Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le déneigement en hiver à Québec: une nouvelle politique

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 septembre 2020 Aucun commentaire

Québec, le 8 septembre 2020 – À la suite de la révision de la politique de déneigement, la Ville de Québec présente son projet de politique de viabilité hivernale, fruit des ateliers de travail et des séances de consultation avec les citoyens, les experts et les représentants d’organismes.

« Notre politique de déneigement s’est transformée en politique de viabilité hivernale, a mentionné M. Jérémie Ernould, membre du comité exécutif responsable des travaux publics. Nous avons repensé nos pratiques de déneigement pour les adapter à la réalité des quartiers. Nous sommes sensibles à la réalité changeante des utilisateurs de nos différents réseaux : conducteurs, piétons et cyclistes. »

Une politique axée sur les habitudes des citoyens
Le déneigement doit être flexible et adapté à l’environnement urbain et aux conditions climatiques variables au cours de l’hiver. L’axe de la nouvelle politique de viabilité hivernale repose entre autres sur cette flexibilité, soit de faire la bonne action, au bon moment.

La nouvelle politique de viabilité hivernale compte cinq grands domaines d’amélioration pour une bonification de l’expérience des piétons, des cyclistes et des automobilistes en période hivernale. Les actions de la nouvelle politique seront déployées progressivement sur trois ans.

1. Améliorations au réseau piétonnier

Déneigement de tous les trottoirs, sauf contrainte technique (anciennement certains trottoirs n’étaient pas déneigés).
Déclenchement des opérations de grattage à 3 cm de neige au sol pour les trottoirs de niveau 1 (plutôt que 5 cm).
Pour les trottoirs d’autres niveaux, déclenchement des opérations de grattage à une accumulation maximale de neige à 5 cm en période de précipitations de jour (anciennement 10 cm pour les trottoirs de priorité 3).
Révision des critères de priorité pour le déneigement des trottoirs, axés sur les besoins des usagers.

2. Améliorations au réseau cyclable

Mise en place d’un réseau utilitaire quatre saisons (environ 51 km).

3. Améliorations au réseau routier

Révision des critères de priorité d’enlèvement de la neige selon l’achalandage et la configuration des rues.

Priorités 1 : déclenchement des opérations d’enlèvement à 7,5 cm de neige au sol (plutôt que 10 cm), excluant les chaussées permettant l’accumulation de neige en bordure de rue sans nuire à la circulation.
Priorités 2 : diminution du délai d’enlèvement à 72 heures pour les précipitations de plus de 22 cm (plutôt que 120 heures).
Priorités 3 : déclenchement des opérations d’enlèvement basé sur la largeur résiduelle des rues à 8 mètres (plutôt que basé sur une quantité de 30 cm de neige au sol).
Mise en place d’écoroutes d’hiver : accentuation du grattage pour limiter l’épandage de sels de voirie afin de protéger les prises d’eau potable.
Consolidation des côtes prioritaires : grattage en continu aux heures de pointe, en semaine.

4. Information améliorée

Ajout de 500 feux clignotants sur 5 ans.
Information sur les conditions de déplacement et les nouveaux niveaux de service.

5. Assurance qualité

Bonification de la surveillance des opérations en régie et à contrat.

Bilan des projets pilotes

Cinq projets pilotes ont été déployés l’hiver dernier. Prémices de la nouvelle mouture de la politique de déneigement, ces expérimentations sur le terrain ont alimenté la réflexion des pratiques à inclure dans le projet de politique de viabilité hivernale.

Parmi les projets pilotes, quatre ont mené à des changements dans la politique de viabilité hivernale : les axes piétonniers prioritaires, les pratiques de soufflage dans les quartiers résidentiels, le déneigement en alternance dans certains quartiers avec feux clignotants et les voies cyclables quatre saisons.

Seul le déneigement des accès aux abribus en période de précipitations n’a pas donné de résultats notables.

Déneigement : au-delà de l’hiver

Le déneigement n’est pas l’affaire d’une seule saison. La Ville assurera une coordination de l’ensemble des projets municipaux en maintenant une vigie sur le déneigement. Tous les services municipaux seront appelés à inclure le déneigement dans la liste des critères d’évaluation et de planification de leurs activités, que ce soient des projets d’ingénierie, d’aménagement ou même de loisirs. L’intégration du déneigement dans tout l’univers municipal facilitera les opérations une fois l’hiver venu, mais également l’expérience des citoyens dans leurs activités et leurs déplacements.

Prochaines étapes:

Jusqu’au 28 septembre. Période de consultation en ligne. Les citoyens sont invités à déposer leurs commentaires sur le projet de politique de viabilité hivernale sur la plateforme de participation citoyenne de la Ville de Québec.

17 septembre 2020, 19 h

Séance d’information virtuelle, présidée par M. Jérémie Ernould, membre du comité exécutif responsable des travaux publics. Les coordonnées de la rencontre Zoom seront diffusées sur la plateforme de participation citoyenne.

Automne 2020

Dépôt du rapport de consultation, analyse des mémoires et ajustement au projet de politique de viabilité hivernale. Adoption de la politique de viabilité hivernale.

Hiver 2020-2021

Début de la mise en œuvre progressive des améliorations proposées par la politique de viabilité hivernale.
Le déploiement de la nouvelle politique est planifié sur trois ans et représente des acquisitions de 8 M$ en équipements, ainsi qu’une somme de 6,8 M$ intégrée graduellement au budget annuel de fonctionnement du déneigement d’ici 2022.

Le communiqué

Et d’autres informations:

Voir aussi : Message d'intérêt public, Québec La cité.

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *