Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


La banlieue nord aimerait encore plus d’autobus

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 février 2019 3 commentaires

Dominique Lelièvre
Journal de Québec

Les améliorations à la desserte des secteurs nord-ouest de Québec par le RTC ont laissé sur leur faim plusieurs résidents, samedi matin, tandis que des élus de l’opposition ont déploré des modifications surtout cosmétiques.

La direction du Réseau de transport de la Capitale est retournée devant la population au centre communautaire Michel-Labadie, sur l’avenue Chauveau, pour répondre aux critiques entendues il y a dix mois, lors des consultations publiques sur le réseau structurant.

Le mégaprojet prévoit essentiellement, pour ces résidents, un parc-o-bus et des voies dédiées sur l’autoroute Robert-Bourassa. Devant la déception des citoyens, le maire Régis Labeaume avait annoncé une bonification de la desserte en transport en commun dans La Haute-Saint-Charles, évoquant même « de nouveaux parcours ».

Parcours bonifiés

Toutefois, samedi, en excluant la création de deux parcours vers l’aéroport, le RTC n’avait que la bonification de trajets existants à proposer à la population. À partir de la fin de l’été, certains tracés seront prolongés, alors que d’autres, comme le Métrobus 804, verront leur fréquence s’accroître.

« Moi, je suis insatisfaite de ces parcours-là. Les parcours locaux, on dirait qu’on est laissés pour compte », a fait savoir une citoyenne mécontente. « Il y a beaucoup d’amélioration, mais il y a encore de la place », a nuancé une autre résidente, Francine Dion.

Un « plaster »

Selon le RTC, les nouveautés amélioreront les temps de déplacement et la connectivité au futur réseau structurant. « C’est un premier élément de réponse […]. C’est sûr qu’on ne répond pas totalement et entièrement à toutes les préoccupations qui nous ont été exprimées », a reconnu le président du RTC, Rémy Normand.

Le conseiller Raymond Dion et l’élu de Québec 21 Patrick Paquet ne se sont pas montrés impressionnés, le premier parlant d’un « plaster », le second « de petites chirurgies ». « On a, dans le fond, fait des petites bonifications, et à part Val-Bélair qui a quelques petits correctifs, le reste, on l’oublie », a commenté M. Dion, un ancien d’Équipe Labeaume et ex-président du RTC, de 2009 à 2013.

​DES NOUVEAUTÉS CET ÉTÉ

Métrobus 804:Fréquence améliorée en soirée et le dimanche

Parcours 70 et 75: Tracé modifié dans le nord-ouest de Val-Bélair
Un bus aux 30 minutes (certains tronçons seulement)

Parcours 74: Tracé modifié dans le quartier des Châtels, 2 départs de plus la fin de semaine Un bus aux 60 minutes

Parcours 84: Tracé prolongé vers Val-Bélair, 5 départs de plus la fin de semaine
Un bus aux 60 minutes (en période de pointe)

Deux parcours vers l’aéroport: Parcours 76 (entre l’aéroport et la gare de Sainte-Foy) et parcours 80 (entre l’aéroport et le centre-ville)

La suite

L’opposition pas convaincue par la desserte nord-ouest du RTC Ian Bussières (Le Soleil)

Voir aussi : Transport en commun.


3 commentaires

  1. Francis L

    3 février 2019 à 23 h 26

    Je suis toujours en faveur de plus de transport en commun. Mais il faut être réaliste : les gens qui s’installent de plus en plus loins en périphérie ne peuvent pas s’attendre à obtenir le même niveau niveau de desserte qu’au centre. On dirait que tout le monde voudrait un tramway un tramway en face de leur maison, mais c’est impossible. Mais à ce sens, je pense que le réseau structurant actuel fait bien sont devoir d’offrir au plus grand nombre possible des améliorations, ce qui semble rallier l’opinion populaire.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Che

      4 février 2019 à 10 h 44

      Bien d’accord avec vous. Pour les banlieues éloignées, une amélioration des parcours express, une augmentation de la fréquence des parcours régulier et l’ajout d’espaces de stationnement aux Parc-O-Bus sont les solutions à privilégier. Le RTC fait des améliorations en ce sens à chaque année.

      J’ai l’impression qu’il reste encore quelques années avant de pouvoir supporter un parcours à haute fréquence dans les banlieues éloignées.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • CL

      4 février 2019 à 11 h 07

      Pour avoir assister à la séance d’information, la majorité des gens était satisfait avec les changements apportés par le RTC.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *