Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Tramway: le Bureau de projet prévoit la signature du contrat en mars 2022, après les élections

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 novembre 2020 Aucun commentaire

Jean-Luc Lavallée
Journal de Québec

Malgré les appels du pied du maire Labeaume au gouvernement Legault pour accélérer le projet de tramway, le directeur du Bureau de projet ne s’attend pas à signer le contrat final avant mars 2022, plusieurs mois après les élections à la mairie. Lors d’une présentation à l’intention des gens d’affaires de la capitale vendredi midi, sur les bénéfices et retombées économiques du futur réseau de transport collectif structurant, Daniel Genest a dévoilé un calendrier qui laisse croire que la Ville de Québec a fait son deuil par rapport à un échéancier accéléré.

Selon le directeur du bureau de projet, l’appel de propositions aux consortiums qualifiés sera lancé au début de l’année 2021. La sélection de la proposition gagnante aura lieu «au plus tard en janvier 2022», a-t-il indiqué, alors que la signature du contrat pour la conception, la réalisation et l’entretien du futur réseau (pendant 30 ans) est prévue en mars 2022.

Le maire Régis Labeaume avait multiplié les sorties, dans les derniers mois, pour faire pression sur le gouvernement, dans l’espoir de lancer l’appel de propositions en 2020, ce qui lui aurait ainsi permis de signer le contrat avant l’élection municipale de novembre 2021.

Or, le premier ministre et la vice-première ainsi que le ministre des Transports lui avaient répondu à plusieurs reprises qu’ils attendraient le rapport du BAPE (Bureau d’audiences publiques sur l’environnement) avant de donner le feu vert à l’administration Labeaume pour le projet de 3,3 G$, financé à 1,8 G $ par Québec. Le rapport du BAPE a été remis jeudi à l’État québécois, qui doit le rendre public d’ici le 20 novembre.

Très critique envers le projet de tramway, l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Québec estime qu’il n’est pas trop tard pour renverser la vapeur. Elle entend présenter son propre projet de transport collectif lors de la prochaine campagne électorale qui s’annonce « référendaire ».

L’article

Voir aussi : Projet - Tramway.

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *