Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


RTC : Réseau de l’avenir

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 23 août 2017 4 commentaires

Québec, le 23 août 2017 – Le réseau de l’avenir présenté ce matin par le Réseau de transport de la Capitale (RTC) à la séance du comité plénier tenue par le conseil municipal est tissé autour de grands pôles d’échanges et permettra aux clients d’atteindre un plus grand nombre de destinations, plus rapidement et plus simplement.

Constituant de véritables plaques tournantes où un grand nombre de parcours Métrobus, locaux et eXpress entreraient en correspondance, les pôles d’échanges seraient situés aux portes d’entrée des secteurs les plus fréquentés, notamment Sainte-Foy et la colline Parlementaire.

Spacieux, modernes, sécuritaires et confortables en toute saison, ces pôles pourraient également accueillir des services de proximité et favoriser l’intégration des différents modes de transport. Ces infrastructures d’une grande qualité, d’un tout nouveau genre pour Québec, seraient aussi connectées au réseau de Parc-O-Bus, aux liens piétons et aux pistes cyclables afin de faciliter les changements de mode de transport. Ils donneraient aussi accès, grâce à des parcours à haute fréquence, à l’aéroport ainsi qu’aux gares de train et d’autobus interurbains.

« Plusieurs parcours à haute fréquence s’y rejoindront, ce qui permettra aux clients de choisir leur destination et de s’y rendre rapidement. Une telle architecture offre beaucoup de flexibilité aux clients et permet d’offrir plus de fréquence sur l’ensemble du réseau, a expliqué Rémy Normand, président du RTC. C’est ce que nous proposons aujourd’hui à la population : un réseau d’autobus plus simple à utiliser et donnant accès à un plus grand nombre de destinations grâce à des parcours misant sur la fréquence et l’optimisation des temps de déplacement ».

Orientations pour le réseau Métrobus : plus de destinations, plus rapidement, avec plus de fréquence

Les parcours à haute fréquence Métrobus forment l’ossature principale du réseau du RTC depuis 25 ans. Leur usage est appelé à progresser encore davantage. Le RTC souhaite que ses clients puissent atteindre encore plus de destinations avec les parcours Métrobus, et ce, plus rapidement et avec plus de fréquence. Il propose donc la mise en place des éléments suivants :

• Deux nouveaux parcours Métrobus dans l’axe est-ouest :
> Le 805, reliant le secteur du Centre Vidéotron au pôle Laurier en empruntant le chemin
Sainte-Foy;
> Le 806, circulant entre le terminus de Marly et le terminus Charlesbourg en passant par
le boulevard Charest.

• Prolongation de parcours existants :
> Le 801, qui desservirait le secteur du Plateau via l’avenue Duchesneau;
> Le 802, qui desservirait la rue Seigneuriale jusqu’au boulevard Louis-XIV;
> Le 807, qui desservirait le Vieux-Québec (Basse-Ville) jusqu’à la Gare du Palais, créant un nouveau lien vers la Haute-Ville via la côte de la Potasse.

• Création de pôles d’échanges modernes, confortables et sécuritaires situés sur le réseau Métrobus :
> Multipliant les destinations possibles grâce au croisement de plusieurs parcours à haute fréquence;
> Situés près des principaux lieux de destination des clients;
> Connectés avec le réseau cyclable;
> Regroupant des services de proximité.

• Mesures préférentielles comme des voies réservées ou la préemption aux feux de circulation pour améliorer la rapidité et la fiabilité du service

Orientations pour le réseau eXpress : un accès plus rapide, plus fiable et plus confortable à partir de la banlieue
Reliant les secteurs périphériques de banlieue aux principales destinations d’emplois et d’études à l’heure de pointe, les parcours eXpress conserveraient leur vocation actuelle tout en devenant plus confortables, plus rapides et plus fiables, notamment grâce aux propositions suivantes :

• Connexion avec les pôles d’échanges :
> Lien avec les parcours à haute fréquence Métrobus dans des lieux confortables et sécuritaires, situés près des lieux de destination;
> Multiplication des lieux de destination.

• Un client, une place assise :
> Utilisation de véhicules de plus grande capacité ou augmentation de la fréquence pour s’assurer que chaque client dispose d’une place assise.

• Montées et descentes permises dans la banlieue en tout temps pour bonifier la desserte locale

• Bonification du réseau de Parc-O-Bus locaux et d’envergure régionale pour laisser sa voiture en périphérie des zones congestionnées

• Utilisation des voies réservées sur les autoroutes :
> Robert-Bourassa
> Laurentienne, au sud de Lebourgneuf

• Bonification de la fréquence et du nombre de parcours

Orientations pour le réseau leBus : un réseau local attrayant, plus fréquent et adapté aux besoins de chaque secteur
Localement, l’ensemble des parcours serait revu pour être simplifié et structuré autour des pôles d’échanges et des terminus afin de les rendre plus attrayants et plus fréquents. Les principales orientations proposées sont les suivantes.

• Mise en place de cinq parcours intermédiaires, dont certains existent déjà en tout ou en partie, à fréquence élevée et répondant à des besoins spécifiques :
> Parcours 6 : lien fréquent entre l’aéroport Jean-Lesage, Sainte-Foy et le centre-ville;
> Parcours 11 : lien est-ouest entre le Vieux-Port et l’ouest de Sainte-Foy;
> Parcours 25 : lien est-ouest desservant les secteurs du chemin Saint-Louis et de la colline Parlementaire ainsi que Sillery et Sainte-Foy jusqu’à Cap-Rouge;
> Parcours 70 : lien entre la Haute-Saint-Charles, Lebourgneuf et la colline Parlementaire offrant plusieurs destinations grâce à un arrêt au terminus des Galeries;
> Parcours 75 : lien entre la Haute-Saint-Charles et le pôle Laurier offrant plusieurs destinations grâce à un arrêt au terminus des Galeries.

• Connexions facilitées avec les parcours Métrobus aux terminus et pôles d’échanges, près des lieux de destination

• Simplification du réseau grâce à l’harmonisation avec les tracés des eXpress (mêmes arrêts dans les quartiers pour les deux types de parcours)

• Fréquence plus élevée en pointe à destination des pôles d’échanges

• Fréquence minimale de 60 minutes pour tous les parcours

Voir aussi : Message d'intérêt public, Transport en commun.

Un tunnel entre la basse et haute-ville pour améliorer le transport collectif

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 23 août 2017 Aucun commentaire

Source : Ian Bussières, Le Soleil, le 23 août 2017

(Québec) La construction d’un tunnel entre la basse-ville de Québec et la colline parlementaire pour y améliorer la capacité du transport collectif est l’un des sept chantiers prioritaires identifiés mardi par une coalition composée de groupes environnementaux, d’utilisateurs du transport en commun et d’experts.
La coalition, dont font partie Accès Transports Viables, le Conseil régional de l’environnement de la Capitale nationale, Équiterre, la Fondation David-Suzuki, les Jeunes de Québec pour la mobilité durable, Transport 2000 et Vivre en Ville, a déposé sa proposition de sept chantiers pour compléter le réseau de transport en commun de Québec à l’occasion des consultations publiques menées par la Ville suite à l’abandon du projet de service rapide par bus (SRB).
La coalition estime que la capacité d’attraction du centre-ville est compromise par son accès rendu plus difficile par l’augmentation de la circulation automobile. Elle estime que deux voies réservées, même en site propre intégral, ne suffiraient pas aux besoins. Il faudrait donc construire un tunnel qui relierait la basse-ville à la colline parlementaire afin d’augmenter la capacité du transport collectif.

la suite

Voir aussi : Transport, Transport en commun.

Maison Béthanie: logements moins nombreux et plus grands

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 23 août 2017 Aucun commentaire

Annie Morin
Le Soleil

(Québec) Le propriétaire de la Maison Béthanie, dans le Vieux-Québec, a soumis un nouveau projet de conversion à la Ville de Québec après l’échec du premier en référendum. Le nombre de logements projetés passe de 20 à 15 et il y a davantage de grandes unités pour attirer des familles. Un changement de zonage demeure nécessaire.

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Logement locatif ou social.

Prochaine étape de la consultation sur la mobilité durable

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 22 août 2017 Aucun commentaire

Québec, le 22 août 2017 – La Ville de Québec rappelle aux citoyens que se poursuit le processus de consultation publique sur la mobilité durable et un système structurant de transport en commun. Après les séances de consultation tenues en juin dernier et la période de dépôt des mémoires qui s’est terminé le 13 août dernier, deux options s’offrent encore aux personnes intéressées : remplir le questionnaire en ligne et assister aux présentations des mémoires.

Consultation en ligne

La Ville a mis en ligne un questionnaire permettant aux citoyens de s’exprimer sans avoir à se déplacer. Ce questionnaire sera accessible jusqu’au 31 août sur la page web suivane.

Présentation des mémoires

Les 24, 25 et 26 août, la Ville entendra les citoyens ou les groupes ayant déposé un mémoire lors de séances d’auditions des opinions. Les présentations sur invitation se feront à la salle de réception de l’hôtel de ville, 2, rue des Jardins. L’ordre du jour de chaque séance est disponible sur la page web suivante.

Rappelons que cette consultation publique vise à parfaire ce que pourrait être un réseau structurant de transport en commun pour l’agglomération de Québec.

Voir aussi : Message d'intérêt public, Transport en commun.

Autres billets récents