Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


400 ans d’histoire à Notre-Dame-des-Anges, la plus petite municipalité du Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 novembre 2019 Aucun commentaire

Nicole Germain
Radio-Canada

En 1620, les Récollets ont établi le couvent Notre-Dame-des-Anges près de la rivière Saint-Charles, ce qui marqua le début de la vocation religieuse de ce lieu patrimonial de Québec. Les Augustines, propriétaires des lieux depuis 1693, se préparent à souligner ces quatre siècles d’histoire.

Branche de la famille franciscaine, les Récollets occupèrent le site historique de Notre-Dame-des-Anges bien avant la création de la municipalité du même nom, en 1855.

Aujourd’hui, la mémoire de ses missionnaires vit toujours à travers les murs du monastère grâce à la bienveillance des 72 religieuses de l’endroit.

Fidèle à la tradition, c’est la supérieure qui veille à l’administration de ce lieu de culte qui est aussi une municipalité, la plus petite de la province.

Un petit Vatican enclavé dans la ville de Québec

Comme l’État de la Cité du Vatican, Notre-Dame-des-Anges est une entité autonome à vocation religieuse. Elle gère son propre conseil décisionnel, ses assemblées communautaires, ainsi que ses propres élections.

Avant d’être une municipalité, c’était une seigneurie qui couvrait une partie de la Basse-Ville de Québec. Quand le gouvernement du Bas-Canada a fondé les municipalités sur le territoire québécois, il a « municipalisé les paroisses », explique Denis Robitaille, chargé de projet en patrimoine chez les Augustines.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *