Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Une étude sur le tramway tarde à être finalisée

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 22 octobre 2020 11 commentaires

Marc-André Gagnon
Journal de Québec

L’étude sur les derniers changements apportés au projet de tramway, commandée par le ministère des Transports (MTQ), tarde à être finalisée, a appris Le Journal, ce qui pourrait repousser la décision gouvernementale tant attendue par le maire de Québec. Selon nos informations, le feu vert espéré par le maire Régis Labeaume pour pouvoir amener le projet de tramway à la prochaine étape risque de se faire attendre davantage si la réalisation de cette étude s’éternise encore.

Interrogée à ce sujet à la fin août, la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, avait précisé que la mise à jour des données d’achalandage confiée à la firme Civilia devrait être livrée au MTQ « normalement, en septembre ».

Dans une communication avec le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), le MTQ avait mentionné que ces données seraient disponibles dès « le début du mois d’octobre ».

Or, à dix jours du mois de novembre, seules des données préliminaires ont été transmises au MTQ.
Le devis du contrat de 88 000 $, obtenu à la suite d’une demande d’accès à l’information, mentionne entre autres que le ministère s’est réservé « le droit de commenter les biens livrables et de demander des ajouts, des précisions ou des corrections sur le contenu ». Ce processus est toujours en cours.

« Il n’y a pas de retard. Nous avons effectivement reçu des modélisations qui seront utilisées dans la prise de décision. Toutefois, le ministère a demandé des compléments d’information, et de pousser plus loin l’étude », a réagi Florence Plourde, attachée de presse du ministre des Transports, François Bonnardel, qui vise toujours une décision en novembre.

Abandon du trambus

Le gouvernement Legault compte sur les résultats de cette étude pour mesurer l’impact de l’abandon du trambus sur l’achalandage du futur réseau structurant de transport en commun. Il s’agit d’un exercice que la Ville avait initialement refusé de faire après avoir annoncé cet important changement au projet, quelques jours avant le début des consultations du BAPE.

La Ville, qui s’était plus tard ravisée, a finalement dévoilé ses propres prévisions, à la fin août. Mais dans l’intervalle, le MTQ avait déjà pris l’initiative de commander sa propre étude, par crainte de voir les banlieues pénalisées.

La suite

Voir aussi : Projet - Tramway.


11 commentaires

  1. Jeff M

    22 octobre 2020 à 08 h 45

    La CAQ va tout faire pour reporter le début de la construction du tramway, tout en essayant de ne pas faire de vagues. Ils veulent avant tout le 3e lien, quitte à ce que les deux projets se fassent pratiquement en même temps. Or, une telle éventualité n’est pas souhaitable et serait une mauvaise utilisation des fonds publics. Le marché des fournisseurs serait sous pression et ferait augmenter les prix. C’est le genre de chose qu’on calcul normalement dans l’étude d’opportunité, mais y’a à peu près rien de normal quand le 3e lien est concerné.
    Qu’ils laissent donc ce qui est prêt se concrétiser

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Roger

      22 octobre 2020 à 10 h 23

      Bien honnêtement, je ne sais pas où est le rush. Cette étude est supposée venir quantifier l’impact qu’à l’abandon du trambus, ce que je trouve MAJEUR comme retrait au projet.

      Si on en vient à la conclusion que l’abandon du trambus ne viendra pas changer le portrait du trafic à Québec, je ne vois pas pourquoi on irait de l’avant avec ce projet non-structurant-du-tout de tramway.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • « Le » lecteur assidu

        22 octobre 2020 à 10 h 44

        @ Roger

        ➕ 1

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff

        22 octobre 2020 à 15 h 51

        Il y a une autre chose qu’ils sont en train de quantifier et qu’ils vont vouloir passer sous notre radar. Ce sont les études de circulation du 3e lien. Ça va être une patate chaude pour eux qu’ils vont chercher à maquiller. Au final, c’est la politique qui l’emporte, et pas dans le sens noble.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        22 octobre 2020 à 18 h 49

        « Cette étude est supposée venir quantifier l’impact qu’à l’abandon du trambus, ce que je trouve MAJEUR comme retrait au projet. »

        Le trambus est abandonné pour être remplacé par un métrobus qui d’ailleurs vous sert si bien si on fait confiance à ce que l’ont peu lire de vous depuis plusieurs années. Vous devriez vous réjouir!

        À moins que […] ;-)

        Misère.

        P.S. C’est fou ce que certains qui sont si critiques envers tour ce qui concerne le projet de réseau structurant sont aux abonnés absents lorsqu’il s’agit du projet du 3 lien.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

    22 octobre 2020 à 13 h 45

    A noter que: À la fin d’un mandat, le BAPE dépose au Ministre le rapport de la commission d’enquête qui comprend ses constatations ainsi que l’analyse qu’elle a faite du dossier qui lui a été soumis. Le Ministre dispose alors d’au plus 15 jours afin de le rendre public.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. FrLag

    22 octobre 2020 à 22 h 18

    La CAQ : Salut Régis, écoute on est désolé ton projet coûte trop cher, peux tu couper quelque part? Peut être le Trambus?
    Régis : Pas de problème, on va les changer en Métrobus pour rentrer dans votre budget.

    6 mois plus tard …

    CAQ : Ouin Régis finalement ça marche plus ton projet avec le bout qu’on t’a demandé de couper, on le fera pas!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      23 octobre 2020 à 07 h 36

      @ FrLag

      Peut-on aussi avoir la conversation qui débutait par?

      Salut Gilles, […]

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Luc B.

        23 octobre 2020 à 07 h 44

        Pas besoin. le projet de Lévis est si minus que le gouvernement aura pas à leur demander de couper.

        J’ai su en plus que ca ne se rendrait plus jusqu’à Mgr Bourget mais ca arrêtera à St-Omer….. misère.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        23 octobre 2020 à 17 h 05

        @ Luc B.

        Je pensais plus à des échanges concernant comment on allait en passer une tite-vite à Régis avec la sortie du tunnel à Québec et le pôle d’échange près des ponts avec l’aide du MTQ qui semble immunisé contre la critique à Québec au BAPE. ;-)

        P.S. C’est pas grave à Québec et Lévis ont l’a l’affaire, tellement que l’on va enfin battre Montréal pour les test positifs en proportion de la population. Y’a pas à dire on est hot ( ou le hotspot du Canada? ) !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        23 octobre 2020 à 17 h 11

        […] immunisé contre la critique à Québec et au BAPE.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *