Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Priorité absolue aux piétons, suggère un groupe de travail sur la sécurité routière

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 octobre 2017 41 commentaires

Marco Fortier
Le Devoir

Il s’agirait d’une véritable révolution sur les routes du Québec : un groupe de travail recommande la mise en place d’un « code de la rue » voué à atténuer la « culture du char » et qui donnerait la priorité aux usagers les plus vulnérables, comme les piétons et les cyclistes.

Selon ce que Le Devoir a appris, ce projet, inspiré de pays européens, introduirait le principe de prudence dans le Code de la sécurité routière (CSR). Les automobilistes devraient céder le passage aux gens qui se déplacent à pied non seulement aux passages prévus à cet effet, mais aussi à tout endroit situé à plus de 50 mètres d’un passage pour piétons. Bref, le jaywalking serait légalisé.

Cette nouvelle version du CSR accorderait la priorité absolue à la vie humaine plutôt qu’au temps de déplacement en voiture, comme c’est le cas à l’heure actuelle. Les auteurs de l’étude estiment réaliste d’implanter un tel code de la rue au Québec, malgré la règle du « no fault » et des décennies de domination de la voiture sur les routes nord-américaines.

La suite

Voir aussi : Transport.

Le Théâtre Diamant en images

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 octobre 2017 Aucun commentaire

Source : Radio-Canada, 10 octobre 2017

Le metteur en scène Robert Lepage a dévoilé mardi les premières maquettes du futur Théâtre Diamant à la place D’Youville, dont l’inauguration est prévue pour le printemps 2019.

D’allure moderne, le Théâtre mettra en valeur le bois et le béton. Les éléments d’époque seront conservés pour marier traditionnel et contemporain. La façade de pierre de l’ancien YMCA, les fenêtres, lucarnes et le toit mansardé seront restaurés.

Sur le côté ouest du Diamant, une grande fresque en bas-relief évoquera une annexe sportive qui avait déjà occupé les lieux, explique Robert Lepage. « Rien de ça n’est peint, imprimé. C’est une image fantôme en bas-relief, et parfois, elle va disparaître et parfois, les traits vont grossir et on va pouvoir voir les différents états du dessin, dépendant où le soleil est placé à différentes heures de la journée. »

Article complet et images

Vidéo de présentation du projet

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Vieux-Québec, Projet - Le Diamant.

Autres billets récents