Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Henri-IV : l’échéancier des travaux maintenant connu

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 27 avril 2017 3 commentaires

Source : Annie Morin, Le Soleil, le 27 avril 2017

(Québec) L’élargissement de la portion nord de l’autoroute Henri-IV coûtera un demi-milliard de dollars et nécessitera cinq ans de travaux, lesquels débuteront vraiment en 2018.
Le ministre Laurent Lessard a relâché l’information jeudi lors de l’étude des crédits budgétaires des Transports, en commission parlementaire. Il répondait à une question amie du député libéral de Vanier, Patrick Huot.
Le budget, estimé entre 400 et 500 millions $ jusqu’à maintenant, se situera finalement dans le haut de la fourchette. M. Lessard a parlé de 500 millions $ pour un élargissement sur deux kilomètres, entre l’autoroute Charest et la sortie de l’avenue Chauveau. «Ça va permettre d’avoir trois voies dans tout l’axe», a-t-il résumé. Des ponts jusqu’à l’autoroute Charest, il y a déjà de la place pour trois voitures de large. Puis c’est l’entonnoir tant décrié.
Le ministre des Transports a également révélé que le gouvernement fédéral a été sollicité pour 173 millions $. L’argent proviendrait du Fonds Chantiers Canada. Une confirmation est toujours attendue, mais depuis plusieurs semaines, les politiciens provinciaux et municipaux s’expriment comme si c’était une formalité.

la suite

Chantier d’Henri-IV, les travaux avancent rondement.

Voir aussi : Transport.

Une passerelle entre Pointe-aux-Lièvres et Limoilou

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 27 avril 2017 Aucun commentaire

Source : Stéphanie Martin, Le Journal de Québec, le 27 avril 2017

La Ville de Québec veut construire une nouvelle passerelle de bois entre l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres et Limoilou et améliorer l’allure de celles qui franchissent la rivière Saint-Charles.
La Ville a octroyé un contrat de 78 000 $ à l’Université Laval. Elle demande aux chercheurs de l’École d’architecture et du département de génie civil et des eaux de se pencher sur des scénarios pour l’aménagement d’une passerelle cyclo-piétonne. Celle-ci fera le lien entre l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres et le vieux-Limoilou.
La Ville veut qu’on priorise l’utilisation du bois, qui est un élément signature de l’écoquartier. La passerelle permettra un accès plus facile au quartier central de Limoilou, argue l’administration.

Parallèlement, la Ville mandate l’École d’architecture de l’Université Laval pour la conseiller sur la meilleure façon d’améliorer l’allure des ponts et passerelles qui traversent la Saint-Charles entre le fleuve et l’autoroute 40.
Elle vient de confier un mandat de 100 000 $ pour «l’exploration de divers scénarios de mise en valeur des passerelles et des ponts existants qui traversent la rivière Saint-Charles dans sa portion urbaine».
Dans un deuxième volet, les spécialistes se demanderont s’il est pertinent d’ajouter des liens entre les deux rives. «Cette analyse servira à identifier l’offre actuelle et les besoins de connexion futurs.»

l’article

Des passerelles sur la rivière Saint-Charles

Voir aussi : Arrondissement La Cité - St-Roch, Écoquartier, Qualité et milieu de vie.

Sécurité des piétons : les trois centres commerciaux de Sainte-Foy seront reliés par deux passerelles

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 27 avril 2017 18 commentaires

Jean-Luc Lavallée
Journal de Québec

Les clients qui fréquentent Laurier Québec, Place de la Cité et Place Ste-Foy pourront traverser d’un centre commercial à l’autre par des passerelles piétonnières modernes qui seront aménagées d’ici 2019, a-t-on annoncé jeudi.

Afin d’améliorer la sécurité des piétons, Ivanhoe Cambridge et Cominar ont dévoilé des maquettes de leur projet commun lors d’un point de presse avec la Ville de Québec.
Fini les conflits avec les automobilistes entre les trois centres commerciaux. Les piétons n’auront plus à mettre le nez dehors pour fréquenter l’un ou l’autre des établissements.

La rue Bernardin Morin entre Place Ste-Foy et Place de la Cité sera définitivement fermée à la circulation automobile puisque la passerelle sera aménagée au niveau du sol. Celle qui permettra de circuler à pied entre Place Ste-Foy et Laurier Québec sera construite en hauteur et surplombera l’avenue Jean-de Quen qui deviendra «plus fluide», s’est réjoui le maire Labeaume.

Muret protecteur sur Laurier

La Ville de Québec a de son côté annoncé la construction d’un muret de protection «temporaire» pour les piétons dans le terre-plein central, à la hauteur des deux traversées piétonnières du boulevard Laurier. Les travaux devraient être complétés à la fin du mois de juillet. Le contrat, évalué entre 75 000 $ et 100 000 $.

La suite

Un billet précédent en … 2011

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Commercial.

Dézoner des terres agricoles pour «garder les jeunes familles»

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 avril 2017 12 commentaires

Valérie Gaudreau
Le Soleil

(Québec) La population de la Ville de Québec augmentera moins rapidement que prévu ces 20 prochaines années, selon une nouvelle mouture du schéma d’aménagement et de développement. Malgré tout, l’administration Labeaume garde le cap vers le dézonage de terres agricoles.

Objectif : dégager de l’espace pour construire des maisons unifamiliales et des duplex qui retiendront les jeunes familles sur le territoire de l’agglomération Québec.

«On sait que la demande sera beaucoup pour des maisons et des duplex, parce que ce qu’on souhaite est de retenir des jeunes familles», a dit la vice-présidente du comité exécutif, Julie Lemieux. Il s’agit de l’un des principaux constats qui émergent de la deuxième version du Schéma d’aménagement et de développement (SAD) présenté mardi.

La suite

Voir aussi : Étalement urbain, Maison.

Autres billets récents