Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Message d’intérêt public »

Rencontre d’information et d’échanges sur l’aménagement du sentier du parc de la Rivière-Beauport

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 14 mars 2019 Aucun commentaire

La Ville de Québec invite la population à participer à la rencontre d’information et d’échanges sur l’aménagement du sentier du parc de la Rivière-Beauport.

Ce projet d’aménagement des sentiers pédestres du parc de la Rivière-Beauport vise les secteurs suivants : Broqueville et Seigneuriale et Louis-XIV-Sainte-Thérèse et Sainte-Thérèse-de l’Alaska.

L’aménagement de ces secteurs, financé en partie par le gouvernement du Québec, s’inscrit dans la mise en œuvre du Plan directeur du développement et de mise en valeur de la rivière Beauport et dans le Programme de mise en valeur des rivières de la Ville de Québec. Cette rencontre vise à conjuguer les aménagements et les usages afin de permettre une plus grande appropriation des rivières par les citoyens.

Rencontre d’information et d’échanges

JEUDI 21 MARS 2019, À 19 H

Centre de loisirs Monseigneur-De Laval
35, avenue du Couvent

Lieu accessible pour les personnes à mobilité réduite

Lieu desservi par le Métrobus 800

Stationnement gratuit

Dans une ambiance conviviale, des activités participatives permettront aux citoyens d’échanger sur des thèmes qui seront mis en évidence par les participants le soir même. Les propriétaires riverains ayant des préoccupations particulières pourront rencontrer les responsables du projet pour aborder des questions plus circonscrites.

RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES

Jessica Veillet, conseillère en consultations publiques
Téléphone : 418 641‑6101, poste 1363
jessica.veillet@ville.quebec.qc.ca

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Message d'intérêt public.

Consultation publique sur le plan de conservation du site patrimonial du Vieux-Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 mars 2019 1 commentaire

Le Conseil du patrimoine culturel du Québec annonce la tenue d’une consultation publique sur le plan de conservation qui vient d’être publié par le ministère de la Culture et des Communications. En premier lieu, une séance d’information aura lieu le 21 mars prochain. Celle-ci sera suivie par une audience publique le 17 avril.

Inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, le site patrimonial du Vieux-Québec, couvrant environ 135 hectares, comprend 1 400 bâtiments construits à partir du 17e siècle. Le plan de conservation est destiné à guider le Ministère lors de l’autorisation d’interventions prévues dans la loi sur le patrimoine culturel.

Le Conseil du patrimoine culturel du Québec est un organisme de consultation avec pouvoir de recommandation. Il a pour mandat de tenir des consultations publiques sur toute question que lui confie la ministre.

La consultation publique se tiendra à l’Auditorium Roland-Arpin du Musée de la civilisation, 85, rue Dalhousie, Québec.

Elle se déroulera en deux temps :

Séance d’information le 21 mars, à 19 heures : présentation du plan de conservation par les représentants du ministère de la Culture et des Communications. Cette présentation sera suivie d’une période de questions.

Audience publique le 17 avril, à 19 heures.

Toutes les personnes intéressées sont invitées à assister à cette audience. Celles et ceux qui souhaitent exprimer une opinion à cette occasion peuvent s’inscrire par téléphone au 418 643-8378 (numéro sans frais 1 844 701-0912) ou par courriel (consultation.publique@cpcq.gouv.qc.ca) avant le 8 avril 2019, 16 heures.

Les personnes peuvent également exprimer leur opinion ou leurs commentaires en répondant au questionnaireOuverture dans une nouvelle fenêtre en ligne jusqu’au 22 avril 2019

Des communications écrites pourront également être transmises au Conseil. La date limite pour le dépôt des communications est le 8 avril 2019, 16 heures.

Le plan de conservation

Toutes les informations

Questionnaire en ligne

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Conférences / évènements, Histoire, Message d'intérêt public, Patrimoine et lieux historiques.

Vision d’aménagement pour le pôle urbain Wilfrid-Hamel–Laurentienne : consultation en ligne et atelier participatif

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 février 2019 6 commentaires

Québec, le 13 février 2019 – La Ville de Québec lance une démarche visant à déterminer sa nouvelle vision d’aménagement pour le pôle urbain Wilfrid-Hamel–Laurentienne.

La Ville souhaite ainsi soutenir le développement de ce secteur d’importance en raison de sa localisation stratégique à proximité du centre-ville. Elle tient à profiter de la mise en place du réseau structurant de transport en commun, d’infrastructures municipales d’importance en plus des projets émergents de promoteurs privés afin de se doter d’une vision lui permettant de mieux encadrer le réaménagement de ce secteur.

« Nous voulons que le secteur Wilfrid-Hamel–Laurentienne devienne un pôle porteur et complémentaire au centre-ville. Nous souhaitons valoriser l’image de l’entrée de la ville, a mentionné le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Le réseau structurant de transport en commun permettra non seulement d’améliorer considérablement la mobilité à Québec, mais son implantation est une occasion de revitaliser certains secteurs de la ville ayant un potentiel de développement. »

Démarche consultative : questionnaire en ligne et atelier participatif

« Nous lançons dès aujourd’hui le processus d’élaboration de cette vision à laquelle les citoyens et les principaux propriétaires fonciers du secteur seront appelés à contribuer, a ajouté Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme. Tous les citoyens qui habitent, travaillent ou fréquentent le secteur peuvent participer à la démarche en partageant leur connaissance du milieu, nous permettant ainsi de réfléchir à une vision d’aménagement qui répondra aux besoins de la population. »

Les personnes intéressées à s’exprimer sont invitées à répondre dès maintenant au questionnaire en ligne. Elles ont jusqu’au 10 mars 2019 pour se prononcer.

Une consultation publique, sous forme d’un atelier participatif, aura lieu le jeudi 28 février, à 19 h, au centre communautaire Fernand-Dufour (222, avenue Ducharme).

Tous les détails concernant le sondage en ligne et l’atelier participatif sont accessibles ici.

Objectifs préliminaires

L’élaboration d’une vision d’aménagement permettra, entre autres, de :
· valoriser et transformer ce secteur peu convivial en réel pôle urbain;
· assurer une meilleure connexion de ce secteur au centre-ville;
· faciliter les déplacements des résidants des quartiers voisins vers ce secteur;
· orienter le développement immobilier, notamment en favorisant le réaménagement des terrains non occupés à leur plein potentiel;
· soutenir l’implantation du nouveau réseau structurant de transport en commun.

Secteur d’intervention

La zone prioritaire d’intervention englobe, entre autres, la zone commerciale Soumiande, les abords du boulevard Wilfrid-Hamel, le secteur de la rue Bourdages, la zone industrielle du Colisée et la portion ouest du Vieux-Limoilou (Stadacona). Les aménagements situés de part et d’autre de l’autoroute Laurentienne, au sud de l’avenue Soumande, feront partie de l’analyse, ce pourquoi le secteur d’entrée de ville de Saint-Roch est inclus (voir la carte du secteur en annexe).

Situation actuelle

Les activités du pôle urbain Wilfrid-Hamel–Laurentienne sont diversifiées. Plusieurs propriétés sont sous-utilisées en raison d’une faible occupation au sol et de la présence de plusieurs parcs de stationnement. De plus, certaines fonctions, comme le commerce de grande surface, sont en pleine transformation et une réflexion doit porter sur leur avenir.

Coupé en deux par l’autoroute Laurentienne, le secteur est peu invitant, bien qu’il soit stratégiquement localisé à proximité du centre-ville. Les distances à parcourir entre les bâtiments ainsi que d’une rue à l’autre sont très grandes, contrairement aux quartiers voisins qui sont mieux adaptés à la marche (trame de rue quadrillée des quartiers Vieux-Limoilou, Saint-Roch et Vieux-Vanier). Dominé par les infrastructures dédiées à l’automobile (bretelles d’accès, stationnements de surface, etc.), le secteur est caractérisé par des aménagements peu conviviaux pour les piétons et les cyclistes. Enfin, les arbres sont en quantité insuffisante, ce qui favorise la formation d’îlots de chaleur.

Principales étapes

Les principales étapes prévues pour cet exercice de planification sont présentées ci-dessous :

2018

Analyse préliminaire

Hiver 2019

Phase 1 – Consultation publique en amont
Consultation en ligne (13 février au 10 mars)
Groupes de discussion avec les principaux acteurs du milieu
Atelier participatif ouvert à tous (28 février)

Printemps et été 2019

Élaboration du projet de la vision d’aménagement

Automne 2019

Phase 2 – Consultation publique
Présentation du projet de la vision d’aménagement

Hiver 2020
Adoption du projet de la vision d’aménagement

Pour en savoir plus au sujet de la vision pour le pôle urbain Wilfrid-Hamel–Laurentienne, les citoyens sont invités à consulter Pôle urbain Wilfrid-Hamel-Laurentienne

Un billet précédent sur une nouvelle vision de l’autoroute Laurentienne

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Message d'intérêt public.

Consultation publique sur la largeur minimale de lot

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 12 février 2019 2 commentaires

Une révision du zonage pour plusieurs zones où l’on retrouve des immeubles de 3 logements ou moins a été entreprise dans plusieurs zones de l’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge.

La principale modification apportée dans toutes les zones concernées est l’ajout d’une largeur minimale de lot.

D’autres modifications apportées dans certaines zones concernent la typologie des bâtiments (isolé, jumelé, en rangé), le logement supplémentaire associé à un logement, les normes d’implantation, la hauteur et les dispositions relatives à la gestion des droits acquis.

Les citoyens des zones visées par ces modifications sont invités à participer à la consultation publique tenue par leur conseil de quartier :

Conseil de quartier de Sillery
Mardi 12 février, 19 h
Centre communautaire Noël-Brulart
1229, avenue du Chanoine-Morel

Pour connaître les modifications proposées pour les 26 zones situées dans ce quartier : Les informations

Conseil de quartier de Saint-Louis
Mercredi 13 février, 19 h
Centre sportif de Sainte-Foy, porte B (salle 115)
930 avenue Rolland Beaudin

Pour connaître les modifications proposées pour les 10 zones situées dans ce quartier : Les informations

Conseil de quartier de la Cité-Universitaire
Mercredi 20 février, 19 h
Centre de loisirs Saint-Thomas d’Aquin
895, avenue Myrand

Pour connaître les modifications proposées pour les 5 zones situées dans ce quartier : Les informations

* Merci à un fidèle lecteur

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Message d'intérêt public.

Consultation publique à Charlesbourg

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 12 février 2019 Aucun commentaire

CONSULTATION PUBLIQUE
Mercredi 13 février 2019, à 19 h

Centre communautaire du Plateau 8815, avenue Jean-Paquin Salle RC10-RC11

Le conseil d’arrondissement de Charlesbourg vous invite à la consultation publique concernant les modifications réglementaires nécessaires au développement du projet Chartwell.

Ces modifications réglementaires visent à permettre la réalisation d’un projet de résidence pour aînés sur le site d’un ancien centre de jardinage situé au 1255, boulevard Louis-XIV (carte au verso).
L’outil réglementaire proposé pour autoriser la réalisation de ce projet est le plan de construction qui se compose de 2 projets de règlements :

 Le premier règlement (R.C.A.4V.Q. 156) identifie un territoire sur lequel un plan de construction pourrait être autorisé et définit des critères à respecter par un futur projet de construction.
 Le second règlement (R.C.A.4V.Q. 157) approuve le plan de construction.

Toutes les informations

* Merci à un fidèle lecteur

Voir aussi : Arrondissement Charlesbourg, Message d'intérêt public.

Appel à projets pour l’aménagement de jardins partagés

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er février 2019 1 commentaire

Québec, le 1er février 2019 – À partir du 4 février, la Ville de Québec lancera un appel à projets pour l’aménagement en 2019 de jardins partagés, collectifs ou communautaires. Elle invite donc les organismes et les regroupements de citoyens qui désirent aménager un jardin partagé à présenter un projet afin de profiter du financement du Programme de subvention pour l’aménagement de jardins partagés sur des propriétés non municipales.

« Répondant aux besoins des citoyens, cet appel de projets pour l’aménagement de jardins partagés complète l’offre de services de jardins communautaires de la Ville, a mentionné Mme Émilie Villeneuve, membre du comité exécutif responsable du développement social et de l’habitation. Il permettra à plus de citoyens de profiter d’un jardin ainsi que d’améliorer la sécurité alimentaire, l’accès aux aliments sains et les conditions de vie des personnes en situation de pauvreté et d’isolement social. »

L’aide financière demandée à la Ville pour un projet ne peut excéder 60 % du coût total des dépenses admissibles. Le montant maximal pouvant être attribué à un même projet est de 20 000 $. Les propositions retenues pourront également se prévaloir de services-conseils pour aider au démarrage de leur jardin.

Dépôt de projets
Les regroupements de citoyens ou les organisations désirant déposer une demande devront présenter un projet au plus tard le 15 mars 2019, à 16 h. Celui-ci doit respecter le cadre de référence disponible au ville.quebec.qc.ca dans l’onglet À propos – Programmes et subventions – Sports, loisirs et vie communautaire.

Voir aussi : Message d'intérêt public.

La Ville autorise les potagers en cour avant

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er février 2019 7 commentaires

Québec, le 1er février 2019 – La Ville de Québec annonce la modification de la règlementation concernant les potagers en cour avant afin de favoriser l’agriculture urbaine. Ce changement au Schéma d’aménagement et de développement (SAD) autorise désormais l’agriculture partout à l’intérieur du périmètre d’urbanisation. La modification au Règlement d’harmonisation sur l’urbanisme et les règlements d’arrondissement sur l’urbanisme (R.V.Q. 2752) entrera en vigueur le 9 mars, en prévision de la planification estivale des potagers.

« Par la modification de ce règlement, la Ville souhaite favoriser les initiatives visant à pratiquer l’agriculture en milieu urbain, affirme Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme. Ainsi, nous répondons à des besoins exprimés par les citoyens. Plusieurs projets pourront être réalisés en cour avant, là où il y a parfois plus d’espace et de soleil. »

Cette modification au règlement coïncide avec le lancement de l’appel de projets pour le programme de subvention à l’aménagement de jardins partagés sur des propriétés non municipales.

Nouvelles dispositions proposées
Pour être autorisé, un potager en cour avant devra respecter certaines conditions notamment être à une distance minimale de 0,5 mètre d’un trottoir, d’une bordure de rue, d’une piste cyclable ou d’une ligne latérale de lot.

La superficie autorisée des potagers est établie en fonction de la surface de la cour avant.

· Plus de 300 m2 : la superficie du potager est limitée à 50 %;

· De 100 m2 à 300 m2 : la superficie du potager est limitée à 75 %;

· Moins de 100 m2 : aucune limite de superficie.

Les structures amovibles (tuteurs) pour soutenir les végétaux seront également autorisées du 1er mai au 1er novembre de la même année. La hauteur de ces structures et des plantations ne devra pas excéder 1 mètre sur une distance de 2 mètres mesurée à partir d’un trottoir, d’une bordure de rue ou d’une piste cyclable.

Dans les cas où les potagers seraient en mauvais état ou laissés à l’abandon, la Ville pourra appliquer le Règlement sur les nuisances (R.A.V.Q. 122).

Voir aussi : Message d'intérêt public.

Le centre sportif du Cégep Garneau

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 janvier 2019 5 commentaires

 

Architectes : CCM2

Voir aussi : Message d'intérêt public.

Y a-t-il vraiment plus de kilomètres d’autoroute à Québec qu’ailleurs?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 27 décembre 2018 2 commentaires

Jonathan Lavoie
Radio-Canada

Pour contester certains projets routiers, dont celui du troisième lien, l’argument que Québec est la région qui compte le plus de kilomètres d’autoroute par habitant au pays est souvent mis de l’avant. Cette affirmation était peut-être vraie à une certaine époque, mais elle ne l’est plus aujourd’hui.

Le ratio de kilomètre d’autoroute par habitant est calculé environ tous les cinq ans dans l’Enquête sur les indicateurs de transports urbains de l’Association des transports du Canada (ACT).

Selon la dernière étude publiée en 2016, parmi les grandes régions métropolitaines, Calgary est désormais la championne canadienne. Québec n’est toutefois pas loin derrière et arrive en deuxième place.

Les kilomètres d’autoroute par habitant ont été calculés en fonction du nombre de voies de chaque tronçon.

La suite

Voir aussi : Message d'intérêt public.