Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


HUMANITI: un mégaprojet en péril sans le tramway

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 février 2021 11 commentaires

Stéphanie Martin
Journal de Québec

Sans entente rapide sur le tramway, le mégaprojet HUMANITI, sur l’emplacement du défunt Phare, est en péril, prévient le promoteur. Le PDG de Cogir, Mathieu Duguay, est « très inquiet » des tergiversations au sujet du tramway.

« On ne peut pas attendre plus que quelques mois avant que ces choses-là se règlent. C’est sûr que je n’avance pas d’un pouce de plus sur ce projet-là. Quand la confirmation va arriver, est-ce qu’on va être encore là ? Je ne peux pas vous répondre. »

La mésentente entre le gouvernement et la Ville de Québec est arrivée comme « une grande surprise » pour M. Duguay, et est « très anxiogène ».

Car dans son offre d’achat à Michel Dallaire, la condition à la construction du complexe immobilier à la tête des ponts est le passage du tramway à proximité, dit-il. Sans entente et confirmation du projet de réseau structurant, il ne peut garantir qu’il ira de l’avant avec le projet HUMANITI.

Celui-ci est d’une valeur de 1 milliard $ et comprend quatre tours, variant de 31 à 53 étages qui abriteront deux hôtels, des bureaux, des commerces, des condos et des appartements pour 2400 résidents.
L’absence d’échéancier inquiète M. Duguay. Et il n’est pas le seul.

« Il ne semble pas y avoir de volonté de régler rapidement. J’invite les parties à clarifier les intentions rapidement. Je peux parler au nom des promoteurs immobiliers qui tablent sur des projets autour du réseau. Il faut qu’on sache quand une décision se prendra. L’argent est frileux. Si ça traîne comme ça, on va être obligé d’aller ailleurs. »

Il souhaite que le point de vue des promoteurs, qui ont besoin de « clarté », soit entendu. Il répète que son entreprise veut participer à la relance économique.

Il n’est pas rassuré par le discours du gouvernement qui affirme que les fonds pour le projet sont réservés jusqu’en 2023.

« Pour moi, deux ans, c’est une éternité. » Le projet nécessite tellement d’investissement financier et de ressources qu’on ne peut planifier sans certitude, explique-t-il.

La situation est déplorable, selon lui, d’autant plus que le projet venait d’obtenir toutes les autorisations réglementaires municipales pour la construction, « sans opposition ».

Mathieu Duguay espère maintenant un « rapprochement » entre la Ville et le gouvernement Legault et de la « bonne volonté » de part et d’autre pour dénouer l’impasse.

L’article

Un billet précédent en novembre 2020

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Projet - Humaniti.


11 commentaires

  1. Luc

    11 février 2021 à 08 h 03

    Encore n autre projet en péril dans la région de QC. Triste. vraiment triste

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Dany Lo.

    11 février 2021 à 08 h 09

    On apprend 2 choses dans cette article:
    De 1, les promoteurs semblent s’être entendu pour mettre de la pression sur le gouvernement et la ville. Après M. Dallaire hier, Cogir aujourd’hui, ce n’est pas un hasard. Et on ne semble pas seulement craindre un changement de trajet, mais une annulation du projet parce que le boulevard Laurier, peu importe les changements envisagés au tracé, restera sur le parcours. (Même si la station envisagé reste quand même à une certaine distance du terrain du Phare…)
    De 2, Cogir semble vouloir faire avancer ce projet vite et en souterrain par rapport au Groupe Dallaire. Pour le projet du Phare, on avait en droit a une floppée d’articles, de vidéos de promotion, de débat sur la hauteur et sur la forme des tours. Ici, on nous apprend que « le projet venait d’obtenir toutes les autorisations réglementaires municipales pour la construction, « sans opposition » » alors qu’on ne sait pas trop ce que le projet va avoir l’air (quelques images seulement, et d’angles étranges) et avec très peu de nouvelles du projet…
    Reste à voir vers où ça vous nous mener cette histoire…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Nathan

    11 février 2021 à 09 h 07

    Triste. On se demandera pourquoi Betman veut rien savoir de Québec.
    Gérald, ça te manque-tu desprojts de 4 étages car on est pas capable d’évoluer.
    Faisons une autoroute de 10 voies. Gosselin va être content.
    Pourtant la solution est si simple

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. paradiso Utilisateur de Québec Urbain

    11 février 2021 à 18 h 02

    La CAQ est en train de tuer Québec.

    Le retard du tramway par pur électoralisme (sortir Labeaume), ça donne des chantiers qui ne lèvent pas et un climat d’incertitude.

    L’absence de stratégie de sortie Covid, le refus obstiné de traiter la maladie avec des solutions peu coûteuses appliquées dans d’autres pays sonne le glas du tourisme, de la restauration et des congrès.

    Pendant que la Floride et même NY rouvrent leurs stades et leurs salles de spectacle au public, on a des barrages routiers et on reste inexplicablement en zone rouge.

    Je reviens de Laurier Québec et il y a quasiment plus de gardiens de sécurité et de préposées au lavage de mains que de clients. Plusieurs commerces fermés, 70% de rabais chez ceux qui tiennent encore le coup. L’effondrement économique est palpable.

    Je ne veux pas casser votre party, mais Humaniti ne peut pas lever dans ces conditions.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      11 février 2021 à 20 h 47

      Je ne partage pas votre catastrophisme. La situation n’est certes pas rose mais les indicateurs sont en majorité positifs chez nous.

      Voici des données officielles.

      https://www.ville.quebec.qc.ca/apropos/portrait/quelques_chiffres/docs/variations-hiver-2021.pdf

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • paradiso Utilisateur de Québec Urbain

        12 février 2021 à 11 h 33

        Quand je vois le ministre Dubé envisager sérieusement un passeport vaccinal pour aller au cinéma et mettre deux masques un par-dessus l’autre, j’ai envie de déménager dans un autre pays.

        On est pris au piège du sanitarisme, alors que le problème principal est le manque de lits pour traiter la cohorte de Boomers qui atteignent un âge critique, ainsi que le manque de prise en charge de l’obésité et du diabète chez les générations suivantes.

        Chose certaine, la mortalité hivernale ne peut qu’augmenter dans les prochaines années, alors il faudra sortir de l’hystérie collective et avoir un regard objectif sur la situation. C’est la seule manière de retourner à une vie économique saine, et d’encourager la formation de nouveaux ménages et de nouvelles familles pour reprendre le parc immobilier existant.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        12 février 2021 à 14 h 31

        Je sais pas d’où vos informations proviennent. J’aimerais bien en connaître la source.

        Je pense que c’est assez clair que ce ne sont pas les lits qui manquent, mais du personnel. C’est ce que le ministre aux 2 masques dit en conférence depuis des mois.

        Pour le reste, vous avez l’air d’écrire que le gouvernement doit déconfiner pour que le monde se mettre en couple? Peut-être êtes-vous célibataire et tanné? Je vous comprendrait bien. :)

        Ne vous inquiétez pas, lorsque ce sera fini, les célibataires se remettrons sur le marché. En plus ils seront riches car ils auront économisé pendant un bon bout de temps.

        Quant au parc immobilier, les maisons se vendent comme des ti-pains chaud. La frénésie immobilière du moment, c’est du jamais vu. Ça en dit beaucoup je pense sur la sévérité très relative de la récession actuelle chez nous.

        Ce n’est pas Cossette-Trudel et les autres hurluberlus du genre qui va vous éduquer là-dessus.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Dédé

        12 février 2021 à 20 h 43

        @PPDaoust

        « Je pense que c’est assez clair que ce ne sont pas les lits qui manquent, mais du personnel. »

        À moins que les définitions aient changées, quand on parlait de « lit » à l’époque dont je me souviens, ça signifiait tout le personnel qui venait avec.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        12 février 2021 à 21 h 19

        Je faisais références aux 7000 personnes sur la touche.

        Mais merci de cette précision. Je ne savais pas.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. lf

    12 février 2021 à 11 h 45

    je suis pour ce projet

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

  +  soixante-dix un  =  soixante-dix trois