Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Bordeaux vers la fin du « tout tramway »

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 décembre 2019 30 commentaires

Simon Barthélémy
La Croix

Alors qu’elle inaugure sa quatrième ligne de tram, la métropole bordelaise s’interroge sur l’avenir d’un réseau coûteux et répondant mal aux besoins de l’agglo.

Bordeaux lance ce samedi 14 décembre son tram D, qui ira du centre-ville à Eysines via le Bouscat et Bruges. Cette ligne de 10 kilomètres, sur laquelle circuleront des rames Alstom, irriguera le nord-ouest de l’agglomération aujourd’hui mal desservi par les transports en commun.

Désormais fort de 77 km, le réseau bordelais est un des plus étendus de France. Abandonné en 1958, relancé en 2003, le tram a trouvé son public : 530 000 voyages sont réalisés chaque jour sur le réseau TBM (trams et bus de la métropole), 68 % de plus en 10 ans ; 50 000 autres sont attendus sur la ligne D.

Pourtant le tramway est en question : beaucoup d’usagers et de responsables le jugent trop lent, trop cher, peu fiable… C’est une « rançon de la gloire », plaident les élus métropolitains : les rames sont pleines aux heures de pointe en ville, et le réseau s’use plus vite qu’anticipé, entraînant des pannes et d’importants coûts d’entretien.

40 fois plus cher

Mais c’est aussi le résultat de choix politiques. Pour ne pas handicaper sa candidature au titre de patrimoine mondial de l’Unesco avec un réseau électrique aérien disgracieux, Bordeaux avait opté pour une alimentation par le sol (APS) sur certaines parties de la ligne. Ainsi, le tram D coûte 25 millions d’euros au kilomètre, quand Besançon a par exemple « sorti » un tramway à 17 millions d’euros. Or l’APS est plus sujette aux incidents techniques, et 40 fois plus chère à l’exploitation !

La métropole étant peu dense (1354 habitants/km2) et étendue, elle a voulu étendre son réseau au-delà de la rocade pour chercher des usagers. Mais les tramways mettent plus d’une heure pour traverser l’agglomération, ils sont moins remplis en bout de lignes, donc moins rentables.

Voies uniques

Afin de baisser la facture, la métropole a opté pour des voies uniques pour ses extensions. Problèmes : la fréquence y est moins importante, et en cas de rame en panne, c’est toute une ligne qui se retrouve bloquée.

Pour toutes ces raisons, Trans’Cub, attaque régulièrement en justice les projets de la métropole, dont actuellement l’extension de la ligne A vers l’aéroport de Mérignac. Initialement favorable au tramway contre le métro voulu par l’ancien maire Jacques Chaban-Delmas (puis remisé par Alain Juppé après son élection en 1995), cette association de consommateurs estime désormais que la métropole doit privilégier des BHNS (bus à haut niveau de service) en site propre, deux fois moins cher que le tram au kilomètre (une ligne est actuellement en projet).

Étoile dans les yeux

Favorable au tram, la FNAUT (association des usagers des transports) considère également que le réseau bordelais, en étoile, est incapable de répondre aux besoins de déplacements des habitants de banlieue à banlieue. Ainsi, malgré un investissement colossal – plus de deux milliards d’euros depuis la mise en chantier simultanée de trois lignes, en 2000, la part modale des transports en commun a peu progressé – de 10 % à 12 % des déplacements dans la métropole.

Si la part de la voiture recule (de 59 % à 49 %), c’est du fait de l’explosion du vélo et de la marche. Dans l’absolu, les distances en voiture continuent de croître (8,3 millions de kilomètres par an, soit 75 % du total) !

L’ambition du tram était pourtant de juguler la place de la voiture en ville. Mission réussie, mais dans Bordeaux centre, et ce malgré la création de nombreux parcs-relais aux stations des entrées de l’agglo. L’étalement urbain conjugué à la concentration des emplois dans la métropole font de celle-ci la troisième plus embouteillée de France, selon l’opérateur de GPS TomTom. La saturation de la rocade bordelaise en atteste chaque matin, et ne fut pas pour rien dans la colère des Gilets jaunes girondins.

Halte au tram

Aussi, plusieurs candidats aux élections municipales, dont l’écologiste Pierre Hurmic et l’ancien président de la métropole (ex PS) Vincent Feltesse, disent stop au tout-tramway. Ils promettent, s’ils sont élus, d’arrêter les projets de nouvelles extensions (vers Saint-Médard-en-Jalles) ou de nouvelles branches (vers Gradignan) actuellement soumises à la concertation

Plus prudents du fait des alliances à la métropole avec les élus centre-droit des communes concernées, le maire de Bordeaux Nicolas Florian, comme son rival « marcheur » Thomas Cazenave, assurent quant à eux qu’ils ne lanceront pas d’autres projets que ceux-ci.

Le métro exclu

Tous écartent l’hypothèse – qui avait un temps ressurgi dans le débat local -, d’un métro, jugé trop coûteux. Ils se rejoignent aussi sur la nécessité de développer les transports fluviaux et le « RER métropolitain » – multiplier les « cars express » et les TER, en utilisant davantage le réseau ferré de l’agglomération, important mais sous-exploité.

Ce projet vient de démarrer, piloté par la Région Nouvelle-Aquitaine (en charge des transports interurbains). Il nécessitera des arbitrages financiers – l’investissement est estimé à près d’un milliard d’euros – et un accord avec le futur délégataire des transports bordelais (actuellement Keolis, filiale de la SNCF).

La suite

Des pétitions pour un référendum quant au projet de tramway à Québec (Radio-Canada).

Voir aussi : Projet - Tramway.


30 commentaires

  1. Jeff M

    15 décembre 2019 à 16 h 34

    À lire à la fin

    « Le métro exclu

    Tous écartent l’hypothèse – qui avait un temps ressurgi dans le débat local -, d’un métro, jugé trop coûteux. Ils se rejoignent aussi sur la nécessité de développer les transports fluviaux et le « RER métropolitain » – multiplier les « cars express » et les TER, en utilisant davantage le réseau ferré de l’agglomération, important mais sous-exploité.

    Ce projet vient de démarrer, piloté par la Région Nouvelle-Aquitaine (en charge des transports interurbains). Il nécessitera des arbitrages financiers – l’investissement est estimé à près d’un milliard d’euros – et un accord avec le futur délégataire des transports bordelais (actuellement Keolis, filiale de la SNCF). »

    On a un certain potentiel de ça aussi à Québec, mais il n’est sûrement pas aussi intéressant que le projet actuel. Il y a eu des propositions d’utiliser les chemins de fer, notamment de la rive sud jusqu’à la gare du palais, en passant par Ste-Foy, puis la ligne vers Beauport longeant le fleuve, mais on est forcé d’admettre que cela ne relie pas des endroits aussi stratégiques. Cela pourrait tout de même être exploré pour de futures extensions du réseau.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • urbanoïd

      16 décembre 2019 à 19 h 49

      « C’est une « rançon de la gloire », plaident les élus métropolitains » Quelle bande d’incompétents.

      Sans blague, comment Bordeaux (256K hab.) pourrait justifier la construction d’un métro après avoir dépensé 3G$ dans les tramways « signature » qui devaient être structurants ? Ils ont fait le mauvais choix en donnant une carte blanche au maire Juppé et sa brochette d’experts; qu’ils savourent la dégradation du service (14km/h), les pannes (783 par mois), les bouchons quotidiens (3e en France), les collisions (16 par mois), les retards, les frais d’opération qui explosent, la saturation chronique, l’usure prématurée (surprise!). Juppé devrait retourner en prison.

      Au même moment, Rennes construisait son métro automatique avec 0,65G$. Ils sont dans le top 10 des métros automatiques les plus fiables au monde.

      De plus, Québec pourrait bénéficier de la grande expertise de Montréal au lieu de jouer les pionniers avec un tramway.

      Je n’arrive pas à comprendre le choix du tramway.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Dédé

    15 décembre 2019 à 18 h 12

    « Ainsi, malgré un investissement colossal – plus de deux milliards d’euros depuis la mise en chantier simultanée de trois lignes, en 2000, la part modale des transports en commun a peu progressé – de 10 % à 12 % des déplacements dans la métropole. »

    Est-ce qu’ils avaient un rapport confirmant une hausse de l’achalandage en transport en commun de près de 31 % dès la première année ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. laéR

    15 décembre 2019 à 18 h 52

    Le seul et unique projet qui peut tout régler à Québec, c’est un troisième lien à l’Est. Il est primordial que les élus se concertent pour la réalisation de ce tunnel autoroutier. C’est indispensable afin de faire une boucle. De cette façon, les gens de la rive sud pourront faire plusieurs kilomètres vers l’Est sur la 20 et ensuite emprunter un tunnel pour s’engouffrer sur les autoroutes 40 et 440, libre de tout obstacle. D’ailleurs, si on met des led de couleurs dans le tunnel ça va être super cool. Le Tramway ne peut pas offrir cela.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      15 décembre 2019 à 20 h 30

      On sent à peine le sarcasme, mais bon comme je suis aveugle et que je ne suis pas gentils avec les hyper-sensibles qui menacent pas très subtilement les élus il se peut que je me trompe. lol ;-P

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • laer

        16 décembre 2019 à 12 h 07

        J’étais très sérieux, imaginez des LED dans le tunnel qui change de couleur rapidement. Si on va très vite, ça pourrait nous donner l’impression d’entrer dans une autre dimension. On a enfin un argument valable pour sa réalisation.

        #3eLien #TourismeQuébec #LEDSupplier #JeanFrancoisGosselin

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  4. "Le" lecteur assidu

    15 décembre 2019 à 20 h 40

    * Points en vrac

    1er point

    De mémoire, à moins d’errer, lorsque j’ai appris par les nouvelles que le maire Labeaume voulait installer un tramway à Québec et que ça passerait au centre et non sur les côtés, je lui ai écrit pour lui faire part que je trouvais ça moins sécuritaire.

    En effet, comme je crois l’avoir déjà souligné  » ici « , tant les clients montant ou descendant du tramway vont devoir traverser la voie publique pour arriver aux trottoirs, ce qui est le contraire notamment du système d’autobus.

    Conséquemment, malheureusement, ce système va contribuer encore plus à des blessures ou autres accidents graves.

    2e point

    Le fait que ce système ait une une durée utile de 25 années va obliger de recommencer le  » cycle  » que je qualifierais d’ ad nauseam, autrement dit une dilapidation de fonds publics, légale certes mais dilapidation quand même.

    3e point

    Un métro ça coûte des  » bidous  » en effet mais une fois réalisé c’est pour longtemps, très longtemps. Non seulement c’est beaucoup plus sécuritaire, vu ce qui précède mais ça sert beaucoup mieux une population qui est déjà avancée en âge notamment dans l’axe Laurier/Colline parlementaire.

    4e point

    Alors que le 800 dessert très bien depuis les Chutes Montmorency le Cegep Limoilou, le Palais de Justice, la Colline parlementaire, l’Université Laval et l’axe Laurier, avec le tramway, adios le service direct et convivial de la Colline parlementaire , l’Université Laval, etc…

    5ème point

    Espérons que l’avenir me donnera tort et que je ne verrai pas l’explosion incontrôlable des coûts et ce qui ira avec. En effet, honnêtement et en toute transparence, je crains l’héritage de monsieur le Maire d’autant plus qu’en pareil cas je n’aurai pas le loisir de me rendre chez mon notaire pour refuser la succession !

    Bonne réflexion

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      15 décembre 2019 à 21 h 06

      @ Le lecteur assidu

      Point 1: Je vous ai répondu je ne sait combien de fois qu’un rapport d’un ministère en France mentionne que les accidents sont plus nombreux pour l’autobus. Les médias font de la surexposition des cas impliquant les tramway c’est tout.

      Point 2: Tout ne sera pas à jeter à la poubelle dans 25 ans. Si jamais c’est le cas ce sera que nous avons un heureux problème et que l’auto-solo sera à la baisse à Québec.

      Point 3: Métro ne signifie pas nécessairement accessibilité accrue. Parlez-en aux handicapés qui vivent à Montréal. Pour ce qui est de la sécurité le temps d’intervention des ambulanciers et pompiers N’est pas à la baisse quand vient le temps d’intervenir dans un métro.

      Point 4: Prétendre que le service Métrobus est équivalent au tramway/SLR n’est pas vrai. La ligne 801 illustre assez bien le phénomène.

      Point 5: Craignez-vous aussi ce que nous laissera l’héritage du Centre Vidéotron et du 3e lien? Outre l’aspect financier, on en reparlera aux résident de Beauport et de la Côte de Beaupré après quelques années de trafic induit.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • "Le" lecteur assidu

        15 décembre 2019 à 22 h 00

        @  » Insider  » et autre parties intéressées

        – Concernant le 801, si le projet s’annonce si extraordinaire, pourquoi l’arrêter vis-à-vis l’ancien hôtel de Charlesbourg au lieu de le prolonger et éviter un transfert, cause principale de temps d’attente, de perte de temps et de frustration pour la clientèle ?

        – Concernant le centre Vidéotron, j’ai souvenir d’avoir aussi écrit au Maire lui suggérant de se contenter de mettre quelques millions pour rénover le Colisée, de l’utiliser jusqu’à la confirmation de l’octroi d’une franchise par la LNH suite à q oui il sera toujours temps de le construire. Et là dessus j’admets que quant à moi la  » contribution  » politique d’Agnès Maltais et du p.m. J. Charest étaient loin de me rejoindre. À cet égard, avais-je malheureusement tort ? Oui !

        – Pour ce qui concerne le 3e lien, à ce que je sache la facture ne reviendra pas à la ville de Québec, et encore moins si on tient compte de mon 6e point.

        – Pour ce qui concerne votre point 2, je préfère éviter le trip de dépenser plus de 3 milliards et de risquer de recommencer !

        – Quant à votre point 3, vous croyez qu’on construirait aujourd’hui un métro
        sans tenir compte des handicapés ? de la sécurité ?

        – Concernant enfin votre point 1, à moins d’errer ne peut-on supposer qu’il y a plus d’arrêts d’autobus que de tramway en France, d’où votre statistique ? 3

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        15 décembre 2019 à 22 h 21

        « – Concernant le 801, si le projet s’annonce si extraordinaire, pourquoi l’arrêter vis-à-vis l’ancien hôtel de Charlesbourg au lieu de le prolonger et éviter un transfert, cause principale de temps d’attente, de perte de temps et de frustration pour la clientèle ? »

        La réponse est dans certaines études. Je cite à nouveau Pierre-Luc Lachance
        « Avec le RSTC proposé, c’est plus de 65% de la population qui sera desservie par une des composantes du RSTC et *** 81% des grands générateurs de déplacements *** . »

        Dans un monde idéal nous pourrions desservir 100% de la population avec un métro, mais bon vous qui craigniez l’héritage vous comprendrez qu’il faille faire des compromis.

        « – Pour ce qui concerne le 3e lien, à ce que je sache la facture ne reviendra pas à la ville de Québec, et encore moins si on tient compte de mon 6e point. »

        Vous croyez que vous n’allez pas contribuer à payer la facture?

        « – Quant à votre point 3, vous croyez qu’on construirait aujourd’hui un métro sans tenir compte des handicapés ? de la sécurité ? »

        Non, par contre c’est plus compliqué et les coûts sont plus élevés que pour le tramway/SLR sauf pour les courtes sections en tunnel.

        « – Concernant enfin votre point 1, à moins d’errer ne peut-on supposer qu’il y a plus d’arrêts d’autobus que de tramway en France, d’où votre statistique ? »

        Définitivement vous ne m’avez pas lu, et n’avez surtout pas consulter le rapport ou les articles de journaux le citant. Désolé de faire preuve d’impatience car ça devient lassant de devoir répéter des dizaines de fois la même chose quand on réalise qu’on ne sera pas lu. Pensez-vous que les chercheurs sont idiots à ce point? Ils ont une méthode de comparaison qui évite ce genre de biais simpliste. S’ils ont passé à travers le filtre de la revue d’autres chercheurs j’ai tendance à les croire au lieu de croire le simple mortel sans vouloir vous offenser.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • "Le" lecteur assidu

      15 décembre 2019 à 21 h 17

      * Suite

      6e point

      Ma solution:

      – Une première phase, en métro depuis le Parlement jusqu’à l’Est de l’édifice acquis et rénové par l’Industrielle-Alliance sis coin Laurier/route de l’Église.

      – 25 ans plus tard , on verra pour une phase deux, et ainsi de suite le cas échéant.

      – À partir de cette  » colonne vertébrale  » élaboration de voies de services d’autobus dans l’axe sud/nord, nord/sud etc…

      6e point

      En m’inspirant de mes lectures et de l’époque où se tenait l’expo67 qui avait incité la construction en catastrophe , avec les moyens techniques alors existant, de la ligne jaune Berri/île Ste-Hélène/Longueil, une ligne de métro sous fluviale depuis l’Université du Québec à Lévis, jusque sous le Parc de l’Esplanade à Québec pour faire le lien avec le B métro de Québec.

      Cette ligne constituerait à son tour la 2e colonne vertébrale de la région ce qui selon moi justifierait le gouvernement actuel de retirer son exigence d’intégrer au prochain 3e lien dit de l’Est son exigence actuelle. Humblement, je crois que ça rejoindrait l’approbation du public. Ne resterait plus qu’à construire ce 3 e lien de façon plus « conventionnelle  » mais quand même en souterrain.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        15 décembre 2019 à 21 h 48

        Point 6: Je vais citer Pierre-Luc Lachance

        « Avec le RSTC proposé, c’est plus de 65% de la population qui sera desservie par une des composantes du RSTC et 81% des grands générateurs de déplacements. »

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        15 décembre 2019 à 22 h 05

        Votre ligne de métro (1re phase), je la ferais plutôt partir du pôle Saint-Roch afin d’éviter Côte-d’Abraham. En tout, cela ferait 9,5 km plutôt que les 7,5 km depuis le Parlement. Selon Systra, il en coûterait entre 100 et 200 M$ par km. Donc, la ligne reviendrait entre 950 M$ et 1,9MM$. Ce qui laisserait entre 1,4 MM$ et 2,35 MM$ pour des trambus. À 40 M$ par km (chiffre de la ville), entre 35 à 59 km de trambus pourraient être aménagés pour desservir le nord, l’est et l’ouest.

        MESSAGE IMPORTANT À INSIDER !!!
        Avant de capoter à nouveau, prends un grande respiration. Ça va mieux maintenant ? Si le métro va coûter beaucoup plus qu’entre 100 et 200 M$ par km comme l’affirme Systra, va le dire au maire Labeaume. Ça presse !!! Il prévoit creuser 3,5 km de tunnel, et on lui a dit que ça reviendrait à 150 M$ par km…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        15 décembre 2019 à 22 h 33

        Celui qui devrait prendre son gas égal est celui qui à oublier ceci:

        « Éviter d’écrire en majuscules, car cela équivaudrait à crier ou à protester avec force. »

        Hyper-sensibilité ça se soigne!

        Pour le reste on est condamné à ne pas s’entendre. Capiche?

        P.S. Pour une x-ième fois. On se connaît pour que vous me tutoyez?

        P.P.S. La touche « ! » sur votre clavier est défectueuse. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        16 décembre 2019 à 00 h 16

        Les majuscules, c’était parce que je voulais attirer rapidement ton attention. J’ai lu un article dans une revue ultra-prestigieuse qui disait que les crises de panique à répétition, ça pouvait être très dangereux. L’étude disait aussi que ça pouvait aller jusqu’à convaincre un chaud partisan du tramway de quitter QuébecUrbain pour de bon… J’espère en passant que ça fonctionné la grande respiration…
        L’hyper-sensibilité, ça se soigne ? Faudrait demander à qui de droit… Et si je te disais que je me déplace plus vite que la lumière en empruntant des trous de ver, tu me croirais aussi ?
        On est condamné à ne pas s’entendre ? Je ne pense pas. J’ai bon espoir qu’en pratiquant la méditation de pleine conscience, tu finirais par y démasquer l’ego et y percevoir la vacuité des phénomènes, dans le sens bouddhiste du terme…
        Toi tu ne me connais pas, pas encore de toute évidence, mais moi je te connais ;-)
        Et pourquoi tu n’aimes pas mes « tu » ? Toi, tu peux m’appeler « tu », et je t’assure que ça ne me donnera pas des boutons. À la limite Insider, tu peux toujours m’ignorer. Si je suis pour toi à ce point irritant.
        La touche « ! » de mon clavier fonctionne très bien. Et c’est tant mieux ! Oh pardon ! Oups ! Merde alors ! Tu préfères sans doute que j’écrive à chaque fois « point d’exclamation ».
        Revenons pour terminer aux choses « sérieuses ». Tu as découvert une étude publiée dans une revue avec peer review dont l’hypothèse nulle H0 a été rejetée à tout jamais (au diable les observations empiriques subséquentes !) et qui nous dit très précisément (p<0.0000000000000) combien tout cela va nous coûter, et quelle sera la fiabilité, les impacts, l'efficience, et les externalités positives et négatives, de l'un (métro) par rapport à l'autre (tramway) ?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        16 décembre 2019 à 09 h 14

        @ Nouveau intimidateurmodérateur de QuébecUrbain

        On se connaît pour que vous me tutoyez? ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • jeand Utilisateur de Québec Urbain

        16 décembre 2019 à 09 h 54

        Insider qui se plaint de se faire intimider c’est un peu comme si Trump…

        !!!!!! :)
        Tu tu tu

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        16 décembre 2019 à 10 h 12

        Vous saviez très bien que je faisais référence à un élu qui a été victime de l’imagination fertile de vous savez qui. À moins que vous n’ayez saisi la subtilité? Allez de retour à la fabrication de nos théories du complot. Fin de la récréation les petits copains. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. "Le" lecteur assidu

    15 décembre 2019 à 22 h 15

    * Corrections

    15/12 à 22h00 à  » Insider  »

    – Oui ? ( et non Oui ! )

    15/12 21h17

    – Le dernier 6e point devrait se lire 7e point

     » Scusez « 

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Guibert

    16 décembre 2019 à 11 h 26

    J’arrive après le débat! Mais voici quelques réflexions en vrac. On a souvent tendance à prendre le projet de tramway de Québec sans le remettre dans l’ensemble du réseau structurant ce qui me semble une erreur. Ce qu’on note dans le cas bordelais, c’est que le domaine de pertinence du tramway mériterait d’être précisé dans cette agglo. Pour Québec, je trouve le plan équilibré. La section en tunnel au centre-ville permettra de conserver une vitesse commerciale intéressante sur toute la ligne. Je trouve que c’est plus optimal qu’un réseau entièrement souterrain. D’ailleurs, cette alternance entre circulation en tunnel et en surface est répandue. À Montréal, c’est très limitant de ne pas pouvoir faire remonter le métro. . Sur Laurier ou Quatre-bourgeois, nul besoin de creuser, la géométrie de l’axe ne pose pas d’enjeu d’insertion ou de limite de vitesse, on est loin du centre de Bordeaux comme contexte urbain.. Sinon, le recours au trambus et aux infrastructures dédiées est un bon moyen de s’assurer d’emprises si besoin est dans le futur.
    Bref, le réseau structurant de Québec n’est pas parfait, mais me semble assez bien adapté à la réalité de Québec et permettre une certaine évolution.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. "Le" lecteur assidu

    16 décembre 2019 à 11 h 33

    @  » Michel  »

    * Concernant votre proposition que la phase 1 du  » futur  » (?) métro parte depuis le pôle St-Roch….

    – À prime abord ça semble logique mais j’y vois un hic.

    – En effet, même si je ne suis pas ingénieur, je doute que çela soit techniquement possible compte tenu de la nappe phréatique et, à long terme, des changements climatiques prévoyant , par contre d’ici plusieurs décennies, une montée significative des eaux du fleuve dans tout ce secteur.

    – De plus, si on tient compte de l’idée d’un métro sous-fluvial précédemment proposé entre Lévis et Québec et arrivant sous le parc de l’Esplanade, il y aurait un point de jonction entre ceux-ci.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • michel

      16 décembre 2019 à 13 h 12

      En tout cas, ce qui est certain, c’est qu’on pourrait le faire partir du jardin Saint-Roch en face de l’INRS, puisqu’un tunnel y est déjà prévu à cet endroit dans le projet de tramway du maire.
      Je ne suis pas ingénieur non plus; sauf que quand j’observe toutes les merveilles d’ingénierie de par le monde, entre autres souterraines… Mais bon, il se peut que vous ayez raison et que ce soit techniquement impossible pour l’instant.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  8. michel

    16 décembre 2019 à 13 h 43

    « Hyper-sensibilité ça se soigne! » = va te faire soigner le malade !
    Ce à quoi je réponds : s’il y a bel et bien maladie, je lui souhaite longue vie à ma maladie.

    Et c’est signé,
    le pseudo-modérateur à l’imagination fertile qui a ramassé d’aplomb un élu d’Équipe Labeaume ce weekend, et qui dit à Insider : Tu as trouvé ton os, je te laisse y mordre à pleines dents. Ce monsieur Lachance dont tu t’es fait un allié, pas sûr qu’il voudrait de toi comme avocat de la défense. Ceci dit, j’ai beau ne pas le porter dans mon coeur, ça ne m’empêche pas de lui reconnaître beaucoup de mérite pour être revenu s’expliquer sur ce blog. Et s’il réussi à se faire réélire, ce dont je doute, je vais lui lever mon chapeau.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      16 décembre 2019 à 16 h 14

      « Ce monsieur Lachance dont tu t’es fait un allié, pas sûr qu’il voudrait de toi comme avocat de la défense. »

      Vous n’avez pas retenu la leçon? Cessez de prêter des intentions à M. Lachance si vous le respectez. Il est un adulte et s’il a quoi ce soit à me reprocher il le fera.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *