Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Un belvédère aménagé dans la côte de Sillery

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 octobre 2018 Aucun commentaire

Louise Boisvert
Radio-Canada
Québec

Un belvédère sera aménagé dans la côte de Sillery au printemps prochain afin d’offrir à ses usagers un magnifique point de vue sur le fleuve Saint-Laurent.

Il s’agit d’un projet de 240 000 $ financé entre autres par la Ville de Québec et la Commission de la Capitale-Nationale.

Le belvédère avait initialement été imaginé dans la foulée de la phase 3 de la Promenade Samuel-de Champlain, mais il avait été abandonné par la suite.

Philippe Plante, urbaniste à Commission de la Capitale-Nationale, s’attend à ce que les visiteurs repartent satisfaits de ce qu’ils auront observé.

« On va avoir une vue presque sur 180 degrés du quai des Cageux vers la future plage de l’anse Saint-Michel. Donc, une vue panoramique qu’on aura ».

Les récents travaux dans la côte de Sillery ont permis de mettre en place les dalles de béton qui serviront d’assise pour le futur belvédère. L’infrastructure sera en acier.

« Il y a aura une parenté entre la Promenade Samuel-de Champlain et ce qui a été fait dans le cadre de la cote de Sillery. Donc, reprendre des couleurs qui sont celles de la pierre, comme le gris. Le toit de l’église nous inspire aussi dans le choix des matériaux », ajoute M. Plante.

L’inauguration du belvédère est prévue l’été prochain.

La suite

Le 16 octobre dernier, la Commission a eu le plaisir d’annoncer le projet d’aménagement d’un belvédère dans la portion supérieure de la côte de Sillery, à Québec. Ce projet conjoint avec la Ville de Québec et la Caisse Desjardins de Sillery—Saint-Louis-de-France consiste à la fabrication et à l’installation de la structure d’acier, du platelage de bois et des garde‐corps d’un belvédère en surplomb de la falaise et du fleuve, ainsi qu’à l’intégration d’éléments d’éclairage et de signature du partenariat avec la Caisse dans le cadre des festivités de son 75e anniversaire de fondation. Le nouveau belvédère sera inauguré à l’été 2019. (CCNQ)

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge.

Le Hilton Québec fera peau neuve en 2020

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 octobre 2018 Aucun commentaire

Gilbert Leduc
Le Soleil

Le Hilton Québec va se refaire une beauté en 2020.

Pendant cette importante cure de rajeunissement, l’établissement de 571 chambres et suites fermera ses portes.

Compte tenu de la nature et de l’ampleur du chantier, l’hôtel du boulevard René-Lévesque sera inaccessible pendant une année complète.

Du 1er janvier 2020 jusqu’à la fin du mois de décembre de la même année, a fait savoir le propriétaire des lieux, InnVest Hotels.

Les 400 employés de l’établissement seront temporairement mis à pied. Ils ont appris la nouvelle mardi.

Seuls les membres de la direction et l’équipe affectée aux ventes garderont le fort pendant la durée des travaux.

Évidemment, les clients qui devaient se pointer au Hilton Québec quelque part en 2020 recevront un coup de fil au cours des prochains mois afin d’évaluer la possibilité de reporter leur présence à 2021 ou encore d’aller cogner à la porte d’un autre établissement. S’il reste encore de la place dans les autres hôtels de Québec évidemment.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.

Encore des retards à la Boucherie Bégin

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 octobre 2018 Aucun commentaire

Stéphanie Martin
Journal de Québec

Le projet de développement sur le site de l’ancienne Boucherie Bégin accuse un important retard. Alors que la démolition devait avoir lieu en mars, rien n’a encore bougé.

Le bâtiment placardé fait mauvaise figure dans le paysage du faubourg Saint-Jean depuis belle lurette; la Boucherie Bégin a fermé ses portes en 2012.

Après des années de problèmes d’odeur et de vandalisme, un projet comprenant 10 appartements et un local commercial au rez-de-chaussée devait se réaliser au 500, rue Saint-Jean, sous la gouverne du Groupe Genius et de l’ingénieur Jean-Michel Munger.

En novembre 2017, le conseil d’arrondissement de La Cité-Limoilou avait même approuvé les modifications réclamées au zonage. Le promoteur disait en décembre qu’il devait entamer les travaux de démolition à la mi-mars 2018. Or, le bâtiment demeure intouché depuis.

La suite

Boucherie Bégin: la balle dans le camp du promoteur, dit Labeaume Stéphanie Martin (Journal de Québec)

Un billet précédent de Québec Urbain qui le précisait aussi …

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.

Appel aux gens de Québec Urbain

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 octobre 2018 7 commentaires

Bonjour, il y a deux édifices sur le boulevard de l’ormière près du boulevard de l’auvergne qui ont été démoli la semaine dernière. C’est près d’un établissement pour personnes âgées et entre ceci et un ancien terrain de la ville de Québec vague. Pourriez-vous tenter de savoir s’il y a un projet qui s’en vient pour ce coin là ? Merci et bonne journée ! Daniel Laverdière

Voir aussi : Arrondissement Les Rivières.

Projet Le Phare : les citoyens invités à s’exprimer sur les aspects réglementaires

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 octobre 2018 16 commentaires

Québec, le 15 octobre 2018 – La Ville de Québec invite les citoyens à participer à la consultation publique concernant les aspects réglementaires du projet Le Phare. Ils pourront alors obtenir tous les renseignements sur les modifications réglementaires proposées, poser des questions et formuler des commentaires. Rappelons que le projet Le Phare a été présenté à la population lors de séances publiques tenues par le promoteur, Groupe Dallaire, en juin dernier.

La consultation publique concerne le projet de règlement autorisant le développement d’un projet mixte sur le terrain situé à l’intersection de l’avenue Lavigerie et du boulevard Laurier. Les modifications réglementaires portent, entre autres, sur les usages autorisés et leur localisation dans le bâtiment, l’aménagement du terrain, la hauteur et l’implantation du bâtiment, l’affichage ainsi que les normes de stationnement. La Ville a donc choisi d’utiliser cet outil réglementaire (article 74.4) prévu à la Charte de la Ville de Québec pour encadrer de façon particulière le projet. Les détails seront présentés à la population lors de la consultation publique.

« Le projet Le Phare s’inscrit dans la vision de développement du secteur du plateau centre de Sainte-Foy dont l’objectif est d’en faire un centre urbain dense, mixte, habité et vivant où la qualité de vie prédomine, a souligné M. Régis Labeaume, maire de Québec. Sa localisation stratégique marquera l’entrée de la ville. Le plateau centre de Sainte-Foy est le deuxième plus important centre d’activités de la ville. Nous favoriserons donc son développement dans le respect des résidants, des travailleurs et des commerçants. Le secteur sera complètement réaménagé d’ici 2029, non seulement par la construction d’immeubles, mais également par la mise en place du réseau structurant de transport en commun. »

Plusieurs projets de réaménagement dans le secteur

Plusieurs projets de réaménagement d’artères importantes du secteur du plateau centre de Sainte-Foy seront réalisés d’ici 2029, soit :

route de l’Église;
boulevard Hochelaga;
avenue Lavigerie et rue des Châtelets;
boulevard Laurier.

« La Ville se soucie du bien-être de la population qui devra accéder au secteur durant les travaux de réaménagement des rues, la construction des immeubles composant Le Phare et le développement du réseau structurant de transport en commun, rassure M. Rémy Normand, vice-président du comité exécutif responsable du transport et de la mobilité durable. Une planification rigoureuse a été faite. La Ville assurera la coordination efficace avec tous les partenaires engagés dans les différents chantiers afin de permettre la réalisation des projets, tout en limitant les impacts pour les résidants et les commerçants. »

Les aménagements des rues proposés faciliteront les déplacements accessibles et sécuritaires pour tous les usagers, en toute saison. Les changements dynamiseront la vie de quartier permettant d’améliorer la mobilité durable dans le secteur par la bonification de l’offre en transport en commun et en favorisant les déplacements actifs.

Consultation publique

La Ville tiendra deux séances d’information sur les aspects réglementaires du projet Le Phare, ainsi qu’une séance de consultation.

Séances d’information et d’échanges

Lundi 29 octobre, à 19 h
Mardi 30 octobre, à 19 h

Édifice Andrée-P.-Boucher
1130, route de l’Église

Séance de consultation

Mercredi 21 novembre, à 19 h
Édifice Andrée-P.-Boucher
1130, route de l’Église

« Lors de la consultation publique, la population pourra mieux comprendre le cadre réglementaire dans lequel s’inscrit le projet et les modifications proposées, mentionne Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme. Nous déposons aujourd’hui le résultat de plusieurs études permettant de bien mesurer et d’anticiper les retombées de ce projet sur le secteur et sur l’ensemble de la ville. Nous avons été rigoureux et méthodiques, car les citoyens doivent avoir réponse à leurs questions. Ils ont des préoccupations légitimes. Satisfaits de ces résultats, nous pouvons aujourd’hui procéder aux prochaines étapes en maintenant notre rigueur. »

Études : analyse des impacts du projet

Plusieurs études ont été réalisées afin d’évaluer les impacts que pourraient avoir le projet Le Phare sur la circulation, la valeur des propriétés unifamiliales à proximité, l’économie, la rentabilité fiscale, le marché des bureaux et le marché résidentiel de Québec.

Des fiches synthèses et les études complètes sont accessibles sur le site Web de la ville.

À propos de la Commission d’urbanisme et de conservation de Québec (CUCQ)

Le projet Le Phare se situe dans un secteur assujetti à la Commission d’urbanisme et de conservation de Québec qui a pour mission de contrôler l’implantation, l’architecture et les aménagements dans ce secteur.

Le projet a reçu un avis favorable de la Commission, bien qu’il reste quelques éléments à définir comme les détails architecturaux, la qualité des aménagements extérieurs et l’intégration de l’affichage.

Certains critères actuels du règlement sur la Commission d’urbanisme et de conservation de Québec ne concordent pas avec le projet déposé. Une modification de ce règlement par l’ajout de nouveaux critères visant à évaluer l’intégration adéquate de l’affichage et de l’éclairage à l’architecture du bâtiment est nécessaire pour permettre à la CUCQ d’encadrer le développement du projet. De plus, les modifications apportées prendront en considération les objectifs de densification souhaités.

Un Programme particulier d’urbanisme du plateau centre de Sainte-Foy a été adopté en 2012. La vision d’aménagement se résume ainsi : l’objectif étant de faire du secteur un centre urbain dense, mixte, habité et vivant, où la qualité de vie prédomine.

Rappelons que le site actuel autorise une densité équivalente à ce qui est proposé dans le projet Le Phare.

Le projet Le Phare s’inscrit dans cette vision de développement du secteur, en plus de contribuer aux principaux objectifs du PPU, qui sont de :

poursuivre le développement du secteur et la densification et assurer une présence plus élevée de résidants;
en faire un secteur vivant, en aménageant l’espace public de manière à créer un environnement enrichissant et en créant des espaces propices aux rassemblements;
améliorer la mobilité durable dans le secteur en bonifiant l’offre en transport en commun (réseau structurant de transport en commun et possibilité d’un pôle d’échanges sous Le Phare) et en favorisant les déplacements actifs sécuritaires et confortables;
doter l’entrée de la ville d’une image forte qui exprime l’identité novatrice, moderne, économique et culturelle de la ville de Québec;
opter pour une approche durable, autant dans la façon de construire que dans les déplacements.

Le communiqué de la ville

Une vidéo du projet (Groupe Dallaire)

La construction du phare compliquera la circulation Jean-François Néron (Le Soleil)

Le Phare bénéfique pour le transport en commun, selon la Ville Radio-Canada (Québec)

Le Phare pourrait faire grimper la valeur des propriétés Jean-Michel Genois-Gagnon (Le Soleil)

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Projet - Le Phare de Québec.

Autres billets récents