Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


1,2 milliard$ investi dans les autoroutes de Québec en 10 ans

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 12 août 2019 11 commentaires

Jean-Michel Genois-Gagnon
Journal de Québec

La mise à jour des autoroutes dans l’agglomération de Québec a nécessité des investissements de 1,2 milliard $ depuis 2009, soit 5 % de l’ensemble du budget d’environ 24 milliards $ visant l’amélioration des infrastructures terrestres à travers la province.

« L’état des autoroutes est bon à Québec. Notre grand défi est maintenant de les maintenir », indique le porte-parole du MTQ Guillaume Paradis.

Aujourd’hui, lorsqu’on parle de la qualité des autoroutes de la Capitale-Nationale, le ministère des Transports (MTQ) affirme que 96,7 % d’entre elles sont classées dans la catégorie en « bon état », peut-on lire dans un rapport publié au début du mois de juin.

Pour obtenir ce résultat, le MTQ utilise l’indice de rugosité international (IRI) qui permet d’évaluer le confort de roulement. Un indicateur de référence dans plusieurs pays. À titre de comparaison, au Québec, 89,4 % des autoroutes sont considérées comme étant « en bon état ».

Si on regarde seulement du côté des investissements pour la conservation des chaussées des autoroutes dans l’agglomération de Québec, ce sont 70 millions $ qui ont été injectés depuis 2014 par le ministère.

La suite

Voir aussi : Transport.


11 commentaires

  1. Antoine

    12 août 2019 à 09 h 39

    Tout cela pour réduire la congestion et au final c’est la même chose… la capitale et laurentien après travaux sont aussi congestionnés qu’avant… C’est une solution politique de mettre de l’argent dans l’asphalte, et une solution des radios poubelles grandes connaisseuses de la planification urbaine.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • urbanoïd

      12 août 2019 à 10 h 11

      Et tout sera à refaire dans quelques années. Chaque kilomètre est un gouffre.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • PPDaoust

      12 août 2019 à 11 h 13

      Bonjour Antoine,

      Des 290 projets réalisés depuis 10 ans, 18 sont pour le développement du réseau, destinés à réduire la congestion.

      C’est 6 % des projets.

      L’autre 94 %, c’est pour le maintien et la mise à jour des infrastructures. Des investissements nécessaires qui ont peu à voir avec l’électoralisme.

      Sans dire que vous avez tout faux, je considère que vous exagérez grandement.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Joe B.

      12 août 2019 à 11 h 44

      Les échangeurs de Capitale et Laurentienne ont été reconstruits avec exactement la même capacité alors je ne comprend pas pourquoi vous chialez que c’est aussi congestionné qu’avant…

      En fait de reconstruire de la même façon qu’avant, c’était une aberration monumentale mais nos ingénieurs du MTQ font tout pour accentuer le trafic artificiel de Québec! Vilaines automobiles….

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        12 août 2019 à 13 h 37

        « Les échangeurs de Capitale et Laurentienne ont été reconstruits avec exactement la même capacité alors je ne comprend pas pourquoi vous chialez que c’est aussi congestionné qu’avant… »

        En quoi une capacité plus grande des échangeurs aurait régler la congestion. L’effet entonnoir vous connaissez? Combattre l’étalement urbain serait beaucoup plus efficace pour diminuer la congestion.

        « En fait de reconstruire de la même façon qu’avant, c’était une aberration monumentale mais nos ingénieurs du MTQ font tout pour accentuer le trafic artificiel de Québec! »

        Le trafic artificiel? Pouvez-vous élaborer sur le concept de trafic artificiel?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        12 août 2019 à 13 h 40

        « Les échangeurs de Capitale et Laurentienne ont été reconstruits avec exactement la même capacité »
        C’est inexact. La géométrie de la bretelle de Laurentien sud vers Capitale ouest a été améliorée. Et une voie a été ajoutée sur la bretelle de la Capitale est vers Laurentien nord

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. paradiso Utilisateur de Québec Urbain

    12 août 2019 à 12 h 16

    Une somme tout à fait normale pour une agglomération qui compte maintenant 800 000 habitants. Les nouvelles infrastructures seront plus durables que les viaducs en béton construits à la va-vite au début des années 1960.

    On peut être à la fois pour le réseau structurant et le maintien en bon état des routes actuelles, qui seront elles-mêmes empruntées par les TEC sur certains parcours.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Marc Guy

      12 août 2019 à 18 h 09

      Quand on développe une ville pour l’auto on a plus d’auto . La vieille partie de Quebec qui a été développer a l’époque ou les gens marchais pour se rendre au travaille comme st Roch ou st Sauveur et le vieux Limoilou est l’exemple a suivre pour la largeur des rues

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  3. Louis

    12 août 2019 à 12 h 33

    Et la tête des ponts dans tout ça? Je crois que ceci devrait faire parti des projets à venir car l entrée de la ville est pitoyable

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jp-Duval

      12 août 2019 à 12 h 45

      Je crois que le MTQ attend de voir le projet final du Phare.

      La construction de cet édifice risque de changer la donne en ce qui concerne la circulation dans ce secteur. Si on refait maintenant le tête des ponts, on risque de devoir en refaire une partie après la construction de cet édifice. Cela s’avèrerait plus couteux.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *