Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Une station d’essence controversée

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 juillet 2014 Aucun commentaire

Société historique de Québec

En juillet 1936, la compagnie Shell Oil demandait au Comité administratif de la Ville de Québec la permission de construire une station de gazoline sur le boulevard Saint-Cyrille Ouest, au coin de l’avenue Cartier. Pourquoi demandait-elle la permission? Parce qu’en vertu de l’article 67 du règlement 24 alors en vigueur, il ne pouvait y avoir plus d’un certain nombre de station d’essence dans un périmètre donné. Or, depuis 1929, il y avait une station de la compagnie Imperial Oil (Esso) de l’autre côté de la rue. On demandait donc au Comité d’amender ce règlement. Comme argument, on plaidait la création d’emplois (la crise économique sévissait encore) et on faisait miroiter l’augmentation de taxes. En effet, pour construire la station qu’on évaluait à 40000$, il faudrait démolir deux édifices à logements évalués à 25000$. L’opposition mené par la l’échevin Morin du quartier Montcalm disait pour sa part qu’il ne fallait pas analyser cette demande sous l’angle de l’argent, mais plutôt du côté de l’urbanisme. On voulait éviter de transformer le boulevard Saint-Cyrille en boulevard «des pompes». Malgré ces arguments, le Comité accepte d’amender le règlement et Shell Oil obtient son permis de construction en janvier 1937. Plus tard, cette station d’essence sera agrandie et transformée en garage de mécanique. Quant à la station Esso, il n’en reste plus rien puisqu’on construit actuellement à cet emplacement un édifice qui s’appellera le George-Étienne. Ce n’est donc pas la première fois qu’un débat anime un projet de construction à cette intersection de la haute-ville.

Source : Le journal L’Action catholique du 27 juillet 1936.

Page Facebook de la Société

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire.

Terrain coin chemin Ste-Foy et rue Louisiane

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 23 juillet 2014 Aucun commentaire

La semaine dernière j’ai crû voir du mouvement sur cette parcelle de terrain et plein d’optimiste j’y suis retourné aujourd’hui, mais plus rien, Ai-je rêvé ? Il me semble que ça fait longtemps que c’est le statut quo à cet endroit, quelqu’un en sait plus ?

Terrain rue Louisiane - juillet 2014 (1)Terrain rue Louisiane - juillet 2014 (2)

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge.

Nouveau projet: Quartier central

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 23 juillet 2014 7 commentaires

Axé / style de vie

Quartier central, c’est un projet unique en son genre à Québec. Voisin du futur amphithéâtre et d’ExpoCité, Quartier central se veut un lieu d’animation sans pareil. Devenant le véritable prolongement du dynamisme recherché du centre-ville de Québec, Quartier central, c’est la création d’un mode de vie, d’une ambiance urbaine dans un secteur en pleine effervescence.

Axé / affaires

Quartier central, c’est un complexe d’affaires multi-fonctionnel où se côtoient trois édifices à bureaux administratifs, un centre de design formé de deux bâtiments et un magnifique hôtel d’une trentaine d’étages avec chambres et appartements-hôtels.

Locaux technos. Restauration tendance. Ambiance animée. Services en tout genre. Le tout dans le plus imposant carrefour de divertissement jamais créé à Québec.

Faire des affaires au Quartier central, c’est profiter d’une localisation stratégique et de la visibilité privilégiée qu’elle offre. Créer un environnement de travail vivant. Et bénéficier d’une accessibilité incomparable grâce à la proximité de grands axes routiers, du service de transport en commun et de la piste cyclable et piétonnière.

Contactez-nous pour prendre place au cœur de l’action!

Le projet

Un billet précédent

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou.

Joyaux menacés: la maison Bignell et le centre Durocher

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 23 juillet 2014 1 commentaire

Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil

(…) La maison Bignell, 1524, côte à Gignac:

MD Un citoyen du secteur de Sillery possède cette maison bicentenaire dans sa cour. De style néoclassique, elle a été construite en 1811 par un riche marchand écossais. «Elle aussi est à l’abandon. Ce serait la plus vieille maison encore debout dans l’arrondissement historique de Sillery. Si on ne fait rien, un jour elle va être tellement en mauvais état qu’on ne pourra plus la sauver.» Même si la demeure est protégée par la Loi sur le patrimoine culturel, les autorités semblent impuissantes…

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge.

La Grande Allée ne sera pas piétonne cet été

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 22 juillet 2014 Aucun commentaire

Radio-Canada (Québec)

Ce n’est pas avant l’été prochain qu’une partie de la Grande Allée pourrait devenir piétonne. Le projet a été retardé d’un an en raison des délais trop courts pour modifier la réglementation municipale.

Des commerçants souhaitaient rendre une portion de la Grande Allée piétonne dès cet été afin d’atténuer les répercussions des travaux majeurs qui sont déjà en cours et qui se poursuivront jusqu’à l’an prochain.

Le projet pilote visait la portion commerciale s’étendant entre l’hôtel Le Concorde et le parc de la Francophonie. Ce secteur est déjà réservé aux piétons durant le Festival d’été.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.

Autres billets récents