Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


«J’ai ma passe» veut un coup d’accélérateur pour le tramway

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 30 avril 2020 1 commentaire

Taïeb Moalla
Journal de Québec

Avançant des arguments économiques, environnementaux et sociaux,  »J’ai ma passe» réclame, dans une lettre au premier ministre Legault, «l’accélération de la réalisation» du réseau de transport structurant de Québec.

«Il apparaît essentiel, selon nous, de prioriser l’accélération des six projets de transport en commun structurant identifiés au budget du Québec, notamment le Réseau structurant de transport en commun de Québec, qui est le projet de cet ordre le plus avancé à l’échelle provinciale», écrivent les signataires dans cette lettre rendue publique jeudi matin.

D’après eux, «malgré la pression qu’exerce la pandémie sur les finances publiques, le Réseau structurant a le potentiel de constituer un véritable moteur de relance et d’avoir des retombées économiques, environnementales, sanitaires et sociales importantes pour la région».

Appelé à réagir, le cabinet du ministre des Transports, François Bonnardel, s’est limité à dire que «la liste des chantiers qui reprendront ou qui seront accélérés sera connue au moment opportun».
Au cours des dernières semaines, le maire Labeaume a toutefois assuré avoir eu des discussions avec le premier ministre Legault au sujet d’une possible accélération de la réalisation du mégaprojet de 3,3 milliards$ qui doit normalement voir le jour à l’automne 2026.

Divers arguments

Dans sa missive, «J’ai ma passe» cite une étude commandée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitaine qui conclut que «le transport en commun a un impact sur l’économie québécoise près de trois fois supérieur à celui du transport privé par automobile, tant en matière d’emploi que d’argent».
Sur le plan environnemental, on rappelle que le réseau structurant de Québec permettra un gain de 151 000 tonnes de CO2 sur 15 ans.

Socialement parlant, on insiste sur notre «dépendance collective» aux transports collectifs dans ce contexte de pandémie. «Sans ces services, des milliers d’emplois jugés essentiels n’auraient pu être maintenus, entraînant des conséquences sociales et économiques encore plus graves», fait-on remarquer.
J’ai ma passe compte 70 commerçants participants et plus de 15 entreprises ou employeurs majeurs à titre de partenaires financiers ou de soutien. Le regroupement revendique plus de 18 000 adhérents.

La suite

La lettre

Voir aussi : Projet - Tramway, Transport, Transport en commun.


Un commentaire

  1. "Le" lecteur assidu

    30 avril 2020 à 15 h 42

    ✳️ Matière à réflexion ❓

    – Je vous invite à lire un article lu par moi ce matin sur Le Point.fr intitulé

    L’article

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *