Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Tramway : s’inspirer de Grenoble

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 février 2019 34 commentaires

Source : Olivier Lemieux, Radio-Canada, le 18 février 2019

En 1987, la ville de Grenoble, en France, célébrait l’inauguration de sa première ligne de tramway. Aujourd’hui, son réseau s’étend sur plus de 40 kilomètres et génère 240 000 éplacements quotidiens. Nous nous y sommes rendus pour comprendre les clés de son succès.
« Toutes les oppositions avant le tramway sont devenues des approbations après son installation », lance fièrement Michel Destot, maire de Grenoble de 1995 à 2014.
C’est sous son administration que le réseau municipal de tramway a explosé, passant d’une à cinq lignes.
La plus récente, inaugurée en 2015, s’étire vers la banlieue nord. Selon Michel Destot, le tramway a permis d’embellir la ville et de resserrer les liens entre les différents quartiers.

la suite

Voir aussi : Tramway à Québec, Transport en commun.


34 commentaires

  1. Rene Dupuis

    18 février 2019 à 10 h 41

    Grenoble n’as pas d’hiver! pourquoi ils essaient de nous faire gobé n’importe quoi en nous mentant! cherchez « accident de Tramway » sur YouTube et ensuite cherchez « accident de métro » et ensuite faites vous une idées a savoir si le tram est le meilleur choix pour Québec et vous allez vites vous rendre compte que le Lobby du Tramways est fort ici a cause de Bombardier qui veux absolument nous faire un Tram! ca coûte 4x plus cher a entretenir que n’importe quel systeme de transport en commun! Oui un métro coûte plus cher a la construction, mais a il a pas de duré de vie, contrairement a un tramway qui dois être constamment entretenue a grand frais!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      18 février 2019 à 11 h 09

      Moi, dès qu’on évoque une théorie du complot, je m’abstiens. J’invite les autres à faire de même.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Urbanoïd

      18 février 2019 à 13 h 17

      Excellent constat.

      Même Paris qui n’a pas d’hiver va construire 170km de métro pour enchâsser les banlieues. Un investissement à long terme contrairement aux tramways dont la courte espérance de vie est mine d’or; payer par les citoyens.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Undefined

        18 février 2019 à 16 h 25

        @ Urbanoïd

        Selon Wikipédia, « le biais de confirmation, également dénommé biais de confirmation d’hypothèse, désigne le biais cognitif qui consiste à privilégier les informations confirmant ses idées préconçues ou ses hypothèses (sans considération pour la véracité de ces informations) et/ou à accorder moins de poids aux hypothèses et informations jouant en défaveur de ses conceptions. Ce biais se manifeste chez un individu lorsqu’il rassemble des éléments ou se rappelle des informations mémorisées, de manière sélective, les interprétant d’une manière biaisée. »

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Carl

        18 février 2019 à 23 h 20

        Agglomération parisienne : 10 706 072 habitants sur 2 845 km2, pour une densité de 3 763 hab/km2, desservie par une quinzaine de lignes de métro, 5 lignes du RER, quelques lignes de tram/train léger, d’innombrables services de trains de banlieue et interurbains de divers calibres.

        Agglomération de Québec: 800 296 habitants sur 3 409km2, pour une densité de 235 hab/km2, desservis par 6,7 ou 8 trains interurbains poussifs par jour.

        On parle vraiment ici de deux situations absolument comparables!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Jean-Christophe Utilisateur de Québec Urbain

      18 février 2019 à 16 h 06

      Le tramway qui ne fonctionne pas en hiver, c’est un MYTHE! Le sujet a été abordé à maintes reprises un peu partout alors svp sortez-vous la tête du sable et allez vous informer.
      Ensuite, Bombardier fabrique également des rames de métro. Pourquoi ils auraient une préférence/avantages à faire pression sur la ville pour avoir un tramway?? Comme PPDaoust a dit, c’est ridicule comme théorie du complot…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Undefined

      18 février 2019 à 16 h 23

      @ Rene Dupuis
      Selon Wikipédia, « un biais cognitif est une distorsion dans le traitement cognitif d’une information. Le terme biais fait référence à une déviation systématique de la pensée logique et rationnelle par rapport à la réalité. »

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. julien

    18 février 2019 à 10 h 59

    Regardez les autres reportages cette semaine. Ils sont supposés de parler des tramways dans d’autres villes qui ont un hiver comparable au Québec.

    J’ai hâte de voir ce qui va en sortir.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Undefined

    18 février 2019 à 12 h 06

    Pour ce qui est du climat, un journaliste de la SRC a dit qu’ils allaient faire une comparaison avec une autre ville.

    Voici une comparaison des deux villes pour les données démographiques et géographiques.

    Grenoble-Alpes Métropole

    Population: 443 123 hab. (2016)
    Densité: 819 hab./km2
    Superficie: 541,17 km2

    Québec

    Population 531 902 hab.2 (2016)
    Densité 1 171 hab./km2
    Superficie 454,28 km2

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Marc Guy

    18 février 2019 à 22 h 48

    A Quebec on a plusieurs pôle d’emploies qui son étaler sur du territoire non déservie par le future tramway . Grenoble semble avoir un seul centre ville ou sont concentré les emploies

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      19 février 2019 à 07 h 26

      « Grenoble semble avoir un seul centre ville ou sont concentré les emploies » (sic)

      Le mot « semble » est important ici. Je doute que comme moi vous ayez déjà séjourné à Grenoble. Pourquoi faire des recherches lorsque notre titre de gérant d’estrade nous permet de commenter sans en faire? ;-)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  5. Sam

    19 février 2019 à 11 h 55

    C’est ce bordel que vous voulez payer?

    https://www.youtube.com/watch?v=mshJ7L3VGj8

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Alain Manseau Utilisateur de Québec Urbain

    19 février 2019 à 12 h 12

    C’est bien de visiter Grenoble et de voir comment le tramway s’en sort.

    Mais il faut rappeler quelques constats en ce qui concerne Grenoble. Stationner sa voiture devant un parcomètre coûte 35 Euros pour 2,5 heures. c’est 52 $Can! De très nombreuses voies de circulation ont été sacrifiées pour faire passer le tramway. La congestion pour les voitures est pire qu’avant l’avènement du tramway. Pas étonnant que le tramway est populaire! La plupart des commerçants interrogés ne semble pas enthousiastes, mis à part un fleuriste nouvellement ouvert.

    Radio-Canada devrait envoyer un journaliste à Rennes, Lilles, Lausanne, Catania ou Brescia et nous faire découvrir leur métro. Il s’agit de villes de tailles similaires à Québec, en densité et en population.

    Ensuite, les gens en tireront leur conclusion. On pourra alors parler de neutralité journalistique.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Undefined

      19 février 2019 à 14 h 12

      « Radio-Canada devrait envoyer un journaliste à Rennes, Lilles, Lausanne, Catania ou Brescia et nous faire découvrir leur métro. Il s’agit de villes de tailles similaires à Québec, en densité et en population. »

      Vraiment?

      À Lausanne, à peine plus de 50 % des déplacements domicile-travail
      effectués par les résidents se font en transport individuel motorisé.

      Pour Lausanne:

      « Population permanente 138 905 hab. (31 décembre 2017)

      Densité 3 357 hab./km2

      Superficie 41,38 km2 »

      Pour l’aglomération lausannoise:

      « Population 403 110 hab. (2015) »

      Pour Québec:

      « Population 531 902 hab.2 (2016)

      Densité 1 171 hab./km2

      Superficie 45 428 ha = 454,28 km2 »

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  7. Alain Manseau Utilisateur de Québec Urbain

    19 février 2019 à 16 h 53

    La densité des quartiers centraux de Québec (144 400 habitants) est de 4247 hab/km2. Superficie : 34 km2.

    Alors, oui, ça se compare très bien.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      19 février 2019 à 18 h 07

      Vous avez mordu à l’hameçon:

      « À Lausanne, à peine plus de 50 % des déplacements domicile-travail
      effectués par les résidents se font en transport individuel motorisé. »

      Espérons qu’Undefined pratique le  » Catch and Release  » ;-)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Alain Manseau Utilisateur de Québec Urbain

        19 février 2019 à 19 h 21

        Pourquoi pensez-vous qu’un nombre si élevé de déplacements se font en transport en commun à Lausanne ? Parce qu’il se sont doté d’un équipement conséquent. Le tramway qu’on nous propose à Québec, avec sa capacité de 260 personnes par véhicule, ne serait pas en mesure d’absorber plus de 2-3% des automobilistes actifs dans la zone touchée. C’est très peu.

        Le métro de Lausanne accueille environ 120 000 déplacements par jour. À Québec, dans le secteur d’un éventuel métro, on pourrait facilement atteindre ce chiffre puisqu’il y a déjà plus de 120 000 déplacements quotidiens en transport collectif et plus de 600 000 déplacements en voiture. Il ne suffirait qu’un léger transfert modal voiture vers métro pour dépasser la performance du métro de Lausanne.

        Je pourrais vous citer les chiffres de plusieurs autres villes de taille intermédiaire qui ont un métro, notamment Rennes en France et Brescia en Italie. Toutes des villes avec des densités et des populations similaires à Québec qui ont vu leur taux d’utilisation des transport collectif augmenter significativement grâce à leur métro. Québec pourrait très bien s’inspirer de ces modèles plutôt que de Grenoble ou Bordeaux.

        On repassera pour la partie de pêche.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        19 février 2019 à 20 h 32

        « Pourquoi pensez-vous qu’un nombre si élevé de déplacements se font en transport en commun à Lausanne ? Parce qu’il se sont doté d’un équipement conséquent. »

        Citez moi des études qui démontre que c’est seulement attribuable au métro.

        Dites-nous quel territoire va couvrir votre métro?

        Pour ce qui est du comparable, plus d’une fois ici sur Québec Urbain les données ont été publiées. Malgré ça certains persistent avec une cécité sélective!

        Regardons les données de l’arrondissement de La Cité Limoilou:

        Population 108 640 hab. (2014)
        Densité 4 898 hab./km2
        Superficie 2 218 ha = 22,18 km2

        Je vous le concède ça se compare à ceci:
        « La densité des quartiers centraux de Québec (144 400 habitants) est de 4247 hab/km2. Superficie : 34 km2. »

        Quand on regarde les autres arrondissements ça ne se compare pas.

        Pour l’arrondissement « Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge » à part le quartier « Le Plateau » je ne vois pas ce qui se compare.

        Quartier Le Plateau
        Population 13 705 hab. (2011)
        Densité 3 861 hab./km2
        Superficie 355 ha = 3,55 km2

        Pour l’arrondissement, « Charlesbourg » à part le quartier « Des Jésuites » je ne vois pas ce qui se compare.

        Quartier Des Jésuites
        Population 15 485 hab. (2011)
        Densité 3 167 hab./km2
        Superficie 489 ha = 4,89 km2

        Et je m’abstiens d’analyser le contexte politique ou un éventuel référendum. Nous connaissons le résultat de l’un ou l’autre c.-à-d. pas de tramway et pas de métro.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Alain Manseau Utilisateur de Québec Urbain

        19 février 2019 à 22 h 17

        Pour analyser la densité de la population, il est préférable d’utiliser les statistiques des quartiers. Les arrondissements n’offrent pas des données suffisament précises.

        Cette publication de J’y vais en Métro compare la densité de Québec avec celle de Rennes avec beaucoup de détails :

        http://www.facebook.com/jyvaisenmetro/posts/2035126229859698

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        19 février 2019 à 23 h 01

        Misère!

        Vous me lisez? Non mais il me semble que je fais passablement allusion aux quartiers, mon point c’est que les quartiers intéressants sont concentrés dans un arrondissement. Le restant de la ville est largué en s’entêtant avec votre biais de confirmation.

        Pour une densité en dessous de 3 000 hab / km2 je décroche pour un métro. Ce n’est pas en redéfinissant le concept de quartiers tel que le fait le GOP aux USA avec les districts électoraux que vous allez me convaincre.

        J’ai déjà écrit que dans un mode idéal et sans contrainte je souhaiterais une ligne de métro dans les quartiers centraux exclusivement. Si on a un minimum de « pragmatisme » politico-social avec le contexte de la ville de Québec et de la politique au provincial et fédéral on se résigne à se départir de nos lunettes roses.

        Pour ce qui est de votre analyse détaillée je ne consulterai pas votre chambre à écho sur Facebook, si vous publiez ailleurs je vais considérer en faire la lecture.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        19 février 2019 à 23 h 41

        « Je pourrais vous citer les chiffres de plusieurs autres villes de taille intermédiaire qui ont un métro, notamment Rennes en France et Brescia en Italie. Toutes des villes avec des densités et des populations similaires à Québec qui ont vu leur taux d’utilisation des transport collectif augmenter significativement grâce à leur métro. »

        Les contraintes d’utilisation d’une voiture à Lausanne, Rennes et Brescia se compare comment par rapport à Québec?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        20 février 2019 à 07 h 35

        Accéder de façon anonyme (géolocalisation inclus) à la page du groupuscule J’y vas en mètro suggérée ci-dessus fait que Facebook me propose de consulter les comptes Facebook suivants:

        Clique du Plateau
        Éric Duhaime
        Bouchard en parle
        Je ne suis pas raciste mais
        Pierre Paul-Hus

        Excellente façon de me faire fuir en courant!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Alain Manseau Utilisateur de Québec Urbain

        20 février 2019 à 10 h 39

        « Excellente façon de me faire fuir en courant! »

        Ouf, on ne peut pas dire que ça vous en prend beaucoup. Si vous aviez pris le temps d’explorer leur page sans vous laisser aveugler par vos préjugés, vous vous seriez aperçu que l’appui au métro ratisse un large spectre politique : Le NPD au fédéral, le parti Vert au Québec. Les leaders et ex-leaders de Démocratie Québec (Anne Guérette et Jean Rousseau) ont affirmé que le projet était intéressant et valait la peine d’être étudié. Même chose pour Québec 21.

        Le collectif J’y vais en Métro a donné des entrevues à une variété de média, aussi bien à droite (FM93) qu’à gauche (CBC Québec, Impact Campus) en passant par le centre (LCN, QUB radio).

        Je ne trouve rien dans leurs publications qui justifierait qu’ils soient snober par mépris comme vous semblez vouloir le faire. Au contraire, on y trouve une foule d’informations très pertinentes, factuelles et non tendancieuses.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        20 février 2019 à 21 h 36

        Ce que je snobe c’est la chambre à écho de Facebook et ses suggestions délirantes. Si on est sérieux et on publie sur le média par excellence des ceux qui nous inondent de vérités alternatives il ne faut pas s’attendre à être pris au sérieux. Mais encore une fois vous préférez déformer mes propos.

        Écrire « Au contraire, on y trouve une foule d’informations très pertinentes, factuelles et non tendancieuses. » tout en se vantant d’obtenir l’appui de Québec 21 démontre le sérieux de vos prétentions! lol

        La meilleure c’est le centre avec LCN, QUB radio. Si les Martineau de ce monde sont le centre politique on devra croire aux contes de fées lol

        L’appui d’Anne Guérette qui nous a fait une sortie confuse dans les médias et Jean aka Virage-a-180-degrés Rousseau c’est une blague?

        On va définitivement devoir s’entendre pour ne pas s’entendre.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Alain Manseau Utilisateur de Québec Urbain

      20 février 2019 à 01 h 18

      Les 11 quartiers les plus denses de Québec forment un tout cohérent et contigüe géographiquement. Ils regroupent 144 000 habitants et une densité qui dépasse 4200 habitants/km2. C’est essentiellement là que passerait un métro à Québec.

      http://bit.ly/2BXuQUm

      Mais il est évident qu’il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Undefined

        20 février 2019 à 09 h 11

        @ Alain Manseau
        « Mais il est évident qu’il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. »

        Il me semble évident que vous aussi n’êtes pas blanc comme neige. Les données sont présentés de façon à favoriser votre agenda.

        Moi aussi je doute que Facebook soit le lieu le plus sain pour tenir ce genre de débat qui a la prétention d’être objectif et scientifique.

        De nouveau je suggère la lecture de cet article de Wikipédia:

        « Le biais de confirmation, également dénommé biais de confirmation d’hypothèse, désigne le biais cognitif qui consiste à privilégier les informations confirmant ses idées préconçues ou ses hypothèses (sans considération pour la véracité de ces informations) et/ou à accorder moins de poids aux hypothèses et informations jouant en défaveur de ses conceptions. Ce biais se manifeste chez un individu lorsqu’il rassemble des éléments ou se rappelle des informations mémorisées, de manière sélective, les interprétant d’une manière biaisée. »

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Alain Manseau Utilisateur de Québec Urbain

        21 février 2019 à 11 h 51

        « Il me semble évident que vous aussi n’êtes pas blanc comme neige. Les données sont présentés de façon à favoriser votre agenda. »

        Ce sont pourtant les données de l’enquête Origine-Destination du ministère des Transport. Vous pouvez les consulter vous même. Mais peu importe comment vous vous y prendrez, si on ne conserve que les quartiers qui seront traversés par un potentiel métro ou, encore mieux, les 11 à 14 quartiers centraux les plus denses contiguë géographiquement, vous obtiendrez toujours une densité supérieure à 3000 habitants/km et une population supérieure à 150 000. Si vous aimez la science et les faits, vous devriez vous prêter à l’exercice sans préjugés.

        Mais le plus important, c’est la densité de déplacement. Québec compte 820 000 et une très grande partie de ses travailleurs/étudiants doivent se rendent dans un secteur très concentré géographiquement. Ça se reflète dans la densité des déplacements observés sur le territoire couvert par un potentiel métro.

        Non, la densité des quartiers centraux de Québec n’a rien a envier au quartiers centraux des plus petites villes d’Europe qui ont leur métro. Les partisans du tramway devraient faire valoir d’autres arguments.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Undefined

        21 février 2019 à 14 h 23

        Votre discours s’améliore grâce à cet extrait:

        « si on ne conserve que les quartiers qui seront traversés par un potentiel métro ou, encore mieux, les 11 à 14 quartiers centraux les plus denses contiguë géographiquement, vous obtiendrez toujours une densité supérieure à 3000 habitants/km et une population supérieure à 150 000 »

        « Les partisans devraient faire valoir d’autres arguments. »

        Les partisans du métro?

        Si je vous comprend bien lorsqu’il s’agit de faire preuve de réalisme, c’est de la partisanerie. On a un rappel de ce qu’est la réalité avec les discussions impliquant le ministre Champagne.

        Quand il s’agit de militer pour le métro ce n’est pas de la partisanerie?

        Vous souhaitez d’autres arguments? Il y a bien d’autres questions qui sont laissés sans réponse dans les commentaires de cet article ou bien d’autres. Vous êtres libre d’y répondre. Avez écouté Radio-Canada ce matin?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Undefined

        22 février 2019 à 09 h 05

        Merci d’avoir corrigé mon erreur!

        Nous avons obtenu des précisions supplémentaires ce matin à Radio-Canada concernant les discussions sur le financement qui proviendrait du gouvernement fédéral.

        Un arguments de plus qui donne raison à ceux qui prétendent qu’il n’est plus le temps de tergiverser et qu’il faut enlever nos lunettes roses. Le temps presse si on ne souhaite pas que ce soit d’autres villes qui nous devancent.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  8. Alain Manseau Utilisateur de Québec Urbain

    19 février 2019 à 19 h 27

    Un autre élément qu’on oublie pour Grenoble : Leurs citoyens ont eu l’opportunité de pouvoir s’exprimer sur le sujet lors d’un référendum.

    À Québec, la moindre des choses aurait été que Régis Labeaume fasse clairement la promesse d’un projet de transport collectif incluant un tramway lors de la dernière campagne électorale. Malheureusement, ce ne fut pas le cas.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      19 février 2019 à 22 h 27

      Je copie-colle une partie d’un commentaire que j’ai fait il y a une semaine :

      « Le métro est l’option des personnes qui refusent d’admettre que la population n’est pas suffisamment concentrée pour rentabiliser un mode de transport souterrain à très haute capacité. »

      Je reformule la seconde partie de mon affirmation en disant que le tram est en fait un métro sur la portion où cela se justifie. Beaucoup de monde semble oublier ce fait.

      Pour ce qui est de vos vues à propos de la dernière élection, je vous donne entièrement raison.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  9. Insider

    19 février 2019 à 23 h 15

    J’attends encore une réponse de la part du groupuscule d’opinion concernant cet excellent commentaire de Jean Richard. C’est un exemple concret pour une ville de la province de Québec avec un contexte sociologique, culturel et politique bien plus semblable à Québec que ne pourra jamais l’être une ville en Europe.

    « Jean Richard – Abonné 31 janvier 2019 10 h 30

    Mobilité et aménagement du territoire

    Métro (souterrain) ou tramway ? La question est inutile aussi longtemps qu’on n’a pas encore bien compris et défini ce qu’on appelle la mobilité et l’aménagement du territoire.

    Montréal a opté pour le métro, il y a plusieurs années, on pourrait dire un siècle car on en a parlé pendant 50 ans avant que la chose n’aboutisse. Ce métro est très efficace, même si certains médias sensationalistes prétendent qu’il est toujours en retard et en panne (c’est normal, ces médias vivent grâce à la pub des constructeurs automobiles). Il y a pourtant une situation à laquelle le métro n’est pas étranger : c’est que ce métro tout en souterrain a laissé la voie libre à l’automobile en surface. Pire, l’efficacité du métro et la primauté de l’automobile dans les rues ont fait en sorte qu’on a négligé les transports en commun en surface. Le tramway vétuste, on l’a mis au rancart alors qu’on aurait pu le moderniser. On a aussi mis au rancart les trolleybus, plus efficaces que les bus à batteries qu’on veut mettre en service aujourd’hui.

    Ce tout-au-métro pour le collectif et le tout-à-l’auto pour l’individuel, le premier stagnant plus souvent qu’à son tour et le second progressant comme un cancer fulgurant, a fait en sorte que la mobilité n’a cessé de se détériorer. En souterrain, il y a saturation aux heures de pointe, et en surface, c’est la congestion presque 24 heures par jour. Montréal paie très cher d’avoir aussi longtemps négligé son réseau de surface. Les riverains des lignes de métro s’en tirent assez bien malgré la saturation, mais là où le métro ne se rend pas, transport collectif est synonyme de grande lenteur et de fiabilité douteuse. Alors, si on veut un métro à Québec pour refouler les usagers en souterrain afin de ne pas nuire à la circulation automobile, on répète l’erreur montréalaise. Connaissant l’amour des Québécois pour leur char, c’est un risque à ne pas prendre. »

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  10. Insider

    19 février 2019 à 23 h 32

    Une autre réalité que l’on passe sous silence pour la ville de Québec c’est sa topologie du réseau routier qui décourage le transport actif.

    Il y a quelque chose d’inévitable dans l’utilisation du transport en commun c’est que l’on doive faire de la marche même si on stationne sa voiture dans un stationnement incitatif car inévitablement à destination il faudra marcher. Dans son livre « Human Transit » m. Walker l’explique clairement.

    Plus on fait un urbanisme qui favorise le le tout-à-l’auto au détriment du transport actif, moins le Transport En Commun est concurrentiel. Pour un service porte à porte c’est l’auto solo, un taxi, Uber ou tout autre service sur demande…

    Des études tel que « The deadlock of technocratic planning: Quebec City’s urban form and transportation dilemmas » démontrent clairement ce phénomène. Ce n’est pas en laissant la voie libre à l’auto que l’on va contrer cette mauvaise planification qui fait mal au Transport En Commun.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *