Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Véritable boum démographique et économique dans Portneuf

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 30 août 2019 4 commentaires

Martin Lavoie
Journal de Québec

Les municipalités de la région de Portneuf et de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier vivent un véritable boum démographique et économique qui ne semble pas vouloir ralentir.

De 2001 à aujourd’hui, la population de Sainte-Catherine (voir tableau) a augmenté de 71 %, celle de Pont-Rouge de 37 % et celle de Donnacona de 33 %. Pendant la même période, la croissance du Québec n’a été que de 17 %.

«Ça va tellement vite, nous avons de nouveaux arrivants toutes les semaines. Depuis janvier, il y a 70 terrains vendus et 30 maisons en construction dans le secteur 9A», lance le maire de Pont-Rouge, Ghislain Langlais.

Ce dernier estime que sa municipalité pourrait atteindre le cap des 11 000 habitants d’ici deux ans.
La proximité de Québec, les terrains plus abordables, les activités et les services proposés par sa municipalité expliquent, selon lui, cet engouement. «C’est plus rapide se rendre à l’hôpital Laval à partir d’ici qu’à partir de Beauport ou de Stoneham, par exemple», dit-il.

«Depuis cinq ou six ans, ça boume pas mal», lance le maire Pierre Dolbec qui estime que Sainte-Catherine devrait atteindre le cap des 10 000 habitants avant 2026. Si la proximité de Québec joue dans cette croissance, ce n’est pas le seul élément, selon lui.

«On a un environnement extraordinaire pour les jeunes familles. Nous avons 14 parcs, une piste cyclable le long de la Jacques-Cartier, le parc du Grand-Héron, dont on répare les infrastructures depuis trois ans et probablement le plus beau parc hivernal dans la grande région de Québec», affirme-t-il.

«Depuis le début de 2018, nous avons donné 90 permis de construction. Nous avons beaucoup de nouveaux arrivants. La position de la ville à 20 minutes de Québec, les services, les terrains abordables attirent les gens», raconte le maire de Donnacona, Jean-Claude Léveillée.

Commerces et services

Cette effervescence démographique augmente aussi les demandes des consommateurs. À Donnacona, par exemple, un complexe médical et un projet commercial sont en train de voir le jour.

D’ici l’automne, la ville comptera deux microbrasseries, un nouveau restaurant, une halte routière, une boucherie et divers services médicaux. L’année 2019 devrait aussi voir la première pelletée de terre d’un complexe aquatique de 8,8 millions de dollars.

La suite

Voir aussi : Densification, Publications & ressources Internet, Qualité et milieu de vie, Transport.


4 commentaires

  1. Che

    30 août 2019 à 10 h 32

    « C’est plus rapide se rendre à l’hôpital Laval à partir d’ici qu’à partir de Beauport ou de Stoneham, par exemple »

    Je ne sais pas où il a pris ses chiffres, mais Google maps me donne 16 minutes pour Beauport (Seigneuriale/Nordique) vs 24 pour Pont-Rouge (à partir du IGA) (Dans les deux cas, calculé sans traffic).

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Jean-Christophe Utilisateur de Québec Urbain

    30 août 2019 à 11 h 02

    Tout ce que je vois c’est de l’étalement urbain et des problèmes à venir… Dans quelques années on va se retrouver avec de la congestion et on va mettre plusieurs millions de $ pour élargir l’autoroute 40 pour satisfaire quelques milliers de personnes qui se sont installer volontairement à l’extérieur de la ville pour sauver quelques dollars.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. laéR

    30 août 2019 à 12 h 55

    Correction: […] a l’impression d’avoir sauvé quelques dollars. Car habiter loin et avoir un plus grand terrain signifie plus de dépenses, plus de voitures, plus d’équipements, etc.

    Et le temps c’est de l’argent, non?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Marc Guy

    30 août 2019 à 18 h 26

    le choix est clair les gens choisissent le tracteur a gazon et non l’agriculture urbaine
    on est dans le cul de sac ou on ne peut décidé pour les autres offrir le train de banlieue sur les rail déja en place est plus urgent que l’inutile tramway

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *