Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le RTC acquiert un ancien entrepôt pour ses Métrobus

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 octobre 2020 3 commentaires

Source : Taïeb Moalla, Journal de Québec, le 8 octobre 2020

Au lieu de construire un troisième garage flambant neuf de 200 M$, le Réseau de transport de la Capitale (RTC) a conclu une entente en vue d’acquérir l’ancien entrepôt de la Maison Simons, au parc industriel Frontenac. Cette «opportunité d’affaires» devrait permettre au RTC d’économiser de l’argent.

Dans un communiqué de presse émis mercredi soir, RTC a annoncé la conclusion d’une entente pour l’acquisition d’un troisième centre d’exploitation après ceux situés sur Armand-Viau et à Lebourgneuf.

la suite

Voir aussi : Transport en commun.


3 commentaires

  1. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    8 octobre 2020 à 20 h 49

    200 millions pour un garage, plancher en marbre et robinets en or massif?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      9 octobre 2020 à 07 h 43

      Selon-vous c’est basé sur autre chose que la valeur du marché? Vous avez vérifiié la valeur d’évaluation qui est une donnée publique?

      Ça nous donne un bon indice sur la taille de votre entreprise! Vous pouvez peut-être relocaliser votre entreprise dans un local de casse croûte, cependant ce n’est pas le cas de toutes les entreprises à Québec.

      Plus ça change plus c’est pareil…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        9 octobre 2020 à 07 h 59

        Un indice, le Centre Métrobus a une valeur foncière deplus de 54 M$. Et mon petit doigt me dit qu’il n’est pas prêt à opérer des véhicules 100 % électrique. Pour en avoir discuté avec des pompiers le remisage de ce genre de véhicule impose des contraintes – pour respecter les normes de protection contre les incendies – beaucoup plus grandes que pour des véhicules hybrides. Et évidemment ce ne sont pas les seules contraintes qui viennent avec la transition vers les 100 % électrique.

        J’ose croire que le montant de 200 M$ est pour un garage prêt pour le 100 % électrique.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *