniers estiment notamment que ces constructions s’harmonisent mal avec l’architecture en place.

Avec cette pétition, le groupe entend réclamer un moratoire sur l’émission de nouveaux permis de construction et des audiences pour mieux encadrer le développement résidentiel dans le futur.

Un billet précédent et un autre

Un exemple de densification sauvage ?

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge.

Îlot Lapointe : la SSQ n’écarte plus la vente de ses terrains

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 avril 2014 2 commentaires

Pierre Couture
Le Soleil

(Québec) Le développement immobilier de l’îlot Lapointe situé sur le boulevard Laurier pourrait se faire sans SSQ Groupe financier. Des promoteurs cherchent à mettre la main sur les terrains des résidences détenus actuellement par la division immobilière de l’assureur dans ce secteur. (…) Le courtier immobilier Raynald Labrie de la bannière Réseau immobilier spécialisé vient d’ailleurs d’obtenir le mandat pour la vente de trois résidences de la rue Lapointe. Le prix de chaque résidence a été fixé à 630 000 $. «Disons qu’il y a beaucoup d’intérêt pour le secteur», a-t-il laissé entendre mardi.

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge.

Traces: Les vestiges nous racontent

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 avril 2014 2 commentaires

Traces Traces Traces Traces

Plus de 100 artéfacts de la collection archéologique du parc des Champs-de-Bataille 15 avril, 2014 – Québec – Commission des champs de bataille nationaux

La Commission des champs de bataille nationaux inaugurait aujourd’hui l’exposition Traces : Les vestiges nous racontent à la Maison de la découverte des plaines d’Abraham.

L’exposition permanente met en lumière l’évolution des modes de vie civile et militaire sur plus de deux siècles, à travers plus d’une centaine d’artéfacts de la collection archéologique du parc des Champs-de-Bataille.

Les faits en bref

• Il y a déjà plus de 25 ans que l’archéologie est pratiquée sur le parc des Champs-de-Bataille, que ce soit sous la forme de fouilles, de sondages ou de surveillances. Ces interventions archéologiques ont permis de mettre au jour des vestiges fort intéressants ainsi qu’un grand nombre d’artéfacts. Après toutes ces années de découvertes, il était temps de mettre en valeur la collection archéologique du parc. Pour ce faire, la mise sur pied d’une exposition permanente réalisée par la firme Groupe GID Design sous la direction d’Hélène Quimper, historienne à la Commission des champs de bataille nationaux, devenait un incontournable.

• Traces : Les vestiges nous racontent présente un bilan des techniques et modes de vie des régimes français et anglais. Deux sites de fouilles se révèlent, soit le parc des Braves (par l’entremise de la maison Pinguet et du moulin Dumont), site civil du 17e siècle et le blockhaus, site militaire du 19e siècle. • Les visiteurs de Traces : Les vestiges nous racontent pourront découvrir des artéfacts liés aux différentes facettes du quotidien. Parmi les thématiques abordées, notons l’alimentation (marmite, vaisselle de table en porcelaine, verres à vin et ustensiles), le commerce (monnaies, jetons et perles de traite), l’armement (baïonnette à lame triangulaire, tomahawk, boulet de canon, balles de fusil) et les gestes du quotidien (brosse à cheveux, pipes, dé à coudre).

• L’exposition gratuite sera ouverte au public à compter du 16 avril prochain, tous les jours de l’année : Maison de la découverte des plaines d’Abraham 835, avenue Wilfrid-Laurier, niveau 0, Québec 418 649-6157 | 1 855 649-6157, information@ccbn-nbc.gc.ca

Fiches techniques très intéressantes pour les gens aimant l’Histoire. A noter qu’il y a encore au moins 200 boîtes d’artéfacts …

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

Cominar construira 1200 unités d’habitation sur le boulevard Laurier

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 avril 2014 13 commentaires

Gilbert Leduc
Le Soleil

(Québec) Avec ses deux nouveaux projets sur le boulevard Laurier, le Fonds de placement immobilier Cominar veut ajouter 1200 unités résidentielles sur cette artère qui aspire à devenir le centre-ville d’affaires de Québec dont l’activité humaine ne s’arrête pas avec l’heure de fermeture des commerces et des bureaux. (…) Michel Dallaire est passionné par ses projets sur le boulevard Laurier. Il a rappelé que le maire de Québec, Régis Labeaume, avait mis la «barre haute» en demandant à Cominar de construire un complexe immobilier «phare» à l’entrée de la capitale.

«C’est rare que quelqu’un, dans sa vie, va avoir la chance de marquer de son empreinte un centre-ville. C’est assez incroyable comme feeling et j’en suis parfaitement conscient. Et laissez-moi vous dire que vous serez surpris quand nous dévoilerons le projet. C’est d’ailleurs ce que nous a demandé M. Labeaume. De surprendre.»

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Commercial, Condo.

Autres billets récents